En detresse émotionnelle depuis ma rupture amoureuse il y a 1an

Réalisée par Charline · 31 janv. 2024 Aide psychologique

Bonjour,
Je vous écris car j'ai besoin d'un soutien moral.
J'ai rencontré mon ex compagnon il y a 5ans. La connexion a été instantanée entre nous. Du haut de mes 39ans, je ne m'étais jamais sentie aussi bien et amoureuse.
Lui venait de se séparer 2mois auparavant après 20ans de relation, à 2 enfants et était en instance de divorce.
Moi j'étais séparée du père de ma fille depuis 1an.
Il m'a rapidement présenté à ses amis et sa famille.
On vivait à 100km l'un de l'autre mais on se voyait 1semaine sur 2, et tous les week-ends.
Il était attentionné, présent, et surtout on communiquait beaucoup chq jour, je me sentais bien. Il avait une voix douce, et était aux petits soins pour moi.
Mais certaines choses m'ont qd mm fait m'interroger : je me demandais comment il pouvait se remettre directement avec qqn après 20ans avec son exfemme. Dès les 1eres semaines, je comprenais qu'il lui vouait une grande haine xar elle l'avait trompé. Mais il m'a trompée avec elle.. j'ai décidé de lui pardonner..
Un jour, nous sommes allés finer chez moi père, ma fille avait 3ans, et demandait bcp après moi je jouais donc avec elle, et mon ami discutait avec mon pere: lorsque nous sommes sortis, il m'a remise en place de façon très agressive sans que je m'y attende en me disant que j'étais très irrespectueuse de les avoir laissés ensemble alors que je passais mon temps avec ma fille.
J'ai été très choquée par cet épisode, mais la relation a continué, et la suite ressemblait à des montagnes russes émotionnelles. J'étais énormément pointée du doigt et j'avais l'impression de tout mal faire, si je faisais une réflexion, c'était très mal accepté et il me faisait croire que je l insultes (par ex, lors de conversations, j'ai dit parfois qu'il était menteur ou cruel verbalement envers moi, et tout se retournait contre moi, il m'injuriait des pires noms en retour.
J'ai ressenti énormément de stress, j'ai bcp pleuré, on a fait que de séparer et se remettre ensemble. Je me suis bcp plainte de ressentir de la privation affective: si je ne changeais pas, il restait dans le silence, ou me disait qu'on ne se verra pas avec les enfants pdt le week-end. Ou quand je pleurais , petit à petit, il continuait d'être dur verbalement sans aucune sensibilité face à mes émotions.
En Dec22, il m'a dit qu'il voulait arrêter car il considérait qu'il vivait l'horreur avec moi. Il employait des mots qui m'ont énormément blessé et culpabilisé.
J'étais confuse de tout et ne savait plus comment on en était arrivés là.
De Dec22 à Aout23, on s'est rarement vus, j'étais presque depressive de ne plus le voir, je me culpabilisais énormément, alors on s'est revus qq fois, jusqu'à ce qu'en août il m'annonce qu'il s'est inscrit sur un site de rencontres. Ça m'a détruite, car j'espérais encore qu'il revienne.....
Ensuite plus de nouvelles pft 4mois. Et en Dec23, il m'a contacté pour mon anniversaire. J'ai demandé si on pouvait s'appeler. A ma grande surprise, nous avons échangé durant 3h! On a parlé de bcp de choses, et il m'a annoncé qu'il est depuis 4mois avec qqn dont il est très amoureux.
Je crois que je me suis effondrée intérieurement.
J'ai clairement une dépendance affective . Je sais à quel point je l'ai aimé mais je sais aussi qu'il me fait du mal(je ne comprends pas pourquoi), et je porte une grande culpabilité, car il m a bcp dit qu'il était malheureux avec moi. C'est terrible pour moi.

J'essaie de m en sortir mais je me lève chq matin en pensant à lui, je me sens crispée à l'idée de le savoir heureux avec une autre. Et je vis très très mal qu'il m'ait bloquée de toute part (par respect pour sa copine, sauf par email professionnel ..) Et je me sens responsable de l'échec. C'est extrêmement dur pour moi de refaire surface, je me sens éteinte et très triste.
Je vois une psy depuis 1an, qui PRATIQUE l' ICV (intégration du cycle de vie ) pour que je sorte de la dépendance affective et reprenne confiance en moi, mais je ne vois aucun résultat, impossible pour moi de lâcher prise, c'est terrible.
Je lui ai dit que j'avais l'impression que cette méthode ne me convient pas, mais elle me dit que c'est pas en 10seances qu'on a des résultats, que je suistrop impatiente..
Comprenez que dans mon cas, j'ai vraiment besoin d'être aidée car j'ai aussi des pensées sombres, je me sens indigne d'être aimée et rejetee (à 43ans)

Pouvez-vous me conseiller s'il vous plaît ?
Merci de m'avoir lue.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 17 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,

Votre long récit est empreint de souffrance, de culapbilité, de remise en question de vous-même mais il est égakement un SOS de détresse montrant votre détermination à vous extraire de cette spirale infernale.
Vous avez d'ailleurs été pris en charge par une thérapeute utilisant une des nombreuses méthodes à notre service, l'ICV; je vous confirme les propos de cette dame, il faut une grande patience en empruntant ce cheminement psychologique et en dix séances, les résultats si attendus ont peu de chance de poindre le bout du nez.... C'est une démarche au long cours avérée.

En parallèle, vous pouvez, si cela vous est possible, êre accompagner par une écoute active en psychothérapie. Votre message montre combien vous avez ce besoin de décharger en détails vos ressentis, vos doutes, mais aussi de comprendre pourquoi un tel attachement auprès de cet homme, pourquoi ce gouffre affectif générant un état de dépendance bien marqué, en un mot cette source de vos pensées commandant vos comportements depuis bien plus longtemps que vous ne pouvez l'augurer.
Apprenez à connaitre vos atouts, vos ressources, mais aussi vos lignes de faille pour vous cerner par introspection et vous savoir épaulée dans cette épreuve de votre vie; ainsi vous commencerez à vosu détacher de ce monsieur qui a désormais une autre relation, vous comprendrez aussi les dysfonctionnements de votre couple et ses attentes, les votres aussi. Analyser pas après pas enn étant guidée en psychothérapie vous permettra de prendre conscience de la personne que vous êtes dans son unicité et aussi de saisir vos attentes dans une relation solide future, ne pas commettre de faux pas, tirer des "leçons" de cette fâcheuse expérience. sur laquelle vous ne pouvez pas rester campée.

Je reste à votre écoute, en téléconsultation, en toute bienveillance et avec humilité, si vous le souhaitez, Charline.

Bien chaleUreusement.

Bénédicte ESCARON
Psychothérapie intégrative.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

8737 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,
Merci de votre partage. La première chose que j'ai envie de vous dire, c'est que le fonctionnement d'une relation implique 50% de responsabilité de chacun des protagonistes. L'échec de votre relation avec cette personne ne peut en aucun cas être à 100% de votre faute. La deuxième chose qui me vient, c'est qu'apparemment, votre ex n'a pas l'habitude de se remettre en question et rejette systématiquement la responsabilité sur l'autre (Son ex, vous, et certainement d'autres personnes dans son histoire). Cela m'évoque des traits pervers, et vivre avec quelqu'un comme ça finit souvent par une dépression du partenaire, ce qui a l'air d'être votre cas. Vous avez pris la bonne décision en allant voir un psy, à la fois pour vous remettre de votre dépression et pour fortifier votre moi. Faites vous confiance et si vous pensez que la méthode ne vous convient pas, n'hésitez pas à changer. Quand à vos pensées sombres, surtout ne passez pas à l'acte, car ce n'est pas une solution, c'est une non-solution. A 43 ans, vous avez encore de belles choses à vivre.
Bon courage à vous!
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Couple.

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

277 réponses

72 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,
je suis touchée par votre message, dans lequel je perçois de la tristesse et de la détresse.
J'ai lu à de nombreuses reprises dans votre message la culpabilité. Vous vous sentez coupable que votre relation ait pris fin ? Qu'est ce que vous avez fait à votre avis pour que cela se termine.
Je ressens que votre blessure de rejet et d'abandon est très forte. Avez-vous vécu une expérience de rejet ou d'abandon dans votre enfance ? J'ai l'impression que c'est vraiment cette blessure qui parle et s'est réouverte ou ouverte avec cet évènement dans votre vie. Cette blessure fait que vous n'arrivez pas à prendre du recul et à lâcher prise. est ce que vous vous posez la question de savoir si cet homme était la personne qui vous correspondait ?
Dans les thérapies, il n'y a souvent pas de miracles en qq séances mais le fait que vous soyez suivie devrait vous aider. A vous de ressentir si cette méthode d'aide vous convient ou pas. Sentez vous libre de changer si vous en ressentez le besoin.
Je vous souhaite de trouver la bonne personne qui pourra vous accompagner dans ce travail afin que vous puissiez y voir clair et retrouver de la confiance en vous.

bien à vous
Anne-Sophie Gestalt praticienne

Anne-Sophie Lohio Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

76 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 FÉVR. 2024

Bonsoir Charline,

Si la méthode thérapeutique utilisée par votre psychologue ne vous convient pas, vous pouvez librement en changer. C'est vous qui seule pouvez en apprécier les effets et vous devez vous sentir complètement libre.
Concernant votre séparation, ne rajoutez pas de la culpabilité à votre souffrance. Cela ne sert à rien et surtout c'est lui qui vous a culpabilisée sans cesse et vous êtes du coup probablement tombée sous son emprise. Il vous a fait perdre confiance en vous et il a abîmé votre image de vous même. Par ailleurs on ne peut pas couper les gens en deux. Vous ne pouvez pas retenir de lui que les bons côtés.
Dans cette situation je ne parlerais pas de dépendance affective car il est normal de souffrir après une rupture. Par contre vous avez besoin d'être accompagnée d'une manière nouvelle.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4098 réponses

21057 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,

Votre partage est pour moi très important et soulève beaucoup de questions.
Tout d'abord, vous pouvez vous remercier d'avoir entamé une démarche auprès d'une psychologue et d'avoir pu lui partager votre ressenti par rapport à sa méthode. Effectivement traiter la dépendance affective vient aussi toucher des schémas profondément ancrés et cela peut prendre du temps mais il est important aussi pour vous de vous sentir avancer.

La dépendance que vous décrivez est tout à fait liée aux notions d'emprise et d'addiction, un cocktail détonnant et terriblement destructeur.
Car oui, ce que vous partagez est un fonctionnement typique et particulièrement toxique où vos ressentis et votre parole n'ont pas leur place. Où chaque mot doit être pesé et réfléchi pour ne pas risquer de déclencher une réaction ou d'être utilisé contre vous. Une relation qui engendre comme vous le dites: stress, peurs, tristesses...
Quant aux montagnes russes: c'est là que la dépendance se crée et qui est un comportement d'emprise: donner beaucoup au départ, nourrir la relation, complimenter, faire vivre le meilleur... Pour ensuite priver l'autre de ces stimuli et pire: lui faire penser que c'est de sa faute si la situation a changée: le manque est créé. Vous voulez absolument retrouver ce premier état de plaisir et de bonheur en pensant que si vous l'avez déjà connu il peut revenir alors qu'il est illusoire, il vous en a donné l'illusion. Les périodes alternant contact et absence ne font que renforcer cette sensation de manque que vous décrivez.
Et finalement, tout n'est-il pas de votre faute puisqu'il est capable d'être heureux avec une autre? Du moins, c'est l'information qu'il veut que vous receviez de lui... Le sentiment ultime de culpabilité face à l'échec de cette relation sans aucune remise en question de sa part.

Votre travail aujourd'hui se concentre sur vous: quels mécanismes et schémas vous ont amené à cette situation? Que pouvez-vous comprendre de cette relation et son impact sur vous? D'où vous viennent ces croyances d'être indigne d'être aimée et cette notion de rejet?
Pour reprendre confiance en vous il vous faut comprendre ce qui s'est joué dans cette relation, défaire les illusions et vous permettre de vous remettre au centre de votre vie.

Il est important de pouvoir discuter de la méthode utilisée avec votre psy et de faire des ajustement dans l'accompagnement pour que vous puissiez travailler efficacement. Vous avez aussi le droit de changer de méthode si vous sentez que c'est nécessaire pour trouver ce qui vous convient.

