Les conséquences d’une mauvaise estime de soi :

Quelles sont les pathologies mentales et émotionnelles que peut causer une mauvaise estime de soi ?

23 JUIN 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Les conséquences d’une mauvaise estime de soi :

Une estime de soi entachée impacte une multitude de domaines de vie. Rappelons le, une mauvaise estime de soi c'est l'incapacité de s'évaluer à notre juste valeur. Nous exagérons nos défauts dans une forme d'hyponarcissime ou nous exagérons nos qualités sous une forme d'hypernarcissime.

Cette incapacité à nous évaluer justement va créer une problématique de toute une vie : trouver sa place !

Bien souvent, nous croyons que la problématique de trouver sa place est en lien avec la mission de vie.

Et si la cause était toute autre ? Et si tout ne venait pas de l'estime de nous ?

En réalité c'est simple à comprendre. Tant que je ne m'aime pas de manière inconditionnelle, je vais croire qu'il faut que j'accomplisse de grandes choses et que je réalise de grands projets pour être aimé.

Mais peu importe ce que j'accomplirai et peu importe les éloges que je recevrais, cela ne viendra pas remplir le vie que je ressens au fond de moi. Ce vide c'est le manque d'auto estime.

C'est là que le cerveau va mettre en place des stratégies de survie pour combattre le cortisol que génère l'état d'esprit lié à la dévalorisation et au manque d' amour de soi.

Les addictions

Les addictions sont un phénomène qui me fascinent littéralement. Tout d'abord c'est une pathologie que je connais très bien car je suis multi dépendant. J'ai pendant longtemps cru que guérir n'était qu'une histoire de volonté mais toutes ces années m'ont essentiellement appris quelque chose : j'étais complètement ignorant de la force des processus cognitifs et chimiques impliqués dans ce phénomène.

C'est ma rencontre avec un spécialiste de l'addiction qui m'a ouvert à toute une littérature et un monde de la recherche dont je ne soupçonnais pas l'existence.

Harvard Medical School, Cambridge, sont quelques noms d'universités prestigieuses qui ont créé depuis plusieurs années des divisions dédiées à la recherche contre l'addiction et auxquelles je me suis relié pour m'abreuver de connaissances sur ce phénomène si présent dans notre société mais aussi si mal connu.

En créant un pont entre la recherche et les pratiques cliniques, Cambridge a par exemple réussi à élaborer un traitement efficace contre l'addiction. Ce traitement s'appuie sur découverte faite par les neurosciences qui s'appelle la plasticité du cerveau. Celui-ci a en effet une capacité infinie à se remodeler si nous changeons nos habitudes.

Dans son article "Plasticité cérébrale dans la toxicomanie : fardeau et avantage", Dr. Maria Mavrikaki, PhD, étaye sa thèse de manière spectaculaire.

En étudiant la science du cerveau, ses réactions face aux différents phénomènes addictifs, et en appliquant les recommandations de nombreux experts, j'ai pu observer de nettes améliorations sur mes addictions dans un temps record.

A noter que bien souvent les addictions coexistent avec des troubles neurobiologiques et psychiatriques et le fait que j'avais entrepris un travail depuis de nombreuses années sur ma santé mentale mettaient toutes les chances de mon côté pour sauver ma peau.

Le sujet de l'addiction mérite un livre à lui tout seul et j'aimerai beaucoup en écrire un quand celui-ci sera terminé. Mais la chose la plus importante que j'ai pu apprendre concernant l'addiction c'est qu'elle naît de deux causes :

  • La mauvaise gestion de nos émotions
  • Une estime de soi fragile

Que vous soyez addicts à la cigarette, à l'alcool, à la pornogrpahie, au sexe, aux jeux d'argent, aux jeux vidéos, aux émotions (dépendance affectif) alors sachez que toutes ces addictions sont appellées par les experts : maladies de la honte.

En effet, chaque "craving" (compulsions) contribue à affaiblir votre estime de vous et plus votre estime de vous est basse, plus vous ressentez de compulsions. Vous êtes prisonnier dans une boucle chimique et cognitive rétroactive. D'un point de vue Bouddhiste, vous êtes en enfer. L'enfer n'est pas un lieu mais un état d'être.

Ancrer une pratique solide de l'estime de soi grâce à la méthode Tellement fier de moi va contribuer à réduire vos dépendances, quelles qu'elles soient.

Les relations toxiques et pervers narcissique

Une estime de soi détériorée agit comme un aimant aux relations toxiques et aux pervers narcissiques. Ce qui est incroyable c'est que le pervers narcissique ou la perverse narcissique manque cruellement d'estime de soi. La différence c'est que cette personne a opté pour une autre stratégie pour survivre. Elle fait le choix inconscient de rabaisser l'autre pour se valoriser elle-même. Elle choisit donc une victime à faible estime de soi qui va pouvoir l'admirer afin de nourrir son besoin narcissique. Le pervers narcissique est un hyper narcissique et il choisit une hyponarcissique comme victime. Tous deux sont victimes de la même maladie mais sur un spectre opposé.

Si vous voulez créer une vie sentimentale harmonieuse et épanouissante, il est donc crucial d'investir le champ de l'estime au plus vite afin de la reconstruire ou de la consolider.

En vérité tout ce que vous entreprenez est conditionné en grande partie par l'estime que vous vous portez. L'estime c'est aussi la capacité de se respecter et donc de se faire respecter.

Les personnes à l'estime déficiente vont commettre toujours la même erreur en relation de couple. Elles attendent que l'autre devine leurs besoins et les nourrissent.

Or, un des postulats de base de la communication assertive, nous explique que seuls les nourrissons sont obligés à ce que l'on subviennent à leurs besoins à la fois sur un plan physiologique et émotionnel. L'autonomie physiologique s'acquiert rapidement grâce à nos parents et à la crèche mais l'autonomie émotionnelle n'est malheureusement pas enseignée par la grande majorité des parents et des écoles. Certains parents formés en Communication Non Violente vont pouvoir faire ce cadeau d'une valeur inestimable à leurs enfants car elle conditionnera positivement toute leur vie. D'autres parents, non déficients, intègrent l'estime naturellement dans leur éducation. Enfin, certaines pédagogies comme à l'école Montessori axe grandement leur enseignement sur l'autonomie émotionnelle, la confiance en soi et l'estime de soi.

Si vous n'avez pas eu la chance de naître et grandir dans des environnements aussi privilégiés, alors il y a de grandes chances que votre estime soit fortement altérée.

Vous avez compris que le moyen le plus court et le plus motivant pour la réparer est de cultiver sa fierté au quotidien.

Mais j'aimerai vous présenter aussi un autre axe que nous intégrons dans la méthode Tellement Fier de moi. Celle-ci s'appuie directement sur un des piliers de la communication assertive : la prise en compte de ses besoins.

Une personne à l'estime déficiente pense ne pas mériter. Elle pense ne pas mériter un compliment, une personne, un lieu…. Si bien qu'elle se sent rarement à sa place et a toujours peur de gêner.

Alors pour elle, prendre en compte ses besoins, est du domaine de l'inconnu.

Nos besoins sont multiples. Pour n'en citer que quelques-uns, nous pouvons compter la sécurité (physique, financière, émotionnelle), l'appartenance, le respect, l'autonomie, l'affection, la considération, la confiance, le réconfort, le soutien ….

Ce qui est totalement incompris par le déficient en estime, c'est que la satisfaction de ces besoins dépendent entièrement de lui. Sinon il restera au stade de nourrisson toute sa vie sur un plan de croissance émotionnelle. Il est impossible de nourrir une relation sentimentale stable et épanouissante pour les deux parties si cette prise de responsabilité ne se fait pas.

Bien entendu c'est un processus et une relation peut évoluer vers cet objectif commun mais ne pas avoir conscience de cette fondation rendra le couple fragile sur une longue durée.

En cultivant votre fierté, en apprenant à écouter vos besoins et à les satisfaire, vous allez augmenter vos chances de 1000% de nourrir une belle relation d'amour et vous permeterrez à vos enfants de vivre une vie simple, heureuse et harmonieuse en respect d'eux-meêm et d'autrui.

L'hypersensibilité

Dans les mots qui reviennent le plus souvent dans la sphère du développement personnel, il y a le pervers narcissique et les relations toxiques que l'on vient de traiter. Mais un autre sujet est fréquememnt mis sur le tapis : l'hypersensibilité.

L'hypersensibilité est souvent confondu avec l'hyper susceptibiité. Une failble estime de soi est une armure remplie de trous. Les moindres remarques nous pénètrent dans la chaire et semblent atteindre notre coeur à vif.

L'estime de soi c'est votre aura, votre couche d'ozone qui est là pour vous protéger du monde extérieur.

Le monde extérieur n'est pas toujours bienveillant. Encore une fois, il est donc de notre ressort, d'apprendre à se protéger. Certains pour cela se coupent de leurs émotions. En faisant cela, elles se mettent en grand danger. En effet, bloquer ses émotions peut avoir un effet de cocote minute. L'émotion est faite pour circuler librement dans le corps en utilisant le système nerveux. Quand elle stagne, elle peut créer une maladie. Elle peut aussi endommager le système nerveux général ou cognitif et ainsi altérer notre santé mentale. La survie n'est pas la vie.

L'hypersensibilité n'est donc pas incurable. Il est possible d'en faire quelque chose de merveilleux.

Pour pouvoir évoluer librement dans ce monde en vivant pleinement nos émotions sans être heurtés par les remarques des autres il va falloir guérir son estime.

J'espère que vous commencez à comprendre la cadeau précieux que représente l'estime. Si vous décidez aujourd'hui d'en faire votre priorité, de faire passer la guérison de votre estime avant la réalisation de vos projets alors votre vie va se transformer a vitesse grand v. Ce que vous nommiez des résistances ou des freins vont aussi fondre comme neige au soleil et vos chaines vont se briser les unes après les autres. Une mauvaise estime c'est un ego blessé. Il faut donc le soigner sans quoi sa blessure va s'infecter avec le temps. Comme un animal blessé vous serez sur la défensive, vous allez "mordre" sans raison, vous resterez un animal esseulé.

J'ai mis des années à réaliser l'étendu dévastatrice d'une mauvaise estime.

J'espère que vous l'avez compris maintenant ? J'espère que vous mesurer l'importance de cette découverte. Tant que votre ego ne sera pas réparé, tant que votre estime ne sera pas soignée, alors vous rencontrerez des obstacles titanesques pour faire fleurir votre vie financière, votre vie amoureuse et votre carrière.

Même si c'est un long projet qu'il est difficile de mener seul, je vous offre cette opportunité de commencer à vous guérir en cultivant la fierté. Et on commence ici et maintenant !

Source :

Targeting Behavioral Therapies to Enhance Naltrexone Treatment of Opioid Dependence: Efficacy of Contingency Management and Significant Other Involvement. Archives of General Psychiatry, August 2001.

Efficacy of Disulfiram and Cognitive Behavior Therapy in Cocaine-Dependent Outpatients: A Randomized Placebo-Controlled Trial. Archives of General Psychiatry, March 2004.

Cognitive Behavioral Therapy and the Nicotine Transdermal Patch for Dual Nicotine and Cannabis Dependence: A Pilot Study. American Journal on Addictions, May-June 2013.

Brain Change in Addiction as Learning, Not Disease. New England Journal of Medicine, October 18, 2018.

Cognitive Behavioral Therapy for Substance Use Disorders. The Psychiatric Clinics of North America, September 2010.

Neurobiologic Advances from the Brain Disease Model of Addiction. New England Journal of Medicine, January 28, 2016.

PUBLICITÉ

Écrit par

Stéphane Cozzo

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur confiance en soi