Rapport avec l'analyste

Réalisée par zenitude · 1 avril 2021 Aide psychologique

Je poursuis une analyse depuis peut-être 3 ans (mais ce n'était au début qu'une fois par semaine et maintenant à de fois par manques de budget). Je doute très souvent de la pertinence de ses apports, de ses remarques...et je trouve cela très difficile. Parfois, je ne suis pas du tout en accord avec ses points de vue ses vérités, et je ne pense pas qu'être psychanalyste nous permette de prétendre que nous détenons une vérité. Par exemple, en lien avec une situation particulière: les parents prêtent un montant pour une mise de fond immobilière et la personne devra leur rembourser en 5 ans. J'ai fait un rêve, je le ui raconte et je fais un lien avec cette sorte de dépendance et le fait que dans mon rêve, je ne pouvais pas choisir la couleur de ma robe et que c'est ma mère qui choisissait la couleur qui m'irait le mieux, car elle allait payer cette robe. Réponse de la psychanalyste m'a un peu déconcertée : vos parents deviennent des "financeurs" et ils ont un droit de regard sur la situation....Et pourtant, la situation est éminemment plus complexe et subtile pour revenir à une telle vérité.

Deuxième point. Je ne fais pas d'association libre. Elle me demande toujours de parler des rêves....Je rêverais de pouvoir faire de l'Association libre. Dans quels cas est-ce que cette "pratique " est préconisée au juste?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 2 AVRIL 2021

Bonjour
il me parait difficile de prendre position "pour ou contre" par rapport à des paroles sortis d'un contexte.
C'est bien à vous de décider si oui ou non vous avancez avec cette thérapeute. Mais lui avez vous exprimer vos doutes? es ce possible pour vous de dire non? . Cela peut être la question de fond à explorer avec elle. Vous avez l'impression qu'elle est trop directive. Cela évoque t'il pour vous la relation à votre mère?. Nous parlons alors de contre transfert qui peut être positif ou négatif. Etre déçu par la thérapeute (qui représente un des membres de votre famille ) fait partie du processus thérapeutique et vous devez en parler avec elle. pour ma part, sa réflexion semble renvoyer avec la dépendance a vos parents .Peut être vous sentez vous aussi dépendante de la relation au thérapeute. Parlez lui; N'attendez pas que des personnes extérieures vous disent ce que vous devez faire. Osez vous mettre en colère contre elle...
quant à l'association libre il s'agit simplement de se laisser aller à dire ce qu'on pense sans essayer de contrôler ses émotions. 'exprimer ce que l'on a envie de dire. Etes vous en face à face car c'est alors plus difficile de se laisser aller à ses pensées et à ses émotions Essayez de lui dire exactement ce que vous nous dites dans votre mail. Vous avez le droit d'attaquer le cadre (therapeutique ici)comme vous devriez peut être le faire avec vos parents..........................; Et je ne suis pas psychanalyste

DUBLE Patricia Psy sur Carpentras

18 réponses

26 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AVRIL 2021

Bonjour Zenitude,

Merci pour votre message.

Il est normal que votre analyste vous propose des interprétations car en psychanalyse, à la différence d'autres approches (comme la Gestalt à partir de laquelle je travaille personnellement), bref en psychanalyse le thérapeute interprète le matériau que lui apporte son patient.
Mais si vous vivez mal la situation, si pour reprendre vos propos vous "doutez très souvent de la pertinence de ses apports", si votre thérapeute présente ses interprétations comme "des vérités" et surtout si vous trouvez "cela très difficile", il ne faut pas rester comme cela. Une thérapie dans laquelle la relation de confiance ne fonctionne plus bien risque malheureusement de ne pas "servir" à grand chose.
Avez vous déjà parlé de ces difficultés avec votre thérapeute?
Peut être que oui mais comme vous nous écrivez à ce sujet, il me semble que pour le moment ce n'est pas le cas.
Un thérapeute n'est pas là pour donner des conseils mais tout de même là j'aurais envie de vous proposer d'en parler simplement et directement avec votre analyste. Vous verrez bien quelle sera sa réaction. Un tel échange va forcément faire bouger votre relation et donc par ricochet vous fera avancer.
De bonnes choses à vous en tous cas,

Juliette Ghiulamila
Gestalt praticienne

Juliette Ghiulamila Psy sur Malakoff

5 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2021

Bonjour,

Chaque psychanalyste travaille à sa manière, avec son expérience unique. En tant que psychanalyste, je ne peux que travailler avec l’outil que je suis, comme chaque psychanalyste.
Par exemple, je ne reçois presque personne 2 fois par semaine. Je privilégie une fois par semaine : cela laisse à la séance le temps de cheminer en l’analysant, sans y penser, avant une autre séance. Mais c’est ma manière à moi de travailler, qui n’est pas meilleure que celle des autres.

C’est l’analysant qui fait son analyse. Il est important de choisir un(e) analyste en qui vous pouvez avoir confiance, avec quelques éléments objectifs, pas seulement fondé sur un sentiment spontané, mais aussi sur ce qui caractérise son travail. Qui vous a envoyé chez lui/elle, pourquoi chez lui/elle ?

Vous ne recevez pas ses interprétations : il n’y a aucun problème ! Il est indispensable de le lui dire, de parler, dire ce que vous ressentez. C’est souvent une excellente occasion de découvrir ce qui est vrai, grâce à l’erreur de l’analyste !
En effet, aucune personne humaine n’a la vérité : ni les psychanalystes, ni les scientifiques, ni les politiciens, ni.... La vérité se révèle toujours autre. Pour qu’elle se révèle, il faut parler, même à tort et à travers : c’est là que ce qui est vrai se faufile pour se montrer.

Ni les parents ni les enfants n’ont de « droit » les uns sur les autres. Mais votre analyste a sans doute entendu quelque chose de vrai, même si sa formulation vous a agacée.
L’interprétation des rêves n’est possible que parce que nous l’avons vécue nous-mêmes et que nous avons été « sauvés » par cette démarche. Une question pourrait peut-être se poser : avez-vous donné, petite, un « tout pouvoir » à votre mère ?

Je vous encourage à tenir bon, et surtout à dire en analyse tout ce qui vous habite, sans trier, sans taire quoi que ce soit !

Cordialement
B. Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

111 réponses

436 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 AVRIL 2021

Bonjour "Zenitude",

Vous avez eu beaucoup de réponses, et c'est assez intéressant de voir que certains "psys" qui critiquent l'attitude de votre analyste (qui vous donne l'impression de "détenir la vérité" sur vous même) réagissent eux même comme s'ils étaient les détenteurs d'une vérité concernant la relation que vous avez avec votre psychanalyste, dont ils ne connaissent que votre point de vue actuel.

Le plus important vous concernant serait de pouvoir dire à votre analyste tout ce que vous avez écrit ici, et d'exprimer votre désaccord avec ses propos en séance : c'est cela qui vous permettrait d'avancer vers une meilleure connaissance de vous même, en comprenant vos réactions face à l'histoire du rêve et des interprétations, le pourquoi de vos doutes, etc.

Tout "psy" détient néanmoins des connaissances certaines qui lui permettent d'aider ses patients, à condition qu'une confiance et une sorte d'entente réciproque puisse s'établir.

Je vous conseille de réfléchir un peu plus sur les causes actuelles de votre manque de confiance envers votre psy, en analysant avec elle une à une les raisons de vos doutes et les interprétations qui ne vous semblent pas les bonnes.

Je vous souhaite d'arriver à éclaircir et comprendre ce que vous vivez actuellement dans votre analyse, et de pouvoir faire des liens avec vos autres réactions et éventuels problèmes relations que vous avez vécu (et notamment avec... votre mère..., dont la psy peut être une représentation symbolique...).

Bon courage pour poursuivre votre analyse dans ce sens..., ou... sinon... de dire en face à votre analyste pourquoi vous voulez mettre fin à votre thérapie avec elle.
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1824 réponses

5683 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2021

A l'attention de Moyaux Ledour,

Je suis un peu étonnée par ces propos, notamment :
"Elle ne vient pas pour faire de l'hypnose ou expérimenter telle technique à la mode, "rapide" et "efficace". Je sais de quoi je parle, car je suis aussi spécialisée en hypnothérapie, en techniques de l'énergie, coach de vie...et je connais l'efficacité indiscutable de ces approches. Mais on reste dans une relation principalement de type orientée solution. Et c'est très bien, mais il y a une demande pour la psychanalyse, pour pouvoir parler, être entendu, se libérer petit à petit, reconnecter des parties de soi perdues dans des identifications comme par exemple celles aux parents."

