Deuil et rapport à la réalité

Réalisée par Laura B. · 30 mai 2021 Aide psychologique

Bonjour à tous et à toutes,
Je suis dans une situation difficile depuis six mois à la suite d'un deuil compliqué. Je me suis réveillée avec sept ans de retard (déni total) sur la mort de mon père à mes dix-neuf ans. Je suis passée par des phases cauchemardesques (ruminations et pensées intrusives, insomnies, anxiété généralisée, attaques de panique, mal-être, dépersonnalisation et déréalisation permanentes, incapacité de travailler, confusion spatio-temporelle et dépression) et je pense être en bonne voie pour aller mieux. J'ai suivi un traitement médicamenteux pendant plusieurs semaines (antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères) et une TCC. Les symptômes diminuent en intensité et je suis capable d'aller travailler et de me distraire, bien que je reste la plupart du temps sous tension.
Il y a un sentiment perturbant qui persiste : j'ai l'impression que ma vraie vie est derrière moi (avant le décès). Le présent paraît "par défaut" et j'ai un mal fou à croire que le futur puisse être assez beau pour que je n'ai pas envie d'appuyer sur un bouton et de revenir en arrière. Je subis la vie, je suis pourtant entourée et je rêve de construire une famille avec l'homme que j'aime. Mais je me sens incapable de le faire, j'aurais l'impression de me servir d'une grossesse pour essayer de reconstituer un puzzle qui n'a plus rien de logique. Le temps passe, je dors mieux, je suis moins en détresse. Mais chaque jour reste une lutte pour me maintenir à flot. J'ai l'impression que je ne retrouverais jamais un rapport normal à la vie : la légèreté, l'espoir. Je me contente de me réveiller, de rigoler quand mon cœur n'est pas assez lourd pour me clouer sur place et de me coucher avec un goût amer. J'ai peur de rester dans cet état et de passer à côté de la vie. Je culpabilise pas mal de ne pas être capable de me satisfaire de toutes les personnes qu'il me reste et de ressentir au plus profond de moi que la vie, la vraie, s'est arrêtée avec mon père ...
Est-ce une étape normale du travail de deuil qui s'est débloqué ? J'ai l'impression d'avoir perdu le fil et de ne pas comprendre comment je suis passée de la vie où il était là à la vie où il n'y a plus de sens. Je me sentais complète, je me sens vide et les bons moments ne suffisent pas à faire pencher la balance. La vie me fait vraiment peur de par la brutalité avec laquelle elle peut tout balayer, je n'arrive plus à me battre pour un objectif, je n'arrive plus à faire un seul projet. J'ai le sentiment de traîner mon corps et de survivre.
Merci de m'avoir lue.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 31 MAI 2021

Bonjour Laura,
Je pense qu'il reste à guérir la blessure d'abandon contractée pendant votre enfance en lien précisément avec votre père, et réactivée à son décès. Cette blessure se crée à partir de ce que vous avez vécu pendant les premières années de votre vie et elle n'est pas forcément liée à des faits objectifs d'abandon : parfois, une parole, un comportement, une situation incomprise par le petit enfant suffisent à générer la peur d'être abandonné, alors que de son côté, le parent ne perçoit pas du tout l'impact produit. Par exemple, un éloignement suite à une divorce qui n'a pas été assez expliqué.
Je ne connais pas bien sûr votre histoire, il faudrait que ce soit vérifié en consultation.
Si vous souhaitiez en savoir davantage sur mon approche et mes techniques, vous pouvez me demander un premier échange téléphonique, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4485 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2021

Bonjour Laura,très touchée par votre témoignage et votre réalité quotidienne émotionnelle.
Vous n'avez donc pas "atterri" des deuils passés, et ce sentiment d'avoir des fils qui vous tirent vers l'arrière. Il faut revenir à vous , l'hypnose régressive vous permettra de nettoyer les évènements traumatisants, les libérer et de laisser de la place dans votre psyché pour repartir sur une vie vivante, avec des émotions neuves, réelles et joyeuses. Je suis à votre écoute, l’hypnose par téléphone est tout à fait possible et envisageable.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2021

Bonjour Laura B,

Si vous avez dénié, c'est que cela vous a protégé.
Le principe de réalité peut-être violent, mais vous avez le courage de l'affronter ainsi que toutes les conséquences qui en découlent. Bravo!
Cette vraie vie dont vous parlez était peut-être parsemée de situations, d'émotions, de sensations qui se sont éteintes lorsque vous père est décédé. Le deuil représente des étapes d'émotions par lesquels nous passons, qui nous amène à accepter une perte.
Alors, il est important de comprendre ce que vous avez perdu via le décès de votre père.
C'est un travail profond, remuant, mais très libérateur car vous pourrez comprendre quelle version de vous-même vous pensez avoir perdu lorsqu'il est parti.
Et ainsi, définir comment vous vous sentiez dans son regard, les émotions qu'il vous faisait vivre au travers de votre relation.

Il y'a plusieurs étapes du deuil, notamment une, qui est la dépression. Il est possible de rester bloquer à l'une des étapes, cela arrive. Il est donc très important de la vivre, et de libérer tout ce que vous pensez, ressentez, et pouvez partager par rapport à cela.
Il n'y a pas de conclusion définitive à tirer : vous n'êtes pas enfermée dans les émotions que vous ressentez actuellement, car tout est toujours possible lorsque nous évoluons en conscience comme vous le faites.
Disons que là où certaines fois, nous pouvons cliver un évènement traumatisant pour vivre "normalement" les autres évènements de notre vie, vous avez dénié un certain temps pour vous confronter au principe de réalité.
Cela est très violent.

Soyez bienveillante envers vous-même, vous ne pouvez faire que de votre mieux...
Le propre de la culpabilité est de pas réussir à donner plus, à faire plus, à être "mieux...."
Vous êtes dans une période difficile de votre vie dans laquelle votre énergie est limitée car vous essayez de vous reconnecter à ce que vous aimez, à la vie qui vous appelle.
Vous faites du mieux que vous pouvez !

Vous avez de très beaux projets, qui viennent du coeur.
Suivez la vie qui se présente et se présentera en vous... Même si votre coeur est lourd aujourd'hui, souvenez-vous que même si le corps physique disparaît, l'énergie est toujours présente.
Alors, vous pouvez écrire à votre père si vous le souhaitez, lui parler, lui dire ce que vous avez sur le coeur.

Vous pouvez m'appeler ou m'écrire pour échanger, sachez-le.

Je suis à votre écoute si vous souhaitez approfondir vos questionnements.
Julia, coach-thérapeute en relation d’aide spécialisée en image de soi
(hypersensibilité, contrôle, affirmation de soi, culpabilité, agressivité, gestion des émotions, somatisation)
Approche individuelle, systémique & transgénérationnelle

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

886 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2021

Bonsoir Laura,

Tout d'abord bravo pour le chemin que vous avez déjà parcouru.
Je comprends ce que vous ressentez, je suis passé par là aussi. Il me semble intéressant de vous transmettre quelques notions sur les enjeux existentiels. L'Homme est confronté depuis la nuit des temps à une existence dont la réalité comporte des éléments qu'on préférerait ignorer. Ces éléments, qu'on appelle les enjeux existentiels de la vie sont la mort, la solitude, la liberté et l'absence de sens de la vie.

Nous sommes tous mortels, et la mort est une inconnue totale, chacun peut s'en faire sa propre représentation.
Nous sommes seuls, quoi que nous fassions, nous restons seul avec notre intériorité, nos pensées, nos émotions, nos souffrances morales, etc. Communiquer est un pont au dessus du vide de l'existence mais ne nous préserve pas de la solitude.
Nous sommes libres, et le corollaire de cela, c'est que nous avons la responsabilité de notre propre existence. Autrement dit, personne ne peut nous sauver, c'est à nous qu'il revient d'agir pour nous développer et construire notre existence.
Et enfin, la vie n'a pas de sens intrinsèque. Il n'y a pas de mode d'emploi et notre responsabilité nous oblige à donner un sens à notre propre existence.

Ces enjeux peuvent être angoissants, et plutôt que de les affronter, on peut mettre en place des stratégies de déni. C'est à dire qu'on se fabrique une illusion qui nous empêche de voir cette réalité.

La vie ne s'est pas arrêtée avec votre père. En réalité, le voile s'est juste un peu déchiré et vous avez maintenant la possibilité d'accéder à la vraie vie. C'est à dire une vie ou nous ne sommes pas tout puissants, mais mortels, où nous sommes seuls et où l'Amour n'est pas un rempart contre les enjeux de l'existence, et où nous avons la responsabilité de donner du sens à notre vie.
Ca ne fait pas forcément rêver, mais dans cette vie là, il y a plus de liberté, plus d'autonomie, et donc aussi plus de joie.

Même si pour le moment, ça vous semble loin, faites confiance à la vie.

Je vous invite à poursuivre votre accompagnement. Si vous sentez que les TCC ne vous aident plus, n'hésitez pas à changer d'approche pour une autre qui ne se focalise pas sur les éléments de la dépression comme une chose à combattre à tout prix, mais qui pourra vous aider à lui donner du sens.

Je reste à votre écoute. Vous pouvez m'appeler ou m'écrire, je me ferai une joie de répondre à vos questions.
Courage à vous, vous avez tout mon soutien !

Belle soirée !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1185 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses