Anxiété et dépression, un échec adaptatif face aux situations stressantes

Le stress peut provoquer des maladies (anxiété et dépression) si la personne n’est pas capable de générer une réponse adaptative à toute situation ou demande environnementale.

18 JUIN 2019 · Lecture : min.
Anxiété et dépression, un échec adaptatif face aux situations stressantes

Le stress prolongé est un échec adaptatif de la personne à une situation environnementale qui lui provoque un excès d’activation organique et émotionnelle.

Toute situation environnementale (professionnelle, sociale, familiale ou personnelle) à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement, génère des réactions adaptatives qui impliquent une activation physiologique et émotionnelle déterminée, dans le seul but de répondre à la demande initiale.

Face à ces situations environnementales stressantes, les gens mettent en place des mécanismes cognitifs et comportementaux qui nous aident à donner une réponse organique positive, à la fois physiologique et émotionnelle, qui nous permet de faire face à la situation. Cette réaction s’appelle une capacité d’adaptation positive.

Parfois, nous nous trouvons face à une situation environnementale à laquelle nous devons répondre, mais nous ne savons pas comment mettre en place les mécanismes de résolution appropriés. Cette demande dépasse les propres ressources d’adaptation et se répercute dans le temps, provoquant des réactions physiques et émotionnelles négatives (tensions, inquiétudes et malaises) qui affectent notre qualité de vie. Nous nous trouvons face à un échec adaptatif, qui génère beaucoup de malaises, de réactions émotionnelles et une humeur très négative : l’anxiété et la dépression, les deux troubles psychologiques avec le plus grand impact social aujourd’hui.

L’anxiété est une réponse émotionnelle complexe, potentiellement adaptative et phénoménologiquement pluridimensionnelle dans laquelle coexiste une perception de menace pour l’organisme avec une activation biologique visant à réagir à cette perception.

Nous répondons systématiquement à l’anxiété de façon simultanée et interactive, selon trois axes fondamentaux :

  • Physiologie, cognition et conduite

Différentes études rétrospectives nous ont permis de déceler un certain nombre de facteurs associés, qui peuvent être les précurseurs d’un trouble de l'anxiété à l’âge adulte :

  • Troubles d’anxiété infantile, comportement paternel, ...

La symptomatologie clinique de l’anxiété nous permet de les regrouper selon différents modèles :

  • L’anxiété libre et flottante (TAG), la crise d’angoisse, ou la fameuse "crise de panique", l’anxiété situationnelle, l’évitement...

La dépression est une "épidémie silencieuse" qui touche toutes les périodes de la vie (enfance, âge adulte et vieillesse) et qui se caractérise par des sentiments, prolongés dans le temps, de tristesse et de mélancolie qui interfèrent très négativement dans la vie quotidienne des gens, leur causant une énorme douleur intérieure. Nous pouvons la classer comme légère, modérée ou grave.

Celle-ci s’accompagne souvent d’une perte d’estime de soi, d’intérêt et de plaisir, d’énormes sentiments de culpabilité, de difficultés à manger ou à dormir et d’un sentiment important de fatigue, de malaise et d'un manque de concentration.

Il existe un ensemble de facteurs qui interagissent entre eux, affectant globalement le processus normal de la vie psychique et physique des personnes :

  • Facteurs génétiques, facteurs biologiques et facteurs psychosociaux.

Quand les gens ont du mal à faire face et à s’adapter aux situations stressantes, qu’elles soient environnementales ou personnelles, il est absolument nécessaire qu’ils demandent de l’aide à un professionnel (psychologue) qui les accompagnera dans la recherche de nouvelles alternatives, valides et fonctionnelles, pour pouvoir interpréter et résoudre ces dysfonctionnements adaptatifs.

Il est impensable de vivre sans aucune forme de stress, mais ce qui est certain, c’est que nous devons être capables de faire face et de vivre notre vie avec une plus grande sérénité. Apprendre à avoir des ressources disponibles, à reconnaître nos stress, à comprendre comment ce stress se produit et se développe, ou quel effet personnel il peut avoir sur nous...

Voici quelques modèles rapides qui peuvent vous aider à contrôler et à prévenir le stress :

  • Effectuer une activité relaxante ; 
  • Penser de façon positive ;
  • Être capable de dire NON à certains moments ;
  • Utiliser les réseaux sociaux eux-mêmes ou en créer de nouveaux ;
  • Réaliser des activités pour vous distraire et prendre les choses de bonne humeur.

Le traitement à choisir lors d'une dépression légère est la psychothérapie, et pour une dépression modérée ou grave il s'agit d'une combinaison de médicaments et de psychothérapie.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
1 Commentaires
  • Fathy

    Merci, c'est très éducatif tout en restant ludique, simple et claire ce qui n'est pas le cas de certains articles qui utilisent parfois des termes très complexe qui rendent la tâche un peu difficile aux alternautes

derniers articles sur dépression