Cerveau gauche VS cerveau droit

L'hémisphère gauche et l'hémisphère droit de notre cerveau ont chacun des fonctions bien précises, mais l'un d'eux est toujours plus développé.

14 AOÛT 2018 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Cerveau gauche VS cerveau droit

Nous le savons depuis longtemps, notre cerveau est composé de deux hémisphères, le gauche et le droit, qui ont chacun leurs fonctions bien spécifiques. Et chez chacun d'entre nous, l'un de ces hémisphères est plus développé que l'autre.

L'hémisphère gauche

L'hémisphère gauche est le siège du langage, mais aussi de la raison, et c'est celui qui domine dans la majeure partie de la population Occidentale. On dit de lui qu'il est séquentiel, c'est-à-dire qu'il ne traite qu'une donnée à la fois, mais il est également cartésien et logique. Il a un fonctionnement précis, pour lequel une question a une réponse.

Le système scolaire et sociétal sont fortement ancrés vers ce modèle, ce qui fait que les personnes ayant un hémisphère gauche plus puissant se fondent plus facilement dans le moule et ont plus de facilités au quotidien. Cependant, un hémisphère gauche trop puissant peut empêcher à la créativité de s'exprimer ou empêcher de trouver une solution à un problème global. Malgré tout, c'est lui qui nous permet de fixer des objectifs et de planifier nos actions pour les atteindre. Étant plutôt mono-tâche, l'hémisphère gauche a une capacité d'attention et de compréhension plus réduite, mais permet de rester concentré sur une seule chose sans se disperser.

Le développement de l'hémisphère gauche du cerveau se fait par des activités de logique telles que le sudoku, les mots fléchés, l'informatique, la couture, le bricolage ou encore les mathématiques.

shutterstock-250945561.jpg

L'hémisphère droit

Au contraire de l'hémisphère gauche, l'hémisphère droit est celui qui préside à la créativité, à l'imagination, mais aussi aux pensées et aux émotions. Multi-tâches et complexe, il évolue en arborescence et favorise une vision globale des choses, permettant de découvrir plusieurs solutions à un problème. Les personnes dont l'hémisphère droit est plus puissant sont plus créatives et sensibles, ont souvent les sens plus développés (parfois jusqu'à être gênées face à certains bruits ou odeurs) et sont plus empathiques. Si cet hémisphère est plus développé, la personne sait mieux penser par elle-même et sortir des carcans, mais cela peut rendre plus difficile son intégration sociale, voire favoriser l'isolement. D'ailleurs, il s'agit souvent d'enfants ou adolescents inventifs, mais qui ont des difficultés à l'école sans pouvoir se les expliquer, tout simplement car le cadre scolaire est réellement pensé pour les cerveaux gauches. De même, le tournoiement sans fin des pensées peut être réellement épuisant, en plus d'être extrêmement difficile à contrôler.

shutterstock-261472178.jpg

Le développement de l'hémisphère droit se fait par des activité artistiques (dessin, musique, théâtre, chant...) mais aussi par des activités relaxantes (yoga, méditation) qui permettent de canaliser les pensées.

Un fonctionnement complémentaire

Responsable des apprentissages, le cerveau droit est celui qui se met en branle face à toute situation nouvelle, alors que les informations recueillies dans ces situations seront stockées dans l'hémisphère gauche, qui organise nos connaissances. Si le fonctionnement de notre société privilégie particulièrement l'hémisphère gauche, sa logique et son traitement analytique, un hémisphère droit puissant permettra de penser hors des sentiers battus et de s'engager sur le chemin de la nouveauté.

En 1981, le neurophysiologiste Roger W. Perry reçut un Prix Nobel pour ses recherches sur le cerveau, démontrant notamment qu'il n'y avait pas un type de cerveau plus intelligent que l'autre (jusque-là, on pensait que le gauche était plus important), mais que tous deux étaient complémentaires et avaient un mode de fonctionnement différent. Ceci étant, il semblerait que notre préférence cérébrale dépende en grande partie de notre éducation.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 2
  • Mirabelle

    Personnellement les deux côtés de mon cerveau sont complémentaires et je ne pense pas qu'il y en ait un plus actif que l'autre. Au moment de la dépression le droit a pris le dessus. Merci pour cet article très intéressant.

  • Nathalie FOLLMANN

    En tant que hypnothérapeute clinique intégrative, je voulais compléter cet article. L'hémisphère gauche du cerveau représente effectivement l'esprit logique, rationnel, c'est l'intellect. L'hémisphère droit du cerveau représente la créativité, le rêve, l'imaginaire, les émotions. Dans notre société et l'éducation scolaire, nous privilégions à développer l'hémisphère gauche ce qui réduit parfois considérablement notre facilité à nous adapter à des situations nouvelles qui nécessite souvent une charge émotionnelle. Car l'hémisphère droit est également le siège des émotions, tout le stockage émotionnel depuis notre conception et tous nos souvenirs d'enfance refoulés ou pas... Mais souvent l'individu est coincé entre son raisonnement logique, rationnel et son stockage émotionnel qui se traduit par la suite par toutes les pathologies qu'on connait, du simple stress, à la dépression, les phobies sociales, etc, suivant le vécu personnel de l'individu... Donc on devrait accorder plus d'importance à l'hémisphère droit, qui est l'imaginaire, le rêve beaucoup plus puissant qu'une pensée rationnelle qui est limitée dans une croyance. Souvent la peur qui nous limite. Peur de ne pas être à la hauteur, peur d'être rejeté, peur de ne pas être aimé, ... La bonne santé mentale d'un individu se fait par un juste équilibre de ces 2 hémisphères.

derniers articles sur neuropsychologue