La crise de panique : causes et symptômes

La crise de panique est un moment difficile à vivre pour la personne, car le corps se met en état d'alerte maximale sans raison visible.

23 FÉVR. 2018 · Dernière modification: 4 SEPT. 2019 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

La crise de panique : causes et symptômes

On ne connaît pas réellement les chiffres, mais il semblerait que 5 à 10% de la population soit victime, de manière isolée ou de façon répétée, de crises de panique. Comment se manifestent-elles ? Comment les gérer ? Nous vous expliquons tout à ce sujet.

La crise de panique apparaît souvent sans raison, on ne comprend pas ce qui l'a provoquée, mais le corps se met en alerte maximale d'un coup. Tête qui tourne, difficultés à respirer ou respiration rapide, tremblements, coeur qui bat très vite, frissons... Elle dure entre quelques minutes et une demi-heure, même si les symptômes et douleurs peuvent mettre plus longtemps à s'atténuer (crampes, douleurs thoraciques). Une fois la crise passée, la personne se sent soulagée et surtout très fatiguée, il est d'ailleurs idéal qu'elle puisse se reposer à ce stade car ce qu'elle vient de vivre est éprouvant physiquement et psychologiquement.

Causes de la crise de panique

Même si on a la sensation que la crise se déclenche totalement au hasard, elle est en réalité toujours due à quelque chose. En général, c'est un stress et de l'anxiété latents qui déclenchent la crise de panique. Des phobies, un traumatisme, mais aussi le contexte et le tempérament de la personne peuvent aussi être déclencheurs de la crise. Enfin, certaines substances peuvent fortement augmenter le risque d'apparition des crises de panique (alcool, cannabis, héroïne et hallucinogènes).

Actuellement, on ne sait pas si les crises de panique découlent d'un problème médical et héréditaire, et les études menées à ce sujet se contredisent beaucoup, même s'il est vrai que certaines anomalies physiologiques peuvent favoriser leur apparition. Cependant, s'il existe une cause médicale ou héréditaire aux crises de panique, les psychologues s'accordent à dire que les facteurs environnementaux restent plus important dans leur déclenchement.

Quels en sont les symptômes ?

On estime qu'une personne est dans un état de crise de panique lorsqu'elle ressent quatre symptômes dans la liste suivante :

  • Frissons, bouffées de chaleur
  • Transpiration
  • Souffle coupé, sensation de ne plus parvenir à respirer
  • Douleur ou gêne dans la cage thoracique
  • Nausées
  • Tremblements
  • Palpitations
  • Vertige, difficultés à rester debout
  • Sentiment de perte de sens de la réalité
  • Sensation de perte de contrôle de soi, de folie
  • Peur de mourir
  • Paresthésies (fourmillements, engourdissement, picotement des membres).

shutterstock-761803984.jpg

Que faire en cas de crise de panique ?

La première fois que l'on fait une crise de panique, il est très compliqué de savoir ce qu'il se passe, et la personne se sent submergée par l'angoisse à l'idée qu'elle a un souci de santé. Un rendez-vous médical postérieur, où la personne expliquera les symptômes, permettra de définir s'il s'agissait bien d'une crise de panique, et ainsi de savoir comment réagir à la suite.

Voici quelques astuces pour essayer de maîtriser son anxiété lorsque la crise arrive :

  • Inspirer pendant 5 secondes et expirer pendant 5 secondes pendant plusieurs minutes : cette technique permet de faire baisser le rythme cardiaque en le calant sur une minute.
  • Concentrer son esprit sur autre chose : compter de 7 en 7, compter à l'envers depuis 1000, lire ou regarder un film si les symptômes vous le permettent, ce qui n'est pas toujours le cas.
  • Se dire des mantras apaisants.
  • Écouter de la musique et se concentrer sur ce que l'on entend.

Si vous êtes en présence d'une personne qui fait une crise de panique, essayez de la rassurer et de la calmer, notamment en l'aidant à respirer. Parlez-lui aussi afin qu'elle se concentre sur autre chose que la douleur et l'angoisse.

shutterstock-691405843.jpg

Peut-on prévenir ces crises ?

Pour de nombreuses personnes, en plus d'être un moment de grande angoisse, ces crises de panique sont douloureuses et exténuantes (membres qui se contractent tous seuls, douleurs thoraciques...), et on peut donc redouter qu'elles se reproduisent. Or, angoisser à propos de la crise augmente le risque même qu'elle se reproduise. Pour éviter de s'encombrer l'esprit avec cela, il est conseillé de faire de la méditation, de la relaxation ou des activités telles que le yoga.

Un psychologue pourra aussi vous aider à évacuer les angoisses qui s'accumulent et provoquent des crises ; en ce sens, les thérapies comportementales et cognitives sont particulièrement adaptées, bien que, dans les cas les plus extrêmes, un médecin ou un psychiatre puisse également prescrire des anxiolytiques. À noter que si vous présentez régulièrement des crises d'angoisse sur plusieurs mois, on parle de trouble panique : un suivi médical et psychologique est alors vivement recommandé.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