Mon mari veut que j'avorte

Réalisée par Julie61100 · 25 mai 2023 Thérapie de couple

Bonjour,
Voilà je suis avec mon mari depuis 9 ans, nous avons une petite fille qui aura bientôt 5 ans, nous nous sommes marié l'année dernière, avons un travail fixe tous les 2, sommes propriétaire de notre maison...
En soit tout va bien. Sauf que voilà, je ne supporte pas la contraception, donc depuis un an je ne prend plus rien, mon mari le sait, nous continuons à avoir des rapport non protégé donc nous savons pertinemment que je risque de tomber enceinte. Lui ne veut pas de 2eme et moi oui.
Vendredi je fais un test de grossesse car retard de règles, le test sort positif.
Je lui annonce aussitôt, il est resté froid, impassible et m'a dit "tu compte le garder".
Je lui ai dit oui mais qu'on est deux à devoir prendre la décision car c'est un choix de couple.
Il reste 5 jours sans m'en parlé, je ne veux pas le brusquer donc je lui laisse le temps de digérer la nouvelle. Puis je lui dit écoute je dors très mal j'ai besoin de connaître ton point de vue.
Il me dit qu'il est perdu, qu'il n'en veut pas car peur du coter financier mais qu'il ne veut pas non plus que je lui en veuille si on choisit l'ivg.
Sauf que moi je ne veux pas avorter et j'ai aussi peur de lui imposer ce choix et qu'il n'assume pas où me le reproche plus tard.
Je suis complètement perdue. Avez vous des conseils? Des pistes pour nous aider à y voir plus claire?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 26 MAI 2023

Bonjour Julie,

Une décision comme l'avortement n'est pas anodine et il est important auparavant d'avoir un réel dialogue avec votre conjoint en posant l'ensemble des éléments sur la table afin de ne pas avoir de regrets dans un sens comme dans l'autre.
Visiblement, c'est le volet financier qui fait peur à votre mari dans l'agrandissement de votre famille.
Peut-être serait il judicieux de véritablement tout mettre à plat et de lui rappeler combien votre désir d'enfant est aussi très précieux et avoir un bébé est toujours une chance.
Je vous recommande vivement l'échange entre vous deux.

Je reste à votre écoute en téléconsultation si besoin avec bienveillance et empathie pour vous aider à faire le point sachant que je suis thérapeute de couple et d'aide à la parentalité.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Thérapeute d'aide à la parentalité et à la famille
Thérapeute de couple
Praticienne en psychothérapie
Psychanalyste

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9317 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 MAI 2023

Bonjour Madame,

Cet événement répond à un désir profond chez vous, donc il est naturel que la position de votre mari vous bouleversent.

Étant donné que vos rapports se sont passés avec la connaissance des risques encourus…, sa réaction est difficilement compréhensible.

Il y a certainement quelque chose qui fait peur à votre mari.
Ceci peut être lié à son histoire personnelle ou à quelque chose de votre vie actuelle.
Est ce qu’il se sent submergé par les obligations nouvelles que l’arrivée de votre premier enfant lui ont créé ? Doit il renoncer à quelque chose si vous avez un deuxième ?

Il vous faut discuter avec lui en toute sincérité et tenter de vous mettre à sa place, tout en lui expliquant votre propre point de vue.

Si besoin, faites vous accompagner dans cette démarche de prise de décision commune par un-e thérapeute familial-e.

Je vous souhaite de voir tous les deux plus clair et d’arriver à une entente avec votre mari.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4382 réponses

12022 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 MAI 2023

Bonjour Julie

Vous vous retrouvez dans une situation délicate où vos désirs sont opposés. L´un comme l´autre se retranche dans ses appréhensions et vous vous retrouvez chacun de votre coté cloué et égaré interrompant la communication.

Afin de vous remettre sur pied, il est important de reconnaitre la situation tel quelle se présente a travers les faits. Reconnaitre que ces derniers generent des peurs et les exprimer l´un vers l´autre ainsi que leurs causes imaginées et réelles.
Ce processus permettra de mettre cartes sur table et commencer a écalircir la situation, exprimer vos emotions et discuter de possibles résultats.

Cette démarche effectuée en compagnie d un professionnel de la santé mentale vous permettra qu´elle soit fluide en encourageant la communication authentique et sincere, ainsi que passé en douceur les blocages eventuels comme par exemple éviter la discussion pour ne pas bousculer l´autre.

Je suis à votre écoute en LIGNE ou par TELEPHONE

Angèle Krauth
Psychopraticienne Humaniste Gestalt

Angèle Krauth Psy sur Strasbourg

65 réponses

21 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour
Vous pourriez peut être lui proposer d'en parler avec quelqu'un psy ou autres afin de prendre une décision moins contrainte mais plus éclairée. L'aspect financier n'étant pas, il me semble la bonne raison, il serait intéressant pour lui d'aller plus loin sur ce qui le bloque, lui fait tant peur. Qu'est ce que l'arrivée de cet enfant viendrait réveiller en lui ?
Cdmt
Marie Françoise Souveton

Marie Françoise Souveton Psy sur Paris

53 réponses

13 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Madame

Je pense qu’il est normal que vous soyez dans un premier temps « complètement perdue » face à cette nouvelle et la perspective d’avoir un deuxième enfant. C’est une décision de vie qui engage et qui n’est pas à prendre à la légère.

Dans cette problématique, il est question pour vous à la fois de votre couple et de votre propre désir de femme qu’il ne faut pas perdre de vue d’autant que le premier couple est celui que l’on forme avec soi-même.

Ce que je perçois et qui est à mes yeux important c’est que même si rien n’est jamais parfait, vous êtres déjà dans un couple qui fonctionne de manière suffisamment satisfaisante pour avoir des relations intimes et amoureuses régulières ainsi qu’une communication entre vous suffisamment bonne pour échanger respectueusement en étant chacun capable d’exprimer vos désirs et vos craintes.

Vous exprimez votre désir d’avoir un deuxième enfant et votre mari quant à lui exprime ses craintes qui seraient de nature financière et en même temps vous exprimez tous les deux, en fonction de la décision qui sera prise, vos craintes que l’autre vous fasse plus tard des reproches en cas de désir ou de non désir d’enfant qui serait imposé à l’autre.

D’autre part « tout va bien « et vous êtes loin me semble t-il de vous trouver en situation de précarité et la venue d’un deuxième enfant ne constitue pas à priori un danger réel sur le plan financier.

J’ai tendance à penser en tant que psy mais aussi en tant qu’homme que les craintes avancées en toute bonne foi par votre mari cachent des craintes plus profonde et légitimes peut-être la peur de ne pas être à la hauteur, l’incertitude de l’avenir ou autres . Pour un homme la perspective d’être père, même pour la deuxième fois, peut réveiller des angoisses refoulées ce qui est parfaitement humain.

Votre attitude de laisser à votre mari le temps d’intégrer l’information me semble sage .mais toutefois la nouvelle reste encore très récente, pourquoi ne pas laisser un peu de temps au temps, le temps justement de continuer à échanger sur cette base que communication que vous avez construite ensemble. Une bonne décision se prend dans la paix et laisse en paix. Il est peut-être » urgent d’attendre » et de laisser les choses décanter.

Il peut également être pertinent de consulter un thérapeute pour vous aider à clarifier votre situation si vous continuez à vous sentir perdue que ce soit dans le cadre d’une consultation individuelle ou en couple selon votre besoin ou désir.

Je consulte à Lyon en présentiel mais aussi à distance, par téléphone, visio ou courriel.

Jean-Frédéric Blanchard
Psychanalyste, psychosomaticien

Jean-Frédéric Blanchard Psy sur Vénissieux

70 réponses

46 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Julie,

Il y a en effet plusieurs plans à mettre en perspective pour décider de garder ou non cet enfant. D’une part, il y a vos choix respectifs, mais il y a également comme le souligne votre partenaire le côté financier qu’il ne faut pas négliger. Il faut aussi garder en tête qu’un enfant en bas âge impose des contraintes au niveau familial qui peuvent nuire au couple par beaucoup moins de moments à partager à deux. L’arrivée d’enfant est toujours un moment délicat et fatiguant. Il faut garder aussi en tête que cela peut augmenter l’irritabilité de chacun, etc.
Après avoir murement réfléchi ensemble, il faudra prendre la décision qui s’impose.
Si vous pensez qu’une séance en thérapie de couple pourrait vous être utile, n’hésitez pas à me contacter. C’est en effet une de mes spécialités.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3505 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Julie,

Le choix d'avoir des rapports non protégés pour les raisons que vous indiquez sont dès le départ un choix conjoint. Donc, comme tout choix, il comporte des conséquences dont on est forcément responsable. En fait la question que vous vous posez aujourd'hui aurait dû être abordée bien avant d'être devant le "risque accompli". Comme de votre côté le désir d'un enfant était là il n'y a pas réellement de problème vous concernant. Manifestement lui ne souhaitait pas courir ce risque et vous en a en quelque sorte laissé la responsabilité.
De toute façon vous ne pourrez pas aller contre votre désir profond sans prendre le risque de casser votre couple car le risque que vous lui en vouliez vous est beaucoup plus grand que l'inverse, sans compter le traumatisme qu'il en résultera pour vous comme pour lui. Par contre le fait de voir l'apparition d'un second enfant dans votre famille ne peut que bousculer positivement votre conjoint et le sortir de son petit confort de vie. Rien ne vous dit qu'il ne sera pas finalement très heureux de cette arrivée.
Laissez lui du temps pour s'habituer.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21788 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour,

Il va falloir vous accorder, et vite.

Cette situation était sûre d'arriver. (rapport sexuel sans contraception)
a un moment donné, soit il met un préservatif, soit vous faites comme vous le pouvez dans vos pratiques pour réduire au MAXIMUM les probabilité de tomber enceinte, soit vous prenez les devants vous même.

( sachez par ailleurs que les IVG répétées peuvent entrainer des complications à force ) parenthèse fermée.

Là votre situation renvoie à bien plus loin qu'avoir un enfant.

C'est votre désir par rapport au sien
Votre trajectoire de vie par rapport à la sienne.

Il vous faut un médiateur et/ou une médiatrice pour cette situation.
Car vous n'êtes pas accordé DU TOUT entre vous deux.

et je vous invite fortement à aller creuser plus loin que " l'argument du financier " de votre mari.

Je reste à votre écoute.

Arnaud SOTO
Psychologue, Praticien EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Julie,

En plus de ce que vous ont déjà écrit mes collègues, je vous propose d'explorer les points suivants, qui pourront également éclairer vos échanges avec votre mari :

- Privilégiez-vous votre rôle de mère au détriment de celui d'épouse et de femme ? Si c'est le cas, votre mari, qui avait retrouvé un équilibre conjugal depuis que votre fille a grandi, redoute peut-être de vous perdre à nouveau...
- Votre relation de couple conjugal (je ne parle pas de la relation de couple parental) vous donne-t-elle une intimité nourrissante et épanouissante ?
- En dehors de la maternité, trouvez-vous à vous investir dans une activité qui fait sens pour vous et vous motive ? (métier, passion, autres...)
- Quelles sont les raisons qui vous poussent à mettre au monde un second enfant ?

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental.

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1861 réponses

2660 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour

Merci pour votre message que je trouve sensible et très touchant.

La survenue d'une grossesse est toujours un bouleversement dans une vie de famille et de couple d'autant plus quant elle n'est pas programmée.

Il est évident que le sujet vous concerne tous les deux et que vous devez en parlez, sereinement, plusieurs fois pour que la réflexion murisse. Il est normal que cette question déclenche beaucoup de questions, et d'inquiétudes.
Vous pouvez vous faire accompagner dans cet échange en vue de prendre une décision qui serait commune. Le planning familial me semble tout à fait indiqué pour vous aider vous et votre mari dans la conduite de cette réflexion, c'est leur spécialité que d'écouter, accompagner, conseiller les couples qui sont dans votre situation.

Pour la suite quelle que soit votre décision, vous aurez peut-être besoin d'un accompagnement personnel, pour vous aider à traverser ce moment dans les meilleures conditions. Quelle que soit votre décision elle va bousculer votre vie et votre vie de couple puisqu'elle ne s'impose pas à vous deux comme une évidence.
Un thérapeute saura vous accompagner.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne journée

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

427 réponses

200 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023


Bonjour Julie,

Vous remplissez effectivement toutes les conditions pour pouvoir accueillir un deuxième enfant.
La vie est précieuse pour vous. C'est votre corps, c'est à vous qu'appartient la décision.

Pour autant, je vous invite à revoir avec votre mari comment vous en êtes arrivés là. Si vous ne supportez aucun moyen de contraception, alors votre mari peut prendre le relais. La contraception masculine ça existe ! Il a sa part de responsabilité, il peut contrôler son éjaculation.
Si vous en êtes arrivés là ne serait-ce pas aussi parce que vous aviez ce désir profond d'avoir un deuxième enfant ? Sans savoir comment l'exprimer à votre mari ?

Je vous invite à vous faire accompagner par un-e thérapeute d'une part pour vous harmoniser à accueillir cet enfant, vous harmoniser à réfléchir à la contraception qui suivra et surtout à apprendre à communiquer plus sainement. 

Je reste à votre disposition.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1911 réponses

2137 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Julie,
Je comprends que vous soyez dans une situation difficile et que vous vous sentiez perdue face à la décision à prendre concernant votre grossesse. Il est important que vous et votre mari preniez le temps de discuter de vos sentiments, de vos préoccupations et de vos opinions avant de prendre une décision.

Premièrement, il est important de reconnaître que cette décision doit être prise en couple et que vous avez tous les deux votre mot à dire. Il est normal que vous ayez des opinions différentes, mais il est important que vous écoutiez attentivement les opinions et les préoccupations de l'autre et que vous travailliez ensemble pour trouver une solution.

Il peut être utile pour vous et votre mari de parler à un conseiller en planification familiale ou un thérapeute pour vous aider à prendre une décision éclairée. Ils pourront vous fournir des informations sur les options qui s'offrent à vous, les avantages et les inconvénients de chaque option, et vous aider à travailler ensemble pour prendre une décision qui convient à vous deux.

Il est également important de considérer les implications financières d'un deuxième enfant, mais il ne doit pas être la seule raison pour prendre une décision. Considérer les aspects émotionnels et relationnels de l'agrandissement de votre famille, ainsi que les avantages et les défis de chaque option.

Il est également important de prendre en compte vos propres sentiments et désirs. Si vous avez envie d'avoir un deuxième enfant et que vous ne voulez pas avorter, il est important que vous exprimiez cela à votre mari de manière claire et respectueuse. Il est indispensable d'écouter les sentiments et les préoccupations de votre mari et de travailler ensemble pour trouver une solution qui convient à vous deux.

Enfin, Vous ne devez pas vous précipiter pour prendre une décision importante comme celle-ci. Prenez le temps de réfléchir, de discuter et d'explorer toutes vos options avant de prendre une décision.

Si vous avez besoin d'aide pour prendre une décision éclairée, n'hésitez pas à parler avec un conseiller en planification familiale ou un thérapeute.

Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR
En visio et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

959 réponses

1160 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 MAI 2023

Bonjour Julie,

Je vous remercie pour votre message et de vous être si sincèrement confiée ici.

En effet, programmer l’arrivée d’un enfant dans une famille est une décision de couple, je vous l’accorde, mais choisir de le garder ou non c’est une décision de femme. Je fais partie de celles qui pensent que la décision revient à la personne qui porte l’enfant. On ne doit absolument pas imposer l’avortement à une personne, le choix vous appartient.

Il faut 9 mois pour mener une grossesse à terme, donc 9 mois pour se faire à l’idée de devenir maman et donc 9 mois à votre conjoint pour se faire à l’idée d’être de nouveau papa. Les hommes ont parfois besoin de plus de temps et de voir leur partenaire vivre pleinement leur maternité. Laissez lui du temps.

Je reste à votre écoute, n’hésitez pas à me répondre
Marjorie Lugari * sexothérapeute *psychanalyste * praticien en psychothérapie * aide à la Parentalité * visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10863 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie de couple

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie de couple

Autres questions sur Thérapie de couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses