Aie je besoin d'une thérapie

Réalisée par Amina · 3 déc. 2023 Aide psychologique

Bonjour, je viens de découvrir que les parents qui m'ont élevés ne sont pas mes parents biologiques. Je suis d'un coté choquée et en colére et d'un autre coté je me dis que tant mieux car ils sont toxiques et maltraitant. Cela fait 7 ans que je vis dans un autre pays loin d'eux. J ai pu me reconstruire mais je n ai jamais pu m épanouir dans une relation car ils ont ancré en moi un méchanisme de défense infaillible, d'ou mon attachement anxieux ambivalent évitant.
J'ai suivis des thérapies mais la bléssure du rejet, de l'humiliation, de l'injustice et de l'abandon est forte chez moi. Je rejette avant d'être rejetée ou je m attache à des personnes injoiniables et je me blesse avec mes attentes.
Le fait d'apprendre que mes parents ne sont pas mes parent est une justice mais ça a provoqué une grande insécurité en moi ! D'ou je viens, qui sont mes vrais parents?
Je me rassure et me dis que j ai pas besoin de parents. J ai réussi ma vie sans eux. Je ne veux rien savoir ! Je suis l'unique maîtraisse de ma vie et ce qui importe ce n est pas d'ou je viens . Ce qui importe c'est le présent et mes explois que j ai réalisé seule sans l'aide personne.
J ai tjr été la parente de moi même et je le serai tjr mais actuellement je ne sais pas quoi faire de mon sentiment d'insécurité et de ma colére qui provoquent des fois de l anxiété. Avec un dialogue intérieur j arrive á me rassurer et m apaiser mais je me demande si je ne la fuis pas...
Que faire? Est ce qu'une thérapie est recommandée? Et combien de séances?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Indépendamment de cette révélation que vos parents ne sont pas vraiment les vôtres, il aurait été bon de suivre une psychothérapie pour comprendre vos sentiments de rejets, et les gérer. Je ne recommande jamais de se couper de ses parents. En agissant ainsi on se coupe de son histoire et d'une partie de nous même. Par contre on peut gérer la relation dans l'espace et le temps. Même si vos parents ne sont pas vraiment les vôtres ils ont été là dans votre histoire personnelle et vous ne pouvez pas faire comme si cela n'avait jamais été. Aujourd'hui effectivement la situation se complique un peu pour vous dans votre psyché parce que se rajoute cette problématique de votre origine, qui peut se traduire par une insécurité, une impression de ne pas pouvoir vous appuyer sur une vérité.
Vous avez raison. La vie est devant vous mais nous sommes néanmoins aussi un produit de notre environnement. C'est comme si vous aviez en vous deux origines mais sachez que les liens affectifs, même les plus douloureux, sont les plus forts.
Je pense que vous ne pouvez pas tout faire à la force du poignet. Dans cette étape vous avez besoin d'être accompagnée et cela devrait vous permettre aussi de solder vos "comptes" avec vos parents adoptifs.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

3886 réponses

20256 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Votre problématique des liens d'attachement semble déj bien analysée au regard de votre message structuré et dense. Je vous félicitate de ce travail entrepris sur vous-même. Les thérapies entreprises vous ont déjà donnédes clés fondamentales dnas la compéhension de vos blessures profondes.
Tous ces matériaux qui en sont ressortis doivent à présent être "exploités" en poursuivant votre démarche d'Analyse que seule une Psychanalyse vous permettra de venir étayer pour vous libérer de ces immenses souffrances transcrites dans votre colère, dans vos rejets de l'Autre.
Vous devez aller chercher plus en profondeur, dans l'instance inconsciente à présent, pourquoi la découverte de vos parents assimilés à vos figures d'attachement biologiques jusqu'à ce jour mais sur la réalité non, résonne autant en vous.
Sachez Amina que les parents géniteurs et les parents ayant pris soin de nous depuis nos premiers jours de vie peuvent être une force dans votre cas. Certes, vous soulignez que vos parents de substitution ont été toxiques et maltraitants, mais vous avez rebondi en vous mettant à distance géographique par l'expatriation et en construisant votre Chemin de Vie, selon vos choix et votre liberté de pensée, vos agirs.
Le rejet dont vous parlez, l'injustice, l'abandon, l'humiliation, autant de blessures à soigner en en saisissant pleinement les causes profondes. Votre découverte vosu a ouvert la porte de cette péhension, aussi douloureuse soit-elle, de l'ordre de la trahison.
L'insécurité éprouvée ne date pas de cette découverte, elle était en vous, il existe toujours des traces mnésiques dans notre psyché, vous portez les marques de votre mère biologique qui a été votre "contenant" pendant les neufs mois de maternité. Vous n'avez rien oublié, juste refoulé dans votre instance inconsciente sa voix, ses ressentis, ses goûts et tant d'autres choses;
Cependant, aussi délètre ait été le lien insécure et de type évitant avec les imagos parentaux vous ayant "éduquée", ils ont été aussi des figures marquantes das votre construction identitaire, aussi sur le fond je ne suis pas convaincue que vous ne vouliez rien "savoir", ne pas lever le voile de cette partie de votre vie. Vous vous auto-persuadez, vous vous conditionnez mentalement pour vous protéger de toute nouvelle découverte, c'est bien différent.
Votre grande colère le trahit, Amina.
Vous devez à présent extraire cette colère, la déraciner de votre psychisme, vous délivrer, cra même la distance spatiale ne vous permet pas de continuer à gronder comme un volcan en début d'éruption.
Alors oui, vous êtes maitresse de votre vie mais sachez que notre passé, connu et inconnu, explique notre présent. Certaines portes sont à ouvrir pour faire la paix avec vous-même par ce grand discernement vous habitant.
Vos réalisations versus solo sont à votre grand honneur mais vous devez clarifier le puzzle de votre existence pour être au clair et en sérénité totale. Ne plus avoir de points d'interrogation.
Votre dialogue interne vous le prouve, vos attentes vous mettent au sol, vous rejetez avant de l'être, chose très basique puisque vous employez là un de nos mécanismes de défense: la fuite avant d'être dans la douleur de se sentir une nouvelle fois abandonnée, oui une nouvelle fois.... En lien avec l'angoisse d'abandon initiale de vous, petit bébé.
Votre vie est une caisse de résonnance, votre présent appelle sans cesse dans vos actes et vos choix votre passé, toute cette zone d'ombre à mettre en exergue pour savoir QUI vous êtes réellement et vous libérer.

