Belle-mère et belle-fille, quelle relation ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Les relations entre belles-mères et belles-filles peuvent être tendues au sein de certaines familles, comment apprendre à les gérer ?

7 MARS 2016 · Lecture : min.
Belle-mère et belle-fille, quelle relation ?

Les relations entre belles-mères et belles-filles sont parfois synonymes de tensions, et même de conflits. Regardons d'un peu plus près le plus vieux conflit du monde dû à une rivalité. Comment entretenir une bonne entente ?

Le rejet de la belle-mère

La complexité et la force du lien entre la belle-mère et son fils est tel que lorsque le fils quitte sa mère pour une autre femme, cette rupture peut être très mal vécue. Sans aller jusqu'à la caricature, ce moment constitue une étape où la mère peut devenir plus fragile et protectrice envers son fils. Nostalgie, regrets, et sentiments confus viennent se mêler.

Aussi, il arrive que la mère rejette inconsciemment ou consciemment et systématiquement cette belle-fille qu'elle voit comme une rivale. Pourquoi ? Afin qu'elle n'occupe pas la première place dans le coeur et la vie de son fils. Toutes les copines sont alors susceptibles d'être mal traitées quand on rentre dans ce schéma.

La concurrence de la belle-fille

Le rejet de la belle-mère n'est pas unique, et il est également possible que ce soit la belle-fille qui ait une animosité, des griefs envers sa belle-mère. Nombreuses sont les raisons, pourtant nous pouvons en citer quelques-unes qui prédominent :

  • la jalousie ;
  • la trahison envers sa propre mère dans le cas d'une relation proche avec la belle-mère ;
  • le report d'une agressivité inexprimée envers sa propre mère.

shutterstock-409619410.jpg

Comment aller au delà de cette rivalité ?

Tout n'est pas tout blanc ou tout noir, il faut donc apprendre à voir le bon côté de certaines personnes. Personne n'est réellement une peste, un monstre de méchanceté ou une sorcière. Réfléchissez d'abord sur vous-même, sur ce que vous avez pu faire, avant de tout mettre sur le dos de l'autre personne.

Puis, interrogez-vous sur ce qui se joue dans cette situation, réfléchissez au pourquoi. Il s'agit de comprendre ce que cette situation comporte de difficile pour l'autre. Pourquoi cette personne se sent-elle en danger pour réagir ainsi ?

Dans une telle situation, il est toujours bon de ne pas sur-réagir avant de ne pas envenimer le conflit. Vous pouvez d'ailleurs rassurer l'autre et l'apprivoiser sans montrer d'animosité.

Sachez aussi, qu'il n'est pas recommandé de demander à votre compagnon de prendre parti pour l'une ou l'autre des parties. Pourquoi ? Car il devrait alors faire face à un conflit de loyauté impossible, ou il essaiera généralement de se poser en médiateur.

Une situation qui ne satisfera aucune des deux parties. Il n'a pas, en réalité, à choisir une personne, tout simplement car elles n'occupent pas la même place dans sa vie. Au contraire, faites-lui part de vos problèmes, doutes, et malaises sans lui demander d'intervenir. Il aura alors toutes les cartes en main pour intervenir si un jour il le doit.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
14 Commentaires
  • Pascalinette

    Mon compagnon à la garde alternée une semaine sur deux de sa fille de 14 ans, depuis environ 10 ans.. ils ont une relation qui tend vers une relation œdipienne. Aucune femme n’a réussi à trouver sa place au sein de leur «  couple ». Ses ex compagnes l’ont toutes quitté pour la même raison . J’ai 8 ans de plus que lui, des enfants de 25 et 29 ans qui sont autonomes. Je vis un enfer une semaine sur deux. Et lui est dans le dénis total.. elle me manipule et le mène par le bout du nez.. je n’en peu plus , prête à le quitter.. comment faire?

  • léna

    Bonjour, je viens de me rendre compte que ma belle fille est rentrée en compétition avec moi (sa belle mère)pour je pense "persuader son mari qu'elle fait mieux les choses que moi sa mère" et effectivement elle fait les choses très bien et c'est une très bonne maman . Je caricature mais le fil conducteur est celui là. Pourtant je me garde bien du lui donner des conseils, je reste à ma place et je suis plutôt discrète de nature. Je ne me permettrai jamais de donner mon avis sur leur vie, loin de moi cette idée. Le respect est pour moi le ciment essentiel dans toute relation humaine. je ne suis pas dans ce schéma de compétition mais je sens bien qu'il y a un malaise. je pense que c'est inconscient mais cela crée une tension. je ne veux pas envenimer les choses je voudrais la rassurer, lui montrer que tout va bien. Qu'es ce que je peux faire pour éviter cela et surtout qu'es ce que je dois éviter de faire ou de dire pour que l'harmonie revienne, comme avant la naissance de leur petit. Merci pour votre aide.

  • Iris

    Bonjour, une question me taraude : pourquoi ma belle mère et ma belle sœur achètent sans compter des vêtements à mon mari de bientôt 50 ans ? C'est simple, il n'a plus de place dans son armoire. Merci de vos lumières.

  • Ju

    Bonjour Suis devenue belle mère qui ne peut plus recevoir mes petits-enfants pour ma seule belle fille car mon fils souhaite rester avec sa femme sans moi pour simplement être tranquille. Ma belle-fille est très « bio...diet...et régime ++++rajoutant allergie and co pour trouver TOUT très mal chez nous. Bref rien ne va, ne plus les déranger est de règle: problèmes importants pour communiquer avec mon fils... Plus de nouvelles depuis un an. Une famille n’est ce pas de voir les grand-parents chez eux? tolérance ? De plus accepter la différence a été possible pour nous, pourquoi la nvlle génération pose autant de conditions ? Ma belle fille ne communique jamais, n’envoie aucune photo et message depuis son mariage: 7 ans.

  • Patricia

    J'ai ma belle mère qui me parle pas sa fait 1 an et demi elle parle qu'à son fils

  • Laure

    Bonjour, Je dois avoir une chance incroyable car j’ai deux belles filles fantastiques. Nous nous entendons très bien , elles rendent mes fils heureux sans aucuns doute et nos 4 petits enfants sont très bien élevés et très attachés à nous . Mes belles filles s’entendent très bien par contre mes deux fils sont en guerre ... j’en souffre terriblement !

  • australie

    Nous avons tout fait lorsque notre fils s'est marié avec notre belle fille que nous connaissons depuis toujours. Nous les avons aidés, pris en charge, lorsque nous avons vendu notre maison nous leur avons donné au moins 40 ooo euros aujourd'hui depuis qu'elle est maman (notre petite fille a 6 mois) elle nous éloigne alors qu'ils sont venus vivre près de chez nous on ne comprend plus rien, elle nous reproche de trop aimer notre petite fille.

  • Brigitte

    Alors moi je suis là belle mère loin d'être facile cette place. J'ai deux belles filles. Les deux sont Fâchées avec moi j'essaie de savoir pourquoi juste elles ne me parlent pas, ne viennent pas me voir pour m'expliquer ce que je fais de pas bien. J'attends. Que dois je faire ?

  • Littefee2

    Faut arrêter de mettre tout sur le dos des belles mères ! La belle mère ne veut que le bonheur de leur fils ! Faut voir aussi certaines brus ! Ce n'est pas du gâteau !!!!!!

  • dadoulg97

    JE PENSE QUE C'EST TRES DIFFICILE LES RELATIONS BELLE-MERE BELLE FILLE ; ELLE A PRIS LEUR FILS


Chargement en cours



derniers articles sur thérapie familiale