Enfant 6 ans - trouble déglutition depuis fausse route

Réalisée par Milie · 1 mai 2023 Parentalité

Bonjour. Il y a quelques semaines, ma fille a fait une fausse route avec un céréale. Nous avons eu du mal a réagir ayant peur de faire plus de mal que de bien, mais avons finalement réussi à l'aider. Elle a eu très peur, nous aussi. Je lui ai fait des rappels sur l'importance de rester tranquille en mangeant et de bien croquer les aliments.
Depuis, elle refuse de manger des céréales trempés de lait de peur que cela recommence et surtout, elle mâche très longtemps les aliments plutôt durs voire parfois ne les avale pas du tout mais les recrache. Les repas durent extrêmement longtemps causant des tensions, elle fini par abandonner de manger le plat principal et passe directement au yaourt qui passe tout seul.
J'en ai déjà parlé à plusieurs reprises avec elle pour essayer de faire passer ce comportement, qu'elle puisse se "libérer" mais je vois que ça n'avance pas et je me demande si juste nos échanges sont suffisants et si elle n'aurait pas besoin d'une aide extérieure. Je me suis rendue compte de ce comportement que 2 semaines plus tard environ, elle n'en a pas parlé dans ce laps de temps. Depuis, on en parle souvent (2 à 3 fois par semaines, à l'occasion des repas, quand je vois que ça bloque). Combien de temps cela peut mettre à rentrer dans l'ordre ? Ne risque t-elle pas de développer des troubles de l'alimentation ?
Merci d'avance pour vos réponses

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 MAI 2023

Bonjour Milie,

Je comprends bien vos inquiétudes. Et effectivement, cette fausse route a fortement marqué votre fille et son alimentation. Ce qui est tout à fait compréhensible.

Je vous conseille de continuer à lui en parler, la rassurer mais également en dehors des temps de repas. Pourquoi ? Car le temps du repas semble un moment difficile pour elle. En discutant de cela en dehors des repas, vous diminuez le facteur appréhension/angoisse ce qui favorisera son écoute. De plus, vous pouvez recommencer progressivement à réintroduire des aliments durs pour qu'elle reprenne confiance en sa mastication.

Concernant les aides extérieurs, vous pouvez en discuter avec un(e) psychologue mais, également un(e) orthophoniste afin de prévenir un possible trouble de l'oralité. Un trouble de l'oralité peut apparaitre suite à une cause "traumatique" comme une fausse route et l'un des signes évocateurs lors des repas est que l'enfant stocke la nourriture longtemps dans sa bouche sans avaler ou bien que l'enfant accepte seulement certaines textures.

Je reste disponible si vous avez des questions

Bien à vous

Chloé Vermeersch
-----
Psychologue spécialisée dans le développement de l'enfant et de l'adolescent
Guidance Parentale
Consultation en ligne uniquement

Chloé Vermeersch Psy sur Montpellier

56 réponses

643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour,
Vote fille aurait besoin effectivement d'une aide extérieure : certaines techniques comme l'EMDR ou l'hypnose donnent de bons résultats.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4573 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour,

Je comprends que la fausse route de votre fille ait été une expérience effrayante pour vous deux. Il est compréhensible que votre fille soit maintenant plus prudente lorsqu'elle mange des aliments plus durs, mais ses comportements actuels, tels que mâcher très longtemps les aliments ou les recracher, peuvent indiquer une forme d'anxiété ou de trouble alimentaire.

Je vous recommande de consulter un professionnel de la santé, comme un pédiatre ou un psychologue spécialisé dans les troubles alimentaires en âge de développement, pour obtenir des conseils sur la façon de gérer cette situation. Ils pourront vous donner des conseils spécifiques en fonction de l'âge et de la situation de votre fille, ainsi que des stratégies pour l'aider à surmonter sa peur de manger certains aliments et à retrouver une alimentation normale.

En outre, il est important de continuer à parler à votre fille de manière ouverte et rassurante sur ses préoccupations alimentaires, de l'encourager à essayer différents aliments et de la féliciter pour ses progrès. Cela peut aider à lui donner une confiance renouvelée en son alimentation.

Je vous encourage donc à chercher de l'aide auprès d'un professionnel de la santé (pédiatre) dès que possible pour aider votre fille à surmonter cette peur alimentaire et éviter le développement d'un trouble de l'alimentation à long terme.

Lorenzo Perucchi Psy sur Montpellier

153 réponses

215 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour Milie,

Je vous invite à relativiser cet incident, et à ne surtout pas en faire un "traumatisme" . Vous avez posé les mots qu'il fallait en rappelant les règles de bonne conduite à table : les repas doivent être un moment calme.
Remettez de l'insouciance au moment des repas, en parlant de projets agréables pour que la prise alimentaire redevienne quelque chose de naturel, sans focaliser sur cet incident.
Si cela ne se cale pas d'ici quelques semaines, vous pourrez emmener votre fille consulter.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille.

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1865 réponses

2673 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour,

Je comprends que vous soyez préoccupé par le comportement de votre fille depuis l'incident de la fausse route. Il est tout à fait possible que votre fille ait développé une peur de manger certains types d'aliments ou de textures, qui peut entraîner des comportements tels que la mastication prolongée ou la recrachage des aliments.

Dans un premier temps, il est important de continuer à parler avec votre fille de ses préoccupations et de lui offrir votre soutien. Vous pouvez peut-être essayer de lui expliquer que la fausse route était un incident isolé et qu'elle n'a pas besoin d'avoir peur de manger des aliments similaires à ceux qui ont causé l'incident. Vous pouvez également essayer de trouver des alternatives pour les aliments qu'elle trouve difficiles à manger, tels que les couper en petits morceaux ou les mélanger avec d'autres aliments pour les rendre plus faciles à manger.

Cependant, si vous constatez que le comportement de votre fille ne s'améliore pas au fil du temps et qu'elle continue à avoir des difficultés à manger certains aliments, vous pouvez envisager de consulter un professionnel de la santé. Un psychologue ou un thérapeute spécialisé dans les troubles alimentaires peut aider votre fille à surmonter sa peur de manger certains aliments et à développer des habitudes alimentaires saines ou encore l hypnose les enfants y sont très réceptifs.

En ce qui concerne le temps que cela peut prendre pour que votre fille retrouve une alimentation normale, cela peut varier en fonction de chaque enfant et de la gravité de la situation. Certaines personnes peuvent surmonter leur peur de manger relativement rapidement, tandis que d'autres peuvent avoir besoin d'une aide professionnelle pour y parvenir. Il est important de rester patient et de continuer à offrir votre soutien à votre fille tout au long de ce processus.

Enfin, il est utile de rester attentive et de surveiller les signes de troubles alimentaires tels que l'anorexie ou la boulimie. Si vous constatez que votre fille présente des symptômes tels que la perte de poids importante, des comportements alimentaires extrêmes ou une préoccupation excessive pour son poids ou son apparence, il est important de consulter un professionnel de la santé rapidement.
Rester optimiste, il y a des chances que cela passe en quelques semaines.
Très bonne journée !
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR
En visio et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

987 réponses

1299 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour Milie,

Je ne suis pas sûr qu'il faille lui en parler aussi souvent. Elle connaît la problématique aussi bien que vous. C'est elle qui doit retrouver confiance en elle, qui doit s'adapter. Plus vous lui en parlerez et plus vous génèrerez la crainte et la culpabilité. Laissez la gérer son problème. Ayez une démarche positive en lui proposant plus souvent des plats faciles à avaler, comme de la purée ou du steak haché par exemple. Elle devrait reprendre confiance réciproquement. Vous devez accepter que les repas puissent être plus longs, accepter aussi de lui laisser du temps.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22129 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour Milie,

Votre fille a vécu un traumatisme. Elle a sans doute eu très peur. Et vous aussi.
Pour retrouver la confiance il va falloir un peu de temps.

Je vous invite à vous faire accompagner par un-e thérapeute pour apaiser ce traumatisme. Il est nécessaire de pouvoir reparler de ce qui s'est passé, parler de la peur, de la mort. Car effectivement on peut mourir d'une fausse route.

Dans un deuxième temps, je vous propose de revisiter ce qui s'est passé au moment précis où c'est arrivé. Y avait-il eu une contrariété juste avant ? Avait-elle envie de manger cela ?
Etait-elle en train de vivre une émotion ?
Vous pourriez peut-être ouvrir le dialogue avec elle. Lui faire "des rappels sur l'importance de rester tranquille en mangeant et de bien croquer les aliments" risque de lui ajouter un stress et de la culpabilité. Mettez-vous dans une posture d'écoute plutôt que de conseil.

Puis je vous invite à une réflexion sur l'alimentation, quel est votre rapport à la nourriture ? Si votre fille se nourrit de yaourt ou de purée pendant un temps, laissez-la faire, laissez-lui choisir ces aliments.
Et enfin, apprenez les gestes simples des premiers secours au cas où cela se reproduirait...

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2172 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses