Le syndrome du coeur brisé

Une dispute de couple, le décès d'un proche, un conflit familial.... les émotions nous submergent parfois comme si nous avions l'impression que notre coeur allait exploser !

4 JUIL. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Le syndrome du coeur brisé

Si l'on dit couramment "avoir le coeur brisé" pour parler d'un chagrin d'amour, la maladie existe bel et bien et n'est pas à prendre à la légère. Une séparation, le décès d'un être cher, ou des expériences traumatisantes peuvent en être à l'origine. 

Ce sont plus de 3000 personnes qui sont victimes du syndrome du coeur brisé en France. Ce syndrome aussi appelé cardiomyopathie de Tako-tsubo (TTS) intervient à la suite d'un stress émotionnel intense, le coeur va alors se déformer l'empêchant d'assurer son rôle et pouvant conduire à un accident cardiovasculaire grave. Alors vous vous demandez : comment une émotion peut-elle avoir un tel impact ? 

Une étude sur le syndrome du coeur brisé suggère que ce serait l'oeuvre du cerveau. En effet, les patients avec un TTS ont une connectivité cérébrale altérée qui se traduit par un traitement différent des émotions. Cela les rendrait plus sensibles aux émotions fortes. Si le TTS survient généralement à la suite d'une émotion forte, il peut aussi être causé par certains chocs physiques comme une crise d'asthme ou un AVC. 

Aussi, des difficultés à gérer le stress et les émotions fortes feraient offices de prédispositions à ce syndrome. Si nous avons tous une certaine capacité d'adaptation, celle-ci est moindre pour certains et elle peut être la cause d'expériences de vie trop stressantes, ce qui plus fragilise la personne face à des nouvelles sources de stress aigu.

Diagnostiquer le syndrome

Si ce syndrome reste encore sous-diagnostiqué et méconnu, également par les cardiologues, il est souvent confondu avec un infarctus, dû aux faits des symptômes qui sont proches. Le TTS est le fruit d'une déformation du ventricule gauche du coeur, qui n'arrive plus à assurer sa fonction de pompe et ne peut pas envoyer suffisament de sang dans notre corps pour lui permettre de bien fonctionner. Dans le cas d'un infarctus, il est provoqué par l'obstruction d'une artère coronaire.

Les symptômes d'un TTS sont :

  • des palpitations ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • une sensation d'oppression ou une douleur dans la poitrine.

Le diagnostic repose sur une échocardiographie car elle permet d'observer la forme en amphore que prend le coeur dans ce syndrome, mais aussi une coronographie permettant d'attester du bon état des artères coronaires. Ce sont les femmes de plus de 50 ans ménopausées qui sont principalement touchées, ce syndrome étant responsable d'à peu près 5% des crises cardiaques chez ces dernières.

Un syndrome dangereux ?

Si le TTS est transitoire car le coeur finit par reprendre sa forme normale, il ne doit cependant pas être pris à la légère. Le risque de récidive est important et la mortalité est aussi élevée que dans le cas d'infarctus (3,7 contre 5,3%). 

Des complications peuvent également se produire lors de la phase aigüe (dans 20% des cas), sans oublier que le syndrome augmente le risque d'avoir une maladie cardiovasculaire grave sur le long terme. S'il n'existe aucun traitement à l'heure actuelle, des études récentes devraient mener à de nouvelles pistes pour le développement de traitements spécifiques.

Le syndrome nécessite un diagnostic rapide pour éviter des répercussions graves sur le coeur et avoir une prise en charge adaptée. 

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

1 Commentaires
  • la pianiste

    Article plein d'âneries et dangereux!!! seul une IRM peur permettre de voir s'il y a eu un takotsubo!!!

derniers articles sur stress