La séparation : la réalité psychique de l'enfant avec des parents en conflit

L’aspect important et ses implications, certainement négatives pour la santé de l’enfant, ne sont généralement pas la séparation elle-même, mais le type de relation du couple.

8 OCT. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

La séparation : la réalité psychique de l'enfant avec des parents en conflit

Comme le dit le célèbre chercheur et clinicien Minuchin, expert en thérapie familiale, "le problème d'un enfant est toujours un problème de famille". Et encore: "Un enfant ne devrait jamais être vu seul, sans la présence des membres de la famille". 

Il s'ensuit qu'un problème, sur un mineur, doit toujours être considéré à la lumière de la dynamique familiale.

La relation du couple est souvent ignorée et/ou ne prend pas en compte les effets pathologisants sur le processus évolutif de l'enfant qui, au contraire, devraient être protégés et sauvegardés, entre autres, toujours de manière préventive.

Le type de conflit des parents conduit à l'apparition éventuelle d'aspects pathologiques sur la personnalité de l'enfant, voire à de réels troubles de la personnalité, dans les cas les plus graves, avec une éventuelle problématique pour développer des relations intimes.

La séparation, deux aspects à prendre en compte

Des dommages encore plus graves peuvent découler de l’instrumentalisation de l’enfant, dans le but de séparer le couple conjugal, lorsqu’il est utilisé comme "trophée de guerre".

La maturité et la conscience nécessaire qui peuvent et doivent être présentes chez l'adulte qui se sépare devraient mener à la naissance et/ou à l'alliance du couple parental, en vertu du plus grand bien de l'enfant. Le conflit ne devrait concerner que le couple conjugal et préserver la communication et la relation dans l’intérêt supérieur de l’enfant.

Un autre aspect important d’une séparation est le type de communication à adopter, qui permet à l’enfant de participer à ce qui va se passer, tout en gardant à l’esprit que, pour lui, c’est toujours un traumatisme auquel il sera confronté. "Trauma" signifie une rupture dans la continuité de l'être.

Il est particulièrement important de ne pas poursuivre une situation très conflictuelle, pensant que cela pourrait être bénéfique pour l'enfant. En réalité, le bien-être de l'enfant est préservé s'il est éloigné d'une réalité ambiguë, ambivalente et/ou peu claire qui, de toute façon, est perçue comme malsaine, modifiée et non sereine : une réalité qui ne pourra pas élaborer correctement seul, menant même à la culpabilité.

Communiquer à l'enfant la décision de se séparer

Dans mon expérience clinique personnelle, j'ai vu très peu de parents responsables, se questionner et venir à moi, pour apprendre communiquer à leurs enfants la décision de se séparer. En ce sens, j'espère que cette prise de conscience et ce sens des responsabilités envers les enfants seront de plus en plus pris en compte, car ce sont de véritables êtres sans défense et fragiles dans ces situations. Il existe des modalités appropriées en fonction de leur âge, compte tenu du changement, qui n'enlèvent rien, mais confirment bien, le rôle parental et le maintien "à leurs yeux" d'une réalité de l'amour, avec une attention et un soin inchangés de la part des parents qui seront et resteront pour lui toujours "unis" en tant que "référents".

Il devient donc important d’établir des accords entre les partenaires en processus de séparation, sur ce qu’ils doivent dire et surtout sur ce que les enfants attendent d’eux, pour prévenir et anticiper les questions, doutes, peurs, angoisses, même avec l’aide éventuelle d'un thérapeute, avant d'agir avec l'enfant.

Pour un enfant confronté à une réalité de séparation de ses parents, la cohérence de ceux-ci devient très importante : dire ce que l'on fait et faire ce qu'on dit, et maintenir éventuellement un modèle valable en tant qu'homme et/ou femme, dans le respect de l’autre.

Article du Dr. Ambra Filippelli, inscrit à l'ordre des psychologues en Italie

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychologie enfant