Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Mon fils a demandé à ma belle-fille de lui toucher le zizi

Réalisée par M. Pascale Thomas le 2 mars 2014 10 réponses  · Parentalité

Bonjour,


Mon fils de 8,5 ans a demandé ce soir à ma belle-fille de 4 ans de lui "toucher le zizi". Mon compagnon, le papa, est arrivé juste à temps, a bien disputé mon fils et je le comprends. Moi-même, j'étais furieuse, j'ai grondé mon fils également et l'ai envoyé au lit (c'était le soir). Nous vivons actuellement une situation compliquée, entre nos 4 enfants (2 à moi, 2 à lui). Le père de mes 2 enfants est un pervers narcissique, je me posais déjà pas mal de questions sur ma fille de 10,5 ans, qui a un comportement manipulateur et provocateur, et là, je ne sais plus quoi faire. J'ai peur pour les enfants de mon compagnon, je n'ai plus confiance en les miens, malgré que je les aime. Nous devions demander la garde des enfants de mon compagnon, j'ai peur également que ce qui vient de se passer ne soit un frein s'ils en parlent à leur maman (personnalité limite, qui plus est) qui veut également leur garde principale.


Pouvez-vous m'éclairer ou me donner des pistes ? Je ne sais plus que penser, je veux sauver notre famille et me sens complètement impuissante. Rien n'a pu se produire, heureusement, et la petite puce n'a pas l'air traumatisée, mais je ne sais quelle gravité accorder à cette situation. Est-ce la découverte -mal gérée- de la sexualité de mon fils ou dois-je penser qu'il est un pervers, comme son papa ? Je ne veux rien minimiser. J'aime ces quatre enfants de la même manière. Je ne veux perdre ni les uns, ni les autres. Mon compagnon et moi avons énormément souffert pour reconstruire nos vies. Nous sommes HP tous les deux, avons donc pris du recul face à cela, mais il est évidemment très difficile de parler de tout cela. Il dit pour l'instant ne plus jamais pouvoir "accepter" mon fils, qu'il sera juste toléré dans la maison (nous avons emménagé chez lui il y a 2 mois). Mon compagnon est la personne la plus sensible et sensée que j'ai rencontré, mais comment pouvons-nous passer au-dessus de cela ?


Il y a deux victimes dans cette histoire, ma belle-fille et mon fils. Vers qui/quoi puis-je me tourner pour les aider ? Mon fils voyait déjà un psychologue pour discuter de la séparation, qu’il ne vivait pas très bien, mais cela sera-t-il suffisant de poursuivre ces séances et d'y parler de ce qui s'est passé ?


Merci par avance de vos réponses.

Cordialement,


M. Pascale

enfants , famille , comportement , confiance

Meilleure réponse

Bonjour,

Votre demande est assez complexe. Elle mêle à la fois un certain désarroi face à la sexualité de votre fils de 8,5 ans, une recomposition familiale qui demande la reconstruction de liens de famille qui concerne non seulement votre couple mais aussi vos enfants respectifs, une tension avec les « ex-conjoints » de chacun. Votre mari et l’ex-compagne sont qualifiés par vos soins de termes empruntant à la psychologie (pervers narcissique, état limite) qui sont interrogeant dans ce contexte et les enferment dans des images précises… Est-ce justifié ? Et par quoi ? Vous vous qualifiez vous-même « d’HP » sans préciser de quoi il s’agit réellement...

Il semble que la problématique se situe sur les moyens à mettre en œuvre pour réussir cette union nouvelle avec votre compagnon qui englobe vos propres enfants et pour laquelle vous êtes très investie, allant jusqu’à dire que vous aimez ses enfants autant que les vôtres. Très investie, vous vous êtes installé « chez lui… ».

Comme si vous vouliez là effacer votre passé et vos liens anciens disqualifiés d’amblée… Il me semble que vous ne pouvez pas effacer ce passé, vos enfants ont un père, si « mauvais » soit-il… Il vous faut donc, avec l’aide d’un psychologue clinicien, réfléchir à votre situation, en préservant un équilibre entre le passé et le présent, fait de votre volonté de reconstruire…

Cela peut passer par la recherche d’un nouveau logement commun, partagé financièrement… D’ailleurs, l’attitude de votre fils n’est-elle pas (hypothèse) une façon de faire capoter votre nouvelle union alors qu’il n’a pas encore digéré votre séparation avec son père… ? Il serait effectivement important d’en parler avec son thérapeute de façon à mettre du sens sur ce comportement qui peut être interpréter de multiples façons…

Consultez sans tarder…

Bien à vous
M. CHALAND Benoit
Psychologue Clinicien

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
La vie n'est pas psychologie ou psychopathologie... ni profilage ou analyse permanents. Les enfants ont apparemment joué au docteur comme ça peut arriver. il faut leur expliquer pourquoi il ne faut pas le faire et demander aussi a votre fils ce qui l'a motivé sans trop l'accabler puis expliquer a tous les enfants leurs place dans cette nouvelle fratrie & famille. les changements peuvent être difficiles comme vous savez il faut donc mettre en place de nouvelles règles etc et aussi être a l'écoute des questions que peuvent se poser les enfants. De plus, concernant vos enfants la manipulation n'est pas héréditaire. certains comportements sont justes la manifestation d'un malaise. il serait peut être intéressant de voir un thérapeute familial car ici nous pouvons vous donner des pistes mais pas résoudre ce qui vous pose soucis.
cordialement

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

19 AVRIL 2017

Logo Dr. Cirine SAID Dr. Cirine SAID

42 réponses

340 J'aime

Bonjour,

Votre question, qui recoupe beaucoup d'éléments complexes, met en lumière une psychologisation très poussée de ce que vous avez pu rencontrer dans votre vie.
Vous êtes HP, votre compagnon aussi, votre ex un pervers manipulateur, et vous vous interroger sur une possible filiation pathologique entre vos enfants et leur père. Cela fait beaucoup, et toutes les attitudes humaines ne peuvent s'expliquer par des diagnostics qui permettrait de tout régler.
Dans un premier temps, votre enfant a besoin de limites très clairement définies, que vous pouvez lui expliquez fermement, calmement, en collaboration avec votre conjoint.
Bien cordialement
as fuertes, thérapeute psycho corporelle.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JUIL. 2015

Logo Fuertes Anne-Sophie Fuertes Anne-Sophie

24 réponses

651 J'aime

Bonjour Madame, les réponses que vous avez reçues sont déja très pertinentes et je retiendrai les éléments suivants :

- vous êtes très investie dans le bonheur de votre nouvelle famille et votre compagnon et vous regardez dans la même direction, c'est un point très important, ce sera votre moteur, restez soudés,
- chaque membre de la famille à besoin que soient clarifiées les rôles de chacun dans la nouvelle organisation, c'est essentiel, faites-vous aider si nécessaire (thérapie familiale),
- les enfants s'appuient et s'identifient à l'image qu'on leur renvoi de leur parents, en cas de séparation, c'est souvent compliqué ... pour préserver vos enfants, faites en sorte qu'elle soit la plus positive possible, au pire, qu'elle soit neutre, il y a un langage qu'il vous faudra oublier,
- les enfants ne peuvent choisir entre papa et maman, même avec tous les arguments du monde, si on les oblige à le faire, cela génère des dysfonctionnements psychiques plus ou moins importants,
- ne soyez pas trop sévère avec votre fils mais soyez juste et efficace : il a besoin qu'on lui dise que ce qu'il a fait est grave, qu'on lui explique les choses avec des mots simples qu'il peut comprendre, et que soient rappelées les limites, dans votre famille, dans la société, avec douceur et fermeté,
- ne perdez pas de vue que ce qu'il a fait n'a pu sortir de son imagination, il a agit par imitation de quelqu'un ou quelque chose : qui ou quoi dans son environnement à pu influencer ce geste ? Faites vous aider sur ce point très important.
- n'oubliez pas votre petite belle-fille : elle a subi un évènement grave, mais qui ne sera pas un traumatisme si vous et son papa lui expliquez ce qui s'est passé et que vous recadrez, l'aide d'un pédopsychiatre sera sans doute nécessaire, même pour quelques séances, mais ne tardez pas.
- la réaction de colère et de rejet de votre compagnon est compréhensible car il a eu très peur, mais elle risque de se transformer en un poison qui rongera l'harmonie que vous recherchez tous deux : il faudra en venir à bout,
- ne restez pas seuls avec ce poids, la séparation et la recomposition d'une famille est parfois longue et compliquée, l'évènement que vous avez subi vous a tous fragilisés, faites-vous aider par un professionnel pour traverser cela.

Bien à vous.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JUIL. 2014

Logo Myriam de Maigret - Cabinet METAPHORIA Myriam de Maigret - Cabinet METAPHORIA

5 réponses

51 J'aime

Des enjeux, des rapports interpersonnels étonnants et des termes relevant de la clinique donnant des profils particuliers... Je ne me permettrais pas dans ce message de traiter cela dans une réponse dans la section des questions du site.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MARS 2014

Logo Jérôme Launay Jérôme Launay

47 réponses

129 J'aime

Bonjour Pascale,

Il y a beaucoup de problèmes différents dans ce que racontez. Vous êtes sous le choc et je vous comprends. Il y a au moins trois choses à souligner :

1) Le geste de votre fils. Il faut lui parler et, bien sûr, continuer à le faire suivre. Le gronder est une chose, mais il faut comprendre pourquoi il a eu ce geste. Françoise Dolto disait "l'enfant qui a une réaction insolite a toujours une raison de l'avoir". Il faut expliquer à votre fils et à votre belle-fille que leurs corps leur appartiennent, qu'ils doivent dire non, et sont tenus de respecter le corps de l'autre. Il est probable que votre fils a été confronté à des situations inadaptées à son âge. Vous devez chercher où cela a pu se produire et dans quelles circonstances, c'est peut être des images à la TV, mais peut-être autre chose... Il convient aussi de savoir aussi comment cela se passe avec vos enfants chez leur père.

2) Votre nouveau couple. Votre nouveau compagnon est inquiet mais cela ne doit pas remettre en cause votre relation à cause des enfants. Vous devez en parler et vous faire aider si cela ne suffit pas. Il est normal qu'au début d'une nouvelle famille recomposée beaucoup de problèmes se posent. Chacun cherche sa place et, quelques fois, certains ne la trouvent pas. Vous dites que votre compagnon a "toléré" votre fils, pourquoi? Votre fils est certainement en souffrance. Vous avez des enfants, il en a aussi, tous fragilisés de la même manière de ne plus avoir leurs deux parents ensemble, et sont confrontés aux mêmes soucis relationnels avec une structure familiale nouvelle, à laquelle ils n'étaient peut être pas préparés.

Pour tous les enfants, cela peut être difficile de voir son père ou sa mère refaire sa vie, accueillir la nouvelle autorité d'un beau-père ou d'une belle-mère, accepter de nouvelles règles de vie et de nouveaux frères et soeurs, tout cela n'est pas simple.

3) Les rapports avec vos ex conjoints et le père et la mère de vos enfants. Ils n'ont peut-être pas accepté votre nouvelle famille recomposée et cela vous pose des problèmes car ils ne vous aident pas mais, bien au contraire, ont l'air de tout faire pour que cela ne marche pas. Les enfants défendent souvent inconsciemment la place du parent qui n'est plus auprès d'eux, surtout quand ils y sont encouragés par ce parent.

Il y a beaucoup d'autres choses à dire, mais une réponse écrite ne le permet pas. Je vous conseille d'en parler à un thérapeute près de chez vous, d'aller voir à deux un spécialiste, ou mieux, que toutes les personnes du nouveau foyer, donc avec les enfants, se retrouvent auprès de spécialistes de thérapies familiales, cela réglerait certainement beaucoup des points évoqués, et permettrait à tous de mieux comprendre et accepter la situation.

Ne baissez pas les bras, l'écoute et le dialogue sont les meilleures réponses adaptées avec les enfants comme avec les adultes.

Christie Nester Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple Paris 17ème

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MARS 2014

Logo THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE

120 réponses

581 J'aime

Vous pouvez vous orienter vers une thérapie familiale incluant l'ensemble des protagonistes.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MARS 2014

Logo Véronique Faivre Véronique Faivre

10 réponses

20 J'aime

Il y a plusieurs choses dans cette situation !

Tout d'abord, vous dites que votre ex était pervers narcissique ? Quelles sont les conséquences, pour vous, de cette relation qui a dû durer des années ? Cela a-t-il été traité en EMDR (traitement des traumatismes). Si non, alors il faudra le traiter car cela justifie, je pense, votre sentiment d'impuissance dans une situation familiale.

D'autres parts, vous dites que vous venez d'arriver dans le logement de votre compagnon actuel, vous vous y sentez comme chez lui et pas encore chez vous, donc vous ne vous êtes pas encore approprié du territoire, votre fils doit le ressentir aussi, il met en place une relation avec votre belle-fille de 4 ans afin de réduire cet inconfort (comportement courant chez les singes où l'acte sexuel ou sa simulation est un rapprochement amical).

Ne soyez pas trop sévère avec votre fils qui ne ressemble pas à votre ex, la perversion n'est pas génétique mais le résultat d'une situation familiale malsaine.

Bon courage,
Maguy Maloigne
Psychologue
Var, Toulon

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MARS 2014

Logo Maguy Maloigne Maguy Maloigne

41 réponses

86 J'aime

Bonsoir Madame,

A vous lire, je ressens un grand climat de tension et beaucoup d'inquiétude. Il est nécessaire de revenir à plus de sérénité. L'évènement que vous évoquez n'est pas à prendre à la légère, mais il mérite surtout que vous interrogiez les enfants avant de leur rappeler les limites.

Il est important d'entendre votre fille et votre fils, qui ont quelque chose à dire sur l'expérience qu'ils traversent, vivre dans un autre foyer qui n'est pas le leur, cohabiter avec des enfants et un beau-père qu'ils n'ont pas choisi... Et tout cela en deux mois à peine. Il y a de quoi être chamboulé, ne trouvez-vous pas ?

Madame, méfiez-vous par ailleurs de le psychopathologie généralisée. La normalité n'est pas de ce monde et nous affrontons, comme nous le pouvons, les expériences difficiles. Quels que soient les reproches que vous avez à faire à vos ex conjoints respectifs, il est important que vous soyez attentifs à ne pas les présenter à vos enfants comme de mauvaises personnes.

Vos enfants sont des sujets en formation, pas des adultes en modèles réduits. Les adultes c'est vous, et vous avez du pain sur la planche. À vous de faire triompher l'amour. Un couple d'amoureux avec 4 jeunes enfants voilà un bon début pour écrire une belle histoire.

Bien à vous, Chantal Paugam

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MARS 2014

Logo Chantal Paugam Chantal Paugam

268 réponses

1044 J'aime

Bonjour Pascale,

Je comprends votre inquiétude, mais on ne peut parler de fatalité et d'hérédité chez les pervers narcissiques, d'autant que ce terme est un peu trop devenu, à notre époque, le fourre-tout des relations conflictuelles.

Quel enfant n'a pas "joué au docteur", comparé son corps à celui du copain ou de la copine, sans que cela ne soit le début d'une carrière de grand pervers ? N'allons pas trop vite dans les diagnostics et pronostics portés hativement sous le coup de l'émotion.

Cela dit, et indépendamment de ce qui vient de se passer, il est bon que votre fils continue le travail psy qui avait déjà été engagé. Compte tenu des nombreuses questions que vous vous posez, vous pourriez vous aussi entreprendre un accompagnement psychologique afin d'apporter un éclairage bénéfique à votre situation familiale.

Dans l'immédiat, l'important est de dédramatiser avec l'aide d'un professionnel qui vous aidera à remettre les choses à leur juste place.

Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MARS 2014

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1871 réponses

5549 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Ma fille m'a rejeté il y a 3 ans lorsqu'elle a accouché de sa fille

5 réponses, dernière réponse le 02 Février 2016

Mon fils de 14 ans a fait des attouchements sexuels

13 réponses, dernière réponse le 14 Avril 2017

Mon fils a eu des attouchements sur sa demi-soeur

7 réponses, dernière réponse le 19 Avril 2017

abus sexuel sur mon fils

2 réponses, dernière réponse le 09 Mai 2018

Crises d'angoisse de ma belle mère, aucune solution depuis des mois

6 réponses, dernière réponse le 06 Mars 2019

Crise de la quarantaine ou fin d'une belle histoire ?

9 réponses, dernière réponse le 18 Février 2017

Comment se positionner vis-à-vis d'une personne toxique ?

2 réponses, dernière réponse 20 Août 2019

Mère pathologique, ou bien c’est moi qui a un problème?

5 réponses, dernière réponse le 28 Février 2019