Moins de stress, d’anxiété, par beaucoup plus de lâcher prise !

Souvent vous avez dû entendre de vos amis, de vos parents, de collègues que vous étiez beaucoup trop stressé, et qu’il fallait vraiment que vous appreniez à lâcher prise !

12 AVRIL 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Moins de stress, d’anxiété, par beaucoup plus de lâcher prise !

Sans doute, vous êtes vous souvent posé la question de savoir : c'est quoi ce lâcher prise exactement ? C'est vrai que tout le monde m'en parle. On vous dit : « tu as trop d'idées qui tournent dans ta tête, prend de la distance par rapport aux choses, tu es trop impliqué émotionnellement, et cetera et cetera... ». Certains vont même vous dire que le lâcher prise est une sorte d'état d'esprit, dans lequel il faut apprendre à se retrouver naturellement... La chose qui est sûre, et convenue, par la majorité des gens, c'est que la source des angoisses en particulier, et de l'anxiété en général, c'est bien le manque de ce fameux lâcher-prise.

Concrètement, c'est quoi ce lâcher prise ?

Et bien, je dirais, c'est effectivement une attitude par rapport à toutes les choses que l'on à faire, ou que l'on croit que l'on devrait faire. Il y a des choses sur lesquelles on a énormément d'influence, d'autre moins, ou encore d'autres pas du tout. Lâcher prise consiste à intégrer qu'il existe des choses sur lesquelles aucune de vos actions n'aura un impact. Et surtout d'accepter ceci, c'est ça l'attitude du lâcher prise ! Et pourtant, que ce soit dans la réalité, ou dans les pensées, vous essayez malgré tout d'avoir un effet sur ces choses-là et chaque jour, vous apercevez, avec horreur, que rien n'avance.

Pour le coup, ça c'est très stressant, et très anxiogène. En fait, quand il n'y a rien à faire, et bien ne faites rien ! Acceptez que toutes ces choses continuent sans vous, parce que, que vous l'acceptiez ou non, comme vous n'avez aucune influence sur cet état de fait, elles continueront forcément sans vous. Lâcher prise ne veut pas dire qu'on est un feignant ou un lâche. Mais que l'on prend conscience que l'on se doit d'accepter tout ce que l'on ne peut pas changer, afin que l'on puisse bien évidemment changer ce que l'on peut changer.

L'Hypnose Thérapeutique, par sa fonction de reprogrammation, aide à intégrer qu'il ne faut rien faire quand il n'y a rien à faire... Une fois ceci intégré psychologiquement, l'effet du lâcher-prise est presque instantané. Et comme par magie le stress et l'anxiété ont tendance à chuter, car on arrête de se battre pour rien. L'esprit devient plus libre de pensées négatives et inutiles, les informaticiens comprendront : on libère beaucoup de bande passante. En fait, on fait chuter drastiquement la charge mentale.

Réfléchissons un instant...

Quelles sont par nature les choses que l'on ne peut absolument pas changer ?

Elles sont au nombre de trois :

