Mon ex ne me laisse pas voir mon fils

Réalisée par OULDCHRIF · 17 févr. 2022 Thérapie familiale

Bonjour,
Mon cas est compliqué, mérite attention et peut faire l'objet de publication scientifique.Je suis franco marocain, médecin retraité âgé de 66 ans, divorcé en 2011 et remarié avec une autre personne en 2013 avec laquelle je n'ai pas d'enfant.J'avais connu en 2003 une jeune femme marocaine,mon ex épouse, que j'ai épousée en 2004.Elle m'a rejoint en France en 2005.Elle avait le niveau collège, sans situation professionnelle ni diplômes et vivant modestement.Dés son arrivée en Fr, son comportement a changé, plus de sentiments d'amour, intéressée par apprendre le Français, entamer une formation, travailler et aider financièrement sa famille.Elle n'était pas non plus motivée pour entamer un programme de procréation médicale assisté car j'avais de lourds soucis de fécondité.
Entre fin 2007 et début 2008, elle suivait une formation de 8 mois dans une ville à 65 km de chez nous où elle avait une chambre.Elle était absente du domicile et ne rentrait que le WE. En mars 2008, elle obtient sa carte de séjour permanente. En mi Avril 2008 elle elle obtient son diplôme. En fin mai 2008 une grossesse spontanée est décelée à 6 semaines. Dés le mois de Aout 2008, elle voulait quitter son domicile conjugal. Un petit garçon est né en début 2009. Neuf mois après après une petite dispute, elle quitte le foyer conjugal avec l'enfant qu'elle éloigne de 190 km de son papa en octobre 2009. Le divorce est prononcé en mai 2011: aux torts partagés, tort de Mme: abandon du domicile conjugal sans raison,mon tort: je n'ai pas payé les 1300 euros de devoir de secours pour l'ex épouse pendant la séparation.
Par la suite s'installe un conflit: moi je ne verse pas la totalité de la PA, et l'ex entrave mes droits au DVH. Progressivement au cours des années et des procédures soit de mon coté pour faire baisser la pension et de son coté pour m'enlever l'autorité parentale et les droits de DVH, s'installe un conflit de loyauté et l'enfant subit de plein fouet les effets de l’aliénation parentale.
L'enfant est très perturbé, troubles du sommeil,troubles alimentaires, et surtout il devient accroc aux écrans.
Un soir du mois d'avril 2019 alors qu'il était chez moi pour les vacances du printemps, il ne voulait pas dormir à 01 h du matin.Je me suis énervé et une gifle est partie.
Je l'ai pris en été 2019 et ça s'est bien passé.
A l'école en octobre 2019, CM2, l'enfant giflé par un autre camarade de classe. le lendemain mon fils va à l'école avec un petit couteau de cuisine dans son cartable.
Le directeur de l'école rédige une information préoccupante qui sera transmise aux services sociaux mais le dossier est classé.
Entretemps la maman prends avis chez son avocate et une procédure est démarrée! plainte à la gendarmerie, audition de l'enfant, sera vu par une pédiatre et une psychologue(qui ne trouvent rien) + deux "faux" témoignages? et m'assigne devant le JAF pour m'enlever l'autorité parentale et les droits de visite. J'avais demandé une enquête sociale. Le JAF (juin 2020) avait réduit mes DVH à 4 journées et 3 nuits pour les vacances. L’enquête sociale était à charge contre moi réalisée pendant cette période de pandémie stressante pour tout le monde.En juin 2021, le JAF suspend le DVH en attente d'une expertise psychologique que nous avons réclamée. Cette dernière était également à charge contre ma personne effectuée par une jeune psychologue sans vraie expérience de la vie ni expérience professionnelle.Au bout de 2 heures elle ne m'a pas posé de questions! et moi j'essayais de démontrer le comportement anormal de l'ex épouse et son retentissement sur l'enfant.Elle m'a étiqueté comme ayant des troubles de la personnalité et a demandé le maintien des contacts entre l'enfant et son papa mais en milieu médiatisé!. Je n'étais pas bien défendu ni conseillé par mon avocate.
Le résultat c'est que le JAF a décider de m'enlever l'autorité parentale et me laisse le droit de surveiller! puis de limiter mon DVH à une journée de 8 heures un samedi tous les 2 mois .
Actuellement j'ai fais appel de ces dernières décisions et j'ai changé d'avocat.
Voilà mon histoire qui est encore plus compliquée à ce que je raconte.Je ne vois plus mon fils depuis 10 mois, pas de contact téléphonique (la mère ne l'autorise pas). J'aime bien mon fils et il m'aime bien. Il y a une grande complicité entre nous deux.Il est pris dans les griffes de sa mère et la justice laisse faire. Elle installe l'enfant dans son un dangereux conflit de loyauté et conforte la mère dans son aliénation parentale.
Merci pour vos avis et vos conseils.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 18 FÉVR. 2022

Bonjour Monsieur,
Je suis bien sensible à votre situation douloureuse. Je perçois tout l'amour et le manque que vous avez pour votre fils. Je n'ai pas de solution pour vous aider. Je sais juste comme un enfant peut être instrumentalisé pour atteindre l'ex conjoint quand la relation n'est pas apaisée après une séparation, et comme vous le faites très justement remarquer, les dégâts psychologiques que cela peut causer chez l'enfant car celui-ci se retrouve pris dans un conflit de loyauté. Je peux juste vous souhaitez bon courage pour votre combat. L'important c'est de garder le contact avec votre fils, de continuer à lui exprimer votre amour pour lui et de lui dire qu'il n'est pas responsable de la relation de ses parents.
Je vous souhaite une bonne suite.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

281 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 FÉVR. 2022

Bonjour
je comprends votre souffrance et votre désarroi, malheureusement les conflits entre parents lors de séparations sont nombreuses, ils faut essayer de penser au bien avant tous de votre enfants car malheureusement celui ci est déjà bien perturbé par tous, le protéger est votre rôle principal à tous les deux, cordialement Buono Frédérique.

Frédérique Buono Psy sur Mondeville

39 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 FÉVR. 2022

Bonjour,
Je comprends ce que vous ressentez mais le conseil que je peux vous donner est de ne pas adopter la stratégie du pot de terre contre le pot de fer, mais celle de l'acceptation.. Accepter ne veut pas dire se réjouir, adhérer ou être indifférent mais simplement prendre acte de ce qui est et contre quoi et qu'on ne peut pas changer. Ce qui est, c' est qu'en l'état actuel des choses, vous n'avez pas la main, vous devez attendre la décision de justice qui peut-être vous permettra de récupérer vos droits. Mais rien ne vous interdit de contourner, et tout en ne luttant plus, de construire autre chose.
Votre fils vit mal en ce moment parce qu'il se sait l'enjeu au milieu d'un conflit entre ses parents. Or, l'amour que vous avez pour lui doit le préserver. Votre seul souci doit être son bien être et son bonheur et cela passe aussi par le lien avec sa mère.
Vous ne pouvez pas lui téléphoner ? Alors, écrivez lui entre les rencontres en milieu médiatisé, annoncez aux éducateurs présents que vous écrirez à votre fils (pour éviter que votre ex ne subtilise les lettres). N'écrivez rien de négatif sur la mère (c'est terrible pour un enfant et il vous le reprocherait plus tard) , dites lui que vous vous reverrez bientôt, racontez lui ce que vous faites, demandez lui ce qu'il fait etc...Vous avez bien vu d'ailleurs que l'enquête sociale n'a pas été en votre faveur parce que vous avez axé vos propos sur votre "adversaire".
Lorsque vous le verrez, mettez la "surveillance" de côté, plus vous coopérerez, plus vite vous sortirez ce que l'on vous impose. Profitez au contraire de ces moments pour vous laisser observer et c'est cela qui vous permettra de retrouver votre enfant dans des conditions normales. Bref, montrez vous plus intelligent que votre ex...

Au delà de l'apparence, cette situation vous fait travailler la blessure d'injustice. D'un point de vue plus spirituel, toute épreuve a un sens et vous vouliez en profiter pour vous interroger à ce sujet, je pourrais vous accompagner sur ce chemin.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques
.

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4568 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 FÉVR. 2022

Bonjour Monsieur,

Votre fils est aujourd’hui un jeune adolescent de 14 ans, très proche de l’âge auquel il pourra donc s’émanciper et reprendre contact avec vous s’il le souhaite.

Notez que lever la main sur un enfant, le frapper avec un objet, le brûler, le droguer, l'étouffer ou le bousculer… Ces actes, même commis de façon non répétée, sont punissables par la loi. ... La sanction culmine à 30 ans d'emprisonnement.

La justice a statué, donc pas de possibilité de retour. Votre enfant connaît votre nom et votre adresse et viendra librement à vous quand il sera adulte.

Laissez vous du temps, en attendant restez bienveillant. Pensez à lui et envoyez lui des cartes postales de vos voyages, des gentils présents et pourquoi pas entamer des échanges épistolaires avec lui avec l’autorisation et le contrôle de la maman bien évidemment.

Excellente continuation
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10890 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie familiale

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie familiale

Autres questions sur Thérapie familiale

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses