Quelles sont les différences entre l'amour et l'attachement ?

Aimez-vous ou êtes-vous attaché aux personnes autour de vous ? Connaissez-vous la différence et ce que chaque sentiment implique ?

17 JUIL. 2017 · Dernière modification: 17 OCT. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Quelles sont les différences entre l'amour et l'attachement ?

Quelle est votre conception de l'amour ? Implique-t-elle de l'attachement ? Spontanément, on a évidemment tendance à répondre que oui, car l'attachement est la base de toute relation, qu'elle soit amicale, familiale ou amoureuse. Et pourtant, lorsqu'il est toxique, l'attachement génère de la souffrance dans le couple.

Toute relation débute par un attachement, c'est ce sentiment qui va nous permettre de construire par la suite une histoire avec l'autre. Mais on a souvent tendance à confondre attachement et amour. Or, une relation de couple équilibrée doit être basée sur l'amour, et pas uniquement sur l'attachement qui est bien plus vacillant, fragile et non structuré.

Parfois, au début d'une relation, il arrive qu'on s'attache un peu trop vite à l'autre et que la relation ne se passe pas comme prévu. Apprendre à faire la différence entre attachement et amour aide à comprendre les mécanismes qui se mettent en place, ceux qui sont nécessaires et ceux qu'il vaut mieux éviter.

On peut se demander à quoi cela sert de les distinguer. Mais par exemple, voulez-vous réellement vous engager dans des projets à long terme, comme un mariage ou fonder une famille, avec une personne pour qui vous éprouvez uniquement de l'attachement, et non de l'amour ? Si une relation se passe mal, savoir si vous ressentez de l'attachement ou de l'amour est aussi une clé pour le futur.

shutterstock-405314926.jpg

Comment faire la différence entre amour et attachement ?

Bien que l'on puisse les confondre, ce sont deux sentiments distincts.

  • L'attachement arrive avant l'amour : c'est quelque chose d'assez évident. Lorsque l'on entame une relation, on ressent souvent quelque chose de très fort pour l'autre dès le début. Et pourtant, est-ce que l'on peut vraiment appeler cela de l'amour ? L'amour demande beaucoup de choses : du temps, la connaissance de l'autre, avoir vécu des moments forts ensemble, etc. L'attachement est une certaine emprise sur l'autre, on a peur de le perdre, on a souvent de grandes attentes par rapport au comportement de l'autre, des frustrations et des déceptions en découlent.
  • L'attachement n'est pas le ciment du couple : si on confond attachement et amour, on peut penser que l'attachement protège la relation de tous les problèmes. Or, c'est l'amour qui vous permettra de faire des efforts et des compromis pour que la relation marche, et pas l'attachement. C'est aussi cet amour qui vous permettra de vous engager dans des projets de couple à long terme.
  • L'attachement comme sécurité : l'attachement est un moyen de nous sécuriser à long terme mais n'a rien à voir avec l'amour. L'attachement peut devenir rapidement une possession. Afin de bien comprendre cela, on peut prendre l'exemple d'une relation débutante. Si tout va bien et que vous vous sentez bien avec cette personne, vous allez ressentir de la frustration si vous le la revoyez pas pendant plusieurs jours, et votre enthousiasme risque de chuter si cela dure trop. Au contraire, vous allez ressentir un profond manque si la personne que vous aimez est absente.

shutterstock-557008399.jpg

  • L'amour permet de faire survenir le respect, la simplicité et le naturel. Il n'y a plus de façade, on s'aide mutuellement à grandir, le contrôle n'a plus sa place. Le bonheur de l'autre est important, sans oublier le sien qui est une base primordiale à respecter. Chacun aide l'autre à transformer ses difficultés en tremplin de bien-être. L'écoute et l'empathie sont forcément présentes.
  • L'amour est évolutif et plus durable. Les partenaires nourrissent la relation et en prennent soin. Il favorise l'émergence du coeur d'enfant et du bien-être. Ce sentiment se construit sur des traits de personnalité en commun, et non sur une attirance physique.
  • L'amour calme, favorise la plénitude et la compréhension de soi. On diminue son égocentrisme, il n'est pas question de guerre d'égo ou de ressentiments, on se parle librement, se soutient, et s'aime profondément parce qu'on est bien ensemble. Les deux personnes se sentent auto-responsables de ce bonheur et ne l'attendent pas de l'autre. On devient à l'écoute de soi en étant à l'écoute de l'autre, et on exprime librement sa sensibilité, sa vulnérabilité sans se faire juger ou dénigrer.

L'amour est un sentiment extrêmement puissant, et les personnes que nous avons aimées gardent toujours une place spéciale dans notre coeur, qu'on le veuille ou non. L'attachement, lui aussi, va perdurer et nous faire souffrir, souvent d'ailleurs avec un amour idéalisé.

shutterstock-525751417.jpg

L'attachement est-il néfaste ?

L'attachement devient toujours toxique et représente notre propre insécurité affective ou dépendance affective.

Une relation basée uniquement sur l'attachement pourra être déséquilibrée car elle aura pour fondement la dépendance, la manipulation ou la prise de contrôle sur l'autre, et risque de devenir toxique. C'est d'ailleurs l'attachement (couplé à la peur de l'inconnu et de la solitude) qui fait que nous nous accrochons à des relations qui ne nous apportent plus de bonheur, ne nous enthousiasment plus. L'amour, lui, élève, offre la possibilité d'épanouir son moi authentique, est une base pour échanger, se comprendre l'un l'autre et soi-même.

Une relation amoureuse basée sur une dépendance affective est souvent déséquilibrée. Et l'attachement, lorsqu'il s'apparente à la dépendance, peut être une distorsion de l'amour, au même titre que la jalousie et le sentiment de manque. Et comme ces distorsions, il ne constitue pas des preuves de l'amour.

"L'amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l'accueil de l'autre, de ce qu'il est, de ses différences."

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 40
  • clara_mdnl

    comment sortir de cette état d'attachement et arriver dans l'état amoureux ?

  • Mes.points.de.suspension"

    Salut à tous… Si je peux me permettre d’ajouter un élément dans cet article, … #Je dirais que l’amour va à double sens et ne fonctionne que lorsqu’on s’y met à 2… Ainsi en amour il y’a des bases solides qui définissent cet amour… Exple: Respect, humilité, honnêteté, sincérité, dialogue, écoute, engagement, développement, projets, … #Par contre l’attachement se base sur les attentes, demandes, exigeance, … l’attachement provient de l’apparence qui peut pour la plus part du temps être trompeuse… on ne prend pas le temps ici de réellement apprendre à connaître l’autre… on exige de l’autre d’être ce qu’on veut… que se passerait t’il si cette personne bien en forme prenait des kilo? Si cette personne perdait ses richesses? Si cette personne faisait un accident? Si cette personne ne pouvait plus vous apporter certaines choses? Il n’y a ici aucune fondation solidement construite car il ne s’agit là que des attentes et intérêt… #C’est dommage mais l’amour est toujours mal compris et j’ai l’impression que cela va de mal en pire… à voir les taux de divorce… tellement on s’engage par attachement… L’amour va au delà de l’intérêt et des attentes… l’amour c’est un projet à très long terme voir infini entreprit à 2… il faut pour cela aussi bien se choisir… et surtout aller au delà de l’attirance et l’attachement… Je dis tout ça mais c’est que mon avis…

  • Caelina

    "L'amour le plus pur est innocent, il ne mendie pas, il se vit sans attachement, sans attente, dans l'accueil de l'autre, de ce qu'il est, de ses différences." Tout est dit dans cette phrase. L'amour c'est le respect, la compassion, savoir faire des compromis pour le bonheur de l'autre... L'attachement c'est une forme de possession, on a besoin de l'autre pour nous même.

  • Haby

    Bonjour, Donc en amour, on ne mandir pas, cela se vit sans attente...... Alors donc lorsqu'on aime vraiment, on ne doit pas avoir d'attente vis à vis de l'autre, espérer un projet de maison ensemble ou d'enfant.... Une attente c'est comme un espoir.... Dc il ne faut rien espérer.... Mais dans la vie, on espère, aspire des choses importantes... Enfant, maison... Mais on ne doit pas l'attendre de l'autre ?!.... Compliqué

  • Joelle.mialon2@gmail.com

    Distinction bien complexe !! Car tt amour devient aussi de l attachement . Je distinguerai être amoureux et aimer . Il faut du tempas pr aimer celui ou celle dont on est amoureux ! Aimer peut se transformer en seul attachement : connaissance confort habitude train train quotidien peur de l inconnu ds l attachement le désir s estompe . Or il n y a pas d amour ss désir de l autre . Le désir n est pas un devoir ni conjugal ni d attachement . Aimer c est semble t il désirer l autre avec l élan pr ce qu il est en entier «  parce que c était lui parce que c était moi «  dit Montaigne ! Ç est l irremplaçable l inséparable et l improbable !! Ss amitié aucun amour ne peut durer une vie et ss amour l amitié ne dure jamais une vie non plus .

  • Sonlinge

    Alors comment faire pour se détacher

  • Caroline

    Bonjour, Est-ce que l'attachement, que ce soit à nôtre partenaire ou à une amie, est du à une angoisse de séparation qui émane de nôtre naissance et donc de la séparation de nôtre mère, de cette relation symbiotique ? Merci

  • Kris

    Magnifique article, merci du partage

  • Francis

    J'aimerais bien avoir une copie de ce texte Amour et attachement quelle différence?. Merci.

  • Nathalie FOLLMANN

    Ayant révisé cet article, je suis surprise des commentaires, comme si certains n'avait pas bien compris... Une personne me demandait : "Comment peut - on aimer une personne sans s'y attacher"?". Ma réponse était la relation amoureuse se vit sans attendre rien de l'autre, on accueille l'autre dans ses différences, on l'aime tout simplement. Ne pas idéaliser l'autre pour combler nos failles affectives. L'attachement peut devenir vite une souffrance si l'autre ne répond plus à nos demandes, à notre propre insécurité. Relisez l'article, il me semble très clair. Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique


Chargement en cours



derniers articles sur thérapie couple