Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Qu'est-ce-que la psychologie cognitive ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La psychologie cognitive est apparue dans les années 50, et a pour but d'étudier le mental à partir d'une bonne compréhension des mécanismes comportementaux.

18 juin 2014 · Lecture : min.
Qu'est-ce-que la psychologie cognitive ?

La psychologie cognitive étudie le champ des fonctions mentales, telles que l'attention, le langage, la mémoire, la perception, le raisonnement, la résolution de problèmes, l'intelligence, la perception, la créativité ou l'attention.

Ulric Neisser est connu pour être le père du terme "psychologie cognitive", défini dans La Psychologie Cognitive. La définition de Neisser de la cognition illustre de manière progressive le concept de processus cognitif :

Le terme "cognition" renvoie à tous les processus par lesquels le stimuli sensoriel est transformé, élaboré, mémorisé, retrouvé et réutilisé. Le terme englobe ces processus, même lorsqu'ils opèrent en l'absence d'une stimulation pertinente, comme dans les images et les hallucinations.

En réalisant une définition aussi large, il apparaît que la cognition est impliquée dans tout ce qu'un être humain peut éventuellement réaliser, et que chaque phénomène psychologique est un phénomène cognitif.

Les implications de la psychologie cognitive

La psychologie cognitive suppose que l'on peut déduire les structures, représentations et processus mentaux du comportement humain : autrement dit, la psychologie cognitive place le mental au cœur de sa pratique, et l'étudie à travers la compréhension du comportement.

La psychologie cognitive ne doit cependant pas être confondue avec le courant du behaviorisme, spécialisé dans l'étude du comportement. En outre, contrairement aux autres courants mentalistes, la psychologie cognitive ne s'appuie pas sur l'introspection pour explorer le mental. Comme la psychologie cognitive s’attache à comprendre les processus mentaux associés aux connaissances pour générer des prédictions comportementales, dès lors l’expérimentation et la modélisation restent des outils privilégiés de la psychologie cognitive

Platon ou les prémices de l'étude du cerveau

Les premières interrogations à propos du cerveau humain sont apparues dans l'Antiquité : Platon est d'ailleurs connu pour avoir suggéré que le cerveau puisse être le siège des processus mentaux. Au XVIIe siècle, René Descartes met en place le concept de dualisme corps-esprit, ainsi que celui d'inné et d'acquis.

Le développement des nouvelles technologies lors de la Seconde Guerre Mondiale a impliqué une meilleure connaissance de l'être humain : en effet, on a voulu savoir comment entraîner au mieux les soldats aux nouvelles technologies, apprendre à maintenir leur attention soutenue sous la pression, voire la torture...

Des parallèles entre le cerveau humain et le fonctionnement d'une machine ont ainsi été établis: d'ailleurs, les mots de l'informatique ont été décalqués sur l'humain pour mieux comprendre le fonctionnement de son cerveau (information, traitement de l'information). Une nouvelle manière de penser la psychologie est ainsi née.

brain.jpg

L'intelligence artificielle

Dans les années 50, Allan Newell et Herbert Simon, considérés comme les pères de l'intelligence artificielle, ont travaillé avec des psychologues afin de mieux comprendre les implications du développement de l'intelligence artificielle. Le résultat a d'ailleurs été la création d'un schéma des fonctions mentales, calquées sur leurs homologues dans le domaine informatique (mémoire, stockage, récupération, données...).

En 1959, la critique de Noam Chomsky envers le behaviorisme, et plus généralement l'empirisme, a initié une réelle "révolution cognitive".

Aujourd'hui, la notion de système d'information est toujours au centre des modèles cognitifs, qui tournent autour de trois idées :

  • Formalisations symboliques : la cognition est un système de manipulations de symboles ;
  • Formalisations connexionistes : la cognition est pensée comme une circulation d'activations au cœur d'un réseau de neurones ;
  • Formalisations hybrides : la cognition est un grand réseau de neurones qui s'appuie sur la manipulation de symboles.

Les applications de la psychologie cognitive aujourd'hui

La plupart des travaux dérivés de la psychologie cognitive ont été intégrés à diverses disciplines modernes ainsi qu'aux études psychologiques, telles que :

  • La psychopathologie ;
  • La psychologie sociale ;
  • La psychologie de l'éducation ;
  • La psychologie de la personnalité ;
  • Les études économiques.

Photo : Unsplash

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 8
  • ecampus2018

    La comphrension de psychologie permet a humanite de comprend leur comportement.

  • Corinne

    Comment fait on pour que la personne soit reconnue officiellement avec des troubles cognitifs déjà confirmes par 2 séances psychologiques test ?

  • Bertrand

    Merci monsieur pour votre explication . Mon ami m'a bien certifié que l'on entendait ma voix en pleine ville ( je vis a la rochelle) . J'ai enregistre' ces voix me concernant ainsi que les pensées que l' on pouvait entendre sur mon portable et pouvoir ce qui en résulte,chose effarante après plusieurs mois de harcèlements psychologique. Ci vous avez des recommandations, je suis preneur. Cordialemment votre

  • Bertrand

    Bonjour mon cher monsieur votre explication me rassure. En ce moment je vais aller en proce' face à des individus m' harcelant, utilisant cette machine à mauvaise escient; et cherche des preuves plausibles afin que ce genre de chose ne puissent plus tomber sur des personnes déjantés. Merci pour votre renseignements ; attend avec impatience votre courrier.

  • ya_lahou19557

    Salut et merci...Demand'inscription en Psychologie L1 à UBO. Année universitaire 2019-2020 ou 2020-2021. Acceptez mon profond respect...

  • Pr. Cross

    La psychologie cognitive et comportemtale est un échec car le comportement est la résultante des intentions que refuse d'analyser cette psychologie.

  • kouamé

    on connait mieux nos Océans (qu'on connait à peine ! ) que nos cerveaux !

  • judeson

    Parfaitement bonne la psychologie cognitive englobe la terre