Comment distinguer anxiété et dépression ?

Comprendre la différence entre anxiété et dépression n'est pas si simple. Des experts nous expliquent ce qu'il faut prendre en compte et l'importance d'un diagnostic précis.

18 OCT. 2018 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Comment distinguer anxiété et dépression ?

À partir de l'analyse de 381 cas, une étude de l'Université de Stanford a déterminé que celles et ceux qui souffrent de dépression et/ou d'anxiété font face à différents défis dans leur fonctionnalité sociale, c'est-à-dire dans leur façon de se lier avec des membres de la famille, des amis ou des collègues.

Malheureusement, il est très courant d'entendre parler de troubles psychologiques tels que l'anxiété et la dépression : lorsque l'on commence à en discuter, on se rend compte que l'on connaît tous quelqu'un qui en a souffert, voire soi-même. On peut d'ailleurs remarquer que, dans de nombreux cas, les personnes souffrant de ce type de trouble ne souhaitent pas demander de l'aide à un(e) professionnel(le) de la psychologie, ou réalisent des traitements incomplets.

À partir de cette observation, le Pr Leanne Williams, professeur de Psychiatrie et Sciences du Comportement à l'Université de Stanford, a réalisé une étude cherchant à mieux délimiter ces troubles afin de contribuer à un traitement plus efficace.

"Nous tentons de désentrelacer la superposition de symptômes dans notre diagnostic actuel et ceci, en dernier recours, peut nous orienter sur la façon dont nous pourrions réaliser un traitement adéquat", précise le Pr Williams dans une interview publiée dans la revue spécialisée JAMA Psychiatry.

Pourquoi est-il si important de différencier ces troubles ?

Aujourd'hui, on estime qu'au niveau mondial l'anxiété et la dépression sont la cause principale de la diminution de la productivité et de l'incapacité de travail, avec un taux de récupération très bas qui, d'après l'étude, ne dépasse pas 30% des cas.

Selon les chercheurs, pourtant, le défi encore plus important est de pouvoir diagnostiquer correctement et précisément les pathologies des patient(e)s.

En se basant sur les règles établies par le Manuel Diagnostique des Troubles Mentaux (DSM), on découvre qu'il existe des catégories vastes pour les troubles, parmi lesquels on retrouve l'anxiété et la dépression. Cette catégorisation fait que l'on applique des traitements similaires pour les personnes souffrant de l'une ou de l'autre.

"Au moment de réaliser le diagnostic, on peut prescrire de meilleures options de traitement", souligne le Pr Williams à propos de cette étude.

L'importance d'un diagnostic différencié entre anxiété et dépression permet de traiter le patient ou la patiente plus efficacement. Ainsi, il est conseillé aux patient(e)s qui présentent des symptômes communément associés à l'un ou l'autre de ces troubles de ne pas s'aventurer vers l'autodiagnostic. Si vous êtes dans ce cas, nous vous recommandons vivement de vous tourner vers un spécialiste en troubles psychologiques qui pourra déterminer votre diagnostic de façon professionnelle pour commencer un traitement ou suivi efficace.

olp.jpg

Dépression et anxiété : quelle différence dans les symptômes ?

Il est possible de souffrir de ceux deux troubles à la fois, mais ce n'est pas automatique.

L'anxiété et la dépression se présentent fréquemment comme des réactions à des évènements internes ou externes : lorsqu'on se sent menacé, que l'on souffre d'un deuil ou que l'on a vécu une situation traumatique. En règle générale, l'anxiété naît lorsque nous nous sentons en danger et en situation d'alerte, alors que la dépression naît plus souvent lorsque nous souffrons d'une perte.

Les symptômes les plus courants varient :

  • États dépressifs : sentiment de culpabilité, manque d'estime de soi, fatigue, modifications dans l'appétit, troubles du sommeil et manque de concentration. Peur du futur et de ce qu'il pourrait se passer.
  • États anxieux : on peut mettre en évidence deux types d'affections : cognitives et psychophysiques. Ces dernières incluent diarrhée, besoin fréquent d'uriner, nausées, tension musculaire, céphalées, fréquence cardiaque élevée et irrégulière, respiration agitée, vertiges, transpiration, fatigue, tremblements et troubles du sommeil. Mélancolie (passé), frustration vis-à-vis du présent.

Cependant, il est important de rappeler que chaque cas est différent et que seul un suivi avec un(e) professionnel(le) pourra permettre de déterminer le trouble et le traitement associé.

dep.jpg

Comment se présentent la dépression et l'anxiété ?

A partir de l'analyse de 381 cas, l'étude de l'Université de Stanford a déterminé que celles et ceux qui souffrent de dépression et/ou d'anxiété doivent faire face à différents défis dans leur fonctionnalité sociale, c'est-à-dire dans la façon dont elles et ils se lient avec leur famille, leurs ami(e)s et leur environnement professionnel.

L'information collectée a permis de déterminer 5 formes distinctes de dépression et d'anxiété chez les personnes :

  • Excitation anxieuse : le fonctionnement cognitif peut être affecté ainsi que la capacité de concentration. Les personnes peuvent sentir le pouls qui s'accélère, en plus de transpiration et de stress. Selon Williams, il s'agit de cas où les personnes oublient fréquemment ce qu'il vient de se passer.
  • Tension : il s'agit de patients hypersensibles, excessivement susceptibles et irritables.
  • Anxiété généralisée : probablement le plus évident, car le plus visible au niveau physique. Les personnes accentuent les sensations de préoccupation et d'anxiété.
  • Anhédonie : il s'agit de l'incapacité à ressentir du plaisir. Souvent, les personnes souffrant de dépression ont aussi ce symptôme sans s'en rendre compte, ce qui fait qu'elles peuvent présenter une forte angoisse.
  • Mélancolie : grande angoisse posant des problèmes pour l'interaction sociale.

Pour terminer l'enquête, les chercheurs ont déterminé les cadres d'anxiété et de dépression des patients examinés selon leurs symptômes, une information permettant de découvrir la prévalence ou fréquence majoritaire de l'un ou l'autre : 

  • Tension : 19%
  • Excitation anxieuse : 13%
  • Anxiété généralisée : 9% 
  • Anhédonie : 7%

Avez-vous ressenti l'une de ces manifestations ? Assurez-vous de recevoir l'aide nécessaire en consultant notre liste de psychologues.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur anxiété