  • Votre passé. Comme vous ne possédez pas de machine à remonter dans le temps, il est compliqué, voire impossible de changer quoi que ce soit dans votre passé. Ce qui s'est passé, c'est passé, acceptez le ainsi et votre présent n'en sera que meilleur. Sinon vous ressasserez, et ressasserez, et ressasserez, car techniquement vous ne pouvez pas changer grand-chose au passé. Éventuellement, si vous avez commis une faute, vous pouvez vous excuser, mais ce n'est que dans l'instant présent, tout ce qui concerne le passé et la réalisation de la faute commise, je vous le confirme : c'est passé ! Donc quand il n'y a rien à faire, et bien ne faites rien !
  • Votre futur. Le problème, c'est que vous n'y êtes pas encore. Donc toute forme d'anticipation, positive ou négative, et l'humain généralement préfère la négative, est souvent inutile. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas préparer l'avenir. Par contre, on ne peut l'élaborer qu'avec une vision floue, large, qui permet constamment un réajustement. Certes, on peut essayer de se fixer des objectifs très clairs, mais en gardant à l'esprit que les imprévus arrivent toujours, qu'on y ait pensé ou non, cela arrive inévitablement. Qui aurait pu penser en janvier 2020, que deux mois et demi après on arrêterait toute l'économie mondiale... Il serait folie de croire que tout est prévisible. Prévoir l'avenir justement, cela consiste aussi à intégrer des zones de flou et à les accepter. On ne peut le prévoir du fait de ces continuels imprévus, qui arriveront, en nous énervant certes, mais ils arriveront. Ce que l'on peut faire avec le futur, c'est l'influencer et c'est Tout… Alors comme pour le passé, quand il n'y a rien à faire il ne faut rien faire !
  • Les autres. Et voilà la troisième chose que l'on ne peut changer, et sans doute c'est la plus dur à accepter, dans la voix du lâcher prise. Les autres n'en font qu'à leur tête. Même les personnes qui vous adorent, à la fin, les décisions qu'elles prendront ne dépendront que d'elles même, et de la volonté qu'elles ont pour les réaliser ou non. Certes, vous pouvez essayer de les influencer, mais sachez que de toute façon, elles feront comme bon leur semble. On n'a pas encore inventé de système de télécommande de l'être humain parfait (Pas encore ...ouf!), et l'hypnothérapeute que je suis, vous garantis que l'hypnose n'y changerait rien. Vous devez donc accepté que l'autre, le conjoint, l'ami, le frère, l'enfant et cetera, choisit une voix qui lui est propre, qui de temps en temps ne correspondra absolument pas à la voie que vous souhaitez qu'il emprunte. Comme disent mes amis savoyards : « On ne discute pas avec les brouettes ; on les pousse » ou « Tu ne feras pas boire un cheval qui n'a pas soif ! ». Sacrés savoyards, mais en matière de lâcher prise, ils ont totalement raison. Ici aussi finalement il n'y a rien à faire, donc une fois que l'on a tout essayé, et que rien ne fonctionne avec l'autre, vous devez arrêter, et ne plus rien faire. Dans cette voie de l'acceptation… Vous lâchez prise et vous vous sentez radicalement mieux ! Sur les trois choses que je viens de vous présenter, le Passé, le Futur et les Autres, je pense que vous comprenez que si vous n'acceptez pas tout ce que je viens de vous dire, et que vous continuez à essayer de changer les choses inchangeables, vous êtes dans le mythe de Sisyphe. À chaque moment, vous recommencez, et l'effet est le même. En revanche, si vous arrivez ici à lâcher prise, alors toutes ces tensions, ce stress retombera... Mais comment retrouve-t-on un certain équilibre, un certain bien-être dans une vie ou un quotidien qui nous oppresse …? En lâchant prise, vous dis je.

Il faut donc posséder cette capacité d'accepter les choses que l'on ne peut changer, ainsi vous posséderez la capacité naturelle de changer les choses que vous pouvez changer...

L'hypnose thérapeutique a été créé, entre autres, dans le but d'aider à accompagner des personnes pour qui, quelles que soient les raisons, intégrer une attitude de lâcher-prise plus grand est nécessaire à l'amélioration de leur bien-être.

L'hypnothérapeute sollicite le subconscient des patients pour les amener à intégrer naturellement l'habitude de lâcher prise lorsque nécessaire. Le patient est invité à se munir de ce nouvel état d'esprit (Automatiquement, comme un réflexe !) dans toute situation éveillant des dispositions négatives en eux. Ceci est un effet de la reprogrammation hypnotique, amenant à un bien être réel.

« Consentir au lâcher-prise » est la première étape à franchir dans une route vers l'acceptation de ce qui trouble. Ainsi, en l'intégrant par la reprogrammation hypnotique, les patients en font leur principal allié dans leur quête d'équilibre intérieur, de vie sereine.

Le principe est simple : Par la reprogrammation, amener le patient ayant tendance à vouloir tout contrôler – et vivant des inconforts causés par une incapacité à « laisser vivre » ou « laisser être » – à intégrer progressivement le lâcher-prise et ainsi favoriser ainsi son mieux-être, le plus souvent possible !

Sans compter, que la séance d'hypnose amène de facto sur le moment, une véritable impression de lâcher prise exceptionnelle. Ceux qui ont essayé ont tous eu la même merveilleuse sensation de bien être. Il ne tient qu'à vous d'essayer à votre tour !

Si vous désirez en parler ou avoir des renseignements complémentaires, je reste à votre disposition.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Frédéric Miras

Voir profil

Bibliographie

  • Lâcher prise, Livre de Barbara Dobbs-Zeller et Rosette Poletti, 1998
  • Lâcher Prise: Le Voyage Intérieur, Livre de Claire DEBATISSE, 20 février 2018

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur stress