Ma vie est un mensonge

Réalisée par pampidipam · 29 mai 2023 Aide psychologique

Bonjour.
J'ai 22 ans, et je souffre énormément.
Il y a tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer.
Depuis que je suis petite, j'ai peur de tout et de tout le monde. Je n'ai pas d'avis, ces derniers mois je me raccroche aux autres, je suis en boucle sur mon mal être, ce qui est assez pénible pour eux et je le vois même s'ils n'osent pas me le dire. C'est la première fois que je suis autant en boucle.
J'ai toujours tout caché à mes parents pour éviter de les inquiéter. Mes parents m'aiment plus que tout, et j'ai eu une belle enfance remplie d'amour, on faisait un peu trop les choses a ma place même et aujourd'hui je souffre d'un manque d'autonomie extrême.
J'ai vécu seule, mais jamais totalement (avec mon ex). Je ne comprends rien aux papiers administratifs, aux cours, ou quand quelqu'un m'explique son travail, quand je regarde un simple reportage, quand je lis un livre, ou bien quand je comprends je ne fais aucune déduction.
J'ai toujours tout payé pour paraître gentille à mes amis. Je doute de ma sincérité envers tout le monde aujourd'hui. J'ai toujours été "coupé" dans mes relations, et quand des amis à moi étaient amenés a se rencontrer, je changeais de comportement et était angoissée selon les dires de certaines de ces amies.
Je pleure constamment.
J'ai peur de mon état.
Je suis en boucle.
J'ai vu un psychiatre. Il m'a prescrit des antidépresseurs et des anxiolytiques que je prends depuis le 10 mai.
J'ai l'impression de n'avoir aucun intérêt pour la vie mais de n'en avoir jamais eu également. Je fais tout pour me montrer "gentille" alors qu'au fond j'ai l'impression m'en foutre de tout, et ça me fait de la peine car je vois ceux qui sont sincères et qui ne s'en foutent pas de moi.
Je peux écouter n'importe qui. J'ai rendu mon appart en écoutant un tel. Je suis partie a l'étranger voir ma famille car cette personne me l'a conseillé mais moi je l'ai pris comme un ordre. J'ai également commencé mon traitement 5jours après la consultation car cette personne m'a dit de ne pas prendre de psychotropes, que c'est n'importe quoi ...
Je mentais souvent pour faire plaisir aux gens. Maintenant je suis plus que perdue. Je rêve souvent de choses qui ressemblent à la realité et je me réveille en pensant que c'est le cas. Mes pensées sont tout sauf logiques. Je me suis rendue compte ce matin que je hochais la tête car dans mon rêve une personne me rassurait sur ma situation et je hochais la tête après j'ai ouvert mes yeux d'un coup et je me suis rendue compte que ce n'est pas réel. Ça m'a fait peur.
J'ai peur car je ne comprends rien. Je fais tout sans comprendre. J'ai l'impression d'être née hier. J'ai peur aussi de ne pas aimer ma famille, mais au fond je sais que je les aime, mais je ne m'intéresse pas assez ou bien je ne trouve pas de mots à leur dire forcément, même a mes cousins de 10 et 14 ans... j'ai l'impression que je n'ai rien appris de la vie, que je n'ai pas d'expérience... et je parle sans arrêt de cette peur, de mon état sans conclusion (a ma mère surtout qui a elle même souffre de problèmes de santé, et je faisais passer quand même mon état au dessus...)
Tout est faux chez moi. Tout le monde me surestime. J'ai juste envie de disparaitre, sans forcément mourir. Je fuis tout. Mon dernier travail, je ne comprenais rien, je l'ai quitté aussi car une personne me l'a dit. Je trouve les réponses a travers les autres. Je vis a travers les autres aussi. Depuis petite, je préférais voir quelqu'un rire que rire moi même.
Je ne sais plus distinguer le bien du mal. Je ne sais plus rien distinguer. Quand je me concentre, je n'arrive quand même pas a comprendre. Quand je marche dans la rue et que je regarde autour je n'arrive pas a décrire les choses spécifiquement dans ma tête. Je veux tout savoir sur tout, je suis en mode panique. J'ai peur d'être égoïste mais c'est ce que je suis j'ai l'impression. Je ne me souviens de pratiquement rien de la vie des autres, de mes proches. Je pose des questions STUPIDES et INUTILES car je doute de tout. Même quand je sais, je suis a un point où je ne sais pas si je sais. Je m'accroche aux détails. Je vis en théorie mais pas en "pratique". Je n'ai jamais réussi à me relaxer. J'ai l'impression d'être en dépression toute ma vie. Je ne sais plus quoi penser, comment agir. Je m'en fiche de me nourrir. J'ai perdu du poids mais je m'en fous. En arrivant chez ma famille a l'étranger, on m'a coupé les cheveux mais je m'en fiche aussi, alors que tout le monde trouve que ça me va bien, je n'ai aucun avis.
J'ai vu un psy pendant un an, les deux derniers séances elle m'a fait de l'EMDR mais ça a empiré. Elle n'était pas formée d'autant plus. Par le passé j'ai fait de l'EMDR car je souffrais de TCA a 17 ans. Ça a été efficace et ce psychothérapeute était vraiment doué.
Je n'ai pas d'imagerie mentale, je vois toujours flou quand j'imagine des choses, mais ça n'a pas empêché l'efficacité des séances avec ce psychothérapeute en tout cas.
Je me rends compte que je suis peut être moi même responsable de cet état, je me suis enfoncée dedans. Ce changement d'air, ne me fait pas de bien. Je suis au fond quand même contente de voir ma famille mais l'angoisse prend le dessus et je me sens mal a l'aise fréquemment. Je n'ose pratiquement rien faire. Mes parents me manquent. Je n'arrive pas a vivre en aimant la vie. J'espère que les AD seront efficaces.
Je fais des choix qui n'ont pas vraiment de sens aussi. J'ai décidé de prendre des distances avec ceux avec qui je me sens "oppressée" mais en realité c'est avec tout le monde que je me sens ainsi j'ai l'impression, peut être seulement qu'avec d'autres je me sens un peu moins oppressée.
Une amie très intelligente et avec une bonne capacité d'analyse m'a fait comprendre que je poussais l'autre à m'éloigner de moi, car je n'osais pas dire que je ne voulais pas ou plus de cette relation. Mais en réalité comme je subis toujours pour les autres et que je ferme ma bouche, les gens ne peuvent pas le deviner.
J'ai juste peur qu'on se rende compte que je suis si jemenfoutiste que ça doit être ça qui me met dans un état d'angoisse... je n'en sais rien. Je ne sais plus rien. J'ai une double culture, je suis aussi perdue dans celle ci. Je n'ai aucune personnalité. Je me laisse vivre. Et m'accroche à des gens. Je sais que certains, comme ma famille, ne me laisseront pas tomber, mais je peux pas continuer de leur parler ainsi car ils sont malheureux ensuite a cause de mon état.
Je suis peut être destinée à subir le reste de ma vie, pour éviter de blesser effectivement ceux qui m'aiment. Je suis une moins que rien. Je ne veux pas mourir mais si par accident un jour ça arrivait... ce serait pas plus mal, au moins, je n'aurai plus à subir ou faire semblant.
J'avais l'impression tout de même qu'avant j'avais un avis, mais non, rien n'a jamais été fondé. Je suis le résultat de mon éducation et rien d'autre. La rupture avec mon ex ne me fait rien. Même si je rêve de lui une nuit sur deux c'est bizarre car je pense pas du tout a lui. Je n'arrive même pas a expliquer pourquoi on a rompu, je sais juste que j'étais malheureuse dans cette relation vers la fin et lui aussi pour differentes raisons. On sentait la fin depuis un moment mais on faisait semblant de ne pas la voir. C'est moi qui ai pris les devants et on a rompu en même temps.
Je refuse toujours l'aide que les gens veulent m'apporter car je SAIS que je ne suis pas légitime vue comment je suis.
J'ai l'impression de trahir mon père quand je suis d'accord sur certaines choses avec ma mere et vis versa. Je suis une tourne veste. (mes parents sont séparés)
Je n'arrive même pas a avoir un avis sur un membre de ma famille. A part dire que je l'aime... je ne saurai s'il a tord ou raison. pour moi, tout le monde a raison. même si ce n'est pas possible.
Enfin bref, et le fait de parler n'aide pas je suis en boucle, et ça fatigue certains mais moi pas du tout. Je n'ai pas de limite. Je ne me mets pas en colère. Je ne sais pas comment réagir même si on me manque de respect en pleine face c'est comme si je m'en fichais et que c'était rien. Je suis une morte vivante. Je n'ai AUCUNE empathie. Mais je peux éclater en sanglots pour des petites actions. Enfin, je pouvais. Beaucoup moins aujourd'hui. Par exemple pour un animal souffrant, ou quand quelqu'un mangeait tout seul... mais pas pour des choses concrètes. Même a la mort d'un membre de ma famille il y a deux ans j'étais la seule à ne pas pleurer et a ne rien ressentir et seulement a la fin j'ai éclaté en sanglots et je n'arrivais pas à m'arrêter... et j'avais de la peine a regarder les autres pleurer. Mais je n'arrive pas a être compatissante, même quand mes amis me racontent leurs soucis qui les touchent profondément et en plus c'est rare que l'une d'elle se confit... je suis comme morte de l'intérieur et je ne trouve AUCUN mot donc j'utilise des mots banales et je me sens hypocrite. Je réponds aux messages de moins en moins aussi... je me laisse contrôler.... ici on décide aussi pour moi je ne suis pas autonome et je ne réponds même pas a ma maman quand je vois son message... je veux toujours avoir la réponse parfaite... et je suis vide... et je souffre...

J'ai écrit énormément. Et pas grand chose n'a de lien. Désolée. Et il n'y a peut être rien a répondre.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 31 MAI 2023

Bonjour, Pampidipam.

Il y a effectivement beaucoup de choses dans votre touchant message. Touchant à la fois par l'envie sous-jacente d'aller mieux et par la résistance à votre propre bien être qui y transparaît.

Je pourrais ressentir en vous lisant, non pas une incapacité à l'empathie, de l'égoïsme, ou une quelconque méchanceté, mais une image défensive de vous-même. Les symptômes que vous décrivez comme l'absence d'opinion, ou une opinion complaisante, le mensonge, une sensation de vie théorique, l'absence d’intérêt pour votre propre vie ... je sens un grand désarroi psychique qui pourrait me faire penser à un Faux-Self. Comme si vous vous étiez construit un personnage de manière à ne pas être touchée, pour ne pas vivre d'émotions qui vous soient propres. Je pourrais imaginer que vous n’acceptez de ressentir vos émotions que si l'autre vous montre quoi et quand ressentir.

De plus j'ai relevé dans votre texte un lapsus très intéressant, vous écrivez : "je poussais l'autre à m'éloigner de moi, car je n'osais pas dire que je ne voulais pas ou plus de cette relation."

En vous lisant, on pourrait s'attendre à ce que vous écriviez : "je poussais l'autre à s'éloigner de moi, ...".

Mais vous utilisez "m'éloigner de moi" et vous voyez je pense qu'il y a là un sens profond qui parle beaucoup de vous.

Dans un premier temps il est très important de continuer votre traitement antidépresseur et de faire part à votre médecin des éventuels effets secondaires et de son efficacité. Ainsi il/elle pourra aménager le dosage, ou changer de molécule afin d'améliorer votre stabilité.

Il me semble également qu'une psychothérapie intégrative serait une excellente démarche pour vous, car votre environnement et la manière dont vous le percevez semble au cœur de votre problématique.

J'ai envie de vous proposer un premier rendez-vous pour une séance gratuite et nous pourrons décider de poursuivre un accompagnement ensemble.

Je vous souhaite de tout cœur de trouver le sens de votre vie et votre vraie personnalité, celle que vous aimerez être.
J'ai envie de vous aider à cela.

Chaleureusement.

Laurent FARRET Gestalt Thérapie Intégrative.

Laurent Farret Psy sur Nantes

200 réponses

2090 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2023

Bonjour,

Non, votre vie n’est pas un mensonge, elle est une interrogation : « qui suis-je ? ».

Votre message fait une impression de lucidité enfermée dans une grande souffrance.

Les antidépresseurs feront certainement leur effet, sinon il faut demander d’en changer.

Et il vous faut absolument faire une bonne thérapie : revoyez le psychothérapeute qui vous a fait du bien, ou choisissez un-e autre. Vous avez besoin de parler de tout ce que vous avez écrit ici, analyser ce qui vous a amené à la TCA…, et maintenant à la dépression. Et pourquoi vous avez une si mauvaise image de vous même et aussi peu de confiance en vous, pour changer et dépasser cet état de mal-être dans lequel vous enfoncent vos idées négatives sur vous même.

Je vous souhaite d’agir le plus vite possible pour vous en sortir… la tête haute.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4354 réponses

11952 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2023

Bonjour

Vous avez effectivement beaucoup écrit et votre message est riche et contient beaucoup d'éléments qui méritent d'être discutés avec vous.

Tout d'abord, vous avez bien fait d'aller consulter pour obtenir un traitement. Continuer à le suivre il est encore trop tôt pour en mesurer les effets (le 10 Mai n'est pas si loin). Peut-être faudra-t-il le réajuster, mais vous verrez cela avec le psychiatre qui vous suit.

En ce qui concerne la teneur du message elle marque une estime de soi pour le moins affaiblie et une vision très dépréciée de ce que vous pouvez être. Vous y décrivez aussi des comportements qui vous poussent à ce que nous (les thérapeutes narratif) appelons des identités assignées. Vous ajoutez également le fait de porter une double culture qui vient brouiller les lignes un peu plus. Bref vous nous délivrez une histoire de votre vie terriblement saturée par l'idée que vous n'êtes ni empathique, ni capable de décision, ni même d'intérêt.
Pour autant votre vie ne se résume pas à ces moments de vie que vous mettez en avant.
La thérapie Narrative invite à revisiter toute une histoire de vie, d'y dénicher d'autre moments clés qui s'ils sont mis bout à bout permettent de produire une autre histoire (nous l'appelons alternative) bien plus riche. Ce faisant elle permet d'affermir une identité narrative différente. Je peux vous accompagner dans ce travail thérapeutique qui vous permettrait de retrouver une vie plus riche pour vous dans laquelle vous pourriez vous épanouir.
Je vous engage à vous renseigner sur la Thérapie Narrative, vous verrez combien elle peut être indiquée pour vous.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.
Je consulte en cabinet et en téléconsultation.

Bonne journée

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

415 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 MAI 2023

Bonjour,
ce que vous avez vécu dans votre enfance vous a profondément impactée : vous avez développé un ego, une personnalité qui ne correspond pas à ce que vous êtes réellement et d’ailleurs vous n'en n'avez aucune idée car vous avez porté tout le temps des "masques" pour vous faire accepter. Le masque de la fille qui en fait des tonnes pour les autres parce qu'elle croit que telle qu'elle est, elle n'intéressera personne. Paradoxalement, le fait d'avoir été couvée, le fait qu'on ait peut-être fait à votre place, assistée vous a fait grandir avec cette fausse croyance que vous n'êtes pas capable de réussir seule et que ce que vous êtes ne satisfera jamais les autres. Cela marche pendant un temps mais plus on grandit, plus on se heurte aux limites de ce système de défense et on ne sait plus où on va, qui on et, on se coupe des émotions par peur de souffrir.
Il n'est pas trop tard pour aller à la rencontre de votre vrai moi et cela doit commencer par la guérison de vos blessures d'origine, le déconditionnement, et l'apprentissage de l’estime et de l'amour de vous même.
Je peux vous accompagner sur ce chemin.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4486 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses