Retirer une bague de fiançailles, conflits avec la belle-famille

Réalisée par Laura B. · 27 févr. 2023 Thérapie de couple

Bonjour à toutes et à tous. D'ordinaire, l'introspection n'est pas difficile. Je suis capable de réfléchir à un comportement négatif pendant des heures pour comprendre ce qui est en jeu à l'intérieur de moi. Pour le coup, je ne suis pas sûre d'avoir le recul nécessaire pour comprendre les tenants et les aboutissants de mon geste. En couple depuis cinq ans, notre relation actuelle est le fruit d'un réel travail sur nous-mêmes et d'une profonde envie d'être ensemble. L'entente n'étant pas si naturelle, entre autres parce que nous avons été élevés de façons diamétralement opposées sans parler du fait que nous portons encore très certainement les stigmates de nos blessures personnelles. De mon côté, un père qui s'est absenté pour des raisons professionnelles tout au long de l'enfance et qui est décédé brutalement à l'adolescence. Du sien, un père qui a été violent physiquement et psychologiquement tout au long de sa vie. Toujours est-il que nous avons réussi à nous apporter un certain réconfort mutuel, chaotique au début, serein aujourd'hui. Ou presque !
Enceinte de huit mois révolus aujourd'hui, j'ai accepté sa demande en fiançailles il y a trois mois. Ma première réaction quand il s'est agenouillé a été de douter de ses intentions : pourquoi maintenant ? Sa façon de me demander en mariage ne lui ressemblait pas, c'était assez décevant de sa part. N'entretenant pas une bonne relation avec sa famille (je suis jugée en permanence, ce dont je ne me prive plus moi non plus), je me suis dit que c'était le fait que je m'entende mieux avec sa famille depuis la grossesse qui lui avait donné le courage de sauter le pas. Sauf que depuis le début du troisième trimestre, il a changé. Il s'est mis à vouloir resserrer les liens avec eux d'une façon que je n'ai jamais connue, les disputes s'enchaînent. Une fois, c'est parce qu'il aimerait que je sois plus investie. Une autre, c'est parce qu'il a peur que je les empêche de voir notre enfant. Certes, je n'ai pas d'atomes crochus avec eux. Certes, j'espère que notre enfant ne sera pas influencé par leur façon de vivre. Mais j'arrivais à maintenir une relation cordiale et à accepter qu'il allait bien falloir partager. Dernièrement, sa famille a fourré son nez dans nos affaires : en mon absence bien entendu, ils ont essayé de lui monter la tête au sujet des choix que nous avons fait en terme de nom de famille et de parrainage pour notre enfant. Mon compagnon étant de nature influençable, cela a déclenché la guerre. Une première fois, j'ai retiré ma bague de fiançailles en lui disant que si il n'était pas prêt à faire passer notre famille avant la sienne, je ne voyais pas pourquoi la porter. Après de longues discussions, il m'a dit qu'il veillerait à ce que je sois sa priorité. J'ai consenti à la remettre. Pour finir par l'enlever de nouveau quand, au lieu de tenir un engagement qu'il avait pris envers moi, il a préféré tenir un engagement qu'il avait pris envers sa sœur. Son comportement est assez nouveau pour moi et c'est tout sauf le bon moment pour me reléguer au second plan. Mon dernier trimestre a été marqué par le deuil et la solitude émotionnelle.
En trois mois, j'ai retiré la bague de fiançailles à deux reprises. Cette fois, j'ai dit que je ne la remettrais pas et que je préférais la voir disparaître. Je ne pensais pas que je serais de nature à compromettre un engagement aussi important, le symbole étant très important pour moi. J'avoue que quand je l'enlève, j'ai l'impression de me débarrasser d'un lien dont je ne veux pas avec sa famille ... Malgré les cinq ans durant lesquelles ils ont enchaîné les crasses (réflexions principalement), je n'étais pas aussi hostile avant. Là, c'est un rejet total qui, je pense, est attisé par la lubie nouvelle de mon compagnon de nous rapprocher avant que le bébé n'arrive. Le fait est que je leur en veux de s'être permis de donner leur avis (dans mon dos) sur des décisions communes en me faisant passer pour une manipulatrice auprès de leur fils. Ils ont aussi rejeté ma maman, qui est la personne la plus importante de ma vie, de façon assez sournoise. La rancœur est très forte, d'autant plus quand mon compagnon les privilégie d'une façon ou d'une autre par rapport à moi. Je sens que c'est un conflit dangereux (lui se sent pris à partie). De mon côté, je ressens une véritable cassure (goutte d'eau) : le fait est que sa famille est passée devant moi la fois de trop. Après une énorme colère (c'est peu dire, je ne m'étais jamais sentie aussi énervée) au cours de laquelle j'ai mis un terme à nos fiançailles, je lui ai dit que je souhaitais que nous fassions des efforts pour le bébé. C'est la dernière ligne droite avant l'accouchement ... Je suis déçue de la façon dont cela se passe bien entendu. Mais je suis aussi déçue de la façon dont il se comporte. J'aimerais avoir votre avis de thérapeutes sur le geste en lui-même (rompre des fiançailles) parce que j'ai le sentiment (sans le comprendre tout-à-fait) que c'est bien plus profond ... Surtout que je l'ai fait à deux reprises dans un laps de temps très court. Merci à vous !

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 28 FÉVR. 2023

Bonjour,

L'alliance est symbole d'unité. L'enfant qui arrive apparaît comme une épreuve de vérité pour votre couple. Vous découvrez à cette occasion combien votre conjoint est fragile dans sa dépendance avec sa famille. Il est comme vous le dites très influençable. Le fait d'enlever cette alliance est symbolique d'un besoin de reprendre votre liberté et désir de retrouver votre unité. Actuellement l'attitude de votre conjoint vous fait douter (comme lors de sa demande de fiançailles "artificielle) que cette unité soit réalisable à l'intérieur de votre couple, de vous trois avec le bébé. Votre conjoint n'a pas fait la transition de quitter intérieurement sa famille pour construire la sienne. Il ne se sent pas assez fort et cherche appui dans sa famille d'origine. Il cherche son unité artificiellement en voulant vous intégrer à sa famille car il ne peut pas vraiment la quitter. Son comportement n'est pas psychologiquement adulte alors que le vôtre l'est parfaitement. Votre interrogation est donc parfaitement légitime. Soyez très prudente et fiez vous à vos intuitions.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22116 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 MARS 2023

Bonjour Laura
Votre colère par rapport à ce changement radical de comportement de votre copain, est légitime. Comme si vous étiez devenue dans son esprit, sa propriété, du fait d'être bientôt la mère de son enfant. À croire qu'il n'était pas honnête et qu'il révèle sa véritable personnalité aujourd'hui.
Rien d'étonnant à ce que vous ayez enlevé votre bague de fiançailles.
Je vois cette situation comme un piège.
Comment envisagez vous la suite ? Oui, ce ne semble pas être une crise passagère, mais bien un revirement de situation.
N'hésitez pas à nous contacter pour faire le point sur tout cela et savoir ce que vous allez décider pour votre bien être personnel
Je vous reçois en rdv présentiel ou visio comme vous le souhaitez
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3468 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,
Au travers de votre récit, je vois la dépendance affective : il y a cette notion d'exclusivité, de priorisation très caractéristique de celui qui a la peur de l'abandon. Celle-ci se crée dans l’enfance, en général en lien avec le parent du sexe opposé et on fait facilement le lien avec votre histoire : absence du père quand vous étiez petite et son décès prématuré. Cette peur s’accompagne souvent de la peur de la trahison et on le voit aussi avec vote côté un peu contrôlant : vous avez besoin que les choses aillent comme le souhaitez et ce qui sort de voter cadre vous met en insécurité. L'épisode de bague illustre parfaitement cela.
De son côté, votre compagnon , par son positionnement par rapport à sa famille, réactive en vous ces peurs originelles. Il est aux prises, quant à lui, avec la peur du rejet, avec une tendance au sacrifice, et c'est ce qui fait que la famille a une véritable emprise sur lui : sa faille est parfaitement ressentie par ces personnes qui s'y engouffrent.
Vous auriez donc besoin de guérir tous les deux vos blessures originelles parce que cela vous fait souffrir et que vous avez développé des systèmes de défense contre productifs. Pour cela, il faut vous faire aider.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4564 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Laura
Permettez-moi tout d’abord remettre votre bébé au centre de votre récit et peut-être de votre vie.
Le fait que écriviez que votre mère soit « la personne la plus importante de votre vie » m’invite à vous questionner sur la place que vous donnerez à cet enfant.
Il va naître totalement dépendant de vous et il sera très important que vous soyez disponible psychiquement et physiquement pour lui apporter tout ce dont il aura besoin pour se développer de façon harmonieuse.
Je sais que vous attendiez une réponse sur le symbole derrière la bague de fiançailles que vous avez retirée mais aujourd’hui la priorité est votre bébé et le climat dans lequel il évolue depuis 8mois qu’il ressent in utero et qui n’est pas très favorable.
Pourriez-vous faire un pas de côté, vous décentrer et considérer les événements d’un autre point de vue ? Celui de votre enfant à naître ? Vous avez besoin de vous apaiser, et que vous ayez une bague de fiançailles au doigt ou pas ne changera pas le fait que vous allez être la mère d’un petit être extrêmement fragile et totalement dépendant.
Ceci étant dit, le geste de retirer une bague de fiançailles est une façon de rejeter ou de repousser l’engagement qu’il symbolise. Une façon aussi de reprendre le contrôle sur des décisions que vous voulez prendre en toute indépendance, sans concession pour votre conjoint ou sa famille.
Bien sûr vous avez ce pouvoir, mais votre conjoint est le père de l’enfant et cela lui donne des droits.
Votre besoin de contrôle vient sûrement de votre histoire personnelle mais il ne faudrait pas qu’elle déborde sur la vie de vos proches.
C’est un point que vous pourriez travailler en thérapie . Vous avez appris durement à la mort de votre père qu’on ne pouvait pas tout contrôler mais le malaise semble plus profond …
Il vous reste à relever les défis de la maternité et de la parentalité et vous ne serez pas trop de deux pour cela.
Prenez soin de vous,
Je reste à votre écoute,

Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2365 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Laura,

En effet, ce n’est pas un geste anodin puisque par celui-ci vous remettre finalement en cause votre parole et votre volonté de fonder une famille.
N’ayant eu que votre vision de la situation, il est compliqué de vous apporter une aide qui sera particulièrement efficace. Je constate néanmoins que votre couple est en péril et qu’il serait nécessaire de retrouver une bonne sérénité pour l’arrivée de cet enfant.
Je vous invite donc à me contacter pour réaliser une thérapie de couple qui pourra vous permettre l’un comme l’autre de mieux comprendre et ainsi mieux réagir à la situation pour retrouver une vie à deux (et bientôt trois) plus apaisée et heureuse.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3595 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Laura,

C'est en effet une situation très compliquée et pénible pour vous. Il est certain que votre compagnon, ou fiancé est réellement pris entre deux feux. Sa loyauté envers vous et envers sa famille. Il me semble clair qu'il est en incapacité de choisir. Mais peut-on lui en vouloir ? C'est sa famille après, tout. De votre côté, leurs comportements, vous emmène à voir les choses de façon binaire : "Soit tu êtes avec moi, soit tu es contre moi ou avec ta famille". Bien entendu, c'est une logique d'affrontement, où il ne peut y avoir qu'un gagnant est un perdant, voire deux perdants, ce qui est le cas la plupart du temps.
En vous séparant de votre bague de fiançailles, vous envoyer probablement un ultimatum à votre conjoint, lui demandant de prendre parti une fois pour toute. Je pense que c'est un acte désespéré, qui consiste à attendre qu'il faut choisisse au détriment de sa famille.
Je ne remet en aucune question, vos raisons légitimes de nourrir des griefs contre cette famille n'est pas la vôtre, toutefois, il me paraît complètement illusoire de penser que votre enfant n'aura rien à voir avec eux... Penser ou espérer cela, est une cause de souffrance perpétuel pour votre avenir, il serait bien plus judicieux de travailler à maîtriser les relations avec cette belle famille, d'établir des limites et une forme de confiance, avec des règles du jeu...
Vous êtes désespérée et à bout dans un moment où vous avez le plus besoin de soutien et de réconfort de votre conjoint, il me paraît essentiel que vous alliez chercher du soutien émotionnel et affectif dans un premier temps, puis que vous envisagez, d'être accompagnée pour pouvoir dépasser cette perception d'affrontement, inéluctable avec votre belle famille, en comprenant profondeur, ce que leur comportement induit comme blessures, au fond de vous-même.

Je vous laisse y réfléchir et reste à votre écoute avec attention et bienveillance,
Xavier Dubouch
Psychopraticien, Gestalt-Thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

519 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,
Il est tout à fait compréhensible que vous ressentiez de la colère et de la frustration face aux comportements de sa famille, en particulier lorsqu'ils se permettent de donner leur avis sur des décisions qui vous concernent tous les deux. égalementque , que vous soyez déçue par le comportement de votre partenaire, qui semble donner la priorité à sa famille plutôt qu'à vous en ce moment.

Cependant, il faut garder à l'esprit que votre partenaire est également en train de naviguer dans une période de transition, alors que vous vous préparez tous les deux à devenir parents. Il est possible qu'il soit submergé par les émotions et les pressions de sa famille et qu'il ait du mal à maintenir l'équilibre entre ses obligations familiales et ses obligations envers vous et votre enfant. Il est important de lui donner le temps et l'espace dont il a besoin pour comprendre ses sentiments et ses priorités, et pour s'engager à vous soutenir dans cette période de transition.

En ce qui concerne votre propre situation, prendre soin de vous et de votre santé mentale en cette période de stress est primordial Essayez de trouver des moyens de vous détendre et de vous ressourcer, comme la méditation, le yoga, les promenades dans la nature ou les activités créatives. Parlez à un ami ou à un thérapeute de vos sentiments et de vos préoccupations, et cherchez des conseils sur la façon de naviguer dans cette période difficile de votre relation.
Enfin, il est aussi important de communiquer ouvertement et honnêtement avec votre partenaire sur vos sentiments et vos besoins, afin de travailler ensemble pour trouver une solution qui convienne à tous les deux. Parlez de vos attentes concernant votre relation, votre famille et votre avenir, et cherchez des compromis qui respectent vos besoins et vos limites. Avec le temps, il est possible de rétablir une relation saine et équilibrée avec votre partenaire et sa famille, mais cela peut nécessiter du temps, de la patience et beaucoup de communication.
Très bonne journée
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
Eft,PNL,EMDR

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

987 réponses

1299 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie de couple

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie de couple

Autres questions sur Thérapie de couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses