La bonne mère du transfert

Le psy a souvent, parmi les divers costumes qu on lui attribue par le transfert de représentations inconscientes, le rôle de la bonne mère qui rassure, console, qui contient l angoisse, qui

27 AVRIL 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

La bonne mère du transfert

C est une relation particulière au cœur de l intime sera toujours garante des limites. Le cadre déontologique est clair : pas de contact physique avec le patient. La règle du non toucher appartient à ce qu on appelle le cadre. Le psy pose les limites avec le cadre : planification de la prochaine séance, règlement de la séance, durée de la séance, paiement du en cas d annulation de la séance, possibilité de joindre son psy par téléphone en dehors des rdv au cabinet etc. Le cadre est réciproque. Le cadre peut s assouplir ou se resserrer dans un but thérapeutique mais la règle du non toucher est pour moi la seule qui ne doit pas être élastique pour trois grandes raisons : d abord par le fait qu apprendre justement à mettre des limites envers soi même et les autres est le cheminement fait par le patient en psychothérapie, ensuite pour justement marquer l interdit de l incestuel ( puisque le psy est la bonne mère, c est rassurer par cette juste distance) et enfin une façon aussi pour le psy de se protéger en conservant son espace et sa zone de neutralité. Prendre quelqu un dans les bras, c est ressentir, ce n est plus écouter. C est la limite des corps qui rapproche les esprits. Et vous, pensez vous dans le quotidien à mettre votre cadre...?

Sans cadre, c est la grande pagaille. Le cadre, vous savez, permet de flotter. Flotter au gré du vent, ou des mots. Mon attention est flottante, quelque chose d elle est différent depuis la dernière séance. J écoute. Une sorte de paix flotte dans le cabinet. Des questions et des doutes fusent mais c est doux. Elle voudrait qu il vienne danser avec elle mais hic il n aime pas danser. « Ça me manque de ne pas danser ». « Il n est donc pas parfait...? », « Non il n a pas tout... ». « Une relation faite de tout vous manquerait donc? ». « Non je l ai connu précédemment et c était de l emprise car il était ce tout.....Vous savez quoi? ». « Quoi donc? ». « Je vais maintenant danser avec la vie. Personne ne peut m empêcher de danser ces quelques pas de danse qui m appartiennent... alors je choisis de danser ma vie. Et puis il a d autres qualités que j aime ».

Le cadre n empêche pas la liberté. Au contraire. © C.Vera

PUBLICITÉ

Écrit par

Corinne Vera Alexandre Linkedin

Psychanalyste nº Adeli : ADELI 130010895

Psychanalyste, Hypno analyste, Psychothérapeute et Sexothérapeute, elle exerce dans le Vaucluse à Bollène et Avignon ainsi qu'en ligne. Elle utilise les thérapies brêves en association de la psychanalyse dans une pratique intégrative en EMDR et en Hypnose.Sa pratique est aussi psychocorporelle avec l'hypnose et de la médiation corporelle.

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychanalyse