Et pourquoi ? Et comment ? Quand l'enfant questionne et se questionne

Déranger, c'est troubler le fonctionnement, mettre en désordre. Les enfants sont les grands champions des questions existentielles qui viennent semer la pagaille dans l'esprit du parent.

1 AVRIL 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Et pourquoi ? Et comment ? Quand l'enfant questionne et se questionne

"Et pourquoi ?", ces questions qui dérangent

Déranger, c est troubler le fonctionnement, mettre en désordre. Les enfants sont les grands champions des questions existentielles qui viennent semer la pagaille dans l'esprit du parent. Certaines sont plus légères même si vous passez un temps fou à chercher la réponse (« Pourquoi le ciel est bleu ?...Tiens c' est vrai en fait pourquoi le ciel est-il bleu ?) ou vous entraînent dans un long questionnement (« Pourquoi on peut pas dire des gros mots s'ils existent ? »). Certaines embarrassent (« Tu préfères moi ou mon frère ? »). On s'arrangera dans un compromis ou par de l'évitement (« Tu m'embêtes avec tes questions ! », «Demande à ton père ! », « J'ai pas trop le temps là »). Il y a la période des fameux « Et pourquoi ? ».

Parmi ces questions choc la mort revient souvent sur le tapis (« On devient quoi quand on est mort ? », « Tu vas mourir quand ? ».), parfois jusqu'à devenir un tabou ou un secret (certains ne diront pas que le grand parent est décédé, cacheront un suicide pour protéger l'enfant). La sexualité est aussi un thème embarrassant pour le parent, lorsqu'elle arrive, l'enfant grandit, tout simplement.

Ces questions pour mieux se penser

Pourtant, les réponses apportées l'aideront à se construire dans une représentation non chaotique de l'origine ainsi qu'éviter une construction trop délirante comme solution de sortie d'impasse. Dans l'ouvrage collectif L'origine et l'Archaique* Josiane Chambrier-Slama y aborde la question de l'originaire en ces termes : « Comment papa fait-il pour mettre la petite graine ? demande tout de go à ses parents une fillette de quatre ans tout excitée à la perspective d'une promenade. Surprenant leurs regards échangés, elle prend un air détaché, tourne le dos et, haussant les épaules, ajoute : « Pfft… Je savais bien que vous ne voudriez pas me répondre ! » Mais passant le seuil, elle donne de furieux coup de pied dans les portes... Une telle question pourrait-elle être formulée par un sujet qui ne s'est pas approprié ses auto érotismes, n'a pas organisé sa psycho-sexualité dans un cadre oedipien et dont l'appétit de découverte est manquant ?".

« Toute question sur l'origine n'étant, par prescription, ni posée ni posable, ils (les organisateurs, matrices symboliques, structures psychiques intemporelles, classificatoires des expériences et directrices de la temporalité ** auraient un statut comparable aux préformes du langage qui ne peut être acquis que si celles-ci sont activées par l incitation à parler sous l'effet de la parole d'un autre être parlant, à une période déterminée du développement ».

La béance peut ainsi se penser/panser sur un plancher.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Corinne Vera Alexandre Linkedin

Psychanalyste nº Adeli : ADELI 130010895

Psychanalyste, Hypno analyste, Psychothérapeute et Sexothérapeute, elle exerce dans le Vaucluse à Bollène et Avignon ainsi qu'en ligne. Elle utilise les thérapies brêves en association de la psychanalyse dans une pratique intégrative en EMDR et en Hypnose.Sa pratique est aussi psychocorporelle avec l'hypnose et de la médiation corporelle.

Voir profil

Bibliographie

  • *Ouvrage collectif, L'origine et l'Archaique, Jacques Bouhsira et Sylvain Missonnier, PUF, 2017 Josiane Chambrier-Slama (ibid. p. 61 à 80)
  • **A.Green, La Diachronie en psychanalyse, Edition de Minuit, 2000, p.218 et 219 in L'origine et l'Archaique, Josiane Chambrier-Slama, PUF, 2017, ibid. p. 61 à 80

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychanalyse