Gérer ses angoisses

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Gérer ses angoisses n'est pas inné. Dans cet article, nous vous expliquons comment reconnaître les angoisses et gérer les crises.

16 JANV. 2018 · Dernière modification: 31 OCT. 2019 · Lecture : min.
Gérer ses angoisses

J'ai des boules d'angoisses à chaque foi que j'y pense", "rien que d'y penser, ça m'angoisse", "j'ai des bouffées d'angoisse"... On utilise l'angoisse dans de nombreuses expressions, mais en ayant souvent tendance à confondre angoisse et anxiété.

Qu'est-ce que l'angoisse ?

L'angoisse est une peur, un malaise que l'on ressent de façon plus ou moins intense, souvent inattendue. Ce malaise peut être très court ou au contraire durer assez longtemps. Les symptômes varient selon les personnes, mais on ressent en général un serrement au creux de l'estomac, et parfois d'autres symptômes :

  • respiration rapide,
  • difficultés à respirer,
  • bouffées de chaleur,
  • sensation de froid,
  • transpiration,
  • faiblesse,
  • nausée,
  • étourdissement...

On a souvent l'impression que l'angoisse apparaît au hasard, dans un contexte de stress mais sans déclencheur particulier. Or, les psychologues confirment que, même si on ne peut pas toujours avoir conscience de ce qui l'a déclenchée, elle a bien un fondement, qu'il s'agisse d'une personne, d'une pensée, d'un stimulus (son, odeur...). En réalité, ce n'est pas le stimulus en tant que tel qui cause l'angoisse, mais le fait de repousser l'expérience à la conscience.

Rejeter l'expérience se fait inconsciemment, mais lance une bataille intérieure qui se matérialise sous la forme d'une angoisse. Cette angoisse, c'est une boule composée des forces poussant l'expérience à émerger et celles qui la poussent à rester loin de la conscience.

L'anxiété, au contraire de l'angoisse, est moins déstabilisante et plus insidieuse. On dit qu'elle est chronique, c'est-à-dire qu'elle s'immisce dans tous les aspects de la vie mais que le sujet peut tout à fait continuer sa vie quotidienne sans se rendre compte de son anxiété, tout en en ressentant les symptômes (irritabilité, fatigue, etc.). Angoisse et anxiété peuvent être associées : on peut avoir des crises d'angoisse en étant anxieux, ou être anxieux d'avoir des crises d'angoisse. Elles sont toutes deux sont des manifestations de nos préoccupations (aigüe pour l'angoisse, chronique pour l'anxiété), et soulignent au fond le sentiment que nous avons de notre propre fragilité.

dfdsfgs.jpg

L'angoisse a-t-elle une utilité ?

Si la peur est toujours due à quelque chose, on peut avoir à première vue l'impression que l'angoisse apparaît au hasard, sans avoir de base. Or, elle apparaît quand on essaye de rejeter un sentiment, une sensation.

L'apparition de l'angoisse nous signale que nous sommes en train de repousser un sentiment ou une pensée se rapportant à un sujet important et qui nous préoccupe plus qu'on ne le pense. Le problème, c'est que la nature ayant horreur du vide, l'angoisse continuera à apparaître tant que l'on ne fera pas face à ce qui nous préoccupe réellement, puisqu'elle remplace ce à quoi nous refusons de nous confronter. Ainsi, à chaque fois qu'une pensée vient à notre esprit et que nous la refusons, l'angoisse prend sa place et nous signale que nous rejetons ce qui est important.

Comment gérer son angoisse ?

Lorsqu'on est angoissé, on peut vive des moments particulièrement éprouvants qui se manifestent sous la forme de crises. Hyperventilation, sensation d'un poids sur la poitrine qui empêche de respirer... Ce sont des moments très compliqués à gérer, où l'on peut se demander ce qu'il se passe et stresser encore plus de ne pas comprendre les réactions de son corps.

Tout d'abord, lorsque vous sentez la crise d'angoisse arriver ou qu'elle est en place, commencez quelques exercices de respiration. Coupez d'abord votre respiration au moment où vous ressentez la sensation d'étouffement typique des crises d'angoisse. Ne respirez pas pendant quelques secondes, puis inspirez doucement par le nez pendant 4 à 6 secondes en posant une main sur votre poitrine et une autre sur votre abdomen. Ensuite, expirez par la bouche très doucement, pendant environ 6 secondes. Continuez en vous concentrant sur votre respiration pour évacuer l'angoisse.

Il existe aussi une technique de respiration consistant à inspirer pendant 5 secondes et expirer pendant 5 autres : cet exercice vous permet de calmer le rythme cardiaque en calant votre respiration sur les minutes. C'est une bonne technique à adopter si vous avez du mal à dormir et que vous angoissez beaucoup au moment du coucher, ou que vous vous réveillez pendant la nuit.

shutterstock-629665322.jpg

Le problème que l'on peut avoir pendant une crise d'angoisse est que l'on se focalise tellement sur le ressenti (et éventuellement la douleur occasionnée) que l'on ne parvient pas à en détourner ses pensées. Il faut donc apprendre à détourner son esprit. Pour cela, vous pouvez tout d'abord faire de petits exercices mentaux : compter de deux en deux, vous souvenir de la recette de votre plat préféré, essayer de retrouver les capitales de chaque pays d'Europe... Ensuite, lorsque vous sentez que votre esprit n'est plus accaparé par la crise, pensez à des choses qui vous donnent de la joie. Si la crise d'angoisse vous permet tout de même de faire autre chose, essayez de faire une activité qui vous détende : lire, regarder un film, dessiner, prendre un bain, ou même dormir.

Si vous faites une crise d'angoisse dans un endroit public (au travail par exemple), essayez de vous déplacer dans un endroit calme. Si votre entreprise comporte une infirmerie, n'hésitez pas y aller, ou sortez prendre l'air et appliquez les techniques de respiration décrites ci-dessus.

Nous vous recommandons aussi de réaliser également de la méditation ou de la relaxation, qui vous permettront d'apprendre à mieux gérer les angoisses, mais vous détendront aussi au quotidien. Ces techniques ont fait leurs preuves depuis longtemps : un peu de yoga ou de méditation chaque semaine peut réellement vous faire un bien fou.

Si vous êtes témoin d'une personne qui fait une crise d'angoisse, essayez de la rassurer au mieux, réchauffez-la, apportez-lui à boire et essayez de l'aider à se calmer en lui montrant des techniques respiratoires.

Peut-on soigner l'angoisse ?

L'angoisse est un processus humain normal. Nous en ressentons tous de temps à autre. Cependant, si elle devient envahissante, vous empêche de vivre votre vie pleinement (par exemple, si vous angoissez de sortir car vous avez peur de la foule) ou apparaît trop souvent, il est recommandé d'en parler à un professionnel. Un suivi, et notamment par le biais des thérapies comportementales et cognitives, vous aidera à aller mieux. Si vous vivez des crises d'angoisses sur plusieurs mois, il est possible d'avoir recours à la médication et à un suivi médical.

Photos : Shutterstock / Unsplash

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

Derniers articles sur Actualités