Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Stress au travail

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L’environnement de travail est un milieu compétitif et devient souvent une source de stress.

10 avril 2019 · Lecture : min.
Stress au travail

Trop de responsabilités, des attentes irréalistes et des conflits de personnalité entre collègues ou dans la hiérarchie, peuvent conduire le sujet à vivre une lourde expérience traumatique qui le transforme en victime.

Dans ma pratique privée en cabinet j’ai rencontré des personnes qui, à la suite de problèmes au travail, présentaient des manifestations similaires à celles caractérisant les états de stress post-traumatique. Cela m’a interpellé. Je me suis demandé si les expériences négatives au travail pouvaient-elles réellement provoquer des réactions similaires à celles causés par un traumatisme fort comme une guerre ou une agression physique. Les conversations entre collègues m’ont persuadé que c’était assez courant, en particulier dans certaines professions et dans les cas où le problème se prolonge dans le temps.

Comment votre environnement de travail peut faire de vous une victime ?

Parfois, aux frictions qui peuvent se déclencher entre les membres du personnel, s’ajoute l’exigence de l’entreprise d’effectuer des tâches qui vont au-delà des possibilités des employés. Cela prédispose à la déception de soi-même et des autres.

Les personnes que je reçois au cabinet pour une demande d'aide liée au stress au travail, souffrent souvent d’insomnie, irritabilité, sautes d'humeur, colère, déception et désillusion de leur carrière ainsi que de leur employeur, confusion face à leur incapacité de réponse aux demandes de l’entreprise, désespoir, anxiété et peur, fatigue, tensions musculaires, problèmes familiaux, sentiment d’isolement, adaptation inefficace et parfois addiction aux drogues.

Enfin, c’est une longue liste d’émotions négatives importantes qui s’installent. Ils ne sont pas nombreux à prendre conscience qu’un environnement de travail caractérisé par des demandes irréalistes, par des conflits interpersonnels et par une surcharge des horaires de travail, peut créer une expérience de stress très importante avec des lourdes conséquences.

bur.jpg

Thérapies : la combinaison de plusieurs approches

Les TCC (Thérapies Comportementale-Cognitive) et la PNL (Programmation Neurolinguistique) et l’approche psychanalytique, sont des disciplines utilisées respectivement pour la reconstruction d’une personne en détresse, pour améliorer la communication entre individus,  pour familiariser le sujet avec des stratégies de succès, pour soigner les phobies, etc. Par ces différentes techniques, en fonction des besoins de chaque sujet, la personne passe du manque de contrôle sur sa situation à une croissante autonomie, soit en changeant les pressions extérieures, soit en apprenant à les gérer différemment.

Les 3 premiers pas :

Voici trois étapes à franchir pour commencer à gérer votre vie :

1. Apprenez à identifier les pensées qui augmentent votre anxiété. Une grande majorité des personnes qui viennent me voir pour traiter leur état d'anxiété sont assez surprises lorsque je dis que leurs pensées sont probablement à l'origine de leur malaise. La répétition en boucle de pensées négatives provoque une fragilisation de l’estime de soi, et peut provoquer un état dépressif. Ces pensées sont produites par la situation de stress. En effet, les croyances avec lesquelles nous envisageons les situations auxquelles nous sommes confrontés, agissent sur nos ressentis et conditionnent nos performances et nos résultats.

2. Contester la pensée. Une fois que vous avez identifié la pensée génératrice d’anxiété ou autodestructrice, il est temps de la contester. L’idée: «Si je ne fais pas un rapport excellent, je me ferai virer» n’est pas tout à fait vraie. C’est beaucoup plus compliqué que cela, il y a toute une procédure longue et complexe qui ne va pas s’activer par un simple rapport ! Remarquez vos propres pensées et interrogez-les. Sont-elles vraies ? Comment savez-vous à coup sûr ? Quelles sont les explications alternatives qui pourraient être plus réalistes ?

3. Apprenez à vous détendre. La troisième technique est l’entraînement à la relaxation. Lorsque nous apprenons à relâcher la tension dans nos muscles et à réduire la vitesse de nos pensées, notre cerveau fonctionne mieux. Lorsque notre cerveau est reposé nous voyons les choses différemment, plus clairement.

Vous vous sentez victime au travail ? Vous souffrez d’une pression excessive dans votre environnement de travail ? Vous doutez de votre valeur ou de vos capacités ? Allez consulter vite, cela va vraiment vous aider !

Photos : Shutterstock

Écrit par

Maria Eugenia Montenegro

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail