Quelle attitude adopter face à une personne qui teste nos limites ?

Réalisée par Jeanne le 16 oct. 2017 4 réponses  · Thérapie brève

Bonjour,


Je soupçonne une personne (un ex) d'avoir une attitude perverse envers moi. (ex: m'envoyer un sms destinée à une autre fille et dire qu'il ne l'a pas fais exprès). A l'époque je réagissais au quart de tour avec des réactions assez vives et je lui faisait remarquer son comportement. Bien évidemment il niait jouer avec moi et disait que je me faisais des films et que j'avais des réactions disproportionnée. C'est moi qui voyait le mal partout. Je le croyait...


C'est une personne qui suite à notre rupture n'a jamais voulu reprendre de relation. J'ai coupé contact avec lui à plusieurs reprises mais il re-provoque le contact à chaque fois.


Dernièrement, j'avais vraiment décidé de tirer un trait sur lui pour de bon et j'ai coupé contact avec lui pendant un an et demi ! Je lui avais aussi demandé de ne plus me recontacter. Nos derniers échanges étaient vraiment très houleux, car j'avais appris qu'il s'étais foutu de ma gueule en jouant sur deux tableaux. Au début il a respecté ma demande mais au bout de quelques mois il a recommencé son manège, il venait dans mes parages pour provoquer le contact. Voyant que cela ne marchait plus, il m'avait envoyé un mail plus ou moins vide. J'ai continué de ne pas réagir car je n'avais pas envie de l'entendre me dire qu'il ne l'avait pas fais exprès. Puis ensuite il s'abonne à l'un de mes comptes perso... etc.

Je savais donc bien que c'était intentionnel et qu'il voulait reprendre contact.


Cet été, il est encore revenu dans mes parages et pour savoir ce qu'il voulait j'ai décidé de lui "ré-ouvrir la porte". Je suis allée lui parler et il avait l'air d'avoir changer et d'adopter une attitude bienveillante envers moi. Je me suis dis qu'il avait compris la leçon et que maintenant il aurait une attitude irréprochable afin que l'on puisse garder des contacts cordiaux.


Bien évidemment j'ai toujours des sentiments pour lui et attendait quelque chose mais je me suis dis que si maintenant il avait une bonne attitude pourquoi pas rester dans une relation comme ça... De plus en gardant la porte fermée je restais dans de faux-espoirs qu'il voulait revenir avec moi mais qu'il n'osait pas franchir le pas...


Finalement je ne sais pas à quoi rimait tout son manège. Il a repris mon numéro de téléphone et a proposé que l'on se refasse des sorties.

On s'est fait deux sorties ensembles cet été, c'était amical mais en même temps louche...il me fais comprendre qu'il est toujours attiré physiquement... j'ai eu droit à quelques sous entendus sexuels... Je trouve cela plutôt irrespectueux mais j'ai décidé de ne plus réagir à rien.

Il a maintenant repris le boulot et l'on est éloigné physiquement, mais il continue de prendre de mes nouvelles régulièrement par sms.


Problème : Ce week-end il a recommencé son attitude perverse... Il m'a envoyé une photo d'un endroit où il était et où j'aurai voulu aller...

J'ai voulu savoir avec qui il était parti en week-end et au lieu de me répondre tout simplement, il a fais planer le mystère. Il me disais "ON va faire ceci...;) ON va faire cela ;) ", il répondait complètement à côté de la plaque, même à mes autres questions. En gros il testait ma jalousie.

Au lieu de faire comme d'habitude et de m'énerver, j'ai arrêté de lui répondre et de poser des questions sur son week-end.


Le soir message de sa part "Au faites, j'ai pas répondu à tes questions, je suis avec des collègues de bureau bla bla bla "


Enfin bref, le problème n'est pas avec qui il était mais le fait qu'il joue encore à quelque chose avec moi et ça je n'apprécie pas.


Par le passé j'avais des réactions un peu exagérées (envoyer chier la personne, demandait à quoi elle joue, envoyait de gros pavé de sms...) ce qui n'est pas attirant et je regrette mon attitude. J'ai commencé à lire des articles/livres sur la dépendance affective. Je cherche maintenant à contrôler mes émotions/mon impulsivité, à montrer une bonne image de moi mais aussi à me faire respecter.


Plusieurs questions :


Quel comportement adopter quand quelqu'un essaye de franchir les limites avec nous ? Est-ce que cela servirai à quelque chose de lui faire remarquer son comportement ? De quelle manière formuler les choses ? Qu'est-ce qui est le plus efficace pour recadrer quelqu'un/poser ses limites ?

Dois-je dire quelque chose pour les sous-entendus sexuels sachant qu'il niera le truc ?


J'ai l'impression que de ne pas réagir est assez efficace pour poser ses limites mais je suis quand même titillée de dire ce que je pense...


Autre exemple, cet été on devait s'organiser une sortie mais il ne savait pas s'il pourrait car il me disais être malade... Je lui avais dis de me tenir au courant sauf que je n'ai pas eu de nouvelles. C'est donc moi l'ai relancé pour savoir ce que l'on faisait. Il n'étais plus trop malade et m'a dis que c'étais OK pour sortir. Au final il étais même content de notre sortie.

Sauf que j'aurai aimé qu'il me tienne au courant. Juste un sms "au faites je suis toujours malade...". Dans ce genre de cas je ne sais pas comment formuler les choses sans passer pour une chieuse...


Aussi, pourquoi tester ma jalousie ? A quoi rime tout ce qu'il fait ? Suis-je tombé sur un pervers narcissique ?

On dirait le comportement de quelqu'un qui se venge, hors c'est lui qui m'a quitté, c'est moi qui devrait être en train d'essayer de le rendre jaloux.

De mon côté je n'essaye absolument pas de jouer avec lui. Quand il m'a récemment posé des questions sur des vacances que j'allais passer à l'étranger il a cherché à savoir avec qui je partais et je lui ai répondu honnêtement (avec des amis).


Certains diraient de ne pas me poser toutes ces questions et de juste recouper contact mais je crois que de continuer à découvrir sa vraie personne me permets de le dé-idéalisé. Je veux aussi avoir l'opportunité de lui montrer une image plus mature de moi afin d'arrêter de me dire que c'est à cause de mon comportement excessif passé qu'il ne veut pas de relation avec moi.


Merci de vos réponses

comportement

Meilleure réponse

Bonjour Jeanne,

Trois éléments, trois mots me frappent dans votre message:
- Vous avez encore des sentiments pour ce garçon
- La question des limites, que vous posez
- L'idéalisation - vous posez la question de la dés- idéalisation.
A quoi on pourrait ajoute le terme de pervers narcissique, puisque vous vous posez la question également...

Si votre ami est apparemment au centre de votre message, ce que ce message formule avant tout est quelque chose à votre sujet, quelque chose de vous: l'incapacité dans laquelle vous vous trouvez à rompre définitivement avec ce garçon et votre angoisse d'abandon qui vous fait maintenir le lien malgré tout. La question n'est donc pas tant de savoir si votre ami est ou n'est pas pervers narcissique (et je pense qu'il ne l'est pas) mais pourquoi vous le laissez jouer ainsi avec vous, car vous laissez la porte ouverte, vous ne l'avez pas fermée, par peur de la souffrance que signifierait la perte.

Tout ceci renvoie à autre chose en vous, qu'il faudrait pouvoir prendre en compte: cette angoisse d'abandon qui vous vient d'ailleurs, qui s'ancre dans votre propre histoire d'enfance.

Si vous le pouvez, n'hésitez pas à consulter afin de comprendre...

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Pourquoi sentez vous le besoin le lui prouver quelque chose?

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2017

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2358 J'aime

Bonjour Jeanne,
"Essayer d'être ce que l'on fut empêche d'être ce que l'on devient"
Cette personne joue manifestement avec vos sentiments et entretient une relation avec vous qui vous met mal à l'aide. Vous avez fait un certain travail de détachement visiblement puisque votre réactivité a changé et félicitez vous de cela.C'est un premier pas L'attachement que vous portez à cette personne ne vous empêche t-il pas de vous tourner ailleurs ? n'occupe t-il pas trop de place? Est-il mieux pour vous d'entretenir une relation frustrante dans l'espoir qu'à la fin vous vous en détournerez plutôt que de comprendre ce qui en est la cause? Peut être qu'un bout de chemin avec un professionnel vous aiderait dans votre questionnement? Bonne réflexion à vous .bien cordialement
Françoise JEAN
Somatothérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2017

Logo Françoise JEAN Françoise JEAN

3 réponses

5 J'aime

Bonjour Jeanne

Beaucoup de choses dans votre message. Ce qui semble en ressortir et que vous gardez un attachement à cette personne tout en étant pas dupe d'un comportement qui tend apparemment à vouloir maintenir activement cette dépendance chez vous. Il faut rester prudent avec l'appellation de pervers narcissique mais l'attitude que vous décrivez est de cet ordre: agir apparemment pour susciter des réactions émotionnelles chez vous, ce qui au bout du compte est censé vous faire sortir de vos gonds tandis que lui garde son calme et peut vous regarder réagir d'un œil narquois en vous demandant ce qui vous prend. Le fait qu'aujourd'hui vous réussissiez à ne plus réagir est une excellente chose car vous n'êtes plus la où il vous attend et c'est un bon début pour regagner votre indépendance à son égard.
Vous dites avoir encore des sentiments pour lui, pour autant quel est votre objectif? Pensez-vous que poursuivre cette relation est souhaitable? Sur quel sentier est-ce que cela vous mène? Ceux du bien-être et du bonheur, ou bien est-ce que chaque fois cela vous laisse un arrière-goût un peu amer?
Vous dites que maintenir la relation vous permet d'entretenir votre désillusion... pourquoi pas si cela ne cache pas un moyen inconscient de garder encore le contact? Car il me semble que vous êtes déjà très consciente du jeu sans issue que joue cette personne à votre égard, aussi avez-vous vraiment besoin de vous désillusionner davantage encore?
Autant de questionnements que m'inspire votre message.
Bon courage à vous sur votre chemin de liberté

Bien cordialement

Claudine Briatore
Psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2017

Logo Briatore Claudine Briatore Claudine

35 réponses

212 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Mon conjoint en deuil, me rejette. Quelle attitude adopter ?

6 réponses, dernière réponse le 07 Avril 2017

Quelle attitude adopter dans une equipe pour se faire accepter ?

4 réponses, dernière réponse le 30 Octobre 2018

Mensonge dans le couple quelle attitude adoptée ?

5 réponses, dernière réponse le 20 Juin 2017

Attitude face à la jalousie

7 réponses, dernière réponse le 18 Avril 2017

Je ne sais pas quel comportement adopter avec les gens en général.

5 réponses, dernière réponse le 23 Juillet 2015

comment gérer une personne qui à une crise de démence en face de vous?

4 réponses, dernière réponse le 25 Janvier 2018

Menteur ou mythomane : quelle limite ?

4 réponses, dernière réponse le 15 Mars 2016

Quel comportement adopter avec ma belle soeur ?

8 réponses, dernière réponse le 22 Novembre 2016

Attitude enfant à lécole

4 réponses, dernière réponse le 02 Février 2017

Recherche une alternative au face-à-face psy-patient pour ado

11 réponses, dernière réponse le 05 Octobre 2016