L'hypnose est peut être un truc à la mode mais l'hypnothérapie clinique, c'est une psychothérapie à part entière. Et je rappelle à Mme MOYAUX LEDOUR (que je connais) que l'hypnothérapie "intégrative" est associée à une approche psychanalytique, à des techniques comportementales et cognitives...
Donc l'espace de l'écoute est présente. Pour ma part je passe souvent 30 mn dans un échange verbal pour ensuite retravailler en hypnose sur certains traumas avec les outils que j'utilise.

Si une thérapie n'a pas le but d'être orientée solution, là il faut m'expliquer...Car si c'est pour se raconter et se regarder le nombril pendant des années, je n'en vois pas l'intérêt. Maintenant si certaines personnes ont ce besoin, pourquoi pas...

Maintenant l'intéressée du message n'est pas en phase avec sa psychanalyste, il est possible que ce ne soit pas son attente ou son besoin ?... Néanmoins à la lecture de sa demande, sa psy a l'air d'être d'être directive sans faire d'association avec les ressentis de sa patiente...

De nouveau pour l'intéressée, je vous adresse un article que j'ai écrit sur les différentes approches thérapeutiques :
https://www.psychologue.net/articles/quelle-therapie-choisir-psychologue-tcc-edmr-hypnose

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative et holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3409 réponses

13454 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2021

Bonsoir Zenitude
en plus de mes compétences en psycho sexologie, je réalise des thérapies de rêves éveillées libres qui pourraient donc tout à fait vous convenir. C'est compatible avec votre analyse.

Marie Christine Morin Lacourrege Psy sur Lamothe-Landerron

77 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2021

Bonjour zenitude,
les interprétations sont des interprétations et non pas des vérités! De plus, celles ci sont à placer dans l'instant T, et dans le cadre tel qu'il l'est à ce moment là, dès lors que c'est raconté, sorti de l'instant T, ça ne signifie plus rien. Le recul, la réflexion, le fait de mettre en mot, de tenter de décrire induit forcément des distorsions, et selon votre seul point de vue, qui serait surement différent de celui de votre psychanalyste.
J'aurai plutôt tendance à dire que parfois il y a des choses difficiles à entendre et que vrai ou pas ce n'est pas la question, ce qui est intéressant ce sont les changements que cela induit en soi, les questions que cela soulèvent ainsi que les émotions. Pourquoi cela vous vexe, vous met en colère etc.. C'est sur cela que vous devez travailler et revenir à la charge lors de votre prochaine séance, si ça se trouve votre psychanalyste vous a tendu une perche pour voir de quel bois vous vous chauffez, quelles attitudes vous tenez face à un conflit, quelles sont vos postures, etc...
La véritable question est peut être que cherchez-vous en posant cette question ici, cherchez vous des éléments pour apporter de l'eau à votre moulin et chercher l'assurance que vous devez arrêter de voir ce professionnel car cela vous a bousculé? Pourquoi maintenant? Que s'est-il passé? C'est peut être dommage de mettre fin à votre travail car vous attaquez peut être un sacré tronçon, et surtout si vous avez eu confiance jusque là, puisque vous y êtes allée, pour quoi chercher maintenant un certain "aval" pour avoir de "bonnes raisons" pour discréditer ce professionnel. Mais si vous avez eu confiance, pourquoi plus maintenant? Dans tous les cas, je vous conseille d'évoquer vos questionnements et votre vexation à votre praticien, de la sorte vous lui donnerez de quoi continuer à travailler, si vous ne lui dites pas ce que ça vous fait, comment voulez-vous qu'elle réajuste ses hypothèses, ses pistes et savoir ce que vous êtes prête et pas à entendre?
Si vous considérez que cela rompe votre confiance, et que vous vous mettez en quête d'un autre professionnel, mettrez-vous fin à nouveau au prochain travail lorsque vous serez fâchée, sans évoquer , rentrer dans le vif du sujet de ce qui vous fâche?
Pourquoi cela vous fâche? etc...
La psychanalyse n'est pas juste une méthode, c'est aussi une situation qui n'opère que dans le cadre proposé au moment de la rencontre, et en ce sens ce cadre est le meilleur lieu dans lequel parler de la situation. C'est dommage de ne pas parler de cela avec le professionnel qui vous accompagne actuellement.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Vers-Pont-du-Gard

642 réponses

228 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2021

Bonjour,
Je trouve qu'il est intéressant de pouvoir regarder sa réaction suite à une piste avancée par son thérapeute.
Si ce qu'avance mon thérapeute ne me touche pas, je peux laisser ça sur le coté et poursuivre ma séance.
Si ce que dit mon thérapeute, ou lui même, m'énerve, pourquoi ne pas lui dire, et explorer cette énervement, comment il me touche...
Si mon thérapeute est toujours a côté de la plaque, pourquoi rester avec lui et aborder ce point sur un site internet.
Beaucoup de thérapeutes malheureusement se posent en sauveur.
Aurélien Morel
Gestalt Thérapeute

Aurelien MOREL Psy sur Saint-André-lez-Lille

235 réponses

444 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2021

Bonjour,

un psychothérapeute, quelle que soit sa spécialité, n'a pas à vous imposer son point de vue. Il est là pour vous accompagner dans votre dialogue intérieur, de vous avec vous-même. L'être humain est un être tellement complexe qu'i ne peut être enfermé dans une seule interprétation. Et in fine, vous avez toujours la possibilité d'exercer votre libre-arbitre quant aux interprétations qui sont faites de vos rêves par autrui. Sentez-vous suffisamment libre pour le contredire ou carrément pour le quitter et en choisir un autre!

Pierre-Eric SUTTER Psy sur Paris

6 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2021

Bonjour il est difficile de savoir si c'est approprié suivant l'intonation d'une phrase il y a des interpretations différentes. Cela peut être une affirmation une question pensez vous que de vous financer donne le droit de décider..... Ce qui est important c'est vous et votre ressenti vous devez sentir la progression vous devez être en confiance sinon il faut vous diriger vers une autre psy si besoin contactez moi pour vous guider vers un type de thérapie en fonction de vos besoins ce ne sera pas moi mais je peux prendre 10 mn pour vous guider Sandrine Nede thérapeute familial et conjugal

Nede Sandrine Psy sur Bordeaux

208 réponses

70 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour,
Je pense que vous pourriez explorer d'autres types de thérapies et faire confiance à votre intuition pour choisir la nouvelle personne qui vous accompagnera. Quand la confiance est rompue avec le thérapeute, il est préférable d'en changer.
N'hésitez pas à consulter nos différents profils.
Si le mien vous accroche, vous pourrez me demander, si vous le souhaitez, un premier échange téléphonique, gratuit et sans engagement : cela vous permettra de me poser vos questions sur mon approche particulière. Je consulte en présentiel et en ligne.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

1283 réponses

850 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour Zenitude
Vous ne vous reconnaissez pas toujours dans les interprétations de votre psychanalyste , soyez rassurée les psychanalystes ne détiennent aucune vérité, ils vous accompagnent dans la connaissance de vous même , ils vous font des propositions liées à votre histoire , libre à vous de les retenir ou non. . Premièrement : Pour prouver votre différences de point de vue vous nous donnez l’exemple du rêve dans ce rêve : Vous ne pouviez  «  pas choisir la couleur de votre robe, votre mère « choisissait » celle qui vous «  irait » le mieux « car » elle allait payer cette robe. » dans ce récit vous faites de nombreux liens et vous utilisez l’imparfait, le conditionnel , la proposition introduite par « car » ( cause) . Ces liens ne vous ont pas échappés: Dans la structure du récit de votre rêve :le paiement de la robe par votre mère donne la clef des deux choix qui ne sont pas les vôtres : le choix de la couleur et le choix de ce qui vous irait le mieux . Votre psychanalyste s’ est arrêté sur une interprétation que vous n’avez pas validée car le raccourci qu’elle a choisi ne reflétait pas pour vous la complexité et la subtilité de ce que livrait ce rêve . Oui tout contenu manifeste cache un contenu latent avec de nombreux noeuds et la brutalité d’une interprétation aussi concrète peut entraîner des doutes . Cependant c’est le travail autour de cette interprétation ( perlaboration) qui peut vous aider à mieux vous comprendre que vous vous opposiez ou non à cette interprétation, en analyse ce qui est important c’est vous et personne ne peut vous dire qui vous êtes .
Deuxièmement : les associations libres

Véronique EYRAUD Psy sur Les Angles

197 réponses

129 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour,

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre partage et questionnement quand à la pratique de votre psychanalyste. Je suis moi-même élève-psychanalyste en 4ème année, et à la fois c'est désolant de lire cela et en même temps cela ne m'étonne pas complètement.
On retrouve cette tendance à vouloir "penser" pour l'autre, à la place de l'autre chez de nombreux thérapeutes, psy, etc. Avec, pour conséquence, la production d'un discours qui n'est pas en accord avec les ressenti du patient, dans lequel celui-ci ne se retrouve pas. Vous avez raison, ce n'est pas l'essence de la psychanalyse, ni sa vocation encore moins son but d'asséner des interprétations un peu péremptoires, qui peuvent être reçues assez brutalement chez l'analysé.
Dans l'institut où je suis formée, la règle de base est bien la libre association, l'idée étant de favoriser chez l'analysé l'élaboration de son vécu, de l'aider à penser ce qui se passe pour lui, où ce qui s'est passé pour lui, comment et quoi influe sur sa vie. Le but étant d'ouvrir le champ des possibles, d'aider le patient à avancer. Contrairement à ce que je peux lire parfois, ici où là, des idées à propos de la psychanalyse basée sur une méconnaissance de cette branche de la psychologie.
Ce n'est pas l'objet de la psychanlyse de dire une vérité. Elle est avant tout relationnelle, là où de nos jours on manque cruellement de liens, de créer et vivre des échanges, qui nous enrichissent mutuellement. Le psychanalyste est formé à un corpus théorique qui est un peu différent selon les écoles. La psychanalyse est peut-être aujourd'hui un des seuls lieux, ou une personne peut venir s'asseoir ou s'allonger et parler. Elle ne vient pas pour faire de l'hypnose ou expérimenter telle technique à la mode, "rapide" et "efficace". Je sais de quoi je parle, car je suis aussi spécialisée en hypnothérapie, en techniques de l'énergie, coach de vie...et je connais l'efficacité indiscutable de ces approches. Mais on reste dans une relation principalement de type orientée solution. Et c'est très bien, mais il y a une demande pour la psychanalyse, pour pouvoir parler, être entendu, se libérer petit à petit, reconnecter des parties de soi perdues dans des identifications comme par exemple celles aux parents. Donc la psychanalyse telle que je la comprends c'est un accompagnement, au sens humaniste du terme, on va au rythme de la personne, lui offrir cette liberté de parole et explorer avec elle d'après un certains nombre de concepts, freudiens, lacaniens, mais aussi anglais comme Winnicott, Klein, Bion ou des psychanalystes français contemporains, ce qu'elle est en train de vivre, d'expérimenter ou chercher à faire.
Dans le rêves, les images sont symboliques, et là où notre mental, la partie rationnelle de notre esprit va chercher de explications logiques, de se conformer à des modèles de réalité linéaire, , l'IC, lui est régit par des lois différentes, une sorte de grammaire spécifique dont nous ne connaîtrions pas les règles. Ainsi dans le rêve des images peuvent venir se juxtaposer sans rapport à priori., d'une manière plus ou moins étrange. Ce qui est intéressant, je crois c'est ce que cela éveille chez vous ? Ça vous ramène à quoi, où qu'est-ce que ça dit sur vous, dans votre relation à votre mère ? Quelle significations ont pour vous cette scène, ces images, ces couleurs, les paroles de votre mère ?
C'est cela qui est intéressant de mettre à jour, dans ce qui semble se jouer dans ce petit film ? Et cela dépend de si vous avez envie d'explorer plus en avant ce lien entre l'argent (la dette), le vêtement, la place de votre mère, la vôtre etc...
Mieux comprendre les mécanismes relationnels, ou les indentifications qui se sont crées lors de vos premiers liens , ça permet ensuite de s'en détacher, pour trouver notre place, notre propre identité, être capable de faire des choix, etc.

Le mieux est den parler avec votre psy et voir comment elle se positionne . Ça ne veut pas dire qu'elle est incompétente, mais vous êtes libre de lui faire part de votre ressenti et de vos questionnements.
Et si cela ne convient pas, vous pouvez vous orientez-vous vers un autre psychanalyste.

Bien à vous.

Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

368 réponses

165 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour,

Il est difficile de répondre à votre question car le contexte est important et ne sachant pas ce que vous aviez dit d’autre pendant cette séance, la phrase de votre analyste a bien des chances d’être lue ici hors contexte. Cependant, elle peut éventuellement être entendue non pas comme un jugement à votre égard de sa part, mais comme une sorte de tentative de synthèse de ce qui semble peut-être se dire dans votre rêve, le fait que vous ne puissiez pas choisir la couleur de cette robe parce que votre mère l'a payée, l’a financée (c’est le contenu du rêve, semble-t-il). Mais je me garderais bien d'être certaine de mon hypothèse car il faudrait pour cela avoir un aperçu plus précis du déroulement de la séance, ce qui n’est évidemment pas souhaitable ici car d’une part, c’est de l’ordre du privé, et d’autre part, cela s’est déroulé dans un temps qui ne peut jamais être restitué exactement, le temps d’une séance analytique. En effet, une interprétation se fait toujours à un moment précis et il peut arriver d’ailleurs qu’elle soit quelquefois inexacte ou manquée, un.e analyste est en effet un être humain comme un autre. Vous avez tout à fait le droit de trouver qu’une intervention ne fait rien résonner. Si celle-ci vous fait rebondir plutôt sur autre chose, cela est tout aussi intéressant. Ce qui me semble plus important, en revanche, c'est que vous semblez douter plus globalement de ses interventions, pas seulement de celle-ci. Ressentez-vous ce que dit votre analyste comme des « points de vue » ou des « vérités » parce que ses propos sont énoncés sur un ton péremptoire, parce qu’elle vous impose des interprétations ? La seule vérité qui est appelée à émerger dans le cadre d’une analyse, c’est la vôtre. Grâce à vos associations d’idées et à vos rêves, ainsi qu’aux associations que vous pourrez faire à partir de vos rêves, grâce aux affects ressentis, et notamment ceux que vous pouvez ressentir vis—à-vis de votre analyste (ce qu’on appelle le transfert et qui est si important pour que le psychisme se mette en mouvement), un matériau inconscient peut se dévoiler peu à peu. C’est avant tout votre parole, parole d’une vérité inconsciente, parole qui se libère progressivement, qui est le point clé d’une psychanalyse. L’analyste ne détient aucune vérité. Sa fonction est à la fois simple et complexe : c’est une sorte de surface de projection. L’écoute analytique accueille ce que vous dites d’une façon très particulière car en faisant résonner un mot avec un autre, en s’appuyant également sur la dimension sonique du langage, en faisant éventuellement des liens entre divers éléments qui vous semblaient dissociés, elle vous permet d’entendre autrement ce que vous avez dit, elle ouvre un champ plus large, elle peut ouvrir un sens qui était jusque-là ignoré. Si vous trouvez que votre analyste se pose en détentrice de la vérité, vous pouvez essayer de le lui dire. Si elle entend ce que vous dites en toute sérénité et s’il s’avère ensuite que cela débouche sur des éléments que vous pourriez énoncer et qui font émerger quelque chose que vous ignoriez de vous, c’est plutôt le signe qu’il y avait quelque chose à creuser dans ce rêve et dans votre relation à votre analyste. En revanche, si elle réagit mal à vos propos, c’est qu’elle considère effectivement qu’elle a une vérité à vous révéler. Dans ce cas, vous êtes libre d’essayer de consulter un ou une autre analyste. Dans toute profession, il y a des individus plus ou moins compétents et cela ne remet pourtant pas en question l’intérêt de la profession elle-même.
Pour répondre à votre deuxième point, la technique de l’association libre est à la base de la psychanalyse car elle permet de parler sans se soucier d’une logique ou d’une chronologie de discours, sans être entravé.e par les jugements de valeur éventuels que l’on pourrait porter sur nos propos. Peu importe qu’il y ait des liens logiques entre les éléments du discours car l’inconscient s’écrit en associant librement des éléments très disparates (bribes de souvenirs, images, sons, etc.). Cette technique permet donc de dévoiler peu à peu les liens qui se sont inconsciemment formés et de dénouer par là des points éventuels de blocage.

Clara Maïda (psychanalyste - consultation en ligne)

Clara Maïda Psy sur Paris

37 réponses

131 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Zenitude bonjour,

Ma question va être simple, avez-vous l'impression d'avancer, je veux dire pas là trouver vous de l'apaisement avec les situations qui vous pèsent ? Je ne ressens pas dans votre écrit ce sentiment de retrouver petit à petit une paix intérieure, d'être comprise et accueillie dans ce que vous vivez. Car il me semble que c'est le but d'une thérapie, enfin c'est l'idée que je m'en fais. Comment c'est pour vous ce que je dis ?
Si besoin je suis à votre écoute, bien cordialement.

Anne Auffret
Thérapeute IFS, Sophrologue, Communication NonViolente
Gestion du stress, des émotions, anxiété, dépression, deuil, conflits intérieurs...
https://www.psychologue.net/articles/ifs-un-modele-psychotherapeutique-novateur
https://www.psychologue.net/articles/du-conflit-interieur-vers-le-dialogue-interieur

Anne Auffret Psy sur Plougonver

832 réponses

583 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour Zenitude
A vous lire je sens une vraie dépendance et une emprise tres presente autour de vous .;
Je perçois dans votre témoignage une envie , voir même un besoin de liberté ; Liberté de penser , d agir de créer et d ETRE .
Au dela de savoir si l analyse est boinne ou mauvaise ou quoi que ce soit , ce qui m intéresse ici c est d essayer de tre au plus proche de vos attentes ..
ETRE.. Etre enfin soi .. c est ce que je comprends . Je entendre egalement comme un besoin de vous essayer a d'autres formes d'accompagnement tout en etant en sécurité.. Un endroit et un espace dans lequel vous pourriez vous autoriser a être vous même.
Je suis d une approche Centrée sur la Personne ( ACP ) c est une approche humaniste et non directive mais je ne suis pas la pour vous vendre quoi que ce soit ..il en existe très certainement beaucoup d autres .
Mais dans l ACP il y a une chose qui prime et qui a été définie par Carl Rogers le fondateur de cette thérorie c est la "RELATION" ..
Si la relation n 'est pas épanouissante, au delà de la compréhension de savoir ce que cela fait vivre à l une des deux parties, peut être faut il commencer a se poser la question de la véracité de ce qui est bon ou pas pour soi.

au dela de ca, un autre concept sur lequel il a basé ses théories, est basé sur l instinct de vie qui se trouve au coeur même de chaque être vivant.
Lorsqu’il était jeune, Carl Rogers vivait à la campagne. La coutume était alors d’entreposer durant l’hiver la récolte de pommes de terre dans la cave. Le jeune Carl, qui aimait observer la nature, s’est rendu compte que malgré ces condition peu favorables, les pommes de terre arrivaient à germer.
Certes, les petites tiges étaient frêles et blanchâtres, très différentes des tiges drues et vertes qui poussent au printemps en pleine terre. Mais elles se dirigeaient vers la lumière de la lucarne, dans une tentative désespérée pour se développer. Elle n’arriveront jamais à maturité, à devenir plante, mais malgré des conditions adverses, elles s’efforcent de le faire. La vie, même si elle ne peut atteindre son objectif, n’abandonne jamais. C’est cela la tendance actualisante, le fondement même de l’Approche centrée sur la personne.

Je sais que le coup d éclairage sur cette théorie peut paraitre quelque peu décalé quant à la demande initiale mais j'ai cru percevoir un vrai instinct de vie et de liberté dans votre témoignage.
Un peu comme si la force était en vous enfouie a l intérieur de vous et que seul la liberté , le lâcher prise et un climat de sécurité pouvait l aider a s exprimer .
Souhaitant avoir été au plus proche de vos attentes je vous souhaite une vie libre a la hauteur de vos attentes .
Bien chaleureusement
Alain Gudin
Psychopraticien ACP

Alain Gudin Psy sur Chartres

40 réponses

141 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour,
Merci pour votre mail.
La personne qui vous connait le mieux, c'est …. vous ! Cela vous est sûrement utile d'être accompagnée par un professionnel pour prendre du recul, analyser, mieux vous comprendre et vous épanouir dans votre vie, ou toute autre motif qui vous a amené à consulter.
Vous avez des doutes sur la pertinence des réponses de votre analyse, et dans votre exemple, sa réponse vous déconcerte; en avez vous parlé ensemble ? Si oui, je vous propose de creuser un peu plus le sujet, si non, qu'est ce qui vous empêche de lui exprimer vos ressentis, vos besoins, vos questions ?
Si au fond de vous, vous savez que ce n'est plus la personne avec qui travailler, vous pouvez bien sûr vous adressez à quelqu'un d'autre.
Parfois ce n'est qu'après plusieurs essais que l'on trouve la bonne personne, et les outils adéquats pour votre personnalité.
C'est un challenge de vous écrire sans en savoir plus, de vous, vous pouvez me joindre au téléphone si vous souhaitez poursuivre cet échange.
Prenez-soin soin de vous, de ce que vous voulez, de qui vous êtes !
Bien cordialement,
Sophie Lemosof

LEMOSOF Sophie Psy sur Auxerre

32 réponses

66 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Je rejoins ce que vous exprime ma consœur madame Follmann.

AVOT INES Psy sur Lille

1487 réponses

647 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour Zenitude,
Qu'est-ce que cette analyse vous a apporté depuis 3 ans? Est-ce que vous sentiez que vous avanciez jusqu'à présent?
Il est possible que vous arriviez au bout de cet accompagnement, qui ne semble plus vous convenir.
Vous êtes libre d'arrêter, et d'essayer une méthode plus axée sur COMMENT vivre en accord avec qui vous êtes, et avoir la vie que vous voulez, en écoutant vos ressentis, vos besoins, vos élans.
Bien cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

1487 réponses

647 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2021

Bonjour,
L'analyse des rêves est une partie très riche d'une psychanalyse puisque c'est une "voie royale" vers l'inconscient, comme le disait Freud. Cependant il me semble que le plus important reste les associations que vous faites autour de vos rêves; les images qui émergent, les souvenirs qui affleurent grâce à certains éléments du rêve. L'interprétation de l'analyste reste toujours une hypothèse et c'est bien vous, l'analysante qui détenait la vérité de votre inconscient.
L'association libre est la base de la psychanalyse puisqu'elle revient à obéir à la règle de dire tout ce qui vous passe par la tête sans vous censurer, vous autoriser à changer de sujet, à évoquer une image, un souvenir, un affect dès qu'il émerge dans l'ici et maintenant de la séance.
Qu'est ce qui vous empêche de parvenir à cela? Est-ce des résistances qui vous poussent à tenter de contrôler vos pensées, ou une psychanalyste trop directive qui vous emmène ailleurs?
Avez-vous parlé de ces difficultés et insatisfactions avec votre psychanalyste? C'est important afin de déterminer si cela parle de la relation que vous avez avec elle, du transfert, de ce qu'elle représente pour vous ou si sa méthode ne vous convient pas ou vous bloque.
Je trouve que dans une analyse l'analyse des rêves et les associations libres liées au vécu de la personne s'équilibrent assez naturellement et les deux aspects s'enrichissent et se nourrissent l'un l'autre.

Olivia QUETIER Psy sur Quévert

77 réponses

116 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2021

Bonjour,
En effet, la réflexion de votre psychanalyste suite à votre rêve n'est pas appropriée.
Il serait intéressant de savoir quel était votre motif de consultation initiale pour rencontrer un(e) psychanalyste. Ce type de thérapie dure souvent pendant des années et des années sans souvent régler le problème de fond.
L'association libre est intéressante si le thérapeute sait bien vous guider dans ce sens. Mais pour moi, cela n'est pas suffisant...
Il existe des approches thérapeutiques très différentes qui pourraient vous apporter un bienfait bien plus rapide.
Etant également spécialiste d'interprétation de rêves nocturnes, je ne vous aurai jamais répondu ce qu'elle vous a répondu...
Mais plutôt que vous ressentez un schéma de dépendance envers vos parents. Je ne sais pas quel âge vous avez, si vous vivez toujours chez vos parents, mais le résultat est le même...

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative et holistique

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3409 réponses

13454 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2021

Bonjour,
pour quelle raison vous étiez-vous lancée dans cette analyse :
— pour des raisons thérapeutiques,
— ou, selon l'impression que donne votre exposé, par curiosité intellectuelle ?
Si c'est quand même pour des raisons thérapeutiques, pourriez-vous les expliciter un tout petit petit peu ?
Peut-être aussi que c'était au départ pour des raisons thérapeutiques, et que au fil du temps vous vous êtes prise au jeu de l'analyse qui n'a d'autre but que l'analyse pour l'analyse ?

Xavier Martin-Prével Psy sur Retournac

490 réponses

693 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9250 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12050

psychologues

questions 9250

questions

réponses 53150

réponses