Qu'est-ce que le candaulisme ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Le candaulisme est une pratique sexuelle consistant à trouver de l'excitation à voir son compagnon ou sa compagne avoir des relations sexuelles avec d'autres partenaires.

19 sept. 2018 · Lecture : min.
Qu'est-ce que le candaulisme ?

Le candaulisme est une pratique sexuelle consistant à trouver du plaisir et de l'excitation à voir son compagnon ou sa compagne avoir des relations sexuelles avec un ou plusieurs autres partenaires masculins ou féminins.

"Candaulisme" est un terme médical qui se réfère à la pulsion psychologique d'un sujet à exposer son/sa partenaire sexuelle ou des images de lui/elle à d'autres personnes afin d'obtenir une gratification érotique.

Plus précisément, il s'agit de ressentir de l'excitation à exposer ou partager son ou sa conjointe à une ou plusieurs personnes. Par extension, le terme candaulisme est aussi utilisé pour décrire des rapports sexuels à une personne ou à plusieurs, du même sexe ou de différents sexes, menés sous le regard demandeur et consentant d'un(e) conjoint(e).

Une variante du candaulisme consiste à obtenir une gratification sexuelle en poussant ou obligeant son/sa partenaire à s'exposer sexuellement, à se dénuder ou à réaliser des actes sexuels avec une autre personne. Dans ce cas, il se trouve dans les troubles du comportement sexuel en raison de la façon dont s'obtient le plaisir érotique.

Contrairement à d'autres pratiques sexuelles, le candaulisme fait intervenir plusieurs personnes, mais qui ne sont pas toutes actives.

Qui pratique le candaulisme ?

Le terme provient de Candaule, roi semi-légendaire de Lydie ayant régné au VIIIe siècle avant J.-C., qui vantait la beauté de sa femme et aurait proposé à Gygès, officier de sa garde du corps, d'observer le coucher de la reine. Pour se venger, la reine poussa l'officier à tuer le roi et à prendre sa place.

Il s'agit d'une pratique souvent réalisée par des couples qui souhaitent pimenter leur sexualité ou retrouver un désir affadi. Dans ce cas là, il ne s'agit pas d'infidélité car les membres du couple sont tous deux consentants et décident ensemble de pratiquer le candaulisme. Parfois, ce comportement évolue au point de permettre la relation sexuelle, une pratique définie comme "triolisme par échange de partenaire". Dans certains cas, la relation évolue jusqu'à une union stable entre les trois membres, connue sous le nom de "ménage à trois".

drgdf.jpg

Le candaulisme est une variante de l'exhibitionnisme dans laquelle le sujet ne s'exhibe pas forcément lui-même, mais son/sa partenaire. Il s'agit le plus souvent d'hommes exposant leur épouse ou amante.

Le candaulisme est une paraphilie associée à l'obtention de plaisir sadomasochiste à la présentation réelle du ou de la partenaire nu(e), en photos ou vidéos. L'état peut se modifier au point d'utiliser des méthodes coercitives pour que le ou la partenaire participe au scénario sexuel, qui devient l'unique moyen pour le patient d'avoir une stimulation sexuelle.

Candaulisme, échangisme, voyeurisme... Quelle différence ?

Bien que cela puisse y faire penser, le candaulisme est à différencier de l'échangisme, dans le sens où les partenaires ne se dirigent pas chacun vers ou ou plusieurs nouveaux partenaires. Ici, un seul des membres a une relation sexuelle avec une personne extérieure au couple, alors que l'autre préfère être spectateur/trice. De même, le candaulisme se différencie du triolisme, des orgies ou d'autres formes de sexe groupal car les membres du couple ne sont pas tous deux sexuellement actifs dans les relations sexuelles avec des tiers.

Le candaulisme se différencie aussi d'autres formes d'exhibition du/de la partenaire ou ex-partenaire car il n'a pas de but de vengeance, menace, intimidation ou d'exposition à but préjudiciable. Au contraire, les personnes candaulistes exposent leur partenaire en raison d'une profonde admiration, désir et amour pour lui/elle, au point de vouloir le/la montrer comme digne d'être vu(e) et admiré(e). Pour Isidor Sadger, psychanalyste ayant étudié avec Freud, le candauliste s'identifierait totalement au corps de son ou de sa partenaire, et se montrerait ainsi profondément lui-même.

gdhhtyr.jpg

Le candaulisme n'a pas non plus de connotation voyeuriste ni d'humiliation, car les personnes qui y prennent part doivent être consentantes et trouver toutes du plaisir dans cette pratique, qu'il s'agisse de la personne qui regarde ou de celles qui ont une relation sexuelle. En principe, dans une relation candauliste, les personnes qui ont une relation sexuelle doivent savoir qu'elles sont observées et y avoir consenti.

Outre les relations sexuelles, le candaulisme est un terme qui peut aussi être appliqué au fait de dévêtir ou d'exposer un(e) partenaire à d'autres personnes, y compris en postant des photos de cette personne sur Internet ou en lui faisant porter des vêtements qui la mettent en valeur. Le terme s'applique aussi à des couples dont l'un ou les deux membres ont des relations sexuelles avec d'autres personnes de façon consentie, et aiment à se raconter leurs aventures.

Dans tous les cas, l'important est que la relation candauliste soit basée sur la compréhension, la communication et le consentement mutuel, aussi bien entre les membres du couple qu'avec le ou les personnes qui prennent part à l'échange. Effectivement, l'acte peut être punissable dans le cas où il est réalisé sans l'acceptation ou le consentement du ou de la partenaire, par la violence ou la contrainte, ou par l'utilisation de moyens frauduleux ou de substances narcotiques ou excitantes.

Photos : Unsplash

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail