Comment créer un lien entre père et fille ?

Réalisée par ELBAMA · 26 juil. 2016 Parentalité

Bonjour,

Mon conjoint et moi sommes parents d'une petite fille de 5 ans.

A l'époque, je suis tombée enceinte sous contraception au cours de ma dernière année d'étude. Mon conjoint lui avait déjà obtenu son examen et entrait dans la vie active. J'avais 20 ans et lui 22 ans.

Lorsque l'on a appris que j'étais enceinte, nous avions clairement discuté des options envisageables.

Après quelques jours de réflexion, nous avions décidé de garder ce bébé et d'assumer d'être de jeunes parents. Dès les premiers temps, mon conjoint avait acheté biberons, bavoirs, chaussons......et autres accessoires qui l'avaient fait craquer.

Alors qu'au fil des mois, je rentrais à fond dans ma grossesse, à apprécier les premiers coups dans le ventre, et autres sensations inoubliables ; mon conjoint lui prenait ses distances. Pas avec moi, mais avec le futur bébé. Ayant commencé un nouveau travail et ne pouvant se libérer pour les examens médicaux, je me rendais à ceux ci toute seule. Il a juste assisté à la deuxième échographie où l'on a appris que nous allions avoir une petite fille. Lorsque je sortais de mes rdv, je l'appelais pour lui faire un compte rendu mais cela n'avait franchement pas l'air de l'intéresser. Puis est arrivé la naissance. Tout s'était bien passé. Il a était assez proche de moi pendant le travail. Lorsque Clara est née, il s'est occupé d'aller chercher ses affaires, de la prendre en photo lors de la pesée......

Je me suis donc dit à ce moment "c'est vrai qu'il n'ai pas évident pour les futurs papa de vivre la grossesse à fond, mais maintenant qu'elle est ici le lien va se créer" !!!

Malheureusement cela ne s'est pas passé ainsi. Mon conjoint "évitait" le plus possible de s'en occuper, il passait peu de temps avec elle.....

Aujourd'hui notre fille va bientôt fêter ses 5 ans. Son papa s'occupe d'elle quand je le lui demande, si il doit la garder une journée entière, pas de soucis, mais il ne saute pas de joie. Il est assez exigeant avec elle (pourtant elle est très sage, elle sait s'occuper toute seule, et est très autonome et dégourdie). Il me reproche souvent de ne pas être assez dure avec elle alors que son entourage proche (famille et bons amis) lui font quelques fois remarquer qu'il exagère un peu.

Du coup je suis proche de ma fille, on passe beaucoup de temps ensemble, et il m'arrive parfois de ne pas supporter l'autorité qu'il veut imposer.

Ce weekend nous avons eu une grande discution, et il m'a avoué que sa décision (lorsque je suis tombée enceinte) a été influencée par la mienne, et sachant que j'avais déjà avorté une fois, il avait peur qu'un deuxième m'anéantisse ou pire, me pose des problèmes plus tard pour retomber enceinte. J'ai été très choquée d'entendre cela, même si j'y avais déjà songé (mais c'est toujours difficile à entendre).....

Après en avoir parlé avec sa maman (car nous sommes très proches), elle m'a avoué avoir sentie son fils totalement perdu à ce moment là. Un jour sa mère a voulu appeler la mienne pour discuter de la situation, et mon conjoint avait dit à sa mère "oui appelle et voit comment on peut faire". Puis en discutant avec lui, elle a senti qu'il n'était pas bien.

Mon conjoint est quelqu'un qui se confie très peu et qui garde tout pour lui.


Aujourd'hui c'est dur pour moi de savoir cela dans le sens où je me sens fautive d'avoir imposée mon choix car ce n'était pas du tout mon intention.


Clara et son papa ne se font quasiment jamais de câlins (il ne l'est avec personne d'autre d'ailleurs), ils ne jouent pas beaucoup ensemble et cela m'attriste. Du coup j'ai tendance à compenser et à être câline deux fois plus avec elle.


J'ai comme le sentiment d'avoir imposée ma fille à mon nouveau compagnon, sauf que dans la situation actuelle mon compagnon est aussi le papa de ma fille.

Je ne sais pas comment faire pour qu'ils puissent créer un lien car mon conjoint n'a jamais développé le sentiment d'être papa. Il me l'a dit clairement "je sais pas ce que c'est d'être papa" !!!!


Pouvez vous me donner votre avis sur la situation ?


Je vous remercie d'avance.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 JUIL. 2016

Bonjour Aurélie,

Vous êtes devenus parents jeunes, alors que cela n’était pas prévu. Pendant la grossesse, vous avez commencé à devenir maman. C'est différent pour votre conjoint.

« On ne nait pas parent, on le devient » …. Mais chacun à sa façon et à son propre rythme. Il est parfois utile de se faire aider.

Votre petite Clara a maintenant 5 ans et si c’est aujourd’hui que vous vous tournez vers nous c’est suite à la discussion du week-end dernier. Vous dites très bien combien entendre les explications de votre conjoint est difficile pour vous.

Ce que votre conjoint vous a dit ne reflète pas forcément tout ce qu’il ressent et vous ne dites rien de ce qu’il ressent aujourd’hui. Certains pères ne savent pas comment investir leur paternité et ont peur. Il vous l’a dit « je ne sais pas ce que c’est qu’être père ». Votre conjoint, dont vous dites qu’il n’est pas câlin a peut-être également des difficultés à gérer ses rapports à l’affectif.

Si votre conjoint est d’accord, vous pourriez consulter, ensemble un thérapeute. Mettre des mots sur les ressentis de chacun, parler de votre vision de la parentalité en présence d’un tiers qui saura vous accompagner peut vous aider à construire votre co-parentalité. Ce sera aussi l’occasion pour vous de faire le point sur votre couple. Vous êtes des parents mais vous êtes aussi un homme et une femme qui s’aiment.

Je reste à votre disposition. N’hésitez pas à me contacter directement.

Bien cordialement

Nathalie Delmotte

Nathalie Delmotte Psy sur Châteauneuf-Grasse

152 réponses

669 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2017

Bonjour Aurélie,
Je réponds peut être un peu en retard à votre post, d'autan plus que mes confrères et consoeurs vous ont déjà convenablement et sagement répondu! Je pense qu'il serait Sage pour lui, pour vous et pour votre fille, que votre conjoint puisse consulter un thérapeute qui l'aidera à comprendre les causes profondes subjacentes ce "je ne sais pas ce que c'est d'etre papa"!
N'hésitez pas à venir vers moi ici ou sur mon email perso.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat
praticienne en psychologie clinique

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4533 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2017

Bonjour Aurélie,
Je réponds peut être un peu en retard à votre post, d'autan plus que mes confrères et consoeurs vous ont déjà convenablement et sagement répondu! Je pense qu'il serait Sage pour lui, pour vous et pour votre fille, que votre conjoint puisse consulter un thérapeute qui l'aidera à comprendre les causes profondes subjacentes ce "je ne sais pas ce que c'est d'etre papa"!
N'hésitez pas à venir vers moi ici ou sur mon email perso.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4533 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AOÛT 2016

Bonjour Madame
Si votre conjoint n'avait pas voulu d'enfant avec vous il est certain qu il aurait su dire "non".
Il a fait ce choix avec vous et vous vous débrouillez ensemble avec ce choix. Tout choix implique d'exclure l'autre possibilité. Certains -votre belle mère- peuvent le questionner ..mais ne croyez vous pas que votre compagnon pourrait faire d'autres remarques si votre choix avait été l'autre ?
Il ne sait pas ce qu'est être un père très bien ! En effet le père de Clara sent bien que c'est un construction subjective et c'est tant mieux !
Qu'il ne se soit pas senti à l'aise lorsque vous l'appeliez pour lui parler des examens de santé implique simplement qu'il était concentré sur son nouveau travail!!
Comment faire ? Peut être se questionner sur ce surcroît de câlin que vous adressez à votre fille?
Sur la place qui est laissée à son père et sur ce que comme père il apporte en effet de différence avec vous?
N'avez vous jamais songé même à consulter pour y réfléchir?
Cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

663 réponses

2649 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2016

Bonjour Elbama,
Dans votre histoire vous avez pris conscience que vous avez imposer un choix à une personne qui n'avait pas les mêmes envies que vous. Au travers de cette expérience qui vous fait grandir car vous comprenez que votre désir non partagé à des conséquences, il faut laisser le temps faire les choses. Avec le temps, il se rapprochera de sa fille à condition que vous laissiez l'espace pour ça. Peut-être de faire une thérapie ensemble permettrait à chacun d'exprimer les non-dits, les choses non digérées.
Courage, Nadège Heinrich.

Nadège Heinrich Psy sur Fréjus

11 réponses

30 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2016

Vous apprenez l'un comme l'autre à devenir parent.
Vous pouvez consulter en couple un professionnel afin de vous aider.

Sylvie Le Moullec Psy sur Quimper

158 réponses

429 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2016

Bonjour Madame,

Outre le contexte de la venue au monde de votre fille, il semblerait (comme la clinique nous le montre) que votre conjoint a eu une histoire familiale qui a déterminé sa façon d'être, ses peurs, ses difficultés de parler de ce qu'il ressent, et sa manière d'assumer sa place de père.

Est-ce le hasard que dans votre message vous ne mentionnez pas la position de vos pères respectifs ? Je ne le crois pas...

Une thérapie de couple ouverte sur la famille (la votre, celle de votre marin, votre fille qui est suffisamment grande pour s'exprimer) vous serait certainement bénéfique et profitable à tous (votre couple compris).

Bon cheminement pour aider votre conjoint à se rapprocher de votre fille et à vous deux à l'inscrire à la bonne place dans votre histoire familiale !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4241 réponses

11657 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JUIL. 2016

Je vous remercie de votre témoignage. Je vais être succinct et cela me semble primordial. Première chose, vous dites à la fin de votre narration « mon compagnon est aussi le papa de ma fille. » Pour quelle (s) raison (s) dites-vous « aussi ». serait-il le papa de quelqu'un d'autre ? Tout réside ici, si je puis me permettre. Vous vivez quelque chose d’extraordinaire. La maman est particulièrement importante pour l’enfant qu’il soit fille ou garçon et si je peux globaliser toute l’importance du papa auprès de cet enfant c’est de participer au cadre de la loi social et paternelle, à celui de la séparation du phantasme inconscient et de la mère et de l'enfant. Oui, Clara fait ce qu’elle peut pour rester accrocher puisque la place lui semble être dépourvue de présence. Reprenez votre couple. Signifiez à Clara la présence du père. Retrouver la femme et aimez votre homme. Signifiez à votre fille que votre compagnon est votre homme…. Reprenez votre place de femme et lui celle d’homme. Vous pouvez me joindre pour en parler.

Alain Giraud Psy sur Avignon

234 réponses

599 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134400

réponses