Ado de 13 ans

Réalisée par Elo2662 · 25 avril 2023 Aide psychologique

Bonjour,
Je suis une mère célibataire qui élève seule mon fils âgé de 13 ans aujourd'hui. Il connaît son père mais il ne s'en occupe pas. Il est scolarisé en 5e en collège privé. Depuis la primaire il a régulièrement des soucis avec des camarades (rejeté, se fait frapper, humilier....) Il est de petite taille, souffre d'un retard de croissance depuis sa naissance qui a été exploré et pour lequel un traitement n'est pas nécessaire, juste un suivi annuel.
Depuis le collège les relations avec ses camarades se sont encore dégradées, il a changé de classe, mais le problème reste le même. Il ne trouve pas sa place, dit se faire embêter par les autres. Ses professeurs (ainsi que ses camarades disent qu'il embête le monde, puis pleure et joue la "victime", ment. J'ai l'impression qu'ils ne le supportent plus. Au centre aéré c'est pareil.
J'ai déjà remarqué parfois qu'il me mentais, mais je pense pas tout le temps !
Il a fait une dépression l'année dernière, avec idées suicidaires pour laquelle il a été suivi par un psychologue clinicien. Il ne voyait aucun problème sauf affectif et m'a conseillé d'accepter mon fils tel qu'il est et de ne pas céder à "la pression sociale". J'avoue que son comportement "bébé" m'exaspère parfois, il est immature, sauf quand il est avec des plus grands (il fait partie d'un club de cartes où il est très apprécié !)
Je ne sais plus quoi faire, ni quoi penser. Je voudrais l'aider dans ses relations avec les autres, qu'il se sente apprécié (il me dit souvent qu'il essaie de faire comme les autres pour se faire aimer, mais qu'au collège ils sont tous contre lui). Ses professeurs ne le croient pas et me disent que c'est lui qui embête les autres. C'est un enfant gentil et doux, et très sensible. L'enfant qu'on me décrit n'est pas celui que je connais.
Je ne sais plus quoi penser.....

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 AVRIL 2023

Bonjour,

Je comprends bien vos inquiétudes. Vous êtes perdue entre ce que les autres peuvent vous dire, ce que votre fils vous exprime et ce que vous ressentez. C'est totalement compréhensible. Mais je tiens à préciser que même si votre enfant vous a déjà menti (ce qui est normal), j'ai le sentiment que vous connaissez très bien votre fils et surtout que vous êtes attentive à ses besoins.

Concernant votre fils, à la lecture de votre message, il est fort possible qu'il présent des difficultés à créer du lien avec les autres, à rentrer en interaction avec ses pairs. Vous le dites d'ailleurs très bien "il ne trouve pas sa place".
Savez-vous si il a un/des amis? (en dehors du club de cartes)
Avez-vous l'impression qu'il connait les "normes sociales" ?

Je vous recommande de prendre contact avec un(e) psychologue (spécialisée dans le développement de l'enfant et de l'adolescent) qui l'aidera à s'exprimer, parler de cet harcèlement (ancien et/ou nouveau). De plus, le.la psychologue l'aidera à mieux comprendre les autres, l'aider à rentrer en interaction avec les autres mais aussi à prendre confiance en lui.

Je reste disponible si vous avez des questions

Bien à vous

Chloé Vermeersch
-----
Psychologue spécialisée dans le développement de l'enfant et de l'adolescent
Guidance Parentale
Consultation en ligne uniquement

Chloé Vermeersch Psy sur Montpellier

56 réponses

643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2023

Bonjour,

Votre inquiétude maternelle est indéniable et vous essayez d'aider votre fils, qui est perçu différemment par les personnes qu'il côtoie.
Votre fils ressent une telle souffrance qu'il en a fait une dépression avec idées suicidaires. Malheureusement, vous dites que le suivi par un psychologue ne l'a pas aidé.

Dans la mesure où votre fils se plaint de ses relations, il semblerait intéressant de travailler avec lui selon la méthode de la thérapie de la relation, qui aide la personne en souffrance à agir de manière différente afin de retrouver de l'apaisement dans ses relations.
Cette thérapie est d'autant plus pertinente qu'elle accompagne le jeune mais aussi son entourage qui souffre de le voir aussi dégradé (en l’occurrence vous, puisqu'il semble que le père ne tient pas son rôle de père - ce qui peut aussi influer sur le comportement de votre fils).
Autrement dit, il serait intéressant de vous faire accompagner dans cette démarche de manière globale, même si votre fils et vous-même ne serez pas présents ensemble en séance, si ce n'est lors de la toute première.
Cela permettra ainsi d'apaiser la souffrance de chacun...

