Comment faire face à une belle-mère toxique ? 5 conseils clés

Tout comme les personnes toxiques, ce type de belle-mère n'apporte rien de positif. Elle potentialise vos points faibles, vous déprécie et essaie d'influencer les décisions de votre couple..

29 AVRIL 2020 · Lecture : min.
Comment faire face à une belle-mère toxique ? 5 conseils clés

Vous avez trouvé l'amour de votre vie et le moment est venu de rencontrer votre belle-mère. Au début, elle vous traite bien, est gentille et ne vous objecte pas. Cependant, au fil du temps, elle commence à interférer dans tout ce qui se passe entre vous et votre partenaire, cequi était auparavant l'affaire de deux personne, devient maintenant trois. Ces belles-mères toxiques aiment donner et imposer leur opinion. Elles n'ont pas la capacité de s'autocritiquer. Elles ne sont pas empathiques. Elles ne savent pas comment respecter les décisions de leurs enfants. Elles ne comprennent pas non plus qu'ils ont grandi et sont capables de construire leurs propres histoires avec qui ils veulent.

La relation conflictuelle entre la belle-fille et la belle-mère fait l'objet de nombreuses études. Selon une étude réalisée par Netmums auprès de 2000 femmes, 1 belle-fille sur 4 pense que sa belle-mère est contrôlante. Plus d'un tiers l'ont qualifié de critique ou d'interférant. De plus, un quart des répondants ont décrit leur relation avec leur belle-mère comme mauvaise ou terrible.

Une autre étude du médecin anglais Terri Apter a conclu que 55% des belles-mères se sentent bouleversées lorsqu'elles sont avec leurs belles-filles. En revanche, plus de 60% des femmes ont déclaré avoir eu une relation difficile et hostile avec la mère de leur partenaire.

Avoir affaire à une belle-mère toxique n'est pas facile, mais c'est possible. La première étape consiste à reconnaître que vous vous trouvez dans une telle situation. Pour le savoir, vous devez faire un exercice mental et répondre aux questions suivantes :

  • Votre belle-mère commente-t-elle toujours la relation de votre enfant avec vous ?
  • A-t-elle déjà critiqué votre apparence ou votre façon de vous habiller ?
  • Impose-t-elle habituellement sa présence durant vos sorties en couple ?
  • Vous a-t-elle déjà comparé ?
  • Vous indique-t-elle toujours vos défauts et ce qui ne va pas ?
  • Fait-elle toujours un drame de tout et est-elle très négative ?
  • Votre avis n'est pas important, seulement celui de son fils ?
  • Elle ne vous laisse pas de place pour que vous puissiez prendre vos propres décisions ?
  • Est-elle jalouse et égoïste ?
  • Sa présence vous vide-t-elle, vous laisse-t-elle triste et sans énergie ?

Si vous avez répondu oui à la plupart des questions ci-dessus, il est probable que vous ayez une belle-mère toxique et manipulatrice. Tout comme les personnes toxiques, ce type de belle-mère ne fait rien de positif. Plusieurs fois, cela potentialise vos points faibles, vous déprécie et essaie d'influencer toutes les décisions du couple.

Les belles-mères toxiques sont souvent des mères toxiques. Il est courant pour elles d'être surprotectrices, d'élever des enfants très dépendants et de toujours décider pour eux. De cette façon, elles annulent les opinions et les besoins de ses enfants. - Zoraida Luque

Souvent, cet enfant habitué à tant d'interférences ne reconnaît pas que sa mère est nuisible. Il y a des cas où il est non seulement incapable de mettre une limite à sa mère mais blâme également son partenaire pour les conflits. Cela peut même mettre fin à la relation.

Comment faire face à une belle-mère toxique ?

Traiter avec une personne aussi négative n'est pas facile et cela demandera beaucoup de patience et d'intelligence émotionnelle. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à rester en dehors de ce différend :

  1. Créez une distance physique et émotionnelle : cela aide à réduire le climat de tension et d'angoisse que provoquent habituellement les relations toxiques. De plus, cette distance sera importante pour voir la situation sous un autre angle. Ne vous sentez pas coupable de ne pas assister à tous les événements familiaux de votre partenaire et parfois de ne pas répondre aux appels de votre belle-mère.
  2. Arrêtez d'essayer de lui plaire : une belle-mère toxique ne sera jamais satisfaite et heureuse. En cédant et en faisant les choses comme elle le souhaite, vous annulerez votre personnalité. Et même alors, les conflits ne prendront pas fin car il y aura toujours une nouvelle demande, une nouvelle critique. Pour cette raison, il est important de commencer à vous soucier de votre bonheur et non de le plaire. Ne pas avoir besoin de l'approbation de quiconque pour vivre votre vie comme vous le souhaitez peut être libérateur et vous deviendrez plus fort.
  3. Parlez-en à votre partenaire : rappelez-vous que ce problème n'existe que parce que votre partenaire ne sait pas mettre une limite à sa mère. Il est déjà un adulte pour décider avec qui et comment il veut mener sa vie, sans interférence extérieure, et il devrait le dire clairement à sa mère dès le début. Si votre partenaire n'est pas impliqué dans votre défense et commence à dire non à votre belle-mère, la tension va très probablement augmenter.
  4. N'essayez pas de rompre la relation mère-enfant : la mère est mère et il est très peu probable qu'un enfant rompe la relation avec sa mère pour donner la priorité exclusive à une autre personne. À mesure que vous entrez dans ce type de différend, la relation entre vous a tendance à empirer, car votre partenaire ne pourra pas retirer votre mère de votre vie. L'idéal est de trouver un équilibre dans cette relation, en délimitant le rôle de chacune des parties.
  5. Évaluez si votre relation vaut la peine : les enfants de mères toxiques ne sont pas toujours en mesure de mettre fin à cette dépendance. Si après avoir discuté du problème avec votre partenaire, vous remarquez que les choses sont toujours les mêmes, il est peut-être temps de réfléchir si une relation comme celle-ci vous rend vraiment heureux et si vous souhaitez continuer avec cette personne. Dans de tels cas, la thérapie de couple peut aider à trouver une issue au conflit.

Photos : Shutterstock 

PUBLICITÉ

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Notre comité d'experts, composé de psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens agréés, s'engage à fournir des informations et des ressources précises et fiables. Toutes les informations sont étayées par des preuves scientifiques et contrastées pour garantir la qualité de leur contenu.
Consultez nos meilleurs spécialistes en thérapie familiale
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 16
  • Selena

    Ma belle mère était manipulatrice, égoïste et constamment négative à mon égard.Et le truc, c'est qu'elle était tout le temps négative envers toutes les fréquentations de son fils.Toujours chercher à être celle qu'il faut près de son fils.Elle l a élevé de manière à demeurer dépendant, être celle qui prend les décisions à sa place.Le comble c'est qu'elle le déresponsabilisait à mon égard,il n avait jamais tord quand je me plaignais.Mais curieusement, pour les mêmes causes, elle le blâmait quand il posait ces actes à son égard.tres pathétique.Ses filles après son décès ont voulu continuer le sale rôle.Je leur ai demandé de me ficher la paix et a décidé de ne plus les plaire et les ignorer.

  • Feamline

    Ma belle mère est toxiques et manipulatrice c'est une vrai peste c'est nul que dans ce monde il y a des belles mères comme ça.

  • Jupi

    Ma belle mère dit rien fait rien mais veut toujours faire ceux qu’elle veut quand elle veut mais elle a oublier que son fils a ça propre vie famille elle noie le poisson dans l’eau mais obtiens toujours tout es ce que je peu faire

  • Mary

    Nous avons deux enfants. Elle ignore le petit de 5 ans. Elle ne l’aime pas. Elle n’aime pas son prénom, son caractère, et quand elle voit nos enfants, elle l’ignore. Résultat : il ne l’aime pas non plus et refuse d’aller chez elle. Nous ne forçons rien, c’est elle qui perd, dans l’histoire. Mais c’est douloureux.

  • LE ROUX

    super article qui mériterait pas mal de développements. Je suis un homme de 40 ans et je reconnais sur pas mal de points la mère de ma femme. Tout y passe et par phases assez aigües qui se succèdent les unes aux autres: au début, c'était l'ex de ma femme (pour le coup, je dirai c'était mérité). Puis l'enfant de ma femme qui n'était supposément pas assez posé, pas assez calme, bouge trop etc. ce fut ensuite le tour de notre animal de compagnie, pas assez posé (normal quand il est jeune, nous demandant trop de temps (normal aussi). Aujourd'hui cet animal étant devenu assez parfait, c'est mon tour: notre mode de vie, mes loisirs (dits d'étudiants), je ne range pas mes affaires. Tout est dit d'un ton très péremptoire et présenté sous couvert d'inquiétudes. Mes propres parents ne m'ont jamais parlé comme ça. Que faire? laisser dire? se justifier? attaquer? lui demander d'arrêter? sachant que je fais l'effort d'y passer une bonne partie de nos vacances et que ces critiques incessantes finissent par peser très lourd dans l'équation. merci

  • laurence

    bonjour comment est-ce possible de vous contacter? merci

  • lima

    La vie pourrait être belle sans tous les conflits familiaux, obliger de se séparer de son conjoint à cause de sa belle mère c'est pathétique, n'y a t il pas un autre moyen d'en arriver à bout? Si la thérapie, j'en ai fait une qui a duré quinze ans, mon compagnon jamais alors évidement ça ne sert à rien, je crois que je vais y laisser son fils, la tare est énorme. Merci

  • Sana93

    Bonjour oui sur toutes les questions

  • Sana93

    Oui sur tout les questions

  • Sophie

    Le truc c'est qu'elle ne fait pas ça devant moi mais dans mon dos afin que je ne la soupçonne pas, et je pense que son mari est de mèche également. Tous deux ont subrepticement implanté des idées négatives dans la tête de leur fils concernant notre couple, et ont réussi à nous séparer pour de bon alors que nous nous aimions encore. Ce qui me dévaste, c'est qu'avant que je rencontre ses parents, mon copain m'avait très clairement dit "T'inquiète, si ça se passe mal avec mes parents c'est clairement toi que je choisis, mais ça m'étonnerait que ça se passe mal, ils ont toujours été très bienveillants". Tu parles ! Ils sont bienveillants avec qui les arrange, ou alors ils sont très doués pour feindre leur bienveillance et laisser leur fils dans le déni ! Vous vous rendez compte, le voir lui, qu'ils se sont escrimés à rendre si parfait en lui mettant une pression de dingue, faire sa vie avec une personne avec autisme comme moi, et ne jamais avoir d'enfants, ça allait faire tache ! Moi aussi je m'étais laissé avoir au début. Forcément, ils se devaient d'être Très Subtils s'ils ne voulaient pas que leur fils se tourne vers moi plutôt qu'eux... (Pour l'usage des majuscules, comprenne qui pourra)


Chargement en cours



derniers articles sur thérapie familiale

PUBLICITÉ