La peur : moteur ou obstacle ?

Vous vivez certainement de manière régulière cette émotion qui peut vous bloquer ou au contraire vous stimuler.

14 MAI 2019 · Lecture : min.
La peur : moteur ou obstacle ?

Rappelons avant tout que la peur est une émotion normale et nécessaire devant un danger. Mais suivant l'intensité et la fréquence de cette émotion, cela peut basculer dans une vraie pathologie.

La peur en tant que moteur

La peur vue sous cet angle est communément appelée le stress. Dans le cas où elle se transforme en moteur, elle vous donne de la fougue, de l'excitation, un désir de dépassement, c'est un savant mélange chimique de notre organisme qui fabrique toute l'énergie nécessaire pour faire face à une situation stressante. On parle alors d'adrénaline et de noradrénaline.

Ces composants chimiques permettent une mobilisation de toutes nos capacités cognitives dans une vigilance accrue permettant de se dépasser que ce soit sportivement, intellectuellement, même dans une rencontre amoureuse où notre cœur bat vite d'excitation…

Nous avons tous vécus des moments de stress où cette peur s'est transformée en potentiel qui nous a finalement permis de nous surpasser ou de nous montrer sous notre meilleur jour. Cela permet également de se rendre compte que nous sommes capables de réussir, que nous possédons beaucoup de ressources en nous.

La peur en tant qu'obstacles

À ce niveau-là, le curseur a basculé dans la paralysie, le blocage. Tout notre cerveau devient confus, et notre corps  se manifeste dans des tremblements, suées, vertiges… Il devient alors impossible d'agir, ou de faire quoi que ce soit.

Il s'agit d'une peur paralysante qui  bloque tous les circuits électriques de notre cerveau qui ne répond plus aux commandes.

Nous connaissons tous ce stress devant un examen, prise de parole, postuler pour un job, qui peut nous faire perdre pied, et tout raté.

shutterstock-644227087.jpg

Ces peurs peuvent devenir une vraie problématique dans tous les domaines de votre vie en se transformant en phobies, crise de panique, trouble anxieux généralisé,…

La peur ou stress vécu sur une longue durée peut développer un trop-plein de cortisol, l'hormone du stress qui amène souvent un problème de sommeil, une prise de poids, une hypertension, des troubles du rythme cardiaque,…

Il est donc important d'apprendre à réguler ce niveau de stress qui représente une peur inconsciente face à une situation que nous ne contrôlons pas. Souvent d'ailleurs, ces peurs sont profondes et remontent à la conscience devant certaines situations où nous n'avons pas appris à nous faire confiance.

Encouragement et conditionnement

C'est pour cela qu'il est important d'encourager les enfants dès leur plus jeune âge quel que soit l'objet de leur peur initiale.

L'enfant grandira avec confiance quel que soit les échecs qui feront partie de sa vie future. Et adulte il ne verra que le bon stress qui va le stimuler pour aller là où il veut aller, sans peur.

Cette notion est très importante dans la construction psychologique d'un enfant pour que adulte il fasse les bons choix qui le rendra heureux dans tous les domaines, sans peur des échecs, sachant qu'il pourra rebondir.

La peur des adultes est souvent le conditionnement d'une enfance où on n'a pas été encouragé ou qu'on a eu des parents peureux eux-mêmes. Par mimétisme, l'enfant reproduira souvent le même type de comportement.

shutterstock-629665322.jpg

D'où peut naître une croyance négative qui va influencer l'adulte toute sa vie avec une peur de ne pas être à la hauteur quoi qu'il fasse.

La peur peut aussi se développer dans l'enfance avec des parents trop exigeants envers lesquels nous nous sentons redevables d'arriver aux aspirations qu'ils avaient pour nous. Cette peur de décevoir va s'ancrer et devenir une croyance négative qui va influencer l'adulte quel que soit ses choix de vie.

Solutions

Si vous vous sentez envahi par la peur, qu'on appelle d'une manière plus commune "manque de confiance en soi", et que cela devient handicapant dans votre vie, je vous invite vivement à consulter un thérapeute.

Certaines thérapies sont plus adaptées pour un travail psychoénergétique, psychocorporel comme l'hypnothérapie intégrative que je pratique.

Mais quoi qu'il en soit, il est toujours préférable de revisiter son passé pour comprendre les enjeux émotionnels et distorsions cognitives qui se sont installés à un moment donné de votre vie et qui ne vous ont pas permis de vous faire confiance et de pouvoir rebondir.

Transformer votre peur en énergie afin qu'elle devienne votre moteur et vous propulse là où vous souhaitez aller.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Nathalie Follmann

Hypnothérapeute Clinique

Certifiée par l'Institut Sakti d'Hypnose Clinique à Paris. Mon approche "intégrative" permet de travailler sur tous les troubles émotionnels, psychosomatiques avec de nombreuses approches et techniques. L'hypnothérapie que je pratique s'inscrit autant dans une thérapie brève qu'une thérapie de fond. Elle s'adapte autant aux adultes qu'aux enfants à partir de 4 ans.

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur phobies