Mon mari ne supporte pas ma famille - je suis perdue au milieu

Réalisée par miriam · 29 févr. 2024 Aide psychologique

Bonjour
je suis avec mon mari depuis 28 ans. Il n' a jamais aimé ma famille notamment mes parents.
J'ai 3 soeurs, je suis la 2ème de la fratrie et c'est vrai que nous sommes tous très très liés.
Mes parents sont loins d'être parfaits et ma mère en particulier nous a toujours imposé son point de vue. Elle nous a beaucoup donné , parce que nous n'avions pas beaucoup de moyens mais nous n'avons manqué de rien (ce que parfois elle nous rappelle) mais elle a eu une emprise sur nous (surtout moi et ma soeur ainée) depuis toujours à tel point que je culpabilise encore dès que je suis en désaccord avec elle, désaccord que j'arrive à peine maintenant à 48 ans à lui exprimer .. pour vous donner le contexte , elle nous a chéri moi et mes 3 soeurs mais a un caractère très fort, elle ramène toujours tout à elle, est très susceptible et n'admet pas que quelqu'un est une opinion différente de la sienne, mon père est passif, ne dis jamais rien, complètement soumis. Elle s'est disputé avec la soeur de mon père il ya une une trentaine d'années, pour une bêtise (ma tante lui avait dit de ne pas venir voir son petit fils qui venait de naitre le 2ème jour de sa naissance..) et a coupé les ponts avec celle ci en nous entrainant dans son conflit. A l'époque nous avions 18-20 ans et nous nous entendions très bien avec nos cousins (enfants de ma tante)à et d'un coup nous ne nous sommes plus vus à causes de leur dispute. A l'époque je pensais que ma mère avait raison, rien que de discuter avec ma tante et mes cousins que j'ai eu l'occasion de revoir dans d'autres circonstances / lieux me faisait culpabiliser car j'avais l'impression de trahir ma mère. Ma mère a reproché à mon père de voir sa soeur également, du coup leur relation est devenue très distante. Pour vous dire à quel point elle exerce une influence sur tout le monde.
J'avais une peur bleue qu'elle ne m'aime plus. Elle se disputait très souvent avec mon père quand j'étais petite (toujours d'ailleurs, l'humiliant parfois devant tout le monde), avec insultes et gestes parfois violents (plats qui volent, vêtements non rangés jetés par la fenêtre) et moi enfant ça me coupait l'appétit.. Elle m'a dit 2-3 fois quand je devais avoir 6-8 ans que si je ne finissait pas mon assiette elle partirai Je pense qu'elle disait ça dans sa colère mais ça m'a marquée et je ne sais pas si c'est à cause de ça mais j'ai été anorexique à 16 ans (complètement guérie) et je prenais enfin le contrôle sur elle presque parce que c'est moi qui décidais de ne pas manger et elle était impuissante face à mon comportement. Un soir j'ai eu un délic je me suis dit que si je continuas j'allais mourrir et je me suis remise de cette anorexie en me forçant à manger et j'y suis arrivée en quelques mois mais j'ai développé vers 22 ans une phobie de l'autoroute. Autoroute qui relie son domicile au sien puis qui s'est étendue à tous les autoroutes. J'ai consulté une psychiatre psychanalytique pendant 2 ans 1/2 et avec le recul je m'aperçois que je n'arrivais pas à "critiquer" ma mère. A un moment dans cette analyse j'ai ressenti une énorme colère envers elle, dès que je la voyais (sans le lui dire bien sûr) je ressentais une violence qui montait et qui aurait pu me pousser à lui faire du mal. Ça a été tellement violent que j'e n'ai plus pu supporter ma thérapie et j'ai arrêter refermant la boite de pandore.
J'ai toujours ma phobie de l'autoroute mais mes angoisses d'avant se sont estompées.
Seulement voilà, j'ai rencontré mon mari à 19 ans. Lui aussi à un fort caractère et du coup les 2 ne se sont jamais entendu. Ma mère considère que comme il est plus jeune qu'elle il lui doit respect même à 48 ans et quand elle dit des choses (parfois fausses) qu'il tente de corriger, elle lui tient tête et lui explose... Il y a eu 4-5 très grosses disputes entre eux et à chaque fois je suis très mal.
Mon mari m'accuse de ne pas prendre sa défense et de ne pas dire à ma mère une bonne fois pour toute de se taire (et même dans un langage plus grossier) même si maintenant j'arrive à aller contre elle, c'est vrai que je ne suis pas d'une nature conflictuelle, j'en ai horreur. Il a souvent raison sur le fond mais lui aussi réagit violemment de façon démesurée et colérique. J'appréhende souvent les fêtes de famille, me demandant si une dispute va encore éclater.
Ma famille se réunit très régulièrement même si 2 de mes soeurs habitent loin. Un rituel de vacances communes s'est installés depuis 5-6 ans une semaine en été tous ensemble, à laquelle nous participions avec mon mari que quelques jours pour les mêmes raisons et je comprends qu'ils ne veulent plus y aller mais je suis tiraillée entre ma famille et lui et eux ne comprennent pas pourquoi mon mari n'aime pas venir.
Mes soeurs sont mariées à des "gendres modèles" qui acceptent tout ne disent rien même quand ils se font prendre une remarque par ma mère. et mes soeurs (surtour 2 ) ne comprennent pas que mon mari réagisse ainsi face à ma mère. Mes beaux frères participent à toutes les fêtes, tout le monde dort chez tout le monde souvent pendant les vacances. Moi je ne suis pas forcément pour être tout le temps collée à eux mais c'est vrai que j'aime bien les réunions familiales quand même et que lorsque mon mari n'y participe pas ou fait la tête parce que ça l'ennuie , je ne me sens pas bien, je me sens jugée par mes parents et mes soeurs.
Mon mari est le "bad boy" que j'ai ramené parce que lui ne peut pas rester sans rien dire et souvent de façon directe, crue sans filtre.
La dernière dispute remonte à l'anniversaire et communion de mes enfants. Malheureuseement mon mari s'est retrouvé assis en face de ma mère et ce que je pressentais arriva : ma mon mari parlait avec un invité à côté de lui et ma mère l'a contredit une fois (alors que ce qu'elle disait était faux sur une définition ... ) mon mari la reprend une première fois et elle insiste une puis 2 et alors là c'est parti en : il s'est levé et l'a traité de débile (alors quand plus qu'elle a des troubles cognitifs avérés ) que ça faisait 28 ans qu'il l'a supportait mais qu'il n'en pouvait plus et qu'il quittait la fête.
Je n'ai pas réussi à le retenir devant toute la famille et nos copains et c'est mon fils qui en pleurant lui a dit de rester mais ça a gâché la journée. J'ai dit à ma mère que ça suffisait, qu'elle n'aurait pas dû lui tenir tête et qu'elle pense toujours avoir raison alors que c'est pas toujours le cas mais j'en veux à mon mari d'avoir réagit de cette façon devant tout le monde en la traitant de débile. Une de mes soeurs pourtant venue de loin à cette occasion est partie aussi et en veut énormement à mon mari en me disant qu'elle ne savait pas comment je pouvais faire pour le supporter depuis 28 ans.

De son côté il n'est pas famille et ma belle mère et un modèle de froideur autorité, méchanceté et indifférence vis à vis même de nos enfants. Elle est égoiste et ne donne rien (ni en expression d'amour, ni en cadeau pour nos enfants, ni en temps donné ...rien ). J'ai toujours connu mon mari très en colère contre elle et il lui parle parfois très mal. Elle me déteste aussi et est vraiment méchante avec moi mais ça c'est une autre histoire, je supporte.
Juste vous dire que je ne sais pas quelle attitude avoir envers mon mari. Moi qui suis très famille je souffre vraiment de cette situation. A t il tort? Il me dit qu'il viendra moins souvent qu'il fera l'effort pour certaines occasions mais ne veut plus entendre parler de la semaine de vacances annuelle tous ensembles, ni pâques ...
comment me sentir bien entre lui et ma famille quand c'est le seul qui manque à l'appel ? Faut il que je dise à ma famille qu'il a le droit de ne pas être là compte tenu des relations, ?
faut il que je le force à venir ?
je lui en veux ça détériore ma relation avec lui, je mets des jours en me remettre de ces disputes. Ça me culpabilise de penser que mes soeurs que j'aime profondément en veuillent à mon mari. j'aurais tellement aimé une famille unie et que mon mari en fasse partie. Des fois je me dis qu'il faut que je le quitte à cause de ça, mais je l'aime, il a un bon fond et j'ai l'impression qu'il m'a "sauvé" du carcan de ma mère.
Que dois je faire vis à vis de lui et vis à vis de ma famille.?
Un grand merci en tout cas de m'avoir lu jusqu'au bout c'était long mais j'ai vraiment besoin de vider mon sac.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 136050

réponses