Conflit avec mon fils de 8 ans et demi

Réalisée par Lulu78 · 7 avril 2022 Thérapie familiale

Bonjour.
J'ai deux enfants, un garçon de 8 ans et demi et un autre de 4 ans.

Je suis en conflit permanent avec mon aîné. Je lui dis de faire ses devoirs, de prendre sa douche, c'est toujours "attends", "laisse-moi", "tu me saoules". Cela finit en punition, en mot dépassant les pensées, des deux côtés. Cette situation me pèse, car j'essaie de savoir ce qu'a mon garçon (ça fait environ un an, ou deux).

Il me dit souvent qu'il sait que je préfère son frère, et que lui je ne l'aime pas. Mon mari me dit de ne pas rentrer dans son jeu, car c'est vrai qu'il est assez malin pour faire culpabiliser.
Mais c'est vrai que je vais plus vers son frère, car beaucoup plus sympathique. Je n'ai plus envie d'aller vers mon aîné, c'est dur à dire, mais ses paroles, son comportement font que je m'éloigne de lui. Je suis effondrée car nous étions très proches et que je l'aime plus que tout.
Il se met dans tous ses états quand j'embrasse son frère et pas lui, et quand je l'embrasse lui et pas son petit frère, il va vers son petit frère pour lui dire : "T'as vu maman m'a embrassé et pas toi."

En ce moment ça monte crescendo dans l'agressivité des paroles. Il me dit que je suis chiante, etc. J'ai vidé sa chambre, déchiré ses posters de colère. Je suis démunie, j'ai envie de retrouver mon fils.

Merci de votre aide.

Laura

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,

Je comprends parfaitement votre désarroi face à l'attitude de votre enfant.
Il m'est difficile d'établir un diagnostic sur quelques éléments partagés mais quelques pistes peuvent vous permettre de questionner certains points.
La 1ere est d'observer si cette attitude est uniquement à votre égard ou généralisée (avec votre mari ou autre membres proches, à l'école, envers ses camarades,...). Ce qui peut être "rassurant " c'est que ses réactions pourraient être liées à un évènement déclencheur puisque vous indiquez que cela remonte à un an ou 2.
Une autre option n'est pas à exclure mais à ce stade il ne me semble pas encore opportun d'envisager la passation de tests pour déterminer s'il souffre de Troubles de l'Opposition et de la Provocation. Il ne semble pas y avoir d'éléments suffisamment caractérisés mais là encore je possède que trop peu d'éléments.
Enfin pour fluidifier vos rapports je ne peux que vous conseiller d'engager une thérapie familiale (toujours au regard des informations communiquées ici).

Par ailleurs vous pouvez également lui offrir un espace secure auprès d'un thérapeute où il pourra déverser ses peurs et sa colère.
Vous concernant, je vous invite également à consulter pour comprendre ce qui se joue dans vos rapports avec votre fils.
Je serai ravie de vous accompagner dans ce cheminement d'autant plus que j'interviens dans le soutien à la parentalité.

Je suis à votre écoute pour en discuter ensemble.
Au plaisir d'échanger
Bien à vous

V.AUGIAS
Thérapeute et coach en développement personnel et professionnel
Consultations en ligne et à mon cabinet sur Cadaujac

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1235 réponses

2715 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 AVRIL 2022

Bonjour Lulu78,

Bravo à vous d’avoir eu le courage de solliciter de l’aide.
La parentalité est parfois compliquée à gérer au quotidien.

Je ressens cette détresse et cette culpabilité que vous éprouvez face à cette situation.

Sachez avant tout que vous faites de votre mieux, et un grand bravo à vous.
Vous êtes maman mais aussi humaine avec ses émotions et l’auto empathie peut vous aider.

Je garde en tête que dans un avion en cas de besoin on doit mettre en 1er son masque pour pouvoir aider son enfant.

Dans la vraie vie, il est important de se consacrer du temps pour pouvoir accueillir les Émotions de votre enfant.

L’enfant avec des émotions envahissantes manifeste son besoin avec des mots violents et il est tout humain aussi d’être impacté de cela.

La communication bienveillante peut vous aider à prendre de la hauteur face à ses situations conflictuelles.

Je suis praticienne en psychopédagogie pédagogie positive et j’accompagne justement les parents pour retrouver une relation saine avec leur enfant.

Je consulte en cabinet mais je fais aussi de la Visio et je suis justement en train de préparer des ateliers communication bienveillante et sophrologie pour ses mamans qui culpabilisent et souhaitent recréer du lien avec leur enfant avec le cœur et aussi le corps.

Belle journée à vous.

Sandrine Rochet Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

21 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 AVRIL 2022

Bonsoir Madame,

Dans ce que vous exprime votre aîné il y a vraiment un ressenti de souffrance de sa part par rapport à son petit frère.
Sans tomber dans le piège de la culpabilité il faut néanmoins tenir compte de cette souffrance (même si elle n'est pas objective). Il faut donc lui parler et lui montrer qu'il n'y a aucune différence d'amour entre lui et son frère. Simplement son frère a plus besoin de votre assistance que lui eu égard à son âge.
N'hésitez pas à lui expliquer cela et à lui manifester votre amour. Vous pouvez par exemple l'inviter à vous aider à vous occuper de son frère. Vous pouvez aussi jouer avec eux deux ensemble. Essayer d'éviter aussi ce qu'il pourrait considérer comme des brimages.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4070 réponses

20960 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 AVRIL 2022

Bonjour madame
Il est clair que vous êtes "poussée à bout" dans la relation à votre fils.
Il est possible que vous ayez, vous-même de la colère envers (votre père, votre mère?) et qu'elle s'exprime ici, parce que votre fils réveille celle-ci.
Est-ce que cela vous parle?
Pour l'instant, il est préférable que votre conjoint prenne le relai
Et n'hésitez pas à nous contacter pour un rdv, avec plaisir pour ma part
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,
Votre fils exprime sa souffrance comme il le peut. La naissance de son petit frère a généré la peur de l'abandon et vos paroles, vos comportements l'entretiennent dans cette peur.
Il a besoin d'être rassuré, que vous lui réserviez du temps rien que pour lui,que vous lui répétiez que vous l'aimez. La peur de l'abandon peut conduire à la dépendance affective., ce qui risque de rendre compliquées ses futures relations sentimentales. On voit déjà qu'il est en quête d'exclusivité, ce qui aux yeux d'un dépendant affectif est la seule garantie de ne pas perdre l'amour de son parent.
Pour mieux comprendre ce qui se joue, je vous invite à vous procurer cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même".
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4424 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour madame
votre fils vous a dit les choses de façon claire il pense que vous ne l'aimez pas et que vous préférez son frère.
Il n'est pas à exclure aussi qu'il ai vécu d'autres événements douloureux dans sa vie.
En tout cas la première chose a faire est de lui dire que vous l'aimez et non vous ne préférez pas son frère mais qu'effectivement son ressenti est justifié si il a pensé que vous préfériez son frère.
Expliquez lui que dans la cœur d'une maman l'amour se multiplie pour chaque enfant et qu'il est aussi fort pour tous.
Autre chose un enfant ne fait jamais de "jeu" et il y a toujours toujours toujours une explication logique a son con comportement.
cordialement

Lorraine Denisart Psy sur Laneuveville-devant-Nancy

24 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,
Vous êtes en effet débordée par votre relation à votre fils que cela insécurise probablement beaucoup.
Il vous "titille" mais certainement pour trouver en face de lui une maman qui le rassure et ne se laisse pas emportée par la colère et la frustration, car il est probablement très angoissé

Je m'interroge aussi sur la place de votre mari donc du père qui devrait intervenir pour vous soutenir en empêchant tranquillement votre fils de dépasser les bornes.

Je vous conseille de mettre en place une thérapie pour votre enfant et vous-même de façon à vous aider à comprendre ce qui se joue dans cette conflictualité et comment en sortir pour le bien des deux.

Je reste à votre écoute,

Edith Entringer


Edith Entringer Psy sur Épinal

436 réponses

177 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,
Je comprends que la situation est vraiment difficile pour vous. Vous dites que cela dure depuis 1 ou 2 ans: il a dû y avoir un facteur déclenchant, le ressenti de votre fils est sincère. Essayez de prendre une après-midi avec lui, de le mettre en confiance, de partager une activité rien que tous les deux, et à cette occasion demandez-lui très franchement pourquoi il pense que vous ne l'aimez pas. N'entrez pas dans une escalade de violence l'un et l'autre. Vous êtes sa maman, vous devez réguler vos émotions. Si cela ne suffit pas à dissiper ses doutes, engagez-vous dans une thérapie familiale qui permettra à chacun de trouver sa place et de sentir l'amour qui lui revient.
Bon courage à vous.
Je suis à l'écoute si vous voulez en parler plus longuement.
Marie-Laure PASSEREL, thérapie humaniste

Passerel Marie-laure Psy sur Neuilly-sur-Marne

146 réponses

63 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,
c'est difficile l'éducation d'un enfant !
Mais laissez lui le temps de grandir et vous verrez que tout va s'arranger!

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

659 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,

votre témoignage est bouleversant et plein de sincérité.
Et je comprends combien cette situation vous fait souffrir.
Votre enfant vit beaucoup de colère et de frustration. Si vous rentrez dans la spirale de la punition vous allez aggraver la situation.
En effet, comme le mentionne ma collègue, Claire Thomas, la CNV peut vraiment être aidante et éclairante.

Je pense que votre enfant sent beaucoup de pression (devoir, douche,...+ apprentissage à l'école) et que c'est simplement beaucoup trop lourd pour lui et pour son système nerveux.
Je sais que c'est difficile, mais si vous arrivez à vous détendre, à lâcher la pression, à offrir des temps où il n'y a aucune obligation, votre enfant se sentira beaucoup mieux. Est ce que c'est grave si un jour il ne prend pas sa douche ? est ce que c'est grave s'il attend pour faire ses devoirs ?...
Peut être a t-il besoin de prendre part à son emploi du temps et non le subir ?

confiance, s'il se sent entendu au niveau de ses émotions et de ses besoins, une métamorphose peut se mettre en place rapidement.

Belle journée

Chantal Michel



Chantal Michel Psy sur Chatou

396 réponses

1064 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,

Il va falloir que vous (son père et vous) fassiez comprendre à ce jeune garçon qu'à 8 ans il n'a plus autant besoin de sa mère qu'à 4, et qu'il a plus d'avantages que d'inconvénients à grandir. Votre ainé partage-t-il des activités avec son père que son frère ne peut pas faire ? Il serait peut-être utile également d'examiner de quelle manière vous vous y prenez avec son père pour poser le cadre et les sanctions (positives et négatives), fermement et dans la bienveillance.

Par ailleurs, je m'interroge sur la place du Père dans votre famille dont la fonction est non seulement de faire respecter l'autorité de la mère mais aussi et surtout de "décoller" l'enfant de sa mère pour l'amener en toute sécurité vers le Monde et les autres, sans que la mère ne se sente "effondrée" de cette autonomisation. Avez-vous tendance à être fusionnelle avec vos fils ? Permettrez-vous à votre ainé de "s'éloigner" en toute quiétude ou a-t-il besoin de fabriquer un trouble oppositionnel pour mieux se détacher de vous ? Ce qui risque de se rejouer encore bien davantage à l'adolescence...
Peut-être avez-vous besoin de redonner toute sa place à votre couple conjugal pour y trouver l'énergie affective dont vous avez besoin, en vérifiant s'il n'est passé à l'arrière plan depuis 8 ans, bien derrière le couple parental.

Je vous invite à consulter un psychothérapeute familial qui vous aidera à vérifier et améliorer tous ces points, pour ramener la sérénité au sein de votre famille et permettre à vos enfants de continuer à se structurer sainement vers l'âge adulte.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille.

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1849 réponses

2638 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,

Vous êtes en conflit permanent avec votre fils et il vous reproche de ne pas l'aimer. C'est cela avant tout que vous avez besoin d'explorer.
Vous êtes dans un cercle vicieux où les conflits majorent la distance entre votre fils et vous et il est plus facile pour vous de passer du temps avec son frère, plus facile.
Ce que votre enfant exprime par son comportement c'est qu'il a besoin d'être en lien avec vous et de se sentir aimé.

Il y a 2 niveaux à explorer : ce qui a causé cette situation. Y-a-t il eu un événement déclencheur ? Une fois ce point de départ identifié vous pourrez rediscuter de cette situation avec lui et voir comment il s'est senti, ce qu'il s'est dit...
Ensuite vous avez besoin de recréer une relation basée sur de bons moments plutôt que des conflits. Vous avez besoin de vous "retrouver". Pour cela, vous pourriez partagé des activités ensemble en dehors des moments "clés" du quotidien. Pour lui montrer qu'il est important pour vous et pour reprendre du plaisir ensemble.
Cela ne se fait pas du jour au lendemain et il est nécessaire de perseverer.

Dans votre situation, il serait intéressant de vous faire accompagner pour faciliter la communication. Un coach parental (Isabelle Filliozat a formé de nombreux coach dont je fais partie. La démarche est vraiment axée sur la relation parent-enfant et sur les besoins de l'enfant ET du parent) pourrait vous aider à comprendre ce qu'il s'est passé et à trouver des solutions pour sortir de cette impasse.

Bon courage à vous,

Julie Mathieu

Anonyme-381750 Psy sur Asnières-sur-Seine

20 réponses

17 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Lulu78.

Il serait intéressant de savoir comment votre aîné se comporte avec son père. Comme vous le constatez vous-même, les "punitions" que vous avez mises en place aboutissent à l'exact opposé de ce que vous souhaitez.

Vous dites que vous n'avez plus envie d'aller vers votre aîné. Il le sent certainement et de ce fait, ne se sent pas aimé, ce qui renforce son sentiment d'insécurité, qu'il gère par de la colère ou de l'exaspération à votre égard. S'il a le sentiment que sa mère ne l'aime pas, pourquoi ferait-il ses devoirs?

Votre aîné ne pourra être "sympathique" avec vous que quand vous l'aurez aidé à reconstituer sa confiance en lui, par votre amour. Peut-être pourriez vous déléguer les tâches de type "fais tes devoirs" à votre mari.

Votre aîné semble être jaloux de son petit frère, ce qui est parfaitement normal, vu que vous êtes plus portée à montrer de l'affection au plus petit. Il faudrait savoir ce qu'il s'est passé il y a un an ou deux.

Entrer en conflit avec vous est peut-être le seul moyen que votre aîné à trouver pour que vous lui témoigniez de l'intérêt. Il a énormément besoin de vous.

Bien à vous,

Anne-Sophie

Anne-Sophie Saunier Psy sur Cannes

167 réponses

46 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,
il est clair que cela nécessite un travail de fond.

Je reste disponible pour vous soit en téléconsultation ,SMS, What ‘s App
ou de visu en Bretagne Nord.
Cordialement,
ANEZO Florence
Psychanalyste
Thérapie de couple

Florence Anezo Psy sur Plélan-le-Petit

659 réponses

349 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura je vous propose de venir avec votre fils aîné à mon cabinet pour parler de ce que vous écrivez. La présence d un psy pourra vous aider . Bien cordialement Carole Jubert Canet

Carole Jubert-Canet Psy sur Paris

31 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour

Je comprends votre inquietude.
Vous sentez démuni.

Votre fils en agissant ainsi exprime sa colère et demande de l'aide.

Soyez bienveillante avec vous même ce n'est pas de votre faute, en tant que parent nous faisons le maximum pour le bien être des enfants.

J'accompagne souvent des enfants ayant la même problématique que la vôtre et en quelques séances ils retrouvent la sérénité.

N'hésitez pas à me contacter

Je reste à votre disposition avec bienveillance


Bien à vous

Mr Keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

653 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,

Votre fils est à un âge ou il se crée son scénario de vie, et si il dit que vous ne l'aimé pas c'est qu'il le ressent profondément !
La preuve en est qu'il va vers son frère pour lui dire que vous avez eu une marque d'intérêt pour lui. Tentez de discuter avec lui de lui envoyer un maximum d'amour inconditionnel, qu'il comprenne que peut importe ce qu'il dit, est ou fait, réussi ou échoue, vous l'aimerez pour toujours et de la même manière lui et son frère, qu'il n'y a pas de compétition car vous êtes en capacité de leur donner la même quantité d'amour a chacun.
La meilleur thérapie qui soit c'est d'obtenir des excuses des ses parents, rassurez vous vous êtes de bon parents vous voulez le mieux pour vos enfants mais malgré ca votre ainé ressent du rejet ou de l'abandon. Donc obtenir des excuse car à un moment donné il y a eu un écart entre les signes attentions de son frère et lui devrais le détendre. Ca n'empêche pas bien entendu de resté ferme sur votre éducation.

Prenez soin de vous et votre famille

Damien .L

Damien Launay Psy sur Villeurbanne

335 réponses

995 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour,

Il me semble urgent de faire retomber l'escalade de l'agressivité entre votre fils et vous.
En grandissant, les enfants changent parfois de comportement et ont des périodes plus difficiles. Votre grand semble éprouver beaucoup de jalousie envers son frère et c'est une des clés de la problématique. En ce qui concerne l'agressivité, elle découle de ce premier élément mais le respect de chacun et l'implication des deux parents est nécessaire pour que la vie de votre famille retrouve un peu de calme.
Vous pouvez envisager de prendre un rendez-vous pour votre fils chez un thérapeute (en cabinet près de chez vous).
Vous pouvez aussi avoir de l'aide pour vous-même afin de vous aider à vous positionner clairement dans ce conflit qui vous déstabilise car de telles situations sont épuisantes et la fatigue rend toujours plus réactif (en cabinet ou à distance).

Je reste à votre disposition si vous le souhaitez.
Bien à vous

Sylvie Honoré - Consultations à distance ou en cabinet.

Sylvie Honoré Psy sur Mohon

175 réponses

75 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura

Votre situation est complexe. Ne vous inquiétez pas outre mesure. Essayez de faire des activités séparées avec chacun d’eux, et de passer du temps de qualité.
Soyez plus indulgente sur des choses qui le concernent lui seul (douche….) en revanche vous devez impérativement ne rien laisser passer de ce qui concerne l’autre à savoir insultes etc. Est-ce que votre mari intervient à ce moment là ?
Peut-être votre fils traîne quelque chose depuis la naissance de son frère qu’il n’a pas réglée? Il pourrait être pertinent de l’emmener consulter.
Courage à vous
N’hésitez pas à revenir vers moi si vous le souhaitez
Bien à vous
Amélie Boukhobza

Amélie Boukhobza Psy sur Antibes

18 réponses

10 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,

Je vous rappelle que c’est vous l’adulte, dans ce cas, il vous appartient de ne pas dépasser vos prérogatives et de garder le contrôle sur votre colère. Excusez vous rapidement auprès de votre fils, dites lui : je suis vraiment désolée, quand on est en colère, tu sais, on fait et dit n’importe quoi même quand on est grand. N’oublies pas que je t’aime mon fils.

Vous avez apparemment un souci relationnel qui s’installe. Il sait évidemment vous pousser dans vos retranchements, il vous connaît bien. Je ne pense pas que le prendre de façon frontale soit la meilleure des façons pour l’aborder. Il se braque et vous attaque de front.

Par contre, il ne ment pas. S’il dit qu’il a l’impression de ne pas être aimé, c’est vrai. À vous de partager des moments seul à seul avec votre enfant. Allez au cinéma en mode mère fils par exemple sans le petit ni le mari.

Recréer du lien avec lui et soyez aimante et rassurante. Peu importe son comportement puéril par la suite avec son petit frère.

Cette situation d’enkyste et va créer une scission entre vous, votre fils aîné et le plus petit. Cette triangulation est de mauvaise augure, à mon sens.

Restant à votre écoute avec bienveillance et empathie
Bon courage à vous
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10832 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 AVRIL 2022

Bonjour Laura,

Merci de venir ici déposer votre souffrance face à ce constat.
Venir dire combien vous êtes démunie d'observer que la relation avec votre fils s'est dégradée.
La bonne nouvelle c'est que tout peut changer, évoluer à partir de maintenant !
Parce que vous avez conscience que vous avez en face de vous un être humain avec des ressentis, des émotions et des désirs. Tout comme vous.

Je vous invite à découvrir la CNV Communication Non Violente. Prenez le temps de visionner quelques vidéos de Marshall Rosenberg, fondateur de cette méthode. Notamment "éduquer sans récompense ni punition".

Ensuite vous serez plus en conscience des émotions qui sont présentes pour vous dans chaque situation. Si vous êtes en colère, c'est qu'un besoin n'est pas nourri. Besoin de tranquillité, d'harmonie ? Et votre enfant, comment se sent-il quand il est occupé à jouer, et qu'il reçoit à chaque instant des injonctions pour faire ses devoirs, ou prendre sa douche ?
Avez-vous une idée du nombre d'injonctions qu'il a déjà reçues à l'école dans la journée ?
Peut-être que vous-même en avez aussi reçues de par vos activités quotidiennes...

Je vous invite à davantage de souplesse, à laisser du temps à votre enfant. Écoutez-le, à quel moment les devoirs seraient ils plus joyeux à faire ? à quel moment aimerait il prendre sa douche ? Laissez-lui un minimum choisir ce qui est bon pour lui.

Je reste à votre disposition pour vous accompagner plus profondément avec la CNV si vous souhaitez.
Claire Thomas, Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1871 réponses

2081 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie familiale

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie familiale

Autres questions sur Thérapie familiale

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134350

réponses