Seule la psychanalyse vous portera dans ces méandres car elle est la méthode d'analyse la plus puissante visant à creuser jusqu'au fond de notre inconscient pour cerner notre conscient, en partie du moins, et être plus légère.

Le temps de la cure analytique dépend de vos avancées, de vos prises de conscience, de vous. Aucun thérapeute ne peut en toute honnêteté vous donner un délai, ce serait mentir au patient dans ce travail de coureur de fond dont vous êtes MAITRESSE.
Une thérapie analytique est plus que recommandée, elle balisera votre chemin pour vous enlever votre chappe de plomb et vous donner les outils nécessaires,
Vous ne pouvez plus "être la parente de vous-même". C'est impossible.

Je vous souhaite de décharger votre colère, de continuer votre introspection vitale, de faire la paix avec vous-même, de transcender vos éprouvés actuels.

Je reste à votre écoute si vous en éprouvez le souhait. Je suis disponible en téléconsultation en France, outre-mer, expatriés, et assermentée par le gouvernement canadien. Je m'adapte donc aux décalages horaires si besoin.

Vous aurez mon profil sur mon site envoltoi.fr
Je suis en ligne sur résalib et psy net
mes consultations étant bookées jusqu'à fin mars; je garde toujours des créneaux d'urgence, dans ce cas contactez-moi sur ma boite mails bescaron@orange.fr ou par sms sur portable 06 42 82 35 61, je vous répondrai pour vous arranger au plus vite, avec toute ma sollicitude.

Prenez soin de vous, vous êtes une guerrière mais donnez-vous la force de sotir victorieuse de votre combat.

Très chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne en Psychothérapie
dipômée en Psychotraumatologie
maitre MSBR et PNL
Thérapeute TCC grande anxiété et stress post-traumatique

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

878 réponses

7920 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Vous avez apparemment suivi des thérapies qui vous ont informées sur les différents types de trouble de l'attachement, trouble dont vous reconnaissez souffrir. Pour autant vous semblez toujours fragilisée, aux prises avec des mécanismes de défenses qui vous freinent dans votre rapport à l'autre. C'est donc que vos difficultés n'ont pas été traitées.

L'annonce de votre adoption a été un choc, mais le sentiment d'insécurité était manifestement déjà présent. Alors oui, je ne peux que vous encourager à reprendre une thérapie.

Cependant la thérapie est un processus qui demande du temps, et on ne peut pas quantifier à l'avance le nombre de séances potentiellement nécessaires. Comprendre ce qui dans votre histoire a fait que vous vous êtes construite de cette façon demande du temps, de même il faut du temps pour déconstruire vos schémas et vos mécanismes pour en reconstruire d'autres, pour vous permettre d'acquérir votre propre sécurité affective, une sécurité affective qui vous permettre de pacifier vos relations aux autres.
Trouvez le ou la thérapeute qui vous convient, et vous pourrez cheminer ensemble.

En réparant vos failles vous parviendrez à gérer vos émotions trouverez la voie de l'apaisement.

Restant à votre écoute.

Agnès FAVARD
Psychopraticienne

consultations en ligne et en cabinet

Agnes Favard Psy sur Marseille

179 réponses

469 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Vous semblez avoir subi de nombreuses blessures depuis l'enfance. Vous nous parlez de rejet, d'humiliation, d'abandon, d'injustice... Avec tout cela vous êtes construite seule et vous avez aujourd'hui beaucoup de mal à tisser des relations saines et solides.
Vous venez d'apprendre que vos parents ne sont pas vos parents biologiques et vous vous sentez soulagée mais aussi choquée et en insécurité.
Je vous encourage à vous faire accompagner par un thérapeute pour apaiser vos souffrances et vous diriger vers une vie plus épanouie.
Il n'ya pas de recette magique ni de nombres de séances prédéfinies, tout cela est pour vous et dépendra de vous.
Je vous souhaite de trouver rapidement l'apaisement.

Bien à vous,
Clarisse Fiorio
Psychopratienne
Thérapie de couple
Sexothérapie

Clarisse FIORIO Psy sur Bourg-lès-Valence

57 réponses

228 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2023

Je comprends que cette découverte sur vos origines ait suscité des émotions complexes, mêlant choc, colère, et une certaine insécurité. Il est louable que malgré ces défis, vous ayez réussi à vous reconstruire et à vous épanouir dans votre vie actuelle.

La blessure profonde du rejet, de l'humiliation, de l'injustice, et de l'abandon est une charge émotionnelle importante. Le fait de rejeter avant d'être rejetée ou de vous attacher à des personnes inaccessibles reflète souvent des mécanismes de défense liés à ces blessures. Les thérapies que vous avez suivies montrent votre engagement envers votre bien-être émotionnel, mais il semble qu'il y ait encore des aspects à explorer.

La gestion de votre attachement anxieux ambivalent évitant est une étape cruciale pour établir des relations épanouissantes. Une approche thérapeutique telle que la Gestalt thérapie intégrative peut vous aider à explorer en profondeur ces schémas, à comprendre leurs origines, et à développer des stratégies pour les modifier.

Quant à la question de vos origines biologiques, il est compréhensible que cela puisse susciter des interrogations et des sentiments d'insécurité. La thérapie peut être un espace sûr pour explorer ces questions identitaires et pour vous aider à intégrer ces nouvelles informations à votre compréhension de vous-même.

En ce qui concerne la fréquence des séances, cela dépend beaucoup de vos besoins individuels. Certains trouvent bénéfique de participer à des séances hebdomadaires au début, tandis que d'autres peuvent préférer des séances moins fréquentes. C'est une décision qui peut être ajustée en fonction de vos progrès et de vos besoins.

Il est encourageant de constater que vous êtes la maîtresse de votre vie et que vous avez réussi sans l'aide de vos parents adoptifs. Si vous ressentez le besoin de travailler sur vos sentiments d'insécurité, de colère, et d'anxiété, la poursuite d'une thérapie avec un professionnel qualifié pourrait être un excellent moyen de soutien.
Cependant, le paradoxe ici est que tout en affirmant votre indépendance, vous ressentez une forme d'insécurité et d'anxiété dans vos relations. Cela pourrait être lié à la difficulté d'admettre ou d'accepter une certaine forme d'interdépendance dans le cadre d'une relation amoureuse.

Une relation épanouissante nécessite souvent une certaine dose d'interdépendance, où chacun peut être autonome tout en partageant des moments, des émotions et des expériences avec l'autre. Reconnaître que l'interdépendance n'est pas une faiblesse, mais plutôt une force, peut contribuer à créer des liens plus profonds et plus enrichissants.