Bon courage à vous,

Roxane BERNARD
Thérapie de la relation (individuelle, familiale et de couple)
Psychopédagogie

Roxane Bernard Psy sur Bourges

49 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 AVRIL 2023

Bonjour Madame,


Je vous remercie de votre message, ainsi que de votre confiance à mon égard.
J'accueille votre désarroi par rapport à votre fils.

Lorsque vous me dites que votre fils fait preuve de plus grande maturité "quand il est avec des plus grands", cela me touche.
Pensez-vous que cela soit une bonne idée que votre fils fréquente alors davantage des jeunes plus âgés que lui, voire qu'il fréquente plus souvent son club de cartes ?
Présumez-vous qu'il serait intéressant que vous ses parents et votre fils, débutiez une thérapie familiale ?
Estimez-vous qu'il serait pertinent que votre fils intègre un groupe d'adolescents dans un dispositif type CMP ?

Je vous souhaite une bonne continuation non seulement dans votre relation auprès de votre enfant mais également dans vos démarches pour ce dernier.

Christine Vaillant Psy sur Saint-Sébastien-sur-Loire

7 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 AVRIL 2023

Bonjour,
Je comprends votre inquiétude de maman.
En vous lisant, je note un point important à prendre en compte : l’absence du père. Il est courant qu’un enfant ne voyant pas un de ses parents se sente exclu, abandonné : l’enfant pense qu’il n’est pas assez bon et qu’il ne mérite pas que son père s’occupe de lui. Dans ses relations, ce schéma se reproduit : Il rencontre alors des difficultés à se lier et est très sensible au fait d’être rejeté dans ses relations.
D’ailleurs, on remarque que votre fils rencontre des difficultés à communiquer avec les jeunes de sa tranche d’âge depuis son plus jeune âge. Ses difficultés se sont accentuées au collège, c’est-à-dire à l’âge où l’enfant devient « plus adolescent » : image de soi plus exacerbée, importance de faire partie d’un groupe mais aussi une plus grande affirmation de soi avec parfois des propos pouvant être blessants. D’ailleurs, vous précisez bien qu’avec des adultes, les relations se passent plutôt bien car alors il ne subit de remarques déplacées, brutes auxquelles il ne sait pas faire face. Comme vous le dites, votre fils est alors doux, gentil.
Votre fils veut faire partie d’un groupe, avoir des amis, être aimé par ses pairs : il attire l’attention mais de façon maladroite.
De ce fait, il est possible que votre fils n’ait pas les outils pour communiquer en respectant sa personnalité et en respectant celle des autres. Il est possible aussi que sa petite taille, associée à l’absence du père, fragilise davantage son estime de soi, le rende plus susceptible et l’amène à réagir par de la colère.
Pour aider votre fils, vous pouvez agir sur son estime de soi en l’encourageant, en le valorisant sur des petits actes au quotidien pour qu’il soit fier et qu’il puisse prendre conscience qu’il est aimé (même s’il sait que vous l’aimez). De plus, je pense qu’il serait également bénéfique de lui faire comprendre qu’il n’est pas responsable de l’abandon de son père. Dans l’idéal, renouer avec son père serait encore mieux.
Enfin, si vous jugez que cela ne suffit pas, il serait judicieux de faire aider votre fils par un professionnel qui saura décoder ses émotions, ses blessures, qui cherchera à comprendre ce qui l’amène à agir de façon inadaptée, qui lui fera prendre conscience du ressenti de ses camarades et qui l’accompagnera à modifier son comportement.
J’espère que ces informations vous seront utiles. Je vous souhaite beaucoup de courage pour accompagner votre fils vers un mieux-être.

Muriel Hénon
Psychopraticienne

Muriel HENON Psy sur Herbinghen

10 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AVRIL 2023

bonjour Elo2662
merci pour votre message qui me touche car je ressens chez vous et chez votre fils un besoin d'aide dans ce que vous vivez.
Ce que vous vivez ou ressentez n'est pas ce que votre fils vit ou ressent.
Votre fils est encore un enfant et il recherche peut-être l'amour inconditionnel et se met dans une position d' enfant plus jeune pour attirer votre attention ou celle de son père.
la dépression est un alerting important et il est important de l'aider à travers un suivi psychologique.
faites confiance à votre enfant et je pense qu'un accompagnement pour lui et pour vous serait utile.
Je suis disponible pour vous si vous le souhaitez
Prenez soin de vous
Anne-Sophie

Anne-Sophie Lohio Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

76 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AVRIL 2023

Bonjour,
Cette phrase que vous a dit votre fils est importante : "il essaie de faire comme les autre pour se faire aimer".
Cela veut dire qu'il ne s'aime pas lui-même, qu'il ne croit pas qu'il puisse être accepté, aimé tel qu'il est.
C’est dans l’enfance que se trouvent les causes de cela. Déjà, votre fils s'est senti et se sent toujours rejeté par son père et on sait que la blessure de rejet est la plus douloureuse. Ensuite le sentiment de rejet réactivé par les moqueries et les comportements des autres enfants à son encontre. Quant à vous, par votre énervement quand il fait le bébé, vous réactivez sans vous en rendre compte la peur de l'abandon, renforcée par le fait qu'il n'a plus qu'un de ses parents pour être auprès de lui. Alors, au bout d'un moment, l'enfant rejeté éprouve un autre ressenti, celui de l'injustice qui fait monter une colère qu'il traduit dans sa propre agressivité et quand on le punit, il y a un renforcement de ce sentiment d’injustice car ces accès ne sont que des appels au secours qui ne sont pas entendus.
Pour comprendre comment l'enfant se construit, je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même".
Ce dont votre fils aurait besoin, c'est d'être rassuré sur sa légitimité à être aimé tel qu'il est. Soyez patiente, l'accompagnement du psychologue lui permettra peut-être d'évoluer vers une autre vision des choses et votre rôle à vous est de l'écouter, de le rassurer par des gestes de tendresse, de lui montrer que vous l'aimez tel qu'il est et qu'il n'a pas besoin de faire le gros dur pour cela. Et avez vous essayé de recontacter le papa ?
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour

Je comprends tout à fait votre désarroi et vos inquiétudes semblent toutes légitimes. Ce qui peut être complexe à cet âge, c'est de savoir si lui est en demande d'aide, ou verbalise vouloir en avoir pour aller mieux. C'est difficile d'aider quelqu'un qui ne le veut pas, mais c'est parfois nécessaire et tous les psychologues sont sensés avoir des méthodes pour accompagner et aider un adolescent à cheminer vers une demande d'aide ou du moins d'accepter une main tendue. Il est tout à fait possible de lui proposer de faire un travail sur le renforcement de sa confiance en lui en parralèle d'un travail sur les habiletés sociales pour l'aider à savoir quoi dire au bon moment pour s'adapter avec ses pairs.

Souvent lorsqu'on ne sait pas comment se faire accepter, on fait un peu n'importe quoi pour attirer l'attention et ce n'est pas toujours bien interpréter ni par les professeurs ni par les pairs eux mêmes qui restent dans le rejet.

En tous cas, dans vos mots je lis que votre enfant doit avoir une sensibilité particulière, peut être même une hypersensibilité. S'il est plus à l'aise avec des plus grands, il peut avoir un certain décalage au niveau de ses intérêts avec ses pairs ce qui va créer un écart. Et il n'est pas rare de compenser un manque de confiance en soi et un besoin d'être aimé/regardé, par des comportements immatures.

Vous pourriez lui proposer de renouveler un accompagnement mais peut être plus centré sur le fait de lui transmettre des ressources, des outils et des clés pour réussir à s'intégrer auprès des autres, tout en se construisant une bonne confiance en lui.

Franchement le collège est une période très difficile, il faut bien prendre soin de lui car il n'est pas rare que les professeurs ne voient rien à ce qu'il se passe "en douce" et si votre enfant parait en souffrance, vous êtes la meilleure juge pour sonner le signal d'alarme.

Mieux vaut avant que trop tard.
Avez vous déjà pensé à lui faire passer un test de QI pour voir son fonctionnement général auprès d'un neuropsychologue ?

Je reste à votre écoute.

Julia Decugis
Psychologue & Psychothérapeute TCC

Julia Decugis Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

10 réponses

5 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonsoir,

Il est possible que votre fils manque d'un visage masculin et paternel. Il ne s'entend pas avec les enfants de son âge mais cela va mieux quand il est avec des personnes plus âgées. Il joue peut-être au bébé quand il ne sait pas se défendre mais en même temps il aspire à une relation avec des personnes plus mûres que celles de son âge. Il faudrait creuser ces deux aspects et essayer de comprendre ce qu'il recherche et trouve dans le club de cartes.
Vous devriez consulter un pédopsychiatre, le psychologue n'ayant apparemment pas répondu à la problématique.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21544 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour,
à mon avis il faut il faut revoir ce psychologue .

Je reste disponible pour vous en visio ou SMS.
Ou de visu en Bretagne Nord.

Cabinet Thérapias
Florence Anezo
Psychanalyste Psychothérapie
Thérapie de couple-Enfants-Adolescents- Adultes.
Thérapie Brèves EMDR

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

664 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour,

J'entends dans votre message à quel point il est difficile d'élever un enfant seule et à quel point il est compliqué d'accompagner un enfant souffrant de rejet social.

La thérapie qui me paraît la plus adaptée pour votre enfant serait selon moi l'analyse. On va chercher en profondeur les raisons inconscientes de son comportement, c'est-à-dire ce qui a pu se passer dans les premières années de sa vie, qui a pu par la suite engendrer certaines difficultés, un manque de confiance en soi et certains comportements inadaptés en société.

On peut également, par le biais des thérapies brèves, comme la PNL par exemple, travailler sur une réadaptation de ces comportements afin qu'il se sente moins rejeté, cibler ce qui lui permettrait d'être plus épanoui à l'école et à la maison.

Voilà, le type d'accompagnement que je peux vous proposer en presentiel ou en visio. Je vous invite à consulter la page et/ou le site internet concernant les methodes thérapeutiques que j'utilise.
N'hésitez pas à me contacter dans un premier temps afin d'en discuter plus amplement.

Bien à vous,
Mylène Le Cornu.

Myléne Le Cornu Psy sur Le Pontet

19 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour

Je comprends que votre fils unique vit avec vous seule et n'a que peu de contact avec son père. Aujourd'hui, il souffre de ne pas trouver sa place au milieu des autres, camarades, professeurs, au collège et au centre aéré. Vous pensez qu'il ment souvent.
Le psychologue qui l'a suivi vous a dit quil n'avait aucun problème "sauf affectif". Il me semble que c'est LE problème et qu'un psychologue doit s'en occuper justement. De part sa situation, son vécu, son histoire votre fils ne se sent pas "aimé" et donc ne trouve pas sa place. Ces sensations peuvent évoluer si nous l'accompagnons convenablement, régulièrement de façon à ce qu'il se regarde autrement, puisse apprécier ses qualités et retrouver sa valeur ...plus ça évoluera plus il pourra "prendre sa place" sans avoir besoin de surjouer ou de mentir.
Et vous, comment vivez vous cela? est ce que cette situation vous affecte? qu'est ce que cela touche dans votre propre histoire ? comment vous sentez vous avec votre propre entourage depuis votre divorce ?
Vous pouvez avancer en même temps que votre enfant car cela l'aidera. Ce que vivent nos enfants nous affectent particulièrement car cela vient souvent répéter nos propres histoires. Nous pouvons mettre fin ensemble à certaines croyances familiales qui sont là depuis bien longtemps et qui nous empêchent tous d'avancer.

Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette recherche et vous souhaite de trouver réponses à vos questions.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1251 réponses

2367 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour Elo,

Il faudrait que le psychologue qui suivait votre fils reprenne le travail, votre fils aurait un point de repère stable dans son suivi. Ce qui m'inquiète ici ce n'est pas votre fils mais vous, êtes-vous suivie? Je sens en vous lisant une grande culpabilité et un sentiment de solitude (dans le sens où tout le monde vous présente la situation de façon différente de votre vision), je ne sais pas si c'est peut-être moi qui me trompe? N'hésitez pas à vous faire aider également c'est central pour le bien de votre enfant que vous-même vous soyez bien.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, tarif libre (le patient décide), Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

223 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour,
Il semble que cela ait un impact important sur lui, ainsi que sur vous en tant que parent. Vous avez fait un premier pas en cherchant de l'aide pour votre fils.

Il est clair que votre fils a besoin de soutien pour gérer ses difficultés sociales et émotionnelles. Il est encourageant de savoir qu'il a déjà été suivi par un psychologue clinicien, mais il peut être utile d'envisager une thérapie continue pour l'aider à développer des compétences sociales et émotionnelles, ainsi qu'à gérer les sentiments qui l'accablent.

Il pourrait également être utile de travailler avec les enseignants et les conseillers d'orientation de votre fils pour trouver des solutions pour l'aider à s'intégrer davantage dans sa communauté scolaire. Les enseignants peuvent avoir une perspective différente de celle des parents, alors il peut être utile de chercher à comprendre leurs points de vue pour trouver des solutions.

En parallèle , vous pourriez travailler avec votre fils pour l'aider à développer une image positive de lui-même et à renforcer son estime de soi. Les enfants qui se sentent bien dans leur peau ont tendance à être plus résilients et à mieux faire face aux défis qui se présentent à eux.

Enfin, il est important de prendre soin de vous en tant que parent. Élever un enfant qui a des difficultés peut être très stressant, alors cherchez des moyens de vous soutenir, que ce soit en parlant à des amis ou à des membres de la famille, en rejoignant un groupe de soutien ou en cherchant une aide professionnelle.

Je vous souhaite à vous et à votre fils le meilleur dans votre parcours.
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
PNL, EMDR
En visio et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

936 réponses

1107 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour
Il est clair madame, que vous vous inquiétez beaucoup pour votre fils, et que vous semblez être une mère attentionnée qui n’hésite pas à se remettre en question pour le bien-être de son enfant.
Cependant il y a une grosse inconnue dans l’équation, c’est le père. Malheureusement le père n’est pas partie prenante dans l’éducation des enfants, et c’est un vrai problème.
Votre fils a-t-il une autre figure d’autorité masculine de substitution ? Un oncle, un grand-père qui pourrait le guider dans l’apprentissage du monde extérieur et des relations sociales ? Il s’agit aussi parfois d’un entraîneur ou d’un coach d’équipe sportive.
Qu’en dit, votre ex-mari ? Se sent-il concerné ?
Un enfant a besoin de son père pour se construire. Il a besoin de la reconnaissance de ses deux parents, de la validation de ses deux parents, les encouragements de ses deux parents pour constituer sa confiance en lui et très important également dans le cas de votre fils, son estime de soi.
Votre fils doit se demander : «  si mon père ne s’intéresse pas à moi c’est que je ne suis pas intéressant c’est que je ne suis pas suffisamment grand c’est que je ne fais pas suffisamment de bonnes choses pour qu’il s’intéresse à moi. »
Il est possible qu'il se sente rejeté, sentiment renforcé par sa différence en terme de taille et de maturité mais il est également possible qu'il ait du mal à se comporter de manière appropriée avec les autres.
Alors il décide de mentir de s’inventer un récit de vie qu’il va raconter à ses camarades, ses professeurs et par ce biais peut-être se mentir à lui-même pour devenir un autre qui sera plus intéressant dans l’espoir que son père enfin s’intéresse à lui et que ses camarades cessent de le moquer.
À mon sens, la première des choses à faire et d’essayer pour vous de rétablir un canal de communication avec son père pour essayer de lui faire entendre que son enfant a besoin de lui et que s’il pouvait lui accorder un peu de son temps et un peu d’attention, cela lui serait très bénéfique.
Si malgré tout cela, la reconnection père-fils est impossible, voici quelques conseils.

Dans un premier temps vous recommande vivement de reprendre contact avec le psychologue clinicien qui a suivi votre fils l'année dernière. Il pourra vous aider à comprendre les raisons de son comportement, à mieux le connaître, à améliorer votre relation avec lui et à trouver des solutions pour améliorer ses relations avec ses camarades.
Vous pouvez également demander une rencontre avec ses professeurs pour comprendre leur point de vue sur la situation et trouver un terrain d'entente pour aider votre fils.

N’hésitez pas à renforcer l'estime de soi de votre fils et en l’aidant à développer ses talents et ses centres d'intérêt. Le club de cartes où il est apprécié est un bon exemple de la façon dont il peut se sentir à l'aise et apprécié lorsqu'il est avec des personnes partageant les mêmes centres d'intérêt.
Restez à son écoute à l'écoute et soutenez le.

Enfin, si vous vous sentez dépassée , n’hésitez pas à vous tourner vers un thérapeute pour vous accompagner, et pour déposer dans un cadre secure et bienveillant tout le poids que vous portez seule.
Bonne continuation à vous
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne - Psychothérapie
Spécialiste TAG/Phobie
Thérapie par Réalité Virtuelle

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Il est important de comprendre que les enfants confrontés à des brimades et au rejet peuvent développer des sentiments de faible estime de soi et d'anxiété sociale, conduisant à la dépression et à des pensées suicidaires. Les expériences passées de votre fils en matière de dépression et de pensées suicidaires suggèrent également la nécessité d'un soutien supplémentaire.

Il est possible que le comportement de votre fils affecte ses relations avec les autres, et les commentaires de ses professeurs sont précieux. Cependant, il est également essentiel d'explorer le point de vue de votre fils sur la situation et de comprendre ce qu'il ressent dans ses interactions avec les autres. Il peut être utile d'avoir avec lui des conversations ouvertes et honnêtes sur ses expériences et de valider ses sentiments. L'encourager à exprimer ses pensées et ses émotions peut l'aider à se sentir écouté et soutenu.

Il est important d'identifier les problèmes sous-jacents qui peuvent contribuer à ses difficultés. Le retard de croissance et de taille de votre fils peut l'amener à se sentir différent de ses camarades, ce qui peut avoir un impact sur sa confiance en lui. Envisagez d'en discuter avec son pédiatre ou un endocrinologue afin d'explorer les interventions possibles qui pourraient l'aider à se sentir plus à l'aise dans sa peau.

En outre, votre fils pourrait tirer profit de la participation à des activités lui permettant de nouer des relations positives avec des camarades partageant les mêmes intérêts que lui. Vous avez mentionné qu'il est apprécié à son club de cartes, ce qui indique qu'il peut avoir un cercle social en dehors de l'école qu'il apprécie. L'encourager à participer à d'autres activités qu'il apprécie peut l'aider à renforcer son estime de soi et à établir des relations positives avec les autres.

Enfin, il peut être utile de demander le soutien d'un thérapeute spécialisé dans le travail avec les enfants et les adolescents. Ils peuvent aider votre fils à développer des capacités d'adaptation, à gérer ses émotions et à faire face à des situations sociales difficiles. La thérapie peut également vous fournir des outils et un soutien supplémentaires pour aider votre fils à se sentir plus confiant et plus sûr de lui.

N'oubliez pas qu'en tant que parent isolé, vous faites de votre mieux et qu'il est important de prendre soin de vous. Chercher du soutien pour vous et votre fils peut vous aider à traverser cette période difficile et à favoriser une évolution positive de votre famille.

Lorena Salthu Psy sur Paris

811 réponses

2769 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

bonjour Elo
Votre enfant est timide,
C'est une des causes les plus faciles à identifier. L'enfant manque de confiance en lui et se coupe volontairement des autres car il ne se sent pas à l'aise. Le danger que cette mauvaise image de soi peut provoquer est de transformer le petit en souffre douleur.
je vous conseille de reprendre la thérapie pour son bien et aussi le votre .
vous pouvez aussi consulté via la plateforme .
chaleureusement
Joël Forget

Joël Forget Psy sur Strasbourg

21 réponses

9 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour Madame,

La situation de votre fils est compliquée et je ne peux que vous conseiller de lui proposer de revoir le psychologue qui l'a suivi l'an passé. La dépression a été un signal et si la phase critique est passée, il semble judicieux de reprendre le travail afin d'aider votre fils à s'aimer et s'accepter avant de pouvoir nouer des relations avec les autres.
Ses démarches pour entrer en contact avec ses pairs sont sans doute maladroites et la déception qu'il ressent à chaque rejet le renvoie certainement à un autre rejet, ressenti vis à vis de son père.
La souffrance de votre fils doit être prise en compte pour qu'il puisse avancer.
La première chose à faire à mon sens est de discuter avec votre garçon pour voir s'il souhaite reprendre avec le thérapeute qu'il connait ou s'il préfère voir une nouvelle personne.
Ensuite, en ce qui vous concerne, il serait peut-être intéressant de vous faire aider aussi par un autre thérapeute ou d'entrer en relation avec des parents solo afin de pouvoir échanger et vous soulager dans cette entreprise si délicate d'éducation d'un enfant...
Je vous souhaite que la situation s'arrange.
Bien cordialement,
Cécile DIDIER
Enseignante &
Praticienne en Psychopédagogie Positive

Cécile Didier Psy sur Périgueux

30 réponses

29 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2023

Bonjour Elo,

Je vous remercie pour votre message.

Le thérapeute qui a suivi votre fils l’année dernière est une piste à explorer et je vous conseille de le contacter. Ce thérapeute sera d’une grande aide, car il connaît très bien la situation.

Excellente continuation à vous
Marjorie Lugari *** psychanalyste *** praticien en psychothérapie *** aide à la Parentalité *** visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10849 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses