Suis-je sex-addict?

Réalisée par Laoanye · 31 août 2022 Addiction au sexe

Bonjour j'ai besoin de votre aide s'il vous plaît. Je suis une jeune femme de 37ans
J'ai été mariée une 1ere fois pendant 6ans. Avant cela j'ai eu plusieurs relations sexuelles dont aucune ne m'a amené à l'orgasme. Pendant mon mariage j'ai été victime de violence physique, sexuelles et morales. Mais tout à commencé après ma séparation puis divorce. En effet j'ai découvert par hasard la masturbation, et finalement l'orgasme. J'ai aussi compris que j'étais clitoridienne. J'ai découvert tout cela à 35ans. Mon problème maintenant, c'est que j'ai pu guérir de mes blessures issues de mon 1er mariage. J'ai rencontré l'Amour et je suis très heureuse. Malheureusement je peux avoir envie de faire l'amour plus de 5fois dans la journée (en 24h). Je croyais que c'était normal vu que c'était la 1ere fois que je vivais un amour aussi fort. Mais mon conjoint se plaint parfois, il me dit souvent qu'il n'arrive plus à tenir physiquement face à mes envies sexuelles continues. Et malgré cela je peux passer des heures à me masturber devant de vidéos pornographiques de plus en plus délirantes. C'est devenu une drogue pour moi en plus du désir continue de faire l'amour avec mon chéri. Le pire c'est que je suis enceinte de quelques mois. Et mon gynécologue a décelé un risque d'accouchement avant terme, du coup il m'a proscrit les relations sexuelles jusqu'à l'accouchement. j'ai réussi à tenir 10jours. Là je n'en peux plus, je fais chaque nuit des rêves érotiques dans lesquels j'ai même de vrais orgasmes. Et finalement j'ai craqué je me suis masturbée 2 fois et j'ai eu des orgasmes. Or le gynéco a bien précisé que les contractions issues de l'orgasme sont dangereux pour mon bébé que j'ai tant désiré. Aidez-moi à sortir de cette addiction. Je vis une histoire d'amour extraordinaire avec mon chéri et je ne veux pas que cela soit un problème pour nous. Merci pour votre assistance
PS: j'ai été victime d'abus sexuels dans ma tendre enfance. Et j'ai aussi été victime de harcèlement scolaire (moral). J'ai également été battue par ma mère et minimisée à plusieurs reprises

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 SEPT. 2022

Bonjour,
Je suis très étonnée de ce que vous a dit votre gynéco, normalement pas de risque jusqu'à 6 mois, après effectivement, si vous avez une grossesse à risques, vaut mieux éviter les contractions musculaires dus à l'orgasme.
Concernant votre problématique, je vous conseille de consulter mais surtout de revisiter tous les souvenirs impactants de votre enfance, tous souvenirs non traités laissent des empreintes traumatiques pouvant se déclencher de manière inappropriée.
Une approche intégrative serait la plus appropriée pour vous (voir mon profil).

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5254 réponses

29368 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 SEPT. 2022

Bonjour,

D'après ce que vous indiquez de votre histoire personnelle vous n'avez découvert que tard le fait que vous puissiez vous occuper de vous même. Comme cela est passé en premier par la découverte de votre corps vous avez mis toutes vos énergies de recherche de bien être dans la sexualité, comme une revanche sur la vie.
Mais la vie n'est pas que sexualité. Vous devriez essayer de développer d'autres potentialités qui sont en vous et découvrir d'autres satisfactions à d'autres niveaux de votre personne.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

3833 réponses

19142 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour,
Si vous n'étiez pas enceinte, je dirais qu'il n'y a pas de problème majeur ; la pratique de la masturbation permet de compléter les rapports que vous avez avec votre mari.
Pour le moment, il est impératif que vous trouviez des solutions pour contenir vos désirs exacerbés peut-être en raison de la modification hormonale de la grossesse; : je vous encourage à vous tourner vers des activités physiques qui allient corps et esprit : yoga, tai chi ...et/ou des techniques comme l'hypnose par exemple.
Par ailleurs, vous auriez besoin de régler les blessures de votre passé en vous faisant accompagner.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

6558 réponses

4267 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour
Ma réponse n'est pas parue.
Cela va être rectifié
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6312 réponses

3298 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour Laoanye,
Le plaisir est évidemment un attrait agréable de la vie.
Néanmoins votre dépendance vous prend beaucoup de temps physiquement et psychologiquement, il est donc intéressant de la travailler.
La méthode que je propose va retracer votre vécu et rechercher les liens qui vous amènent à cette dépendance afin de trouver un équilibre.
Dans un premier temps, pour apaiser votre culpabilité, avez vous eu un second avis gynécologique ?
Je reste disponible pour toutes questions supplémentaires.
Belle journée.
Rachel Evrard Neurotherapie

Rachel Evrard Psy sur Annecy

3 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour

Espérez vous qu'un professionnel décèle une addiction au sexe?
Il semblerait que vous ayez besoin d'être rassurée dans votre sexualité mais au delà également. Cela pourrait mettre en évidence des peurs, voire des angoisses (non identifiées à ce jour) qui produisent ce besoin compulsif d'avoir recours à la masturbation ou à un rapport sexuel.
Petite aparté, toutes les femmes sont clitoridiennes mais on distingue l'orgasme clitoridien interne ou externe. Un apport d'informations sur ce sujet pourrait vous être bénéfique également pour comprendre comment fonctionne le corps. Rassurez vous, bon nombre de femmes sont peu ou mal renseignées dans ce domaine qui pourtant les concerne au quotidien (mais cela est un autre débat!). Vos remarques sont donc tout à fait légitimes.

Il y a plusieurs choses à distinguer. D'ailleurs, félicitations pour cette grossesse que vous avez désiré (pour reprendre vos mots). La grossesse produit un déséquilibre hormonal dont vous n'avez pas la maîtrise. Il est fréquent que cela impacte la sexualité (en hausse ou en baisse) mais dans votre situation, il y a un risque pour votre grossesse, c'est pourquoi il est nécessaire de trouver une alternative à vos envies.
Il serait alors préconisé de prendre du temps pour vous, pour vos poser et identifier ce qui déclenche ses envies. A partir de là, plusieurs solutions sont possibles pour compenser ce manque mais surtout panser vos blessures.
Un accompagnement pourrait vous être favorable afin de cheminer en douceur.
Praticienne en thérapie intégrative, je suis convaincue que mon approche pourrait avoir de réels effets pendant mais aussi après la grossesse.

Je reste à votre écoute si besoin. N'hésitez pas à consulter mon profil pour en découvrir davantage sur mon approche bienveillante.

Belle journée
Virginie AUGIAS
Thérapeute et coach en développement personnel et professionnel
Consultations en ligne ou à mon cabinet
https://www.psychologue.net/cabinets/virginie-augias

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1220 réponses

2674 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour,

Je voulais simplement préciser une petite chose, toutes les femmes sont « clitoridiennes ». C’est, en effet, l’organe du plaisir féminin. Simplement, toutes n’entretiennent pas son excitation de la même façon. Certaines (moins de 30 % occasionnellement) y parviennent pendant les rapports, mais plus de 90 % y arrivent par stimulation directe du gland du clitoris. Cette parenthèse étant faite, revenons à votre problème.

Vous êtes aujourd’hui dans un cercle infernal de tension sexuelle. Celles-ci ont débuté avec la découverte de l’orgasme et finalement le déblocage qui s’était certainement opéré face à ces abus dans votre enfance. Aujourd’hui, vous n’arrivez plus à surmonter tout cela. Vous cherchez à vous défaire de cette envie permanente.
Je peux vous aider à retrouver une vie plus apaisée. Je vous invite à me contacter pour cela.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3223 réponses

2865 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour Laoanye,

Avez-vous tendance à être anxieuse ? Cela peut expliquer vos pulsions sexuelles qui sont de l'ordre de la VIE donc il n'y a rien à rejeter. En vous lisant, j'ai comme l'impression que votre corps demande à rattraper le temps perdu: comme une renaissance que vous savourez chaque jour. La solution selon moi est que vous puissiez déplacer votre libido sur d'autres domaines de votre vie. En effet, aujourd'hui elle passe dans le couple: et notamment la sexualité. Peut-être êtes-vous limitées par le fait d'être enceinte actuellement mais l'idée est de trouver des intérêts qui vous permettent de "dépenser" votre énergie ailleurs. J'entends bien que cela ne vous procurera pas d'orgasme, mais peut être du plaisir qui vous permet d'attendre votre accouchement, qui signera un autre renouveau.
Je vous encourage à entamer un travail thérapeutique au moins pour quelques séances, cela vous permettra de décharger ce qui se joue émotionnellement en vous et comprendre le process de l'anxiété/ l'angoisse.
Je ne dirai pas que vous êtes addicte sexuelle, mais vous avez découvert le plaisir intense à vos 35 ans, c'est à dire que toutes les pulsions sexuelles avant étaient probablement étouffées. Dans ce cas, tout ce qui n'a pas pu s'exprimer durant ces années remonte aujourd'hui. Cela va "s'écouler" naturellement mais il me semble qu'un travail sur la maîtrise pulsionnel vous sera très bénéfique.

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1365 réponses

826 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour Laoanye,
La découverte tardive de l’orgasme est un déclencheur de ce type de troubles qui sont des TOC avant de se changer en véritable addiction dure.
La thérapie comportementale et cognitive doit être entamée le plus vite possible afin que le thérapeute avec qui vous choisirez de la faire puisse vous donner rapidement quelques travaux à faire sur vous pour freiner au maximum l’avance de vos TOC avant que l’enfant n’en souffre.
Agissez rapidement, bien cordialement.
Jean-Michel Martin
https://www.psychologue.net/cabinets/martin-jean-michel
Thérapeute TCC, PNL, thérapie d’acceptation et d’engagement, analyse transactionnelle, relation de couple et coaching personnel.

Martin Jean-Michel Psy sur Santa-Lucia-di-Moriani

162 réponses

1153 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour à vous,
Il y a derrière vos pulsions une grande souffrance qui désire être légitimée. Elle s’exprime dans la recherche de plaisir. Ce plaisir devient de la dopamine pour votre cerveau, et comme une drogue il en redemande.
Pour couper avec ce schéma répétitif inconscient il serait bien de prendre un rendez-vous chez un thérapeute de votre choix. Seule il sera difficile de retrouver votre libre arbitre.
Je sollicite votre curiosité afin d aller chercher dans votre histoire personnelle et familiale les réponses qui vous ouvriront les portes de la compréhension.
" La connaissance de soi " "L’expansion de conscience " sont des outils formidables et efficaces qui répondent à votre demande.je vous invite à vous renseigner. A participer à un stage qui changera votre vie je suis disponible pour tout renseignement complémentaire. Cordialement Christine Lorijon.

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1788 réponses

943 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour,

Je vous conseille de vous apaiser, votre libido est explosive en ce moment à cause des hormones de grossesse qui jouent leur rôle sur votre corps et votre mental.

Par contre, concernant vos habitudes telles qu’elles étaient avant votre grossesse et votre impossibilité à vous en passer aujourd’hui, il y a évidemment quelque chose à comprendre et à apaiser. Vous comprendrez qu’il y a une perturbation profonde qui vous secoue et seul l’orgasme peut la calmer.

Je vous suggère vivement d’envisager une introspection et de comprendre au mieux ce qui vous arrive grâce à la thérapie, puis enfin de retrouver la sérénité quand c’est nécessaire.

Restant à votre écoute
Bien à vous
Marjorie Lugari Psychanalyste et Sexothérapeute

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10771 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 SEPT. 2022

Bonjour,

Merci de votre confiance.
Il est difficile de répondre en quelques lignes à l'ensemble de vos questions, mais je peux déjà vous rassurer.

De manière - peut être paradoxale - il est fréquent que les personnes victimes d'agressions sexuelles, en particulier dans l'enfance, présentent des phénomènes d'hypersexualité tels que ceux que vous décrivez. Ces derniers sont, on peut en faire l'hypothèse, vraisemblablement en lien avec votre vécu traumatique vécu dans l'enfance, renforcé par la violence y compris sexuelle de votre relation conjugale. Pourquoi, ce vécu traumatique s'est il réveillé et s'est il manifesté par ce que vous caractérisez comme une addiction sexuelle au moment de votre divorce reste à éclaircir et sans doute une psychothérapie pourrait vous aider à le comprendre et à vous en affranchir.

Plusieurs pistes s'offrent à vous. Si vous souhaitez une action rapide - ce qui semble être le cas - peut être une psychothérapie mettant en œuvre les approches cognitives et comportementales (TCC) peut être particulièrement utile. Regardez également du coté des psychothérapeutes pratiquant l'hypnose. En matière de psychotraumatisme l'EMDR peut être utile et les groupes de paroles pour femmes victimes de violences sexuelles se révèlent souvent très bénéfiques en permettant de rompre l'isolement des personnes ayant vécu de telles agressions et également pour la compréhension des symptômes ressentis. Je ne sais pas s'il en existe dans votre région.

Quoi qu'il en soit le psychotraumatisme sexuel est une problématique particulière et je vous recommande de vous adresser à des psychologues en ayant déjà l'expérience.

N’hésitez pas à explorer les différentes approches dont je vous ai parlé qui ne sont pas exclusives et peuvent être combinées. Déterminez celle(s) qui vous convient car il n'y a pas de solutions universelles, mais il existe des solutions aux difficultés que vous rencontrez.
Cordialement

Jean Gascuel Psy sur Chenôve

13 réponses

8 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Addiction au sexe

Voir plus de psy spécialisés en Addiction au sexe

Autres questions sur Addiction au sexe

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 15600

psychologues

questions 11700

questions

réponses 131550

réponses