Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Téchniques de protection contre la contamination psychologique

Réalisée par Curieuse le 8 nov. 2018 7 réponses  · Psychologue

D'après mes connaissances,pour pouvoir se protéger,les psy (les métiers de l'aide en général) disposent de techniques de protection contre les éventuelles contaminations dûes au contact permanent avec les problèmes des patients.Quelles sont ses techniques? Comment peut on s'assurer que l'ambition de devenir un psy n'est pas une simple illusion surtout quand il s'agit de reconversion professionnelle dans le long terme.Merciiii

Meilleure réponse

Bonjour,

Pour vous répondre, j′ ajouterai aux interventions de mes collègues ceci. Les supervisions, le fait d′être soi même conseillé, accompagné par un confrère, permettent aussi de prendre de la distance en partageant, en réfléchissant à des expériences semblables.
Ce n′est pas forcément la contamination qui pose problème, mais parfois la difficulté à être en empathie.... coup de fatigue, problèmes personnels, difficulté à être là présent ici et maintenant, patient agressif ou totalement absent... font que notre réceptivité, nos ressources émotionnelles, se trouvent alors prises en défaut et par suite, notre capacité à inter-réagir de manière constructive. Comme quoi, tout n'est question que de là où se trouve le curseur.
Enfin, tout comme un élève infirmier sait déjà s'il supportera la vue du sang, un psy a une idée de ce qui l'attend.

Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Pour répondre à votre question, je vous donnerai comme exemple mon vécu.

Je n'ai jamais cru en ces "choses", "rituels" etc. qui peuvent nous "protéger" de l'autre (nos patients) en séance. Quand on parle de protection, cela veut dire que nous avons peur d'entrer véritablement en contact avec l'autre. L'autre étant un miroir de nos propres émotions, sentiments, états d'âme, etc.
Un psy qui a peur de l'autre ne doit pas faire ce métier.

Comment les choses se vivent en réalité pour nous, psys et thérapeutes, nous faisons un travail approfondi sur nous-même. Nous apprenons à traverser nos propres émotions, en occurrence, celles qui nous font toujours peur quand on les voit chez les autres: la colère, la rage, la peur, le désespoir, la tristesse, etc.

Nous sommes aussi supervisés, ce qui permet de poser en mots ce que nous vivons avec nos patients. Lorsque nous sommes particulèrement touchés par une histoire et par un patient, il est indispensable de s'interroger "pourquoi"!
Nos patients nous renvoient à nos zones d'ombre, d'inconfort, donc il faut les "travailler" en thérapie de notre coté avec un confrère.

Au début de ma pratique, j'ai été vite "saturée" par les histoire de mes patients. Avec le temps et un travail sur moi qui n'a jamais cessé, depuis plus de 8 ans, ma capacité a écouté les patients et mon "contenant émotionnel" se sont élargis. Je suis toujours en empathie avec mes patients mais je suis de moins en moins perturbée et troublée par leurs histoires de vie. Donc, la posture de psy "juste" se travaille et s'ajuste tout au long de notre pratique.

En vous souhaitant le meilleur,
Cordialement,
Tsvetanka Shopova

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2018

Logo Tsvetanka SHOPOVA Tsvetanka SHOPOVA

80 réponses

111 J'aime

bonjour à vous, deux éléments essentiels permettent aux psychothérapeutes de se prémunir du contre-transfert (des contaminations) :
- avoir fait soi-même une psychothérapie personnelle qui permet d'être au clair avec ses propres conflits internes
- participer à des groupes de supervision ,se faire accompagner par des collègues plus expérimenter
c'est à ce prix que l'on arrive à maintenir la bonne distance qui nous permet de prendre en charge de façon efficace les personnes qui le demandent , bien cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2018

Logo Marie-Laure BERNARD Marie-Laure BERNARD

38 réponses

32 J'aime

Bonjour,

Je vous rassure devenir psy ou thérapeute ne vous fera pas attraper une maladie contagieuse.

La seule que vous pourriez attraper est d'aimer ce métier passionnant et riche humainement.

Comme vous l'ont expliqué mes collègues, une supervision régulière peut vous aider à savoir mieux gérer les situations qui vont générer du stress.

Avoir au préalable bien réfléchi à son futur projet professionnel ne pourra que vous aider à trouver votre voie et peut-être pouvez-vous rencontrer un thérapeute pour quelques séances afin de voir si ce métier vous conviendra dans la durée.

Restant à votre écoute.

Bien cordialement.

Ghislaine PATTE - Thérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2018

Logo Ghislaine PATTE Ghislaine PATTE

556 réponses

1365 J'aime

Bonjour,
Le meilleur moyen de se protéger pour les thérapeutes en tout genre, c'est pour ma part, d'avoir fait sa propre thérapie avec les outils qu'il va utiliser par la suite, pour ne pas être en miroir avec la souffrance des autres.

Quant à l'envie de travailler dans le domaine de la psychologie, je pense que c'est quelque chose qui germe depuis fort longtemps chez l'individu, même dans une reconversion.
On se dit pas un matin, tiens je vais faire une formation pour devenir thérapeute, j'aurais du temps pour moi, c'est cool, je vais aider les gens, etc...
C'est un métier extrêmement prenant, souvent gratifiant, mais qui demande une véritable vocation, du moins c'est comme ça que je le conçois.

Il est possible que certaines personnes s'illusionnent face à ce métier surtout dans la pratique de l'hypnose, mais finalement ne sont pas faites pour cet engagement humain.

Comme dans chaque métier, certains réussissent, d'autres moins...

Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2369 réponses

10059 J'aime

Bonjour,

Le terme de "contamination psychologique" est assez impressionnant... : non, les problèmes psychologiques ne "s'attrapent" pas comme les maladies contagieuses..., même si les autres, tous les autres que nous fréquentons nous influencent d'une manière ou d'une autre... d'où l'importance du milieu familial dans notre développement à tous.

De ce que je comprends de votre message, vous souhaitez devenir "psy"... et vous aimeriez savoir comment faire face au stress de ce métier...?

Il me semble qu'avant de vous lancer dans une reconversion il vous faut aller analyser et comprendre votre désir et vos motivations... , vous connaître et ensuite apprendre à bien réguler et gérer vos propres émotions... tout ceci à l'aide d'un(e) thérapeute qui pourra vous aider à faire avancer votre réflexion sur le sujet.
Dans le travail du thérapeute il est important de trouver la bonne distance à tenir face à chaque patient... et c'est pour cela qu'une bonne thérapie ou une psychanalyse sont nécessaire à toute personne exerçant cette activité.

Bonne réflexion à vous !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2018

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1908 réponses

5081 J'aime

Bonjour Curieuse,
personne ne s'intéresse au domaine du psychologique s'il n'est pas concerné personnellement par le sujet.
La question n'est pas tant de savoir quelle est la nature de vos motivations, que si vous persévérerez dans cette voie. Et ça, il n'y a que de l'essayer qui vous le dira...

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2018

Logo Xavier Martin-Prével Xavier Martin-Prével

209 réponses

262 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Méditation contre mon stress

5 réponses, dernière réponse le 17 Février 2016

Vers qui porter plainte contre un psychologue ?

5 réponses, dernière réponse le 15 Novembre 2016

Mensonges expertise psychologique

2 réponses, dernière réponse le 25 Mai 2016

Malaises psychologiques, aidez-moi !

5 réponses, dernière réponse le 08 Novembre 2017

Inversion psychologique suite

4 réponses, dernière réponse le 11 Mai 2017

Mensonges expertise psychologique suite 2

4 réponses, dernière réponse le 28 Mai 2016

Dénoncer des violences conjugales psychologiques

13 réponses, dernière réponse le 26 Avril 2016

Hallucinations, cauchemars, réalité ?

5 réponses, dernière réponse le 18 Août 2017

Suis-je autiste asperger ?

9 réponses, dernière réponse le 06 Octobre 2017