Dans le processus thérapeutique, nous pourrions explorer ensemble comment concilier cette autonomie que vous avez construite avec la possibilité d'accueillir une connexion émotionnelle et une interdépendance saine dans vos relations intimes. Cela peut impliquer de travailler sur la confiance, sur la gestion des peurs liées à l'abandon, et sur la création de nouvelles narratives autour de la vulnérabilité et de l'intimité.

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez discuter davantage de la possibilité d'un accompagnement thérapeutique ou si vous avez des questions spécifiques. Je suis là pour vous soutenir dans votre cheminement vers le bien-être émotionnel.

Prenez soin de vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien

Laurent Farret Psy sur Nantes

182 réponses

1921 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2023

Je comprends que cette découverte sur vos origines ait suscité des émotions complexes, mêlant choc, colère, et une certaine insécurité. Il est louable que malgré ces défis, vous ayez réussi à vous reconstruire et à vous épanouir dans votre vie actuelle.

La blessure profonde du rejet, de l'humiliation, de l'injustice, et de l'abandon est une charge émotionnelle importante. Le fait de rejeter avant d'être rejetée ou de vous attacher à des personnes inaccessibles reflète souvent des mécanismes de défense liés à ces blessures. Les thérapies que vous avez suivies montrent votre engagement envers votre bien-être émotionnel, mais il semble qu'il y ait encore des aspects à explorer.

La gestion de votre attachement anxieux ambivalent (Ambivalent = dépendant+évitant) est une étape cruciale pour établir des relations épanouissantes. Une approche thérapeutique telle que la Gestalt thérapie intégrative peut vous aider à explorer en profondeur ces schémas, à comprendre leurs origines, et à développer des stratégies pour les modifier.

Quant à la question de vos origines biologiques, il est compréhensible que cela puisse susciter des interrogations et des sentiments d'insécurité. La thérapie peut être un espace sûr pour explorer ces questions identitaires et pour vous aider à intégrer ces nouvelles informations à votre compréhension de vous-même.

Il est encourageant de constater que vous êtes la maîtresse de votre vie et que vous avez réussi sans l'aide de vos parents adoptifs. Cependant, si vous ressentez le besoin de travailler sur vos sentiments d'insécurité, de colère, et d'anxiété, la poursuite d'une thérapie avec un professionnel qualifié pourrait être un excellent moyen de soutien.
Car, le paradoxe ici est que tout en affirmant votre indépendance, vous ressentez une forme d'insécurité et d'anxiété dans vos relations. Cela pourrait être lié à la difficulté d'admettre ou d'accepter une certaine forme d'interdépendance dans le cadre d'une relation amoureuse.

Une relation épanouissante nécessite souvent une certaine dose d'interdépendance, où chacun peut être autonome tout en partageant des moments, des émotions et des expériences avec l'autre. Reconnaître que l'interdépendance n'est pas une faiblesse, mais plutôt une force, peut contribuer à créer des liens plus profonds et plus enrichissants.

Dans le processus thérapeutique, nous pourrions explorer ensemble comment concilier cette autonomie que vous avez construite avec la possibilité d'accueillir une connexion émotionnelle et une interdépendance saine dans vos relations intimes. Cela peut impliquer de travailler sur la confiance, sur la gestion des peurs liées à l'abandon, et sur la création de nouvelles narratives autour de la vulnérabilité et de l'intimité.

En ce qui concerne la fréquence des séances et le nombre des séances, il est essentiel de voir la thérapie comme un espace de croissance et de développement qui ne peut être quantifier. De nombreux facteurs entrent en compte, dont votre implication et vos résistances. Ce qui va avoir de l'impact sur vos changements intérieurs, c'est la qualité de la relation que vous allez établir avec votre thérapeute. Une fois la relation établie, le rythme des séances peut être ajusté en fonction de vos progrès et de vos besoins.


N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez discuter davantage de la possibilité d'un accompagnement thérapeutique ou si vous avez des questions spécifiques. Je suis là pour vous soutenir dans votre cheminement vers le bien-être émotionnel.

Prenez soin de vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien
Accompagnement humaniste pour le bien-être mental, émotionnel, et relationnel
Individuel et de couple en présentiel (79) et en ligne partout dans le monde*
*(langue française uniquement).

Laurent Farret Psy sur Nantes

182 réponses

1921 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 DÉC. 2023

Je comprends que cette découverte sur vos origines ait suscité des émotions complexes, mêlant choc, colère, et une certaine insécurité. Il est louable que malgré ces défis, vous ayez réussi à vous reconstruire et à vous épanouir dans votre vie actuelle.

La blessure profonde du rejet, de l'humiliation, de l'injustice, et de l'abandon sont autant de charges émotionnelles lourde à porter. Le fait de rejeter avant d'être rejetée ou de vous attacher à des personnes inaccessibles reflète souvent des mécanismes de défense liés à ces blessures. Les thérapies que vous avez suivies montrent votre engagement envers votre bien-être émotionnel, mais il semble qu'il y ait encore des aspects à explorer.

La gestion de votre attachement anxieux ambivalent (Ambivalent = dépendant+évitant) est une étape cruciale pour établir des relations épanouissantes. Une approche thérapeutique telle que la Gestalt thérapie intégrative peut vous aider à explorer en profondeur ces schémas, à comprendre leurs origines, et à développer des stratégies pour les modifier.

Quant à la question de vos origines biologiques, il est compréhensible que cela puisse susciter des interrogations et des sentiments d'insécurité. La thérapie peut être un espace sûr pour explorer ces questions identitaires et pour vous aider à intégrer ces nouvelles informations à votre compréhension de vous-même.

En ce qui concerne la fréquence des séances, afin que cela soit efficace pour vous la question est plutôt à quel point êtes vous prête à vous engager envers vous-même. Une thérapie est sans nul doute un investissement notable financièrement et temporellement. De plus avec le plus grand sérieux, il est impossible de vous dire combien de séances vous serons nécessaire.

La thérapie ne devrait pas s'envisager de cette manière, ce n'est pas une affaire de quantité. C'est une relation thérapeutique authentique qui vous sera bénéfique et pour commencer il va falloir la créer avec votre thérapeute. Il va falloir que la confiance réciproque s'installe, que vous puissiez être libre de vous exprimer dans toute votre sincérité, sur tous les sujets, surtout les plus douloureux, afin d'aller chercher au fond de vous ce dont vous avez besoin.

