TOC de pedophilie ou J’ai peur d’avoir eu des gestes abusifs

Réalisée par anonym68_ · 4 juil. 2023 Aide psychologique

Bonjour , je suis une femme de 23 ans , je vous écris aujourd’hui car je suis complètement en détresse , j’explique : j’étais en contact avec une enfant de 5 ans (enfant que je considère comme ma propre fille et pour qui je donne tout depuis qu’elle est née je l’aime plus que tout au monde , plus que ma propre vie) et lorsqu’elle était sur mes genoux un après-midi elle a mis une de ses mains sur mes cuisses pour se repositionner correctement aucun problème avec ça , mais j’ai senti sa main remonter vers mon intimité et le geste m’a fait penser à quelque chose que je serais incapable d’expliquer (pas sexuellement) mais une pensée m’a traversé et j’ai eu envie de la laisser faire (toujours non sexuellement parlant) sauf que en à peine deux secondes j’ai violemment retiré sa main que j’ai posé sur la table limite avec violence parce que je savais que sa main ne devait pas me toucher (il y a peut-être eu un léger contact mais je n’en sais rien, j’ai réagi si vite et ça reste flou). Une partie de moi sait que ce n’est qu’une enfant et que ce n’était absolument pas sexuel , les enfants bougent beaucoup et sont très tactiles et il n’y a pas de problème parce que c’est innocent et que je suis comme leur mère donc aucunement mal intentionné. Sauf que là le fait qu'une pensée m’ait traversé me disant que je pourrais laisser sa main ça m’a complètement traumatisée, j’ai extrêmement peur d’avoir abusé d’elle, de l’avoir agressée sexuellement, j’ai une culpabilité énorme comme si j’étais un monstre pedophile et incestueux , je n’arrive plus à la regarder elle et sa petite sœur , je n’arrive plus à penser à elle sans me dire que je l’ai gâché , je suis constamment entrain de me passer la scène dans la tête 24h/24 sans une seconde de répit. Ça me hante littéralement , je n’arrive plus à parler à ma famille , à manger , je ne dors plus depuis une semaine , je ne fais que pleurer , j’ai des idées noires intenses , chaque contact avec des enfants me fait peur , je n’ose plus les toucher ni même être touchée. J’ai peur de finir par abuser d’elle et sa soeur , peur d’être une prédatrice et que ces enfants en fassent les frais les premières , je psycote constamment sur le moindre geste, je l’analyse et le décortique pour être sûre que c’était bien un geste innocent. Une partie de ma tête sait que je ne suis pas comme ça et que ce qui s’est passé n’était absolument pas grave et pas d’abus sexuel de ma part et une partie est persuadée que je l’ai fait et me fait passer pour une pedophile et par moment j’arrive à y croire et par moment je suis plus lucide… quelques jours après je jouais avec sa petite sœur de 2 ans et elle était nue parce qu'elle avait retiré sa couche (le jeu c’est qu'elle fait semblant d’appeler à l’aide par terre et je dois la tirer par le bras sur le lit délicatement évidemment) et tout le long du jeu j’étais concentrée sur une seule pensée « n’abuse pas d’elle, fais attention à tout ce que tu fais » j’étais stressée tout le long du jeu , jusqu’au fameux moment ou en la tirant sur le lit vu qu’elle était nu j’ai eu comme une pensée PARASITE qui est venue d’un coup « est-ce que avec le frottement ça lui fait ressentir quelque chose ? » après je me suis dis « mon dieu je n’espère pas, je ne voudrais pas que ça vienne de moi ça voudrait dire que j’abuse d’elle là  » donc j’ai été paniquée j’ai arrêté de jouer avec elle. Je l’ai tirée une dernière fois sur le lit tout en sachant que du coup il y aurait un contact de son intimité avec le lit mais vu qu’on jouait c’était innocent et depuis ma tête n'arrête pas de me faire croire « t'as aussi abusé d’elle, t’es un monstres tu ne peux pas t’en empêcher, tu dois t’éloigner d’elles/d’eux à tout prix , tu dois mettre tout le monde en sécurité de toi, t'as abusé des deux filles sans t’en rendre compte , t'as des pensées dégoûtantes, ça fait de toi une abuseuse d’enfant ». Je tiens à préciser que je n’avais JAMAIS eu ce genre de pensées, mais j’ai toujours des pensées du genre « j’ai peur qu’il leur arrive quelque chose de grave et que quelqu’un leur fasse des attouchements je voudrais qu’il ne leur arrive jamais rien » et en fait plus je psycote et plus mes pensées se détournent et plus j’ai la sensation de commettre des actes horribles. C’est un cercle vicieux et je ne m’en sors pas , j’ai besoin de savoir que je ne leur ai pas fait de mal, que ce n’était pas de l’abus sexuel. J’ai besoin de savoir que je ne suis pas une pédophile, ça me terrifie , j’ai peur de perdre le contrôle de mes pensées et de faire des actes pédophiles. Je précise que je suis maladivement anxieuse depuis mon enfance , à m’en rendre malade , et anxieuse de manière démesurée à en perdre connaissance. En faisant des recherches, j’ai lu que ça pouvait être un toc de pédophilie et un toc d’avoir peur d’avoir fait quelque chose de mal de pédophile , je suis en détresse je me sens mourir j’ai besoin de réponses.
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 JUIL. 2023

Bonjour,

Ce que vous décrivez montre que vous devez commencer à entamer un travail sur vous, mais en aucun cas que vous avez nui aux enfants avec lesquels vous êtes en contact. En fait, comme l'ont mentionné des collègues, il semble s'agir d'une phobie de l'impulsion, qui est la peur extrême de suivre une impulsion, de perdre le contrôle et de faire du mal aux autres ou à soi-même. L'une des principales conséquences de la phobie des impulsions est le sentiment d'avoir l'ennemi en soi. Parce qu'il y a une dissonance entre ce que vous pensez et ce que vous voulez, la demande de contrôle des pensées est très forte, en même temps vous avez le sentiment de vous battre contre vous-même.

Ce problème peut être traité, et le traitement consistera, entre autres, à vous enseigner des techniques qui vous permettront de vous détacher des pensées : penser à quelque chose ne veut pas dire le faire, ni être capable de le faire, ni augmenter la probabilité que cela se produise. Vous pouvez parfaitement maîtrisez vous pensées et émotions.

Je suis entièrement disponible pour vous accompagner en présentiel ou par visio. Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

531 réponses

4871 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour,

Je peux tout de suite vous rassurer, vous n’avez commis aucun abus, et il n’est nullement question d’abus sexuel de quoi que ce soit. Ces petites filles continueront à grandir normalement et sans aucun problème par rapport à vos actions.
Cependant, il me semble important de vous questionner maintenant sur vos pulsions et ces idées qui vous assaillent avant que vous ne soyez dépassées. Je peux vous aider à travailler autour de cela. N’hésitez pas à me contacter à ce propos.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3451 réponses

3469 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour Madame, très touchée par votre témoignage
vous avez tiré une sonnette d'alarme suite à ce geste que cette petite fille de cinq ans a reproduit sur vous !
et vous en êtes restée choquée et je comprends très bien.
Mais dites moi, pourquoi seriez vous en cause ?
Ne pensez vous pas qu'elle a tout simplement reproduit un geste mal attentionné que quelqu'un "aurait" fait sur elle.
Il me semble que vous prenez la place du "pervers".
Maintenant il faudrait chercher la place de qui ?
Ceci est la première option et d'autres pistes peuvent être soulevées en hypnose, en travaillant en thérapie sur la symbolique et l'impact sur Vous de ce geste, ce qui est aussi très important.
Bien à vous
. Véronique.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour,
Avant tout, merci pour votre témoignage qui nécessite un certain courage.
Ce que vous décrivez à travers celui-ci sont des pensées intrusives liées à une phobie d’impulsion.
La phobie d’impulsion est un trouble de la famille des TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs), qui se traduit par la peur de commettre des actes graves et répréhensibles : faire du mal à soi-même ou aux autres. Ces craintes ne sont absolument pas annonciatrices d’un passage à l’acte, mais sont signe d’une peur obsessionnelle. Elles peuvent toucher tout le monde, à diverses étapes de la vie.

Ces pensées intrusives sont particulièrement désagréables à vivre pour les personnes qui les vivent, qui peuvent ruminer à longueur de journée et mettre en place des stratégies d’évitement. Les personnes touchées par ce TOC passent souvent du temps à vérifier qu’elles n’ont pas commis d’acte répréhensible et à s’assurer qu’elles ne le feront pas, comme vous le faites vous-même aujourd’hui.
Comme les autres TOC, la phobie d’impulsion nécessite une prise en charge par un thérapeute spécialisé et formé en thérapies cognitives et comportementales, et je vous encourage vivement dans cette voie qui vous libérera de ce trouble.

Gardez à l’esprit que la phobie d’impulsion n’induit jamais de passage à l’acte. Elle n’est qu’une peur et n’indique en aucun cas que vous perdez le contrôle de vos actes ou de vos capacités morales.

Je reste à votre disposition si nécessaire.
Bien cordialement,

Elisabeth Lasbroas

Elisabeth Lasbroas Psy sur Saint-Jean-de-Védas

20 réponses

59 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour,

vous avez des pensées obsédantes. C'est effectivement un TOC. ça peut arriver d'avoir des TOC sur le thème pédophile.

Ce qui va avec le TOC c'est la culpabilité, d'avoir pensé et/ou avoir ressenti l'idée d'un potentiel désir, votre esprit conclu inévitablement que vous êtes une personne sale, horrible, avec un fond dégueulasse, et que c'est pas bien.

C'est le principe de l'obsession. Les pensées parasites, elle viennent pour vous punir d'avoir eu cette première pensée parasite.
Car quand on a peur qu'il arrive quelque chose de mal a quelqu'un, on le pense donc on l'imagine, donc c'est déjà trop "je suis horrible de penser ça", donc vous vous punissez.

Vous pouvez effacer cette culpabilité avec une thérapie EMDR ou une TCC rapidement.

Si vous voulez plus de détails,
envoyez moi un message en privé.

Cordialement,
Arnaud SOTO
Psychologue, Praticien EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour,

Qu'avez-vous vécu quand vous aviez 5 ans ?
Je fais l'hypothèse que vous avez traversé une période traumatique au même âge que cette petite fille dont vous vous occupez.
Il s'agit peut-être d'un souvenir bien enfoui qui serait remonté lorsque cette enfant a posé sa main sur vous.

Cela pourrait expliquer que vous êtes  maladivement anxieuse depuis votre enfance.

Je vous invite à vous faire accompagner par un-e thérapeute afin de soigner ce traumatisme inconscient et/ou l'anxiété maladive. Cela vous redonnera confiance dans votre capacité à vous occuper de ces 2 petites filles avec qui le lien d'amour semble tout à fait acquis.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2130 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIL. 2023

Bonjour,

Il est tout à fait normal d’avoir des préoccupations et des inquiétudes concernant la sécurité et le bien-être des enfants qui vous sont chers. Cependant, il est également important de comprendre que les pensées intrusives peuvent être très dérangeantes, même si elles ne reflètent pas qui vous êtes réellement.

Il pourrait être bénéfique pour vous de consulter un professionnel de la santé mentale, comme un psychologue ou un thérapeute spécialisé dans les troubles anxieux. Ils peuvent vous aider à mieux comprendre vos pensées intrusives et à gérer votre anxiété.

En attendant, essayez de pratiquer des techniques d’auto-soins pour vous aider à soulager votre anxiété. La méditation, la respiration profonde et l’exercice physique peuvent souvent être utiles pour apaiser l’esprit.

Rappelez vous également que vous avez fait preuve de vigilance en retirant rapidement la main de l’enfant lorsque cela s’est produit. Cela montre que vous avez conscience des limites appropriées dans les interactions avec les enfants.

N’hésitez pas à demander du soutien à vos proches pendant cette période difficile. Parler de vos préoccupations peut soulager le fardeau émotionnel que vous ressentez actuellement.

Prenez soin de vous et cherchez l’aide professionnelle dont vous avez besoin pour surmonter ces pensées intrusives.

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

939 réponses

1110 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 135950

réponses