Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Sujet tabou : quand les rapports sexuels sont douloureux

Cystites à répétition, mycoses vaginales récurrentes, vaginisme. Que se passe-t-il au niveau de la psyché ?

11 févr. 2019 Sexualité - Lecture : min.

Clichy Hauts-de-Seine

2 Recommandations

Quand vous passez votre temps chez votre gynécologue qui ne voit rien de suspect, même après analyse, ou exploration médicale, et pourtant vous continuez à souffrir, comment expliquer ces douleurs qui gâchent votre vie sexuelle.

Troubles infectieux

Comme de nombreuses femmes, il peut arriver d’avoir une cystite (infection urinaire), ou une mycose pour X raisons :

  • Fatigue excessive,
  • Prise de médicament,
  • Ne pas boire assez d’eau,
  • Le port de strings synthétiques, augmentation de l’irritation lors de transpiration

Toutefois, une mycose mal soignée peut également se répéter à cause d’une contamination avec son partenaire, et donc peut réapparaitre de manière régulière. Dans ce cas, les 2 partenaires devront être traités.

Mais si ces troubles reviennent de manière récurrente lors de rapports sexuels, il est nécessaire de s’interroger sur un plan psychologique.

Vaginisme et dyspareunie

Le vaginisme est une contraction spasmodique involontaire de l’entrée du vagin. Le vaginisme empêche donc toute pénétration car trop douloureuse pour la femme. La cause est généralement psychologique.

La dyspareunie est une douleur génitale répétée ou persistante pendant les rapports sexuels ou à la suite de ceux-ci. La cause peut être organique mais aussi psychologique.

Dans une cause organique, on peut y voir :

  • Une grossesse extra-utérine : très douloureuse (due à l’implantation d’un embryon en dehors de l’utérus, par exemple dans une trompe de Fallope)
  • Une fausse-couche
  • Une salpingite (infection des trompes de Fallope)
  • Un fibrome utérin ou un kyste ovarien qui se nécrose ou se tord
  • Une endométriose (plus fréquent)

Autre cas : Causes hormonales

Un trouble similaire mais pas pour les mêmes raisons peut se manifester pour la femme ménopausée qui présente très souvent une sécheresse vaginale et la pénétration peut être douloureuse. Mais dans ce cas, il existe des produits spécifiques de lubrification ou éventuellement un traitement adapté.

shutterstock-481978819.jpg

Aspects psychologiques

Ils sont nombreux et souvent ignorés de la part des gynécologues et ou des médecins généralistes. La récurrence n’est souvent pas expliquée dans les cas de mycoses et de cystites à répétition.

Dans le cas du vaginisme, les femmes sont souvent dirigées vers des sexologues ou des kinésithérapeutes spécialisés ou sage-femme dans la rééducation périnéale, assouplissement de la paroi vaginale. Mais souvent c’est loin d’être satisfaisant.

Au niveau de la psyché

Le vaginisme

Ce trouble peut apparaître pour diverses raisons, les deux causes citées ci-dessous peuvent se combiner :

Situationnelles

  • Stimulation insuffisante
  • Manque d’intimité
  • Temps insuffisant
  • Fatigue excessive

Psychologiques

  • Anxiété face à la sexualité (notamment lors des premiers rapports sexuels)
  •  Expérience sexuelle traumatisante, (viol, inceste, attouchements : le plus courant)
  •  Peurs diverses (peur de l’acte sexuel, peur d’une grossesse,…)
  • Dégoût de la sexualité
  • Éducation rigide, religieuse
  • Hostilité envers le partenaire (ressentiment)

Les cas de mycoses et de cystites à répétition

Ce phénomène est sensiblement similaire aux causes psychologiques évoquées ci-dessus.

  • Incompatibilité relationnelle entre la femme et le partenaire (reproches divers du partenaire)
  • Refus inconscient d’avoir des rapports sexuels
  • Peur d’être trompée, trahie (ou bien avoir été trompée, trahie)

Il est important de souligner que l’acte sexuel dépend de notre désir qui est dirigé par notre cerveau et du refoulement inconscient.

shutterstock-521099971.jpg

Solutions

Si vous souffrez depuis longtemps, n’hésitez pas à consulter un thérapeute ayant recours à des techniques spécifiques permettant de travailler sur les troubles inconscients notamment pour le vaginisme.

Il est important de préciser que la femme n’est pas toujours consciente des sentiments inconscients qui se jouent à son insu et qui gâche sa vie sexuelle comme évoquée ci-dessus.

L’hypnothérapie avec une approche pluridisciplinaire est une thérapie permettant d’aller à la source de votre problématique et de la traiter.

Restant à votre écoute sur mon espace personnel.

Photos : Shutterstock

2 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi