Pourquoi décider de consulter en famille ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Si vous hésitez entre suivre une thérapie individuelle ou une thérapie familiale, cet article vous propose toutes les informations pertinentes concernant la thérapie familiale.

8 NOV. 2013 · Lecture : min.
Pourquoi décider de consulter en famille ?

La thérapie familiale est née aux Etats-Unis dans les années 1950, dans les hôpitaux psychiatriques. L'importance des interactions familiales dans l'expression et la résolution des troubles de l'enfant a motivé son développement.

Aujourd'hui, son champ est plus vaste et s'applique aux couples comme aux familles, sur des problématiques qui vont des problèmes de comportement aux troubles mentaux, en passant par l'accompagnement des phases de changement important dans la famille (décès, divorce, maladie, handicap …).

Quel est l'apport de la thérapie familiale ?

Face aux difficultés d'un membre de la famille, le réflexe est souvent de l'emmener en consultation pour résoudre son problème. Pourtant la thérapie familiale présente un réel intérêt pour cette situation.

Prenons l'exemple de la famille B confrontée à des difficultés dans l'éducation de leur fille adolescente.

La famille B vient en consultation pour les problèmes de comportement de leur fille Marie, 15 ans*. Ils ont quatre enfants dont Marie est l'aînée. Elle est agressive avec ses parents et a du mal à s'entendre avec ses frères et sa sœur. Au cours de la thérapie, l'adolescente exprime le sentiment d'être la moins aimée, d'être celle qui répond le moins aux attentes de ses parents et en particulier de sa mère. Une rivalité entre la mère et la fille est mise à jour et on apprend que la mère de Marie était en rivalité avec sa sœur pour l'affectation de ses parents. Elle a choisi d'être l'enfant modèle et souffre encore d'avoir « laissé la place » à sa sœur. Dès lors l'agressivité de Marie peut être perçue comme une demande d'amour et d'avoir sa place dans la famille, en miroir de ce qu'a vécu sa mère. Mais Marie a choisi l'agressivité et la rébellion plutôt que l'effacement.

Le père de Marie a également vécu dans une ambiance d'agressivité chez lui avec des parents qui se disputaient sans cesse. Aujourd'hui le conflit lui est insupportable.

Les difficultés de l'adolescente sont donc intimement à l'histoire et au positionnement de ses parents. Marie exprime par son comportement les sentiments de frustration et de colère que sa mère a du réprimer pendant son enfance et, ce faisant, confronte également son père dans sa difficulté à accepter et gérer le conflit.

La consultation en famille permet d'ouvrir ou d'élargir le dialogue entre les membres de la famille et de mettre à jour les mécanismes qui engendrent les difficultés. Marie peut alors quitter sa place d'enfant terrible pour devenir celle qui emmène sa famille en thérapie pour aider à résoudre des sujets de fond pour la famille sur la place de chacun et la gestion des conflits. Tous les membres de la famille : parents et enfants pourront bénéficier des fruits de ce travail dans leur quotidien.

untitled-2.jpg

L'approche de la thérapie familiale dite systémique

La thérapie familiale s'appuie sur l'observation et l'analyse des interactions familiales présentes et passées et sur des hypothèses telles que :

Le dysfonctionnement d'un membre de la famille prend racine et/ou se développe dans les difficultés relationnelles au sein de la famille (d'autres facteurs ne sont évidemment pas exclus). Le membre de la famille qui « dysfonctionne », désigné en thérapie familiale comme patient identifié, révèle par son comportement, ses « symptômes », les difficultés de la famille. L'étude de l'histoire de la famille, ses mythes et croyances, en général sur trois générations, peuvent éclairer et donner du sens aux modes de fonctionnement et difficultés actuelles.Le patient du thérapeute est la famille dans son ensemble.Le travail du thérapeute consiste à développer les échanges entre les membres de la famille, à faire en sorte que chacun puisse s'exprimer de façon authentique et être entendu. Il s'agit aussi de favoriser l'émergence de nouveaux comportements plus adaptés et qui permettront à chacun de trouver plus de confort et de bien-être.

Pour ce faire, il faut apprendre à connaître la famille et ses ressources. Il ne s'agit pas de proposer un modèle de fonctionnement standard ni des méthodes pour mieux communiquer ou pour élever ses enfants. Chaque famille est différente et s'appuiera sur ses ressources personnelles pour trouver sa propre voie vers le changement. Même si la guidance n'est pas exclue dans le parcours d'accompagnement, il est essentiel que les familles développent leur autonomie et leur créativité pour de nouveaux modes de communication.

Par ailleurs, le recours à la thérapie familiale n'exclut pas des approches individuelles pour certains membres de la famille. Le travail réalisé en famille peut être mené en parallèle ou amener le souhait d'une thérapie individuelle centrée sur la personne et sur son développement.

L'objectif de la thérapie est de faire en sorte que les relations familiales soient harmonieuses mais aussi que chacun puisse développer son autonomie dans le respect de sa différence.

filles.jpg

Les caractéristiques et spécificités de la thérapie familiale systémique

La posture et la pratique du thérapeute familial systémique se distingue de celle du psychanalyste et des thérapeutes d'inspiration analytique.

Plus proche de la famille, il est observateur mais également acteur du système n'hésitant pas à intervenir : il peut ainsi proposer des tâches à un ou plusieurs membres de la famille entre les séances. Il émet des hypothèses expliquant le fonctionnement et les difficultés de la famille mais ne se positionne pas comme détenteur de la solution. Son intervention est axée sur la mise en œuvre d'un changement significatif pour la famille et non sur le diagnostic ou la proposition d'un modèle de fonctionnement pour la famille. En cela, il se positionne comme un coach plus que comme un analyste.

La mise en autonomie progressive de la famille est également une de ses préoccupations. Ainsi, les séances, d'une durée d'une heure environ, sont en général espacées de 3 semaines environ dans le but de laisser le temps à la famille d'expérimenter de nouveaux modes de communication et de fonctionnement. De même la durée de l'accompagnement est variable mais dépasse rarement une dizaine de séances.

enfants.jpg

Quand consulter ?

En tant que parent ou en tant que couple, dès lors que vous vous sentez dépassés par la situation, que vous avez le sentiment d'avoir tout essayé sans parvenir à changer les choses. Si par ailleurs, vous sentez que le couple ou la famille est « envahi (e)» par le problème et n'arrive plus à communiquer, la thérapie familiale est une des solutions pour vous accompagner.

Prendre un rendez-vous, c'est déjà faire un premier pas vers le changement.

(*) : les noms des patients ont été changés pour des raisons de confidentialité.

Photo : PublicDomainPictures (Pixabay)

Écrit par

Anne Juvanteny

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
4 Commentaires
  • Myel

    Bonjour Je souhaite prendre rendez vous avec un psychologue pour une thérapie familiale mais le père qui est le problème de la famille ne veut pas suivre de thérapie. Comment faire pour le convaincre ? Merci

  • Myel

    Bonjour Je souhaite prendre rendez vous avec un psychologue pour une thérapie familiale mais le père qui est le problème de la famille ne veut pas suivre de thérapie. Comment faire pour le convaincre ? Merci

  • Laure2

    La thérapie systémique c'est très bien...Pour la place, le rôle de chacun et l'autonomie. Que faites-vous si UN membre est mis sur la sellette ? Vous allez le travailler au corps jusqu'à ce qu'il dénonce les "noeuds"... Encore faut il qu'il soit capable les dénoncer. S'il ne les dénonce pas, il va drôlement souffrir de la séance.

  • Revel E.

    Merci de ces lumières servant à prendre des décisions sages et constructives.

Derniers articles sur Familles