Quelles sont nos réactions face à l'infidélité ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Face à l'infidélité, réagissons-nous tous de la même façon ? Y a-t-il une meilleure manière adéquate de réagir ?

20 nov. 2017 · Lecture : min.
Quelles sont nos réactions face à l'infidélité ?

Saviez-vous que dans 41% des mariages, l'un ou les deux époux avouaient une infidélité, qu'elle soit physique ou émotionnelle ? Et que 31% des mariages continuaient après que le ou la partenaire ait découvert l'infidélité de l'autre ? Ce qui pose une question: réagissons-nous tous de la même manière à l'infidélité ?

L'infidélité est une question qui peut tous nous toucher, de près ou de loin, à un moment où à un autre de notre vie. Si nous réagissons aussi fort, c'est que l'infidélité a un impact violent sur notre personne.

Quel est l'impact de l'infidélité ?

C’est très souvent par hasard que l’on prend conscience de l’infidélité de l’autre. Un message sur le téléphone de son/sa partenaire, un e-mail, une photo ou un indice sans équivoque indique que votre amour a été infidèle. Comment peut-on réagir à l'infidélité ?

S'il est une chose qui est très claire, c'est que la souffrance que l'on ressent en cas d'infidélité de l'autre a tout à voir avec une blessure narcissique et a pour conséquence une baisse de la confiance en soi. Non seulement nous ressentons de la colère, de la tristesse, de la douleur, mais aussi un sentiment de trahison, un désir de vengeance, D'ailleurs, le risque de sombrer dans une dépression existe, d'où le fait qu'il est important de rechercher du soutien.

Les psychologues expliquent que l'être humain, pour mieux accepter les épreuves de la vie, tente de tout comprendre. Il cherche des explications qui lui pourraient lui révéler pourquoi c'est arrivé :

  • Ennui dans le couple
  • Besoin de séduction
  • Problèmes de communication
  • Sexualité insatisfaisante
  • Une rencontre fortuite
  • Un aspect de la personnalité du/de la partenaire que nous ne connaissions pas
  • Manque d'attention, manque de temps passé ensemble...

.

Mais au fait, comment devrions-nous réagir ? Existe-t-il une bonne manière de réagir, qui rendrait cet acte moins douloureux.

shutterstock-521075923.jpg

Comment réagissent la plupart des gens ?

Il semble évident que nous réagissons tous différemment à la découverte de l'infidélité de l'autre. Cela dépend de notre histoire personnelle, de couple, de notre caractère, de notre culture... Cependant, selon une étude norvégienne, les hommes et femmes en couple hétérosexuel auraient des réactions très tranchées face à l'infidélité : alors que les hommes deviennent extrêmement jaloux lorsque l'infidélité est de nature physique (sexuelle), les femmes sont, elles, plus jalouses lorsque leur partenaire a une histoire émotionnelle. Pour les femmes, former un lien émotionnel hors de la relation est pire qu'une histoire d'une nuit ou qu'une histoire courte.

Il semblerait que les raisons de cette différence viennent des questions d'enfants. En effet, les hommes auraient peur, intrinsèquement, qu'il résulte d'une infidélité féminine un enfant qui ne serait pas le leur. Au contraire, les femmes voient l'infidélité émotionnelle comme pire car elles sont dépendantes des ressources que l'homme peut offrir dans l'éducation d'un enfant. Ces deux raisons n'ont rien à voir avec des stéréotypes genrés, mais viennent bien de schémas évolutifs : depuis toujours, c'est ce que les êtres humains ont tendance à ressentir en cas d'infidélité.

Il ne s'agit cependant pas que de restes de notre passé préhistorique, et la manière dont les personnes réagissent à une tromperie dépend de plusieurs facteurs :

  • Les valeurs religieuses ou culturelles, les années de vie passées ensemble
  • Le type d’infidélité : occasionnelle ou de longue durée
  • Les circonstances : voyage d’affaire, soirée arrosée ou rencontre fortuite
  • La culpabilité de ne pas avoir su donner à l’autre l’envie de ne pas le tromper
  • Cela dépend aussi de la façon dont on découvre l'acte : notre partenaire continue-t-il/elle de nier ? Ou le reconnaît-il/elle et le regrette ?
  • Notre propre personnalité va aussi déterminer notre réaction. 

Voici les manières les plus courantes de réagir à l'infidélité.

shutterstock-691506649.jpg

A - Chercher un coupable

C'est l'une des réactions les plus communes. Dans notre quête de compréhension, nous sommes souvent obsédés par la recherche d'un coupable. Ou nous focalisons tout notre mépris sur notre partenaire, ou sur la personne avec qui il/elle a été infidèle. Rechercher un coupable nous aide à relâcher la pression, mais ce doit être quelque chose de spécifique. Après s'être concentré sur la culpabilité, deux options sont possibles : une séparation ou le pardon.

B - Une vengeance

Beaucoup de personnes cherchent à faire du mal à l'autre lorsqu'elles découvrent son infidélité. Même si elles peuvent décider de se séparer et de terminer la relation, ou encore de continuer à vivre ensemble, certaines vont chercher à se venger en ayant une autre relation et en cherchant à causer la même douleur à leur partenaire, la même souffrance.

C - Le pardon

Il faut être clair sur un point : pardonner ne signifie pas toujours se réconcilier. On peut continuer la relation, mais pardonner n'est pas oublier. Parfois, on doit reconstruire la relation sur une base de ressentiment trouble, ce qui n'est jamais facile. Mais il arrive aussi que, malgré tout, nous y réussissions. Si le pardon est offert parce qu'il y a un réel et véritable repentir, on peut l'accepter. Mais cela ne sera pas facile : on doit apprendre à vivre avec une blessure.

- Une nouvelle phase dans la relation

Cela peut vous surprendre, mais certains couples, après une infidélité, ouvrent un nouveau chapitre intense de leur relation. Grâce à la réconciliation surgit une phase intense émotionnellement et sexuellement parlant. Elles joignent la peur de perdre l'être aimé, la culpabilité de celui/celle qui a été infidèle et ces longues conversations où d'importants aspects de la relation ont été clarifiés. C'est surprenant, mais cela arrive souvent.

D - Une séparation permanente

C'est souvent inévitable et compréhensible. L'infidélité est une traîtrise de l'engagement envers l'autre. C'est une offense à nos sentiments et une attaque à notre estime de soi et notre équilibre personnel. Toutes les personnes ne peuvent pas offrir le pardon, et toutes les personnes ne méritent pas le pardon. Dans la majorité des cas, l'infidélité amène à rompre la relation.

shutterstock-725687590.jpg

Quelles sont les premières choses à faire en apprenant l'infidélité ?

Il est normal de se sentir complètement perdu, en colère, énervé et triste en apprenant que son partenaire a été infidèle. Les premières choses à faire sont les suivantes :

  • Faitre des tests d'infections sexuellement transmissibles et ne pas avoir de relation sexuelle non protégée avec son/sa partenaire tant que l'on n'est pas certain·e qu'il/elle n'a pas contracté d'infection.
  • Prendre connaissance de ses droits légaux, même si le projet est de continuer la relation.
  • Ne pas hésiter à demander de l'aide et du soutien à ses proches ou à un psychologue. Si vous souhaitez continuer la relation ou avoir des explications, réaliser une thérapie avec le/la partenaire peut être une bonne solution.
  • Avoir confiance en ses instincts et en ses observations : si vous ne vous sentez pas en sécurité avec votre partenaire, croyez votre instinct et ne pensez pas que les choses vont s'arranger d'elles-mêmes.
  • Se donner le temps de guérir avant de sauter dans des décisions hâtives et bouleversantes (déménager, demander le divorce, partir avec les enfants...).
  • Ne pas proférer pas de menaces que l'on ne peut pas tenir : si vous dites à votre partenaire que vous partirez s'il recommence, faites-le pour ne pas diminuer votre crédibilité.
  • Ne pas faire pas l'autruche et ne pas se sentir coupable pour des actions commises par le/la partenaire.

Existe-t-il une solution meilleure que les autres ?

Évidemment, aucune solution n'est meilleure ou pire. Cela dépend de chaque couple, de chaque histoire. La meilleure solution, si l'on peut dire, c'est celle qui va nous apporter un équilibre spirituel et de la tranquillité. Les blessures d'une infidélité ne s'oublient pas avec le temps et sont très dures à cicatriser. On peut essayer de se réconcilier, mais il est vrai que la peur sera toujours présente. Bien sûr, le pardon a une vertu thérapeutique, mais ce n'est pas une solution pour tout le monde, et dans ce cas une séparation saine est la meilleure solution pour une bonne récupération.

Mais si vous considérez la trahison comme un évènement unique et pensez que cela n'arrivera plus, allez-y. Tout le monde a droit à une deuxième chance, mais l'autre personne doit travailler dur et prouver son affection sincère et un véritable repentir.

Pardonnez si vous en êtes capable et si vous pensez vouloir continuer la relation. Mais si votre estime de vous-même est fragmentée et que votre coeur est trop brisé pour aller de l'avant, mettez de la distance et terminez la relation avec la personne qui vous a fait du mal. Il est temps de guérir, de se relever et de regarder à nouveau l'horizon avec espoir.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 6
  • Martine29

    Mon conjoint a eu une liaison amoureuse avec une autre femme au point où elle voulait vivre avec lui. Des liens très forts ont été créés et mon conjoint me disait qu'ils étaient connectés à 100%, ils aimaient les mêmes choses et avaient les mêmes intérêts dans la vie. Il m'a dit avoir aimé aveuglément cette femme. Nous avons 3 enfants et malgré tout ça il a fait le choix de vivre une relation amoureuse sachant que ça pouvait briser notre famille. Y a-t-il des moyens pour s'en sortir? Il ne veut toujours pas communiquer avec moi, malgré le fait qu'on sait tous les deux qu'une bonne communication peut éviter bien des désagréments. Comment s'en sortir? Merci

  • Delphinae

    Bonjour, je suis en couple avec mon Amoureux depuis 9 ans. Nous sommes très ouverts a toutes conversations relationnelles, émotionnelles et sentimentales. Il m'a fait pars qu'il avait un "crush". Ma philosophie est que dans un couple aussi complice que le nôtre, j'aide mon compagnon à s'épanouir et à grandir dans ses expériences de la vie. Cependant, je ne sais pas réellement comment agir face a l'attachement que j'ai pour lui, dois je me mettre en situation de "maitresse" ? L'acceptation de son crush m'est il possible?

  • Sandra

    Comment reconstruire son couple après une infidélité.?Et comment refaire confiance

  • Vitaa

    Cela m est arrivée j ai été trompée et quand on a été voir la psy 3 rendez vous je ressortais encore plus mal Qu en arrivant et sa phrase" je comprends votre réaction elle est normale mais il a le droit ce Qu il a fait est normal aussi " heu non la je ne comprends pas bref je ne comprends pas la psy

  • Marie-christine Gesret

    Très bel article, ça donne vraiment à réfléchir. merci

  • DESANDRE JEAN PIERRE

    Après avoir lu cet article et si vous êtes concerné (e) comme en moyenne +ou- 50‰ des hommes et femmes...Prenez rdv auprès d'un (e) spécialiste de couple formé un une approche incluant cette spécificité. Démarrez une démarche auprès d'un(e) spécialiste de couple, car c'est bien plus complexe et à approfondir que cela. Je peux vous conseiller en MP selon votre région et problématique. Jean Pierre