Votre corps vous parle : décodons ces messages importants

Le corps nous envoie un ensemble de message qu'il exprime par des douleurs, des réactions émotionnelles, des maladies, qu'il faut comprendre et résoudre pour vivre pleinement et durablement.

20 JUIN 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Notre corps parle

Dans l'antiquité, on recourait fréquemment aux thérapies manuelles. Un esprit sain, si et seulement si, un corps sain.

Les informations données par notre corps

Notre corps est-il relâché, tendu, fatigué, tonique, déformé ? Il nous donne des informations en permanence et pourtant nous ne l'écoutons pas : on reporte toujours à plus tard le moment de s'occuper de soi, de s'observer, de se respecter. Notre corps nous informe continuellement sur les tensions musculaires accumulées dans le dos, la nuque, les mâchoires, les épaules, le plexus solaires. Qu'attendons-nous pour réagir, pour obtempérer et permettre à ce corps de se libérer de ses tensions?

On attend trop souvent que le corps, se rebelle, se mettre en colère, nous exhibe des signes de saturation, de ras-le bol de rupture. Notre corps nous parle, mais nous ne l'entendons pas ! Où nous ne pouvons comprendre ses signaux ; nous ne pouvons pas décoder ce qu'il veut nous dire.

Il est possible de comprendre, d'établir un dialogue, une communication, de l'entendre pour soulager et retrouver un tonus équilibré, une vie saine, un parcours agréable lors de cette vie sur terre.

Nous galvaudons notre potentiel, nos possibilités de nous comprendre car nous avons perdu ce reflexe de nous observer, de nous découvrir, de nous investiguer quand nous étions bébés ;rappelez vous quand vous portiez vos orteil à votre bouche, quand vous portiez tout à votre bouche pour goûter et découvrir.

Nous reprochons à notre corps de ne pas être assez fort, assez solide, assez rapide, assez grand, assez mince, assez souple ; et que faisons nous pour lui permettre de l'être ? Parfois pas grand-chose, on est dans la douce croyance que le corps s'autosuffit, s'auto-entretient, s'auto guérit. on attend beaucoup de lui et du système, on compte sur lui et on ne s'y intéresse que quand il est souffrant, malade, quand il est incapable de répondre à nos attentes.

La douleur est un avertissement

La douleur est un des moyens que le corps possède pour nous avertir de nos exagérations de notre irrespect. La douleur permet de prendre conscience.

Le déni est le refoulement de la douleur, des messages que le corps envoi. À partir de là, la vitalité de cette cible douloureuse régresse et la maladie s'installe.

Pascal Boittin, Thérapeute-Coach, aide ses actients à prendre conscience et à mettre en place un champ d'action, pour permettre la rémission, l'auto guérison ou mieux vivre avec des pathologies incurables.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Pascal Boittin

Voir profil

Bibliographie

  • Notre corps ne ment jamais, Livre d'Alice Miller, mars 2004
  • Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi, Livre de Michel Odoul, 1994    

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychothérapie