Couple : les conséquences du cancer du sein sur la sexualité

Une 3ème enquête qui porte sur "cancer du sein et la sexualité": des témoignages précieux de femmes autour des difficultés rencontrées.

13 OCT. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Couple : les conséquences du cancer du sein sur la sexualité

J'ai, avec ma collègue Célia Charpentier, mené une 3eme enquête, auprès de 250 femmes autour de leur sexualité et des conséquences de la maladie sur le couple. Nous avons déjà réalisé plusieurs enquêtes auprès de femmes atteintes d'un cancer du sein.

L'objectif de l'enquête

L'objectif de cette enquête est d'informer et sensibiliser les femmes sur les conséquences des traitements des cancer du sein. Le cancer fait se poser des questions fondamentales : qu'est-ce qu'être une femme, qu'est-ce qu'être féminine ? Comment je me vis en tant que femme ; quelle est ma féminité́ ? Par quoi elle passe ? Comment est-ce que je la nourris ? En leur donnant la parole, en leur permettant de s'exprimer de manière anonyme et de les questionner sur leur vécu intime face à la maladie, Celia et Isabelle se font le porte-voix des difficultés rencontrées au quotidien, aussi bien dans leurs parcours de soin que dans leurs vies privées et professionnelles.

Nous délivrons des témoignages, des parlers authentiques, des vécus de la difficulté́ des accès aux soins, de l'inégalité́ des traitements, des difficultés financières ; les femmes pointent les dysfonctionnements, mettent en lumière leurs problématiques mais aussi préconisent des solutions à mettre en place ou partagent celles qu'elles ont expérimenté́ et qui n'existent malheureusement pas partout.

Cette 3eme enquête donne et révèle ( pour le détail le dossier de presse) :

  • Des chiffres sur la satisfaction de la sexualité́ des femmes avant et après cancer ;
  • Les différents impacts des traitements sur le corps et la sexualité́ des femmes ;
  • La résilience des femmes ;
  • Le manque criant d'informations ou d'accès à l'information ;
  • L'expression des besoins profonds des femmes.

Que ressort-il de cette étude ?

Au terme de cette étude, il ressort que :

  • La sexualité́ demeure un sujet tabou aussi bien avec le corps médical que dans le couple.
  • Des difficultés de communication qui existaient dans le couple depuis longtemps et qui avaient été́ mises sous le tapis avant le cancer, peuvent prendre des proportions majeures une fois le cancer présent.
  • Les malades sont confronté́(e)s à des problématiques empathiques : il est difficile pour les partenaires de se mettre à la place de leurs conjoint(e)s et de ressentir le vécu de la maladie, les douleurs subies et la transformation corporelle.
  • Le cancer fait souvent émerger des choses enfouies ou mises de côté́ (honte, pudeur, diversification de l'orientation sexuelle, désir de divorce ou de séparation...).

Ce que nous souhaitons soutenir 

  • Il est primordial de mettre en place un vrai parcours sexualité́ pour les malades. À l'heure où le sujet de la sexualité́ semble être de moins en moins tabou pour les femmes, aussi bien dans leurs conversations que dans les médias, il est étonnant de constater que lorsque la maladie est là, cet aspect pourtant fondamental de l'équilibre est passé sous silence.Les oncologues le disent : ils ne sont pas sexologues. Chacun son métier. Qu'à cela ne tienne, pourquoi ne pas intégrer un(e) sexologue dans le service ?
  • Une information sur la sexualité́ est à intégrer dans le protocole de soins de façon systématique par le corps médical. L'absence d'information ajoute à l'angoisse des patientes. Expliquer ce qui se passe ou peut potentiellement se produire au cours des traitements serait une premiere piste pour ne pas les laisser dans le vide.
  • Le cancer est un accélérateur de prise de conscience ("j'ai réussi à mettre mon mari dehors" ; "j'ai changé de bord, enfin") et un révélateur ("la sexualité́ ne devrait pas être taboue, en tout cas, je ne veux plus qu'elle le soit"). Dans le combat contre la maladie, le manque de communication peut éloigner des couples émotionnellement et physiquement. Pour éviter de ne pas surréagir, avoir un espace d'expression intégré́ au parcours, en groupe ou seul(e) peut faciliter la traversée des épreuves.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Isabelle Faure-Kandel

Voir profil

Bibliographie

  • Avec le cancer du sein, c'est comme si on avait coupé le robinet de ma libido, Terrafémina : https://www.terrafemina.com/article/couple-et-cancer-du-sein-elles-racontent-les-consequences-sur-leur-sexualite_a360132/1

  • Enquête Cancer du Sein et Sexualité, réalisée en mars 2021 par Célia Charpentier et Isabelle Faure Kandel
  • Dossier de presse - « Cancer du sein & Sexualité » : la 3ème grande enquête réalisée par Célia Charpentier et Isabelle Faure-Kandel, deux analystes psycho-organiques, qui portent haut la voix des femmes atteintes d’un cancer du sein et évoquent leurs nombreuses difficultés au quotidien - 20 septembre 2021. 
  • Cancer du sein : 7 façons dont il impacte votre sexualité, Medisite : https://www.medisite.fr/cancer-du-sein-cancer-du-sein-7-facons-dont-il-impacte-votre-sexualite.5622545.38942.html?page=1

  • Cancer du sein : 74% des femmes ont une baisse de libido, Par Mathilde Debry, Pourquoi Docteur : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/37249-Cancer-sein-74-femmes-baisse-libido

  • Cancer du sein : «Il faut intégrer les rendez-vous chez un sexologue dans le parcours de soins», Par Aude Solente, Pourquoi Docteur : https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/37415-Cancer-sein-Il-faut-integrer-rendez-vous-sexologue-parcours-soins

  • Sexualité et cancer du sein : un sujet encore trop souvent tabou dans le parcours de soins, Publié le 21/09/2021, Aurélie Haroche, Journal International de Medecine : https://www.jim.fr/e-docs/sexualite_et_cancer_du_sein_un_sujet_encore_trop_souvent_tabou_dans_le_parcours_de_soins_189239/document_actu_pro.phtml

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur dépression