L'importance du langage non-verbal

"La chose la plus importante en communication, c'est d'entendre ce que l'autre ne dit pas", Peter Drucker

14 AVRIL 2015 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L'importance du langage non-verbal

La communication non-verbale est une mine d'information pour ceux qui s'y intéressent. De nos jours, nous attachons beaucoup d'importance à la parole, mais le langage des gestes est tout aussi riche. Une personne connaissant les codes du non-verbal les déchiffrera chez vous mais aussi chez lui-même. Le timbre de la voix, la démarche ou encore votre façon de rire sont autant de signatures personnelles qui n'appartiennent qu'à vous.

Pouquoi déchiffrer le non-verbal ?

Une personne capable de déchiffrer le non-verbal de son entourage est disposée à une plus grande empathie et a une intelligence émotionnelle forte. Nous sommes d'ailleurs incapables de bien communiquer si nous ne sommes pas capables de voir les messages non-verbaux, consciemment ou inconsciemment.

Quand on est amené à réfléchir sur ce qu'on voit tout autant que sur ce qu'on entend, on peut avoir des relations plus pertinentes, une présence et des relations plus profondes. Le non-verbal est donc un moyen d'améliorer ses relations, mais pas que...

Le non-verbal permet également d'améliorer sa communication. Comment ? En vous exprimant avec les bons gestes au bon moment. Pour cela, un entraînement est nécessaire. En faisant des gestes appropriés, il est possible d'améliorer son charisme et la façon dont on est perçu. L'image est aujourd'hui tellement importante que la question de son amélioration ne peut être mise de côté. Ainsi pratiquer les bons gestes peut aider à mieux se faire écouter et respecter.

doigts.jpg

En résumé, le langage du corps mérite de s'y attarder car il permet :

  • une meilleure connaissance de l'autre ;
  • de meilleures relations avec les autres ;
  • un meilleur impact sur les autres.

Savoir lire les gestes

Il est nécessaire de ne pas interpréter trop rapidement le comportement non-verbal des autres. Il vaut mieux en effet ne pas les cataloguer. Il est important d'observer et de laisser de côté ses premières impressions et préjugés. Entrainez-vous d'abord sur les personnes que vous connaissez bien : amis et famille. Cela sera plus facile pour vous car vous êtes habitués à leurs manières et serez donc beaucoup plus justes.

Pour devenir meilleur en analyse de gestes, il est important de :

  • faire attention au contexte (famille, travail, enjeux, stress, relation hiérarchique, etc.) ;
  • rester ouvert et ne pas faire confiance à sa première impression ;
  • s'entraîner dans son cercle intime.

Le langage de gestes

  • Le sourire, le meilleur moyen de se faire des amis

Le sourire traduit instantanément la recherche de lien social et rend sympathique, même si votre sourire est forcé ! Ce geste est considéré comme une alliance inconsciente avec les autres. Des études ont été jusqu'à montrer que les personnes ont tendance à nous trouver plus beaux et intelligents quand on sourit.

rire.jpg

  • La bise à droite ou à gauche

Faire la bise à quelqu'un en lui montrant en premier la joue droite signifie qu l'on a quelques réserves sur lui ou que l'on n'est pas très intime. En effet, le côté droit de notre corps est dirigé par l'hémisphère gauche de notre cerveau, celui de la froideur logique. Quant à la bise à gauche, on montre ainsi une certaine intimité ou du moins une envie de mieux connaître son interlocuteur. C'est l'hémisphère droit qui le dirige, celui des émotions et de la communication.

  • Les pieds, une partie importante à prendre en compte

Il est relativement rare que l'on fasse attention à nos gestes de pieds, hors ils sont très révélateurs. La disposition des pieds indique si la personne vous écoute ou si au contraire elle voudrait partir, ou si cette même personne est attirée par quelqu'un d'autre. Vous n'avez qu'à regarder vers où pointe ses pieds.

  • Visuel, auditif ou kinesthésique

La programmation neuro-linguistique permet de classer les gens selon divers critères, comme par exemple en fonction de l'oritentation de leur regard. Ainsi, la façon dont on dirige nos yeux serait un indicateur de notre façon d'appréhender le monde. Pour cela, demandez à un ami d'imaginer ses vacances idéales.

  • C'est un visuel, s'il lève les yeux pour réfléchir.
  • C'est un auditif, s'il dirige ses yeux sur les côtés.
  • C'est un kinesthésique, s'il dirige ses yeux vers le bas avant de répondre.
"Je parle avec mon corps, et ceci sans le savoir. Je dis donc toujours plus que je n'en sais", Jacques Lacan

Photos : Pixabay

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • luca le gamer 63

    je trouve cela intéressant malgrés le fait que ma mére ma abandonner

derniers articles sur thérapie comportementale et cognitive