Aucun thérapeute ne peut faire cela pour vous, il ou elle ne peut que vous accompagner sur le chemin, mais en aucun cas le parcourir à votre place. Vous ne nous dites pas quel est votre age, mais une chose est sure : c'est le temps que vous avez mis à vous construire telle que vous êtes aujourd'hui. Si vous venez vers nous, c'est que quelque chose vous pousse à vous connaître vous-même. Vous semblez sentir que cette colère en vous n'est pas saine et qu'il serait bon de la transformer de manière créative.
Tout cela prend du temps et demande engagement et patience envers vous-même. Alors je ne vous mentirais pas avec de fausses promesses, il n'y a pas de baguette magique et tout changement et un processus qui a besoin de temps.

Cependant, il est encourageant de constater que vous êtes maîtresse de votre vie et que vous avez réussi sans l'aide de vos parents adoptifs. Pour autant, je pourrais également ressentir, une immense solitude dans vos propos. Vous êtes à raison fière de vos exploits et en même temps, j'ai le sentiment que vous n'avez personne avec qui les partager et qui puisse vous renvoyer ce sentiment de fierté. C'est là me semble t'il qu'intervient votre colère, comme pour dire à la face du monde, "Je n'ai pas besoin de vous". C'est une attitude qui peut se comprendre et qui en retour, dans l'isolement qu'elle implique, est très insécurisante et anxiogène.

Si vous ressentez le besoin de travailler sur vos sentiments d'insécurité, de colère, et d'anxiété, la poursuite d'une thérapie avec un professionnel qualifié pourrait être un excellent moyen de soutien.

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez discuter davantage de la possibilité d'un accompagnement thérapeutique ou si vous avez des questions spécifiques. Je suis là pour vous soutenir dans votre cheminement vers le bien-être émotionnel.

Prenez soin de vous,

Laurent FARRET

Laurent Farret Psy sur Nantes

182 réponses

1921 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2023

Bonjour,

Je ressens la complexité et l'intensité émotionnelle de votre situation, et je tiens à vous exprimer ma compréhension et ma disponibilité pour vous accompagner dans votre cheminement. En tant que psychologue transpersonnel, je comprends que la découverte de l'identité biologique peut être un processus émotionnellement chargé, mêlant choc, colère, et une gamme étendue d'émotions.

Il est significatif que vous ayez réussi à vous reconstruire malgré les défis liés à votre passé. Votre prise de conscience quant à la toxicité de l'environnement familial est une étape cruciale vers la guérison. La blessure du rejet, de l'humiliation, de l'injustice et de l'abandon peut laisser des marques profondes, et il est tout à fait compréhensible que ces expériences influent sur vos relations actuelles.

Vous avez déjà entrepris des thérapies, ce qui est une démarche positive. La reconnaissance de votre attachement anxieux ambivalent évitant est un pas vers la compréhension de vos mécanismes de défense. Cependant, il semble que des sentiments d'insécurité et de colère persistent, générant parfois de l'anxiété.

En tant que psychologue transpersonnel, je propose une approche holistique qui prend en compte toutes les dimensions de l'être. Une thérapie pourrait être bénéfique pour explorer davantage ces émotions(grâce aux EMC), comprendre leurs racines profondes, et développer des stratégies pour les apaiser. Le nombre de séances dépendra de votre progression et de vos besoins individuels. La thérapie transpersonnelle vise à favoriser la croissance personnelle et la transformation intérieure, offrant un espace sécurisé pour explorer votre identité et trouver des réponses à vos questions.

Si vous le souhaitez, nous pourrions planifier une rencontre initiale pour discuter de vos préoccupations et déterminer la meilleure approche thérapeutique pour vous. Rappelez-vous que vous n'êtes pas seule dans ce parcours, et il est courageux de chercher de l'aide pour comprendre et guérir.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions supplémentaires ou si vous souhaitez discuter davantage de la manière dont je pourrais vous accompagner.

Bien à vous,
Majda Gaillourdet
Psy Transpersonnel

Majda Gaillourdet Psy sur Bernes-sur-Oise

8 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Oui quel choc d'apprendre cela si tardivement... Alors que cela aurait été si simple que l'on vous parle naturellement dès votre arrivée dans la famille.
Et en même temps il est fort probable qu'une partie de vous étiez déjà informée, parce que le tout petit enfant capte et ressent tout ce qui se passe autour de lui. Le bébé est fusionnel avec sa mère in utero, il reçoit ses émotions comme si c'étaient les siennes. Dans les premiers mois de vie l'enfant ne fait pas de distinction entre lui et l'autre et lorsqu'il est séparé de sa mère cela engendre une grande blessure d'abandon.
Avant votre adoption vous avez probablement été accueillie dans une pouponnière ou un établissement transitoire. Et dans ce cas vous avez été portée de bras en bras, vous avez dû vous suradapter pour survivre. Jusqu'à ce que cela se stabilise avec vos parents adoptifs.
Vous n'avez pas de souvenirs conscients mais votre corps se souvient...

S'il y avait eu des mots, de la transparence, cela vous aurait permis de mieux vous reconstruire. Alors que là vous avez du ressentiment envers vos parents adoptifs qui ont manqué de clarté et d'authenticité. Je fais l'hypothèse que cette absence d'authenticité a engendré de l'insécurité, si l'on vous a caché vos origines, que vous a t-on caché d'autre ? Qu'est-ce qui n'a pas pu se dire ? Y aurait-il d'autres histoires cachées ? Indicibles ?...

Vous demandez que faire pour apaiser votre anxiété, que faire de votre colère. Il y a plusieurs pistes, la CNV (Communication Non Violente) permet de faire tout un chemin d'accueil et de compréhension de la colère. Les constellations familiales sont une autre piste pour ré-harmoniser le système familial que vous ayez des informations sur votre origine ou pas, cela se fait symboliquement.
Et plein d'autres outils psychothérapeutiques pourraient vous apporter de l'apaisement.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1848 réponses

2043 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 DÉC. 2023

La découverte de ces profondes révélations sur vos origines peut susciter un tumulte d'émotions, et vos schémas d'attachement complexes révèlent l'impact durable de votre éducation.
Votre capacité à créer une vie indépendante est louable, mais les blessures non résolues se manifestent dans votre style d'attachement anxieux, ambivalent et évitant. Le mélange de colère, d'insécurité et d'anxiété est une réponse naturelle au profond changement d'identité que vous vivez.
Couper tous les liens avec nos parents conduit toujours à des expériences bizarres, l'objectif étant de trouver la bonne dose. Ce sentiment d'attachement évitant peut également être lié au fait d'être un enfant adopté, les expériences que nous avons vécues dans notre jeune âge restent ancrées dans notre inconscient et jouent le rôle de mécanismes de défense.

Considérez la thérapie non pas comme un signe de faiblesse, mais comme une exploration courageuse de votre paysage émotionnel. La thérapie peut vous offrir un espace de soutien qui vous permettra de faire face à ces sentiments, de démêler les couches complexes de votre dynamique d'attachement et de favoriser des liens plus sains. Il ne s'agit pas d'avoir besoin de parents ; il s'agit de comprendre l'impact et de trouver une voie pour aller de l'avant. Il n'existe aucun moyen de vous donner un nombre de séances, car il s'agit de processus très subjectifs, propres à chaque individu.

Dans mon cabinet, j'offre une première consultation gratuite pour explorer comment nous pouvons collaborer sur votre chemin de découverte de soi et de guérison. Nous allons plonger dans vos émotions et vous donner les moyens de façonner un avenir fondé sur la résilience et la connexion authentique.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

760 réponses

2534 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Merci de votre témoignage et la réponse à votre question pour moi est oui !
En dépit des trésors de résilience que vous avez pu développer seule, pour ne pas sombrer et continuer à vous développer tout en vous protégeant, semblent atteindre leur limites.
Vous n'en êtes pas responsables, les mécanismes de défense, sont des mécanisme de compensation qui permettent de s'adapter "avec les moyens du bord" mais qui finissent par "coûter très cher" lorsqu'ils sont utilisés de façon systématique, comme une béquille pour tenir le coup. Le sentiment d'insécurité dont vous parlez laisse à penser que vos défenses commencent à être débordées. C'est pourquoi, je vous recommande d'entreprendre un travail thérapeutique, pour trouver de nouvelles façons de développer des relations plus épanouissantes à votre expérience de vie, à retrouver une "base de sécurité" suffisante pour vous épanouir à nouveau comme vous le méritez.
Le choix de votre praticien(ne) sera déterminant pour créer cette relation de confiance et de stabilité en vous au travers de la personne que vous aurez choisi.

Je reste à votre écoute avec attention et bienveillance

Xavier Dubouch
Psychopraticien Gestalt-thérapeute
Présentiel et à distance

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

503 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Votre mécanisme de défense, que vous décrivez comme un attachement anxieux ambivalent d'évitement, semble être le résultat direct de vos expériences passées avec vos parents adoptifs et le fait de rejeter les autres avant d'être rejetée, ou de vous attacher à des personnes injoignables s'apparente à des stratégies de protection que vous avez développées en réponse à la douleur et à l'insécurité éprouvées dans votre enfance.

Le fait que vous ayez réussi à vous éloigner et à reconstruire votre vie dans un autre pays témoigne de votre force et de votre résilience. Il me semble que vous avez une capacité remarquable à vous auto soutenir et à avancer dans la vie malgré les obstacles, et votre détermination à vous concentrer sur le présent et sur vos réussites est également louable.

Cependant, vos sentiments d'insécurité et de colère, ainsi que les moments d'anxiété que vous vivez, indiquent qu'il reste encore des aspects à explorer et à guérir en vous. Bien que votre dialogue intérieur vous aide à vous apaiser, il est possible que vous évitiez inconsciemment de traiter certaines émotions profondes.

Dans ce contexte, une analyse me semble être une option très bénéfique pour travailler sur vos blessures liées au rejet, à l'humiliation, à l'injustice et à l'abandon, et ainsi dénouer petit à petit ce qui vous entrave.

Quant au nombre de séances nécessaires, cela dépend entièrement de votre parcours individuel et de vos besoins spécifiques. La thérapie est souvent un processus continu, et son efficacité dépend de la profondeur des problèmes abordés et de votre engagement envers le processus de guérison.

Avec toute ma bienveillance,

Lucas Bielli
Psychanalyste

Lucas Bielli Psy sur Grabels

17 réponses

11 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2023

Bonjour,

Vous êtes bouleversée et en colère après cette annonce et c'est tout à fait logique.

L'accueil de nos émotions n'est pas quelque chose que nous apprenons à faire dans notre société et cela peut empêcher d'avancer, se sentant piéger dans des fonctionnements qui se répètent et qui abîment de plus en plus l'estime de soi.

Comment les recevoir, les laisser s'exprimer? Comment agir différemment pour se sentir apaisée?
C'est ce que la thérapie brève et stratégique selon le modèle de PALO ALTO, que je pratique, propose.

Le nombre de séances ne peut pas être défini au préalable mais votre objectif, oui, et il est indispensable.
Le changement peut intervenir rapidement si vous êtes prête à mettre en place des stratégies différentes.

Je reste à votre disposition.

Prenez soin de vous.

Anne-Claire.

Anne-Claire RANNOU Psy sur Lanester

3 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

En effet, n’hésitez pas à vous faire aider pour retrouver cette confiance en l’autre indispensable dans toute relation sociale (qu’elle soit amicale ou amoureuse). Il est difficile de vous dire combien de temps durera la thérapie, cela dépend de chacun, mais aussi du professionnel et de sa méthodologie.
Le plus important est vraiment de faire cette démarche pour réussir à dépasser ces traumatismes du passé et vivre enfin votre vie de façon bien plus sereine.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3253 réponses

3170 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina.

Merci de votre témoignage, qui m'a beaucoup touchée. Votre colère et votre désarroi sont parfaitement compréhensibles.
Vous posez la question d'une thérapie à ce stade de votre vie, sachant que vous avez déjà suivi plusieurs thérapies. Compte tenu de cet élément nouveau, bien sûr qu'une thérapie me paraît nécessaire, car lors de vos précédentes thérapies vous ignoriez ce fait, et forcément cela ne pouvait que conduire à quelque chose d'incomplet. On ne peut jamais dire à l'avance combien de temps prendra une thérapie, cela dépend de chacun, mais c'est toujours un parcours nourrissant pour soi.

Je peux sentir votre résilience, mais même si vous nourrissez un dialogue intérieur que vous pensez rassurant, un thérapeute est une personne qui va vous aider à consolider ce dialogue, car toute seule, cela est trop difficile. Un thérapeute vous aide à voir des choses que seule vous ne pouvez réaliser. Et c'est pourquoi vous répétez des schémas de liens avec des personnes qui vous font finalement souffrir.

Par ailleurs, même si vous avez l'impression de ne pas avoir besoin de vos parents, il est important de décrypter l'impact qu'ils ont eu sur vous et c'est le point de départ pour construire un chemin de vie qui vous soit vraiment propre, et souhaité, et pas un chemin par défaut comme celui que vous semblez décrire.

Si vous voulez échanger lors d'un premier entretien, je suis à votre disposition. Je reçois à Marseille et en vision-conférence.

Valérie Bureau
Gestalt praticienne

Valérie Bureau Psy sur Marseille

2 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina

Vous nous décrivez une situation qui pèse sur votre vie, colère, insécurité, difficulté pour s'attacher, sentiment d'injustice.
Vous le faite avec courage et une grande lucidité.
Travailler ces points dans un parcours thérapeutique permettrait qu'ils soient moins pesant sur votre vie, qu'ils se dissolvent. Assurément vous gagneriez en confort de vie.

Il ne s'agit pas de retrouver qui sont vos parents mais qui vous êtes, quelles sont les compétences qui vous permettent de traverser votre vie et votre situation, d'apaiser votre colère et ce sentiment d'injustice.

Vous avez suivi diverses thérapies sans qu'elles vous soient totalement profitables, ce n'est pas grave tant une thérapie est une rencontre entre un patient, un thérapeute et une approche. Je me permettrais de vous conseiller l'approche narrative (renseignez-vous à son sujet) ce peut être une bonne indication pour votre situation, parce qu'elle place au cœur de ses préoccupations le concept d'identité narrative. Si cette approche vous tente, je peux vous accompagner si vous le désirez.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

338 réponses

158 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina,

Plusieurs réflexions me viennent à la lecture de votre témoignage très touchant.

D’abord j’ai le sentiment que vous avez déjà fait un travail important qui vous a permis de comprendre comment la relation avec vos parents adoptifs vous conduisait aujourd’hui à certaines difficultés dans l’établissement et le maintien de liens affectifs épanouissants. Comme vous le dites très clairement cela « a ancré en vous un mécanisme de défense infaillible » et effectivement la petite fille que vous étiez, a, à juste titre, mis en place des moyens de se protéger le plus possible contre des blessures de rejet, d’abandon et d’humiliation.

Toutefois, il me semble que vous exprimez aussi en filigrane l’envie de pouvoir disposer aujourd’hui d’autres ressources psychiques et de trouver plus d’épanouissement et de sécurité dans vos relations. Et fort probablement, même si vous avez compris intellectuellement comment se sont mis en place certains de vos fonctionnements (« rejeter avant d’être rejetée, s’attacher à des personnes injoignables ») vous ne parvenez pas encore à les modifier dans la réalité (et peut-être vous dites-vous souvent «j’ai compris d’où ça vient mais c’est plus fort que moi » car effectivement émotionnellement les mêmes blessures réveillent toujours les mêmes réactions et c’est à ce niveau-là qu’il est nécessaire de pouvoir « faire bouger les lignes »).

Aussi je pense sincèrement qu’une thérapie pourrait vous aider à « réparer » ces blessures d’attachement et vous aider à nouer des liens beaucoup plus sécurisants et épanouissants. Une thérapie dite « intégrative » serait à mon sens la plus adaptée pour vous. Je travaille pour ma part avec l’ICV (Intégration du cycle de vie) qui fait partie de ce type de thérapie qui travaille en profondeur sur les difficultés nées d’un attachement insécure.

J’entends aussi le profond bouleversement engendré par la découverte récente concernant vos parents adoptifs. Cela vient toucher à votre identité et le sentiment d’insécurité que vous évoquez est compréhensible car une partie de l’histoire qui vous avait été contée, votre histoire, était falsifiée. Je me demande même si cela ne réveille pas aussi à plusieurs niveaux le sentiment d’abandon.

Donc, là aussi, je pense qu’une thérapie pourrait vous permettre de faire face à ces nouvelles interrogations et au sentiment d’insécurité et d’anxiété qu’elles engendrent.
Il est compliqué de pouvoir vous répondre sur la durée de cette thérapie mais il est clair qu’elle devra surtout respecter votre rythme et vos possibilités : j’entends en effet qu’une partie de vous a appris à ne se reposer que sur elle-même et il n’est donc sûrement pas toujours évident pour vous d’accepter d’être soutenue et aidée dans votre cheminement. Mais le témoignage que vous vous avez livré ici est déjà un pas important.

Prenez bien soin de vous,
Je reste à votre disposition,
Bien à vous

Marie France LORIOD
Psychologue clinicienne
Thérapies en visio (notamment ICV / Intégration du cycle de vie)

Marie-France LORIOD Psy sur Charenton-le-Pont

1 réponse

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina,
Vous découvrez à l’âge adulte que vous vos parents vous ont adoptée.
Par ailleurs, vous évoquez un attachement difficile avec ces parents adoptifs, en raison de maltraitances de leur part, ce qui rend difficile de nouvelles relations affectives, notamment pour ce qui concerne une vie de couple.
Il me semble que vous vous faites du mal à cause d’une confusion autour du concept de « parents ». (On ne devrait d’ailleurs jamais utiliser le terme de parents « biologiques », car cela crée de la confusion et de la division).
Ce qu’il vous faut comprendre c’est que parent « idéal » est en réalité un 3 en 1. C’est-à-dire qu’il faut remplir 3 rôles :
- Géniteur/génitrice
- Père et mère
- Papa et maman
Le premier rôle est le plus facile, le plus bref et le plus aléatoire. C’est la Vie qui choisit de passer à travers un corps féminin, avec l’aide de spermatozoïdes masculins, pour mettre un enfant au monde.
Le second est assumé par les personnes qui reconnaissent l’enfant à la naissance ou peu après, quelle que soit sa provenance biologique (adopté ou non). Ils lui donnent un mom et le font entrer dans une lignée familiale. Ils en font leur héritier et en sont responsable devant la loi jusqu’à sa majorité. Ils ont un devoir d’éducation et de protection qui leur octroie une autorité parentale.
Le troisième rôle consiste à l’engagement affectif vis-à-vis de l’enfant, pour l’aimer et le soutenir dans son développement et dans ses besoins psychiques et physiologiques.
Il est très rare d’avoir ces 3 rôles réunis en 2 seuls personnes. Dans votre cas vos géniteurs, pensant bien faire, ont décidé de vous confier à d’autres personnes qui seraient en mesure d’assumer les 2 autres rôles. Ce sont donc eux et eux seuls qui ont assumé le rôle de Père et Mère et sont devenus vos « parents » devant la loi.
Apparemment, il semble qu’ils n’aient pas été en mesure d’être un papa et une maman bientraitants. Cela dit sans doute de leur propre parcours de vie.
Il serait cependant intéressant de regarder si la Vie a mis sur votre chemin d’autres personnes qui ont pu être à cette place de maman ou de papa (une grand-mère, une tante ou un oncle, une marraine, un professeur, ou autre…).
Si cet attachement insécure a pu vous mettre en difficulté dans vos relations affective d’adulte, ce qui a pu aussi accentuer votre difficulté c’est le rejet que vous semblez faire de vos parents adoptifs. Les rejeter c’est vous rejeter vous-même, et on ne peut se construire sainement dans le rejet.
Il y a donc pour vous un travail de triple acceptation à faire : accepter que la Vie soit passée par une génitrice inconnu et un géniteur inconnu (remercier symboliquement vos géniteurs pour la transmission de la Vie), accepter l’adoption par d’autres personnes, vos parents, que vous n’êtes pas obligée d’aimer ni de côtoyer à l’âge adulte s’ils sont maltraitants (mais remercier symboliquement ces parents adoptifs à minima, car grâce à eux vous êtes encore en vie aujourd’hui), et accepter qu’ils n’aient pas su être un papa et une maman bientraitants, en voyant si la Vie a mis sur votre trajet d’autres personnes aimantes.
Soyez certaine que si vous êtes venue au monde (quelles que soit les modalités) c’est que la Vie au voulu que vous soyez là et que vous y avez votre place !

Une psychothérapie vous aiderait à cheminer à travers tout cela.
Quand au nombre de séance, cela est impossible à déterminer à l'avance et dépend de votre rythme de progression.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative d’EmètAnalyse, Thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel
(Visio consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1835 réponses

2613 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina
Assurément vous avez une force en vous qui vous a permis d’affronter les problèmes cependant malgré des thérapies, vous avez toujours un sentiment d’insécurité, de colère qui provoque de l’anxiété. Les blessures de rejet, d’humiliation, d’injustice, d’abandon sont toujours encore très vives à l’intérieur de votre cœur. Ce n’est qu’en retrouvant les faits concrets qui ont mis toutes ses blessures à l’intérieur de vous, en acceptant le passé, en enlevant les culpabilités potentielles liées aux événements vécus et en verbalisant sur chaque émotion que vous pourrez enfin trouvé la sérénité. Plus vous êtes prête à regarder la vérité en face alors plus le nombre de séances diminue. Des émotions telles que celles que vous avez à l’intérieur de votre cœur ne peuvent se soigner qu’en acceptant les choses telles qu’elles se sont passées et en regardant la vérité en face alors seulement elles pourront disparaître. C’est tout le contraire de les canaliser, de les gérer et de les étouffer ou de les ignorer … parce que dans ces cas-là les émotions se cachent et resurgissent à un importe quel moment.
Toutes les souffrances que nous vivons adultes sont issues de blessures émotionnelles d’enfance qui saignent encore et donc elles dictent tous nos comportements aujourd’hui, tous nos choix, toutes nos pensées… Ces blessures sont générées par des événements douloureux que nous avons vécus quand nous étions enfants qui ont laissé des émotions dans notre cœur nous empêchant à cause de certains trop douloureux, d’avancer … Ce n’est qu’en retrouvant l’origine de la souffrance, en la soignant que la cicatrisation reprendra son chemin et classera ces événements douloureux dans la mémoire des souvenirs. C’est logique !
Bien à vous
Mme Dominique Armandine GRAF-LAPEYRE
psychologue clinicienne
thérapeute en cicatrisation des blessures émotionnelles
consultations en visio et présentiel sur Montpellier

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

280 réponses

538 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2023

Bonjour Amina,
Votre message est très touchant. Vous semblez avoir vécu des évènements douloureux, vous venez d'apprendre une importante nouvelles sur vos parents et on sent chez vous une grande force, une réelle volonté d'avancer et de faire face.
Pour répondre à votre question, avez-vous besoin d'une thérapie, c'est à vous d'en décider. Si vous ressentez une réelle souffrance intérieure, un malaise profond qui vous empêche d'être bien dans votre vie et dans vos relations aux autres, alors oui une thérapie sera utile. La thérapie est utile si vous ressentez un réel besoin d'aide et si vous avez une réelle demande à formuler à votre thérapeute.
Vous semblez avoir parcouru un long chemin intérieur qui vous permet d'être, à certains moments, votre propre parent intérieur. Cependant vous continuez de ressentir de l'insécurité et de la colère. Il y a une partie de vous qui se sent en insécurité. cette partie de vous a besoin d'être accueillie, écoutée et ressentie afin que vous puissiez prendre vous même soin d'elle. Il y a des techniques thérapeutiques pour cela. N'hésitez pas à vous faire aider.
Je reste à votre écoute.
Bien à vous
Philippe MATHIAS
Psychopraticien
Praticien en Psychosynthèse
Toulouse

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

182 réponses

98 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 DÉC. 2023

Bonjour,
la relation thérapeutique peut être justement d'une grande d'aide pour apprendre à développer une relation sécure et la maintenir dans la durée. De ce fait, j'aurais tendance à vous répondre oui. Il faudra du temps pour apprendre à tisser un lien de confiance, en douter puis le retrouver etc... Et vous, est-ce que vous vous sentez prêtes à accepter d'être accompagné par un(e) psychologue clinicien(ne)?

Prenez-bien soin de vous
Mme Elsa Banik
Psychologue clinicienne et Art-thérapeute

Elsa Banik Psy sur Toulouse

11 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 DÉC. 2023

Bonjour Amina.
Je vois deux souffrances importantes dans ce que vous exprimez : la première, celle de cette découverte qui vient ébranler des certitudes que vous avez toujours eues. La seconde est ce passé de maltraitances, d'injustices, et même d'humiliations avec lequel vous avez été contrainte de vous construire. Pour ne rien arranger, ces deux souffrances peuvent s'entremêler : la relation avec une personne maltraitante est nécessairement complexe, et voilà une nouvelle qui vient réinterroger ce lien en profondeur!
Vous vous questionnez sur l'utilité d'une thérapie, et je vois que vous êtes déjà bien documentée sur le sujet : vous avez déjà suivi plusieurs thérapies, et vous utilisez le terme d'attachement anxieux ambivalent évitant qui est un terme technique, signe que vous avez beaucoup travaillé, concrètement, sur vos interrogations.
Je rejoins les réponses précédentes : je pense qu'une thérapie pourrait vous apporter beaucoup. Impossible hélas de répondre sur le nombre de séances nécessaires : guérir de blessures de rejet, de maltraitances sur le long terme, demande généralement un travail long et en profondeur, même si le résultat fait généralement que ça vaut la peine de s'y engager.
Je peux vous proposer dans un premier temps de faire un bilan des thérapies déjà suivies. Qu'est-ce qui vous a aidé? Qu'est-ce qui au contraire a pu vous entraver? Qu'est-ce qui pourrait le mieux aider la personne que vous êtes maintenant? Les réponses à ces questions seront un premier pas pour mieux choisir un ou une thérapeute, voire une approche thérapeutique, c'est une étape extrêmement importante!
Je reste disponible via la messagerie du site, si vous le souhaitez, pour un échange peut-être plus spécifique pour identifier avec vous vos besoins en thérapie.
Grégoire Taconet
Psychopraticien en Approche Centrée sur la Personne
Disponible en cabinet à Lyon ou en visio

Grégoire Taconet Psy sur Lyon

44 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 DÉC. 2023

Bonjour Amina

Vous venez d'apprendre que les parents qui vous ont élevés ne sont pas vos parents biologiques. Cette nouvelle est extrêmement violente et doit être un choc pour vous. Je suis touchée et profondément désolée. Il y a inévitablement la colère de ne pas avoir été informée plus tôt. Une information qui vous appartient vous a été cachée. Et biensur l'absence totale de repères que cette nouvelle vous impose. Chacun a besoin de connaitre ses origines et son appartenance. Le fait de connaitre nos parents et leur histoire nous aide à nous connaitre nous-mêmes et à avoir plus de confiance en nous.
Aujourd'hui, vous pouvez biensur entamer un accompagnement qui vous permettra d'exprimer vos émotions et vos pensées liées à cette situation, vous aidera à revenir sur votre histoire, d'y mettre de la clarté, de lui redonner un sens. Peu à peu vous trouverez une nouvelle sécurité intérieure qui vous permettra d'avancer sereinement dans votre vie.
Le nombre de séances dépend biensur de votre rythme et vos besoins.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1210 réponses

2344 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 DÉC. 2023

Bonjour Amina !

Une telle découverte constitue forcément un choc important pour vous, choc qui peut être profondément déstabilisant sur le plan psychique . Mensonge et trahison sur une question essentielle, celle des origines !.
Cela provoque en vous de la colère mais en même temps et c’est normal de l’insécurité.

Nos parents , ceux en tout cas qui se sont occupés de nous, bien ou mal, ont été « nos premiers Dieux » Même s’ils ont pu être maltraitants, Ils ont été nos références, nos modèles inconscients, et nous ont permis de nous construire des repères et notre vision du monde.

Comment ne pas ressentir de l’insécurité quand tout s’effondre et qu’une information essentielle vient subitement faire effraction et change le sens de notre histoire ? Cela vous renvoie évidemment à d’autres questions, entre autres à savoir qui sont vos vrais parents.

Vous tentez de vous rassurer habilement par un discours intérieur de surface qui vous permet d’avoir le sentiment de garder la maîtrise des événements. Vous le dites d’ailleurs fort bien vous-même « je suis l’unique maîtresse de ma vie » mais je crains et à vrai dire" je sais" que ce discours même si bien sûr il vous aide n’est pas suffisant pour restaurer en vous un véritable sentiment de sécurité intérieure.

Vous avez pu construire et réussir des choses malgré tout dans la vie , ce qui témoigne d’une belle force de caractère, mais il y a des choses qui échappent à notre volonté parce qu’elles sont profondément ancrées en nous, c’est pourquoi vous avez fait plusieurs thérapies, et c’est tout à votre honneur de vouloir vous en sorti, mais le mal- être et les schémas relationnels répétitifs demeurent présents en vous et gâchent votre vie.

Compte tenu de votre histoire marquée par la maltraitance et de cette nouvelle brutale qui revient rebattre les cartes de votre histoire, je pense effectivement que vous avez besoin de suivre une thérapie qui vous permettra de faire un vrai travail en profondeur afin d’obtenir des résultats durables, sortir de la souffrance et gagner en « vivance », c’est-à-dire qui vous permettra de vivre une vie au plus près de votre désir et de votre être profond avec à la clé une vraie sécurité intérieure.

C’est ce que permet l’expérience unique de la psychanalyse, qui ne fait pas partie des thérapies brèves, mais qui ne prend pas forcément une éternité.

Il est d'ailleurs légitime de se poser la question du temps mais en psychanalyse, le temps c’est celui de l’inconscient et chacun avance à son rythme. Il est impossible de déterminer à l’avance le temps de la thérapie mais en général les patients ressentent un soulagement après quelques séances et à un peu plus long terme une vraie qualité de vie.

Cela demande c'est vrai une véritable implication car on n'a rien sans rien et ce chemin n'est sans doute pas pour tout le monde, mais apparemment vous ne manquez pas de détermination.

Je consulte à Lyon mais aussi à distance
Je reste votre écoute

Vous pouvez si vous le désirez me contacter par téléphone
ou prendre RV via ce site.

Bien à vous

Jean-Frédéric Blanchard
Psychanalyste, psychosomaticien

Jean-Frédéric Blanchard Psy sur Vénissieux

67 réponses

44 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 DÉC. 2023

Bonjour Amina,
Pour répondre à votre question si une thérapie serait recommandée, ma réponse est oui. Pas tant sur le fait que vous avez eu des parents non biologiques mais pour tout ce que vous évoquez, notamment sur les schéma d'abandon, de rejet, etc...
Une thérapie uniquement verbale n'aura que peu d'intérêt pour vous, d'ailleurs vous l'avez déjà expérimenté sans succès a priori...
Votre construction psychologique est bancale même si aujourd'hui, vous vous débrouillez très bien seule, mais il y a des failles affectives dues à des parents toxiques et maltraitants qui ont eu un impact dans votre construction et dans vos relations amoureuses à ce jour...

Je vous conseille donc une approche psychocorporelle (voir mon profil) qui permet de travailler sur le fond du problème avec des techniques de désensibilisation et retraitement des traumas.
Le nombre de séance ne peut être défini, c'est votre implication, la motivation et la confiance en votre thérapeute qui vous fera avancer.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5289 réponses

30150 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16000

psychologues

questions 12300

questions

réponses 132550

réponses