Comment aider mon fils et son papa à renouer des liens?

Réalisée par Alison · 13 févr. 2024 Aide psychologique

Mon mari a eu des propos viv à vis de mon fils de 17 ans à plusieurs reprise et du coup mon fils pense que celui ci ne l’aime pas . Il lui a par exemple dit qu’il avait plus confiance en son grand frère qu’en lui . Et mon fils du coup maintenant me parle mal de son père . J’ai essayé d’intervenir pour qu’il est une discussion mais au final mon mari autant que mon fils recommandé et j’ai peur que vraiment le lien se coupe entre eux. Merci pour votre réponse
Faut-il qu’il voit un psychothérapeute ensemble, séparément ou un autre spécialiste ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 FÉVR. 2024

Bonjour madame,

La figure paternelle pour un adolescent de dix-sept ans est fondamentale, elle permet de parachever le processus d'identification de votre fils déjà tendu entre deux sphères, le monde de l'enfance qu'il a quitté et le milieu des adultes qu'il va intégrer par ce virage de l'adolescence souvent délicat.

Dans cette période, le jeune est particulièrement sensible et vulnérable face aux mots et attitudes des adultes, essentiellement lorsque cela découle des deux figures d'étayage, vous, parents.

Votre fils a été profondément blessé et il lui faut livrer sa souffrance en lieu neutre, il ne peut pas tout vous dire car vous êtes sa maman et quelque part, il ne veut pas vous faire mal, il existe aussi une part de fierté et de dignité dans sa réaction envers vous.

Du côté du papa, il serait judicieux également qu'il explique pourquoi il a réagi de la sorte, qu'il mette lui aussi des mots, une ou des causes, pour faire le bilan de sa situation et ce qu'il en pense aujourd'hui.

Il existe plusieurs solutions pour résoudre cet écueil:
une thérapie familiale avec la prise en considération de chacun dans cette systémie qu'est le cercle de la famille.
Ou
en un premier temps, demander à votre fils de sortir sa souffrance, ses émotions, à un thérapeute
Ou
( mais je reste dubitative vue la situation)
demander à votre mari de parler en toute neutralité de la raison et de ses ressentis a posteriori avec un thérapeute.

Vous restez tant pour votre fils que pour votre mari la personne ne pouvant pas interagir avec eux, vous n'êtes pas dénuée d'affects et vous êtes au milieu du gué dirons-nous, situation particulièrement inconfortable pour vous.

Je reste à votre écoute si vous le souhaitez, en téléconsultation, avec empathie et bienveillance.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Thérapeute de la Famille et Aide à la Parentalité.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2024

Bonjour Madame,

Je comprends votre inquiétude, surtout que votre fils est encore très jeune et dans une phase de sa vie où il est fragile et très subjectif, porté naturellement sur la remise en question de ses parents, de leur autorité et de leur amour.
Voyez d’abord avec votre mari pourquoi il a dit faire plus confiance à son grand frère, il a peut être des raisons qu’il serait bon d’expliquer à son fils. Il est d’ailleurs important de restituer ses dires dans leur contexte.
Il se peut que son frère, en plus d’être plus âgé soit plus autonome et responsable ?!

Ne laissez pas votre fils de 17 ans croire qu’il n’est pas aimé, et n’acceptez pas qu’il parle mal de son père.

Et pour répondre à votre question : dans des cas comme celui que vous avez exposé ici il est recommandé de faire une thérapie familiale.
Dans ce cadre chacun peut s’exprimer avec sincérité, s’expliquer et être compris en étant guidé par le/la thérapeute, pour au final renforcer les liens familiaux entre tous.

Je vous souhaite d’aider votre jeune fils à se réconcilier avec son père (et peut-être avec son grand frère aussi…).
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4348 réponses

11919 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 FÉVR. 2024

Pour rétablir la confiance entre votre mari et votre fils, il faut faire preuve de compréhension et de patience. Les commentaires formulés ont probablement déclenché des sentiments d'inadéquation et de rejet chez votre fils, affectant son estime de soi et sa perception de l'amour paternel. Les réactions défensives, comme le fait de parler négativement, sont des mesures de protection courantes.

Bien qu'il soit naturel de vouloir intervenir, il est essentiel de permettre à votre fils de naviguer dans sa dynamique sans agir comme son sauveur. Cela peut être difficile, mais c'est important pour leur croissance et leur capacité à résoudre les conflits de manière indépendante. Les frictions, surtout à l'adolescence, sont normales et font partie du développement personnel.

Envisagez de discuter de vos préoccupations avec votre mari, d'encourager un dialogue ouvert, mais en fin de compte, laissez-les travailler sur leur relation. Entre-temps, examinez l'impact que cette situation a sur vous. Il pourrait être bénéfique de suivre une thérapie individuelle pour aborder ces sentiments et les stratégies permettant de rester solidaire tout en se détachant du processus de résolution du conflit. Si vous êtes ouvert, je vous propose un espace pour explorer et comprendre vos expériences dans cette dynamique, la première séance étant gratuite, afin d'entamer ce voyage de réflexion et de croissance.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

811 réponses

2770 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 FÉVR. 2024

Bonjour Alison,

C'eut été bien que votre conjoint ait pu s'expliquer sur le contenu de ses paroles, c'est à dire de son manque de confiance. Il me semble qu'il y a plus à expliciter qu'à vouloir à tout prix qu'ils se réconcilient. La réconciliation ne peut venir que de cette explicitation.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21545 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 FÉVR. 2024

Bonjour !
Malheureusement ce n’est pas de votre responsabilité d’intervenir et de générer la discussion entre votre fils et son père. Même si vos intentions sont très bonnes, vous faites vous aussi partie de la famille et votre implication pourrait vous être reprochée par l’un comme par l’autre et créer alors un gap encore plus grand avec votre adolescent.

Il serait intéressant d’interroger votre mari pour comprendre si les propos qu’il a tenu étaient sincères (pense-t-il vraiment cela de son fils et pourquoi ? Votre fils l’a-t-il déçu ? Quand ? À cause de quoi ? Etc.) ou s’ils étaient le fruit de l’impulsivité lors d’une dispute « banale ». Parfois, même en tant qu’adulte, la colère nous fait dire des choses que nous ne pensons pas vraiment juste pour blesser l’autre, par orgueil ou encore tout simplement parce que nous n’arrivons pas à dominer nos sentiments à cet instant.

Selon le cas dans lequel vous vous trouvez, la solution ne sera pas la même à mon sens.

Dans le premier cas, effectivement, il serait bénéfique de faire une thérapie ensemble pour comprendre les dynamiques familiales et que chaque partie puisse exprimer à l’autre ce qu’il ressent, pourquoi, renouer le dialogue sainement, etc.

Dans le second cas, une bonne discussion entre eux et de sincères excuses pourraient suffire. En tant qu’adulte c’est aussi à nous de montrer l’exemple à nos enfants et de reconnaître nos tords quand la situation dérape. Loin d’être un aveu de faiblesse, cela leur apprend aussi que nous commettons tous des erreurs qui faut assumer et réparer. Son père peut interroger votre fils en lui demandant par exemple de quoi il aurait besoin pour se sentir à nouveau en confiance et sortir de la comparaison avec son frère ?

Je reste bien entendu à votre entière disposition si vous le souhaitez. Bon courage dans cette épreuve familiale.

Anaïs | Psychopraticienne, spécialisée en périnatalité et parentalité | En visioconférence | Tarif libre (dès 20€/séance)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

238 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2024

Bonjour Alison,
Les propos de votre mari envers votre fils sont d'une grande violence, surtout pour un garçon de 17, en pleine phase d'individuation.
Le père représente un modèle pour l'enfant, comment pourra-t-il se construire dans ce contexte de communication violente ?
Il est donc nécessaire qu'ils fassent tous les deux une thérapie familiale, afin d'apaiser les choses dans un premier temps et de creuser dans l'enfance du papa, à savoir si il n'y a pas une résonnance ou un effet miroir qui inconsciemment influencerait son jugement.
Le plus dur sera peut-être de les persuader à aller consulter... Le papa pourrait aussi consulter seul dans un premier temps...
Vous pouvez essayer de responsabiliser le papa en tant que "référent" et "modèle".
Je vous encourage en ce sens.
Bien cordialement.
Catherine Ponsin

Catherine Ponsin Psy sur Lanvallay

14 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2024

Bonjour Alison,

Il semble en effet que les propos de votre mari aient blessés votre fils. Malgré toutes vos bonnes intentions, vous n'êtes pas une intervenante neutre, vous-mêmes faisant partie du noyau familial.
Mon conseil serait de faire une thérapie familiale, afin de cerner le problème dans un contexte dit systémique, autrement dit dans un contexte de groupe, car d'autres variables dans ce conflit peuvent entrer en compte.

Bien à vous,
Anthéa Bailleux
Psychologue clinicienne

Anthéa Bailleux Psy sur Lyon

51 réponses

198 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses