impasse (provisoire j'espere, quoique)

Réalisée par Romy · 30 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour,
Je vais essayer de résumer, ç me gêne d'étaler cette partie du parcours mais jj'ai besoin de conseils j'en ai bien peur.
Voilà, je suis artiste
(amateur plus ou moins contre mon gré mais il serait financièrement suicidaire de me risquer
à exercer professionnellement du moins le temps de prendre une autodiscipline de travail
d'autant que mon appart est très petit pour ce type d'activité bref je ne peux pas je n'en ai jamais eu les moyens),
et pratique par intermittence depuis des années,
J'ai rencontré beaucoup de blocages, de périodes pendant lesquelles j'etais
assez submergee par les soucis matériels ou autres, mais je me suis accrochée,
je publiais dans des galeries publiques sur le net, participais à des concours gratuits, postais sur les réseaux, j'ai eu quelques experiences d'illustrations (benevole etant amateur) où je bloquais sur les délais, ce qui m'a refroidie à continuer dans cette voie car visiblement je n'étais pas prête. Donc je continuais en dehors, mais d'absence de retour en échecs répétés j'ai fini par perdre confiance en moi et intégrer l'idée que c'était plutôt nul, sans interet,
à côté de la plaque, pas à sa place, etc...
Quelles qu'aient été les raisons de ces echecs, manque de methode, de soutien, de contacts, manque d'organisation et de discipline, problèmes perso, angoisses, procrastination, lacunes techniques, finances, j'ai un peu de mal à comprendre car avec du recul ce n'était vraiment pas mauvais du tout c'était même bon et avait sa place il fallait juste perfectionner sortir du stade brouillon et s'entrainer, d'ailleurs je ne savais pas trop comment n'ayant pas de méthode de travail et ayant pour ça besoin de la securite d'un appart confortable, on m'a plus d'une fois dit que j'etais douée sans que je comprenne vraiment (jamais un artiste pro en revanche, pour eux mon art n'existe pas on n'est pas du même monde :p). et à vrai dire ça ne me parlait pas, j'aurais plutôt eu besoin qu'on me secoue.
Ce n'est même pas une bonne idée de montrer mon maigre parcours car il date déjà, je serais discriminée, il faudrait que je reparte presque à zéro, sans le bénéfice du niveau que j'avais pour les conditions dans lesquelles je pratiquais.
J'en suis arrivée à avoir peur, non pas tellement de montrer ou d'échouer car je continue à affronter cette peur là, même si elle confirme l'échec, mais de pratiquer.
Je ne peux pas prendre un crayon ou même seulement y penser ans que toutes ces sensations de doute, d'echec, de deception
et à la longue par accumulation d'humiliation et négation de moi même à travers ce que je faisais de mieux pour le plaisir d'abord mais qui etait une sorte de porte sur un avenir, fassent irruption et me paralysent. C'est comme une lassitude aussi, un "encore ????"
Et lorsque j'insiste je dois faire face à des problemes imprevus, quand je ne finis pas aux urgences avec une crise de panique
qui ressemble à un malaise cardiaque ou que je n'ai pas un trou de mémoire ou une bronchite moi qui ne suis jamais malade habituellement !
Il est clair que j'ai peur. Non d'affronter encore un echec un de plus j'ai l'habitude mais de FAIRE. Comme une décharge qui remonte à la racine, la douche froide à chaque tentative. C'est limite pavlovien.
ça me rappelle la séquence du conditionnement des enfants dans le meilleur des mondes.
Or, j'aodorais déssiner à l'origine, c'étaot ma raison d'ete et mon oxygène, mon défoulement et mon langage (bien que j'en aie d'autres mais pour ça j'étais douée douée et il suffit de faire, même sans argent un bic suffit. rien de difficilement accessible comme pour la musique.
mais la confrontation avec le monde exterieur en a fait un repoussoir et tout gâché.

L'idéal aurait été que ce soit un loisir à côte d'un métier mais depuis que je suis "tombée du train" je n'ai que ça, ce qui n'aide pas.
pour schématiser c'était soit reussir par le dessin, soit crever lentement ou vite

Edit : je realise aussi que j'y ai trop mis de moi même et de mon mal être, c'est pourtant e un sens ce qui differencie
l'art du passe-temps, mais n'ayant que ça j'en attendais trop, et prenais donc ces echecs
comme une négation de moi-mêmeje en me suis jamais vraiment sentie sécuriése et
n'ai jamais habité longtemps un logement où j'aie envie de rentrer. Je m'en veux beaucoup
de ne pas avoir été capable d'y penser et de chercher à savoir comment être en mesure de CHOISIR et non subir son cadre de vie ne serait ce que sur le plan esthétique confort et/ou salubrité et d'une telle importance pou l'inspiration au lieu de ne penser qu'à mes idéaux et une autre raisons pour lesquelles je bloque sur la création est que je ne me sentirai rassurée que lorsque
j'aurai suffisamment déconstruit (par contrainte et non par envie) mon interieurpour le rendre facilement mobile. des que je me sens m'enraciner dans ce logement que je ressens comme ubn piège potentiel et ai l'impression que je vais me retrouver je ne sais où au moindre accident j'ai très peur d'etre envoyée dans un hospice ou un mouroir pour vieux pauvres
et ça ajoute un stress a coté duquel celui du délai dans lequel rendre un travail n'etait rien.

J'ai l'impressionnen fait qu'il manque tout un pan de mon identité et peut être une bonne partie du noyau en fait. Je suis comme une sorte de mort qui traverse la journée comme on franchirait le Styx et qui ne vit que quand il dort.
Et je ne suis pas "spirituelle" ça ne me correspond pas, les discours à la mode m'agacent,c'est quelque chose qu'on devrait trouver seul/e et pas dans des groupes de vieilles dames en collant disons que ce n'est pas pour moi si ça en aide d'autres, chacun est different. Et je n'ai tellement jamais trouvé "mon" club que je ne le reconnaîtrais pas si je le voyais haha. Le personne avec qui je m'entends bien sont souvent HPI ou Asperger mais je ne le suis probablement pas, d'ailleurs passer des tests est trop cher pou moi, ne pet plus m'etre d'aucun secours pour une carrière et je comprends les réticences des psys)

Que puis je faire ? dois je consulter ? serait ce grave de ne pas le faire?
Devrais je recommencer à dessiner mais en me coupant du monde (je suis sûre qu'il faudrait le pouvoir) ou oublier ça ?
este ce que ça peut vraiment m'aider à faire des choix eclairés et me concentrer sans etre bouffée par les aléas matériels ?
(d'autant que j'ai souvent l'impression qu'"on" ne veut pas que je m'en sorte et que ça arrange mes connaissances aussi, de me voir vegeter sans avoir seulement le doit de vendre un tirage)
Et surtout m'aider à me retrouver moi même je commence à me manquer.
(on me dit toujours que je parle trop je suis du même avis par ailleurs et le vis très mal j'envie les gens hermétiques.
mais il fallait décrire au mieux pour faciliter votre réponse
Je ne suis pas équipée pour une consultation en ligne je suis désolée mais il y a les CMP...
Merci de m'avoir lue.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13350

questions

réponses 136950

réponses