Au-delà de la confiance en vous, explorez la bienveillance envers vous.

Prenez soin de vous.

Cassandre Dassonneville

Cassandre Dassonneville Psy sur Niort

2 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 FÉVR. 2024

Bonjour,

Votre récit est très détaillé et cela permet de voir que cet homme vous a rempli de joie un petit moment mais aussi de tristesse, de douleur et d'indifférence de sa part qui vous blesse au plus profond de vous.
Les ruptures sont dans un sens toujours compliquées, des fois plus pour l'un que pour l'autre.
Étant spécialisée dans les thérapies de couple et les thérapies individuelles de tout ce qui relate des émotions liées aux ruptures, au couple, à la vie affective, je ne peux que vous conseiller de trouver un thérapeute qui sera accepter que sa manière de faire ne vous convienne pas. Il faut pouvoir être bien avec son thérapeute, bien avec la manière de travailler de celui-ci et voir des résultats qui vous conforte dans cette approche.
Je travaille toujours dans une démarche positive et active, la thérapie dans ces situations doit être adaptée et fournir des possibilités diverses afin de vous faire ressentir un mieux avant un bien. Je ne connais pas la méthode ICV mais cela n'a pas l'air de vous convenir dans cette problématique.

Bien à vous.
Mme RAOULT Anaïs
Psychanalyste et Sexologue clinicienne.

Anaïs Raoult Psy sur Eymouthiers

17 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2024

Chère Charline,

Je comprends tout à fait votre sentiment de frustration après seulement 10 séances de psychothérapie. Il est vrai que ce processus demande du temps et un véritable engagement. 10 séances ne suffisent souvent pas à dénouer des schémas profonds et à reconstruire des bases solides. De plus il y a toujours des effets de paliers dans le processus thérapeutique.

Votre psychologue a raison de souligner que la psychothérapie est un marathon, pas un sprint. Il faut de la patience, de la persévérance et surtout de l'indulgence envers soi-même pour cheminer vers le mieux-être. 49 années ont construit votre personnalité, vos schémas et vos stratégies de survie. Il est naturel que le changement prenne du temps.

Je suis sensible à votre situation et je comprends que vous puissiez vous sentir découragée. Reprendre son développement et retrouver du pouvoir sur sa vie est un long chemin, mais il est tout à fait possible de le parcourir. Un vrai travail sur la reconstruction des enjeux de développement que sont l'attachement et l'estime de soi me semble indispensable dans votre cas.

Si vous estimez que la méthode actuelle ne vous convient pas, n'hésitez pas à explorer d'autres alternatives. Il existe de nombreuses approches psychothérapeutiques et il est important de trouver celle qui vous correspond le mieux.

Je serais ravi de vous proposer mon aide si vous le souhaitez. N'hésitez pas à me contacter pour échanger sur vos besoins et vos attentes. Je serai à l'écoute avec bienveillance et empathie.

Bien qu'elle ne soit pas miraculeuse, (fuyez les vendeurs de baguette magique) La Gestalt thérapie permet d'avancer rapidement vers le mieux être. Mais il faudra quoiqu'il en soi du temps pour assimiler de manière durable les changements acquis.

Sachez que vous n'êtes pas seule dans ce cheminement. Le changement est possible, mais il nécessite du temps et de l'investissement personnel. N'ayez pas peur de vous faire accompagner par un professionnel qualifié qui vous soutiendra dans votre évolution.

Je vous souhaite tout le meilleur dans votre cheminement personnel.

Bien à vous,

Laurent FARRET - Psychothérapie Gestalt Intégrative.

Laurent Farret Psy sur Nantes

192 réponses

2036 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2024

Bonjour Madame,

Ce qui est assez étonnant dans vos réactions c’est que vous vous êtes laissée malmener et même insultée par cet homme assez vite après le début de votre relation, et que vous ayez accepté cela… Pourquoi ?!
Était ce l’espoir (illusoire dans ce cas) de retrouver l’homme qui vous a fait la cour au début ?

Quel type de relations avez vous eu avec vos parents pour ne pas avoir intégré le besoin d’être respectée et de recevoir un minimum d’empathie, de compréhension et de considération ?!

La dépendance affective est naturelle dans une relation d’amour, mais étais-ce vraiment de l’amour ce que vous aviez vécu après les premiers mois de la relation avec cet homme qui vous a fait vivre « des montagnes russes » ?!

Ce que vous décrivez comme réactions de sa part fait penser à une personne mal dans sa peau et manipulatrice, avec quelques traits de ce qu’on appelle « perversion narcissique ».

Réfléchissez à tout ce qu’il vous a fait vivre…, dont le « pompon » : il vous appelé le jour de votre anniversaire pour vous « faire cadeau » de ses sentiments amoureux pour une autre !!!

Continuez votre thérapie afin de comprendre ce qui se joue en vous pour ne pas pouvoir ressentir de la colère contre cet homme qui ne mérite pas votre attachement.
Effectivement toute bonne thérapie a une durée certaine…, et aucun thérapeute n’a une « baguette magique » pour produire le changement désiré.

D’ailleurs désirez vous sortir de votre souffrance ? Si c’est la cas…, arrêtez tout contact avec cet homme, et toute éventualité de vous renseigner sur sa vie.
Estimez vous heureuse qu’il vous ait coupé l’accès à ses réseaux et qu’il vous ait quitté…
Travaillez votre culpabilité…, qui n’a pas lieu d’exister.

Je vous souhaite d’arriver à vous recentrer sur vous et vos besoins, et de sortir de la souffrance pour vous offrir la possibilité d’aimer et d’être aimée durablement et sereinement.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4258 réponses

11698 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,

Dans votre situation, il peut être plus pertinent de rechercher un.e thérapeute qui dispose de plusieurs approches dans sa boîte à outils thérapeutiques, et de préférence des outils de thérapies brèves. De cette façon, vous pouvez essayer différentes méthodes et voir laquelle est la mieux adaptée à votre cas. Un an est largement suffisant pour évaluer l’efficacité d’une approche thérapeutique. Si l'ICV est la seule approche de cette psychologue, vous feriez peut-être mieux d'essayer autre chose.

Je reste à disposition, bien à vous,
Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

501 réponses

4435 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2024

Chère Charline,

Tout d'abord, je vous remercie pour votre confiance et pour le partage de votre expérience.

Votre relation avec votre ex-compagnon a visiblement attaqué votre estime de soi. Les réactions agressives et le manque de sensibilité envers vos émotions, ainsi que les ruptures répétées, sont des signes préoccupants dans une relation et peuvent avoir un impact significatif sur votre bien-être mental et émotionnel.

Concernant la dépendance affective, il est crucial de comprendre que cette forme de lien émotionnel peut souvent mener à une relation déséquilibrée, où l'un des deux se sent responsable du bonheur de l'autre et vice versa. On peut finir par ne plus trop savoir qui on est ni ce qui est important pour nous quand on est plus tourné vers l’Autre que vers soi-même..

Les approches thérapeutiques n’ont pas tous les mêmes effets. La thérapie, comme l'ICV que vous suivez, est un processus qui peut prendre du temps pour produire des résultats tangibles. Il est parfois nécessaire d'explorer différentes approches pour trouver celle qui vous convient le mieux. N'hésitez pas à explorer d'autres options si vous sentez que vos besoins ne sont pas pleinement satisfaits.

Pour ma part, voici ce que je penserai utile de travailler en priorité :

Tout d’abord, il me semble essentiel que vous puissiez renforcer rapidement votre estime de vous-même. Vous êtes une belle personne et vous devez arrêter d’en douter. Vous avez de la valeur, indépendamment du regard des autres et il serait important que vous soyez suffisamment solide pour ne plus chercher ou attendre l’approbation des autres.

La perception que vous avez de vous mérite un petit coup de fraîcheur pour que vous puissiez renouer avec vos ressources et un sentiment de confiance.

Dans cette optique, mais aussi pour vous aider à prendre soin de vous dans vos relations, apprendre à écouter, accueillir, identifier vos propres émotions me paraît une priorité absolue.

Lorsqu’on est dans la dépendance affective, on évolue dans une illusion de fusion. Très rapidement, pour vous éclairer sur ce sujet, la fusion est quelque chose qu’on expérimente tous dans les premières années de notre vie.

Lorsqu’on vient au monde, on ne peut subvenir à nos propres besoins : on ne peut pas se nourrir, se laver, s’habiller, etc. Vous êtes d’accord ? Nous sommes donc entièrement dépendant des adultes qui nous entourent et a fortiori de notre maman puisque c’est elle qui nous donne le sein.

Notre maman va donc tant bien que mal essayer de décrypter nos pleurs, nos cris, nos expressions corporelles pour tenter de devancer et satisfaire nos besoins. Dans notre tête de bébé, notre maman n’est pas un individu à part entière, c’est une extension de nous-même au service de nos besoins. C’est cela la fusion : deux êtres qui fusionnent pour n’en faire qu’un et vaincre l’angoisse de la solitude existentielle.

Quand on grandit, on fait l’apprentissage du langage et on est censé apprendre à identifier nos émotions, à mettre des mots dessus et à formuler des demandes en vue de satisfaire nos besoins physiologiques, mais aussi psycho-affectifs.

Malheureusement, cet apprentissage est souvent incomplet voire inexistant (nos parents ne l’ayant pas tous fait eux-mêmes) et on peut se retrouver à l’âge adulte avec des restes de cette illusion de fusion. On fait alors comme notre maman faisait avec nous : on essaie sans arrêt de savoir comment l’Autre se sent et on fait tout pour apaiser ou ne pas lui provoquer d’émotion désagréable.

Et tandis qu’on est tourné vers l’extérieur de nous-même, nous ne sommes pas en train de reprendre la responsabilité de nos propres émotions et de nos propres besoins. Ceux-ci vont alors peser sur la relation et sur l’Autre : je fais tout pour toi, j’attends que tu prennes soin de mes besoins en retour.

Dans notre cerveau, il peut rester des traces d’un enjeu de survie : si l’Autre ne m’aime plus et s’il cesse de prendre soin de mes besoins, comme je ne sais pas en prendre soin moi-même, je peux mourir. C’est faux, bien sûr, mais c’est vrai pour une partie inconsciente de nous. C'est cela qui produit une dépendance affective à des degrés divers.

Vous avez donc une urgence à apprendre à identifier vos besoins et de développer votre autonomie pour renforcer votre sécurité intérieure et ne plus dépendre des autres.

Un travail de désactivation émotionnelle pourrait aussi vous aider à dépasser ces évènements douloureux pour d’une part éviter de répéter des schémas relationnels et d’autre part, vous amener plus rapidement vers des horizons nouveaux, dégagés de ces problématiques qui pour le moment prennent toute la place.

Vous n'êtes pas responsable de l'échec de la relation, et il est important que vous puissiez vous libérer de la culpabilité qui vous tourne vers le passé pour pouvoir enfin vous tourner vers l’avenir. Vous avez en revanche la responsabilité de votre propre bien être et vous mériteriez d’avoir quelques clés pour reprendre votre pouvoir personnel.

Je serai heureux de vous accompagner sur ce chemin. J’ai l’habitude d’offrir une séance bilan qui pourrait vous aider à faire le point et à voir comment vous pourriez avancer efficacement, n'hésitez pas à me contacter pour fixer un créneau. Vous êtes libre d’accepter ou de refuser, ça va de soi.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite beaucoup de courage et de force dans ce voyage vers un avenir plus serein et épanouissant.

Belle fin de journée et au plaisir de vous lire,

Boris

Boris Amiot Psy sur Serris

999 réponses

1172 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 FÉVR. 2024

Bonjour Charline,
Votre message témoigne d’une grande souffrance et ce que vous avez vécu ces dernières années ont été très pénible pour vous et continue de l’être. Cet homme manifestement très instable vous entraîne dans ses errements . Se comprend-il lui-même ? Rien n’est moins sûr. La seule chose que vous ayez à faire, c’est de revenir vers vous-même et d’accomplir un travail thérapeutique pour essayer d’y voir clair dans tout cela et ne pas rester prisonnière, effectuer ce « pas de côté » salutaire dans toute forme d’emprise et de dépendance. Si vous écrivez à ce site, c’est que vous pressentez que c’est la meilleure solution pour vous. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

572 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses