Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Je mens et je crois de plus en plus à mes mensonges...

Réalisée par Louise le 22 avril 2013 5 réponses  · Psychologue

Bonjour,


J'ai commencé à mentir pour tout et n'importe quoi dès mon enfance. À l'époque, c'était des mensonges sans importance, des mensonges d'enfant. Ensuite, ça a continué, ado puis adulte. Aujourd'hui, je continue de mentir sans arrêt, je ne peux pas l'éviter.


Je me rends compte que j'ai deux vie : celle qui est réelle, normale, comme tout le monde, et celle que j'invente, beaucoup plus intéressante, forcément. Et je réalise que quand je mens, je crois à mes mensonges, je crois que cette vie existe quelque part...


Le problème c'est que j'ai perdu des amis qui se sont rendus compte que je leur avais menti sur plein de choses. Et maintenant, je crois que je pourrais perdre mon compagnon.


Je suis avec lui depuis six mois, et je pense qu'il est amoureux de l'autre moi, pas de la vraie. Je lui ai fait croire que j'ai voyagé partout, que je suis super sportive, que je parle plusieurs langues, etc. Il m'a demandé de vivre avec lui et il va forcément découvrir qui je suis en réalité... Qu'est-ce que je peux faire ? Si je lui raconte tout et qu'il me quitte ? Si je ne dis rien, il va me détester quand il va découvrir à quel point je suis banale, en plus d'être une menteuse...


Merci d'avance pour vos conseils.

enfance

Meilleure réponse

Bonjour,

La problématique que vous décrivez est particulièrement délicate et complexe. On y retrouve l'idée que de nombreuses pathologies présentent à l'état hypertrophié, des problèmes existant chez tout un chacun. En effet, si tout le monde ment peu ou prou (par affirmation ou par omission), il y a des cas où les mensonges prennent des proportions extrêmes, et mettent en danger les personnes concernées.

En l'occurrence, votre compulsion à "mentir pour tout et n'importe quoi", selon vos propres termes, nécessiterait que vous entrepreniez un traitement psychologique, parce que sans le vouloir, vous engendrez votre propre malheur en vous enfermant dans des situations intenables.

Il y a un aspect infantile à croire qu'on peut compenser certaines insuffisances personnelles - ou ce qui est perçu comme tel - par des mensonges, et que cela peut durer longtemps, car la vérité est souvent découverte, tôt ou tard.

Fantasmatiquement, les mensonges viennent souvent panser des manques ou des blessures narcissiques, sans toutefois rien changer dans le réel. En outre, des difficultés surviennent inévitablement lorsque ces mensonges sont découverts, parce que les relations normales sont basées sur la confiance. C'est pourquoi vos mensonges représentent une trahison vis-à-vis de votre ami en particulier. En d'autres termes, même s'il est capable de tolérance et de compréhension, il est probable qu'il se détournera de vous lorsqu'il découvrira leur ampleur.

L'enjeu pour vous est donc de changer votre comportement et de parvenir à respecter les règles usuelles de bonne conduite, en commençant par réaliser qu'il n'y a pas vraiment d'autre choix si vous voulez que tout se passe bien pour vous. Il en va notamment de votre capacité à garder vos amis, comme vous l'évoquez.

Dans ce sens, intégrer le fait que ces règles n'existent pas par hasard et qu'elles protègent ceux qui les observent, beaucoup plus qu'elles les répriment, serait salutaire. Enfin, reconnaître l'existence de règles non écrites, autrement dit d'un code moral, s'impose en premier lieu dans le sens évoqué.

Vous souhaitant de trouver une aide appropriée dans l'entreprise difficile du changement souhaitable, et restant à votre disposition, je vous souhaite bon courage et bonne continuation.

Françoise Zannier - Docteur en Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach Superviseur intégrative - Paris

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir,
Primo, il ne faut pas vous en vouloir.
Secundo, vous l'évoquez vous même, vous continuez le mensonge, tout comme l'enfant que vous avez été en le restant beaucoup... Pourquoi?
Tout enfant traverse des périodes où, le réel ne le satisfaisant pas du tout, va tout simplement en créer un tout autre en essayant d'enrôler un peu tout le monde dans celui-ci... Il ne sait pas et bien sur ne réalise pas ses mensonges car le concept n'existe pas dans son cerveau enfant.
Ce sont les adultes qui risquent car en mal de connaissance quant au développement enfant de nommer cette façon de faire mensonge alors qu'il n'en est rien.
Le "men...songe" ainsi risquera de devenir habitude ET triste ritournelle abusive, comme c'est votre cas .C'est très bien que vous réalisiez le préjudice que vous vous creez et qu ainsi vous creez à votre entourage. Un travail de soin psychique analytique vous permettra de vous libérer de cela.
Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette volonté qui est votre.
C.LeVern

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

21 OCT. 2014

Logo LeVern Catherine LeVern Catherine

158 réponses

295 J'aime

Bonjour,

Le mensonge et l'autre, vous êtes à la recherche d'un mobile : la culpabilité, la honte, la peur sont les mobiles du mensonge...

Mentir c'est travestir la vérité, sa vérité, c'est une sorte de virtuosité de la pensée intellectuelle. C'est aussi pouvoir modifier la représentation de l'autre en entrant dans le cercle de l'intimité intellectuelle de l'autre. Mais mentir c'est peut-être aussi une façon de respecter l'autre, d'une certaine manière, en ne lui disant pas toujours la vérité, qui l'aurait sans doute blessé. Ne rien dire, ne pas avouer est un refuge dans la faiblesse et la couardise d'avoir peur de dire la vérité.

En bref : il vaut mieux dire la vérité à votre compagnon en lui avouant vos mensonges, il vous sera reconnaissant de lui avoir dit la vérité.

Bon courage, car il s'agit bien là d'un moment de courage de dire à l'autre se que l'on se cachait à soi-même.

Bien à vous,

Olivier DAWANT
Psychologue à Caen

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2013

Logo Olivier Dawant - Psychologue Olivier Dawant - Psychologue

182 réponses

542 J'aime

Vous parlez de vous comme si le faites d'être normale, comme toute le monde, banale vous rendait inintéressante.

Or qu'est-ce qu'être normale, comme tout le monde ? Les gens sont-ils semblables ? Vivent-ils tous les mêmes choses ? Bien sur que non. Vous semblez vous accrochez à un stéréotype d'être humain moyen, sans même pouvoir définir ce qu'il est.

Vous vous êtes inventés un vie que vous croyez fantastique, que vous confrontez sans cesse à votre perception en distortion de la réalité. Je suis sûre que vous avez des qualités, que vous savez des choses. Vous ne croyez pas en vous, alors vous avez "vendu" à votre ami une personne que vous n'êtes pas. Il ne vous détestera pas, il sera surpris sans doute et non pas parce que vous êtes "comme tout le monde" mais parce qu'il ne comprendra pas vos raisons. Peut être vous quittera-t-il, après tout celle qu'il aime c'est votre façade. Mais des hommes qui sauront vous apprécier pour ce que vous êtes vraiment, dans votre beauté, dans votre réalité, il y en a plein.

Alors entreprenez un travail psychothérapeutique pour comprendre pourquoi dès votre enfance vous avez du mentir sur votre réalité et apprenez à être vous. Vous verrez vous êtes fantastique.

Bon courage

Sylvianne Spitzer

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

26 AVRIL 2013

Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste

392 réponses

2017 J'aime

Bonjour,

Je suis sensible à la souffrance que vous devez ressentir d'être ainsi entre 2 dimensions si différentes de votre manière de vivre. Le mensonge, quand il est installé comme un mode habituel de fonctionnement, est un processus d'évitement du contact avec les autres et avec la réalité.

Vous évoquez que, lorsque vous inventez un autre monde (une vie que vous inventez), cela est plus intéressant. Il me semblerait opportun de mettre au clair ce qui est en jeu, pour vous, dans cette manière de faire, quelle réalité vous souhaitez occulter, quelle relation aux autres vous souhaitez avoir, en quoi vous montrez différente de ce que vous êtes vous permet de traverser des situations difficiles...

Je vous souhaite de trouver une approche thérapeutique qui vous permette de vous aider à gérer votre situation.
Je suis à votre disposition.

Très sincèrement.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

24 AVRIL 2013

Logo Emmanuelle Lecomte - Cabinet De Psychothérapie Emmanuelle Lecomte - Cabinet De Psychothérapie

10 réponses

25 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Je cherche a comprendre pourquoi je ne suis plus la meme personne qu'avant.

2 réponses, dernière réponse le 05 Septembre 2017

Ma fille de 7 ans est très jalouse, elle ment et n'obéit plus

8 réponses, dernière réponse le 23 Juin 2015

Suis je mythomane ? Ou bien est ce plus grave

4 réponses, dernière réponse le 14 Novembre 2017

Comment avoir plus de liberté ?

1 réponse, dernière réponse le 23 Août 2018

mensonge idiot à mon conjoint, je ne sais comment lui avouer

3 réponses, dernière réponse le 23 Août 2018

Suite - mensonge idiot à mon conjoint, je ne sais comment lui avouer

2 réponses, dernière réponse le 24 Août 2018

Peur de ne plus l'aimer, retour en France difficile, Ambivalence...

3 réponses, dernière réponse le 02 Septembre 2015

Tenter d’y voir plus clair

2 réponses, dernière réponse le 04 Avril 2018

mensonges dans mon couple? puis je me soigner?

11 réponses, dernière réponse le 17 Avril 2015