Quand l'esprit s'invente des maladies

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Le pouvoir de l’esprit : il peut nous faire sentir comme la personne la plus heureuse au monde ou nous causer une angoisse majeure qui se manifeste aussi par notre santé physique.

5 SEPT. 2019 · Lecture : min.
Quand l'esprit s'invente des maladies

Telle est la puissance des pensées que l’esprit est parfois à l’origine de certaines maladies. Un exemple serait la sensibilité chimique multiple, un problème qui touche quelque 300.000 personnes dans notre seul pays et qui semble cacher davantage un problème psychologique qu’une maladie physique.

Les personnes atteintes de cette maladie ressentent une série de symptômes lorsque leur peau entre en contact avec une substance chimique synthétique. Il y a même des patients qui portent des masques pour éviter les désagréments respiratoires dus à ces substances. Ces désagréments peuvent aller des vertiges et des vomissements aux spasmes musculaires, aux douleurs et aux sensations de noyade, entre autres symptômes.

À ce jour, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne reconnaît pas cette maladie, bien que l’Espagne l’ait fait. Personne ne conteste que ces personnes ont un problème, les symptômes le prouvent. Mais ce que les experts soulignent, c’est que, loin d’être une maladie physique, il s’agit d’un trouble mental. Pour être plus compréhensible : les professionnels indiquent qu’en réalité, le corps de ces personnes ne réagit pas à ces substances, mais que c’est leur propre esprit qui «invente» ces symptômes. Les études qui ont été faites pour évaluer les réactions de ces patients à certaines substances en témoignent.

Des symptômes inventés par l'esprit

Le problème vient du fait que les personnes qui ressentent ces sensations désagréables, que tant de maux leur causent, en souffrent, et beaucoup en conséquence. C’est similaire à ce qui se passe avec les peurs irrationnelles et les phobies, par exemple. Notre esprit produit des pensées négatives qui exagèrent la situation à laquelle nous allons faire face avant que nous ne soyons exposés à ce qui nous terrifie. De sorte que notre prédisposition est déjà mauvaise, et les symptômes que nous vivrons nous provoqueront donc un grand malaise qui n’est pas physique, mais mental, mais que nous ressentons dans notre corps.

Dans le cas de patients souffrant de sensibilité chimique multiple, comme dans le cas de personnes souffrant de phobie des espaces ouverts, de parler aux gens ou d’avoir une peur irrationnelle de la pluie, c’est l’esprit qui est derrière les symptômes, puisque c’est la raison pour laquelle quand il pleut, nous sentons la tachycardie et les tremblements, ou quand nous sommes face à un meuble fabriqué avec une substance chimique synthétique, nous sentons que nous nous noyons et nos muscles nous font mal.

Ainsi, selon ces chercheurs, dans le cas des personnes souffrant de sensibilité chimique multiple, le traitement devrait inclure une prise en charge psychologique individualisée, comme pour les personnes qui souffrent d’angoisse à cause de leurs peurs ou phobies. Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra contrôler les réactions du corps qui souffre à cause de l’esprit et pourrait réduire le malaise associé à ces symptômes.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

Derniers articles sur Santé