L'alcoolorexie, un trouble du comportement alimentaire pour boire plus

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à sauter des repas pour limiter le nombre de calories, et pouvoir s'autoriser à boire de l'alcool.

13 JANV. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L'alcoolorexie, un trouble du comportement alimentaire pour boire plus

L'alcoolorexie, le trouble du comportement alimentaire 

L'alcoolorexie, également appelée ébriorexie, est une combinaison des symptômes générés par l'alcoolisme, l'anorexie et la boulimie. Il survient généralement chez les femmes de moins de 30 ans. La thérapie psychologique est l'une des solutions au problème, car il s'agit d'un trouble du comportement alimentaire. Ceux qui souffrent d'une carence en alcool ne se limitent pas à boire un verre, mais ils boivent de grandes quantités d'alcool.
 
Parmi les causes qui poussent une femme à souffrir de ce trouble psychologique, nous trouvons :

  • le fait d'éviter la prise de poids, se saouler plus vite (à jeun) et économiser de l'argent pour acheter de l'alcool.

Quelles sont les conséquences sur la santé ?

Les principales conséquences pour les patients souffrant de carence en alcool sont la malnutrition, l'anxiété et les dommages psychologiques. L'alcoolorexie est considérée comme un trouble alimentaire encore plus grave que ceux connus jusqu'à présent, car elle prive le cerveau des nutriments nécessaires, tout en fournissant une grande quantité d'alcool.

Cette combinaison peut entraîner des problèmes cognitifs à court et à long terme, notamment des difficultés de concentration, une perte de capacité à étudier et des problèmes de prise de décision. Tout cela peut conduire à des attitudes violentes et à des maladies chroniques, qui peuvent gravement nuire à la santé des personnes touchées.

De nombreuses femmes ont un régime spartiate pendant la journée et, la nuit, elles consomment toutes les calories non ingérées tout au long de la journée en prenant des quantités excessives d'alcool. Malgré cela, elles ne considèrent pas qu'elles souffrent d'un problème d'alcoolisme et créent la fausse illusion de savoir qu'elles contrôlent les boissons alcoolisées qu'elles boivent et ce qu'elles doivent arrêter de manger pour amortir les centaines de calories que tout cocktail peut avoir.

La consommation et l'abus d'alcool chez les adolescents et les jeunes adultes est un comportement en augmentation, qui se traduit par la prise de fortes doses de boissons alcoolisées, même dans la rue. Lorsque le comportement d'arrêter de manger  pour boire de l'alcool se répète plusieurs fois par semaine pendant plus de 30 jours, on considère qu'une personne est confrontée à un problème d'alcoolorexie.

 Photos : Shutterstock
 

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