Du conflit intérieur vers le dialogue intérieur

Vivre un conflit intérieur peut parfois être inconfortable émotionnellement et déstabilisant. Comment l'IFS aborde t'il cette problématique et remet-il du mouvement là où il y a blocage ?

12 NOV. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Du conflit intérieur vers le dialogue intérieur

Le conflit intérieur c'est quoi ?

Un conflit est une opposition de sentiments, d'opinions, d'intérêts pour un sujet donné. On peut donc parler de conflits intérieurs lorsque des divergences se manifestent en nous. L'Ifs (Internal Family Systems) modélise la psyché humaine avec la notion de multiplicité de la personnalité. Ainsi il est tout à fait cohérent que deux ou plusieurs parts de nous soient en désaccord à propos d'une problématique. Comme le conflit interpersonnel, le conflit intrapersonnel ou "conflit psychique" se forme de la même façon : l'émergence d'un désaccord. Ce désaccord revêt bien des formes. De la simple divergence d'opinions sans conséquences, au conflit ancré qui peut laisser la personne dans l'incapacité de faire un choix, la bloquer dans sa vie, entraînant avec lui son lot de stress, d'émotions inconfortables voire d'anxiété, de dépression.

Quelques exemples qui illustrent le conflit intérieur :

  • Souhaiter sortir en soirée avec des amis et en même temps apprécier de rester au calme chez soi.
  • Être en plein dilemme amoureux et ne pouvoir choisir entre deux relations ou alors une part veut rester dans la relation alors qu'une autre veut la quitter.
  • Souhaiter changer de métier pour nourrir un besoin d'épanouissement et en même temps souhaiter garder la sécurité financière de l'activité actuelle.
  • Avoir une part critique qui évalue tout ce que nous entreprenons
  • Perdre un être cher, avoir des difficultés à faire le deuil et en même temps avoir le désir de retrouver sa joie de vivre..

Peut-on prévenir le conflit pour que cela n'arrive jamais ?

Toute interaction, cohabitation entre des personnes est susceptible de créer des divergences d'opinions, des désaccords, des contradictions sur un sujet donné. La raison est que nous portons chacun une histoire empreinte de valeurs, croyances, avis différents. Il est donc illusoire de penser que le conflit n'arrivera jamais à un moment donné de notre vie.

Si cela est vrai pour les relations en société, notre vie intérieure n'échappe pas à cette règle de cohabitation puisque nous sommes construit de multiples personnalités. Chaque part de nous a sa propre histoire, ses propres points de vue, croyances, valeurs, objectifs, rôles et les fait valoir pour notre bien.

Si nous intégrons le conflit comme quelque chose de naturel, de constructif, plutôt que comme quelque chose d'anormal et de destructeur, nous allons être plus enclin à écouter, comprendre, accueillir les besoins, les intentions, les différentes stratégies avec une volonté d'apaisement.

Prise en charge des conflits intérieurs en thérapie IFS

  • Le thérapeute aide son client à faire la part des choses en nommant les parts qui sont concernées par la problématique.
  • La personne écoute les différents points de vue qui s'expriment et inter agit avec ses parts pour clarifier ce qui est dit. Le thérapeute soutient ce processus par de la reformulation.
  • Une attention particulière est donnée à chaque part qui souhaite s'exprimer. Les parts reçoivent une écoute empathique pour ce qu'elles vivent et elles peuvent exprimer avec authenticité ce qui les pousse à agir comme elles le font.
  • La distinction est faite entre l'intention des parts qui est toujours bienveillantes et les stratégies parfois extrêmes qu'elles utilisent.
  • Ce travail d'écoute peut mettre en évidence des difficultés plus profondes qui sont prises en charge si cela est nécessaire.

Les effets bénéfiques de ce processus d'écoute intérieur

Pratiquer l'IFS permet de développer une posture d'écoutant, cette présence intérieure dégage un espace qui permet de :

  • Vivre l'expression authentique des parts de soi en toute sécurité et profiter d'un apaisement émotionnel.
  • Favoriser la prise de recul sur la situation abordée.
  • Avoir plus de clarté sur ce qui se joue à l'intérieur de soi.
  • Permettre la restauration des liens intrapersonnels.
  • Encourager une collaboration intérieure et se sentir unifié.
  • Faire émerger des ressources intérieures comme la confiance, la créativité, la compassion, la curiosité, le calme...
  • Aboutir in fine à la résolution naturelle des conflits.
Photos : Shutterstock

 

PUBLICITÉ

Écrit par

Anne Auffret

Voir profil

Bibliographie

  • IFS-Association« Resolving Inner Conflict : Working Through Polarization Using Internal Family Systems Therapy » par Jay Earley
  • PhD« Dénouer les conflits par la Communication Nonviolente » de Marshall Rosenberg
  • Dominic Barter et la justice restaurative

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur actualités