La ronronthérapie

Saviez-vous que les chats pouvaient vous déstresser, vous apaiser et vous aider à mieux dormir ?

2 MAI 2018 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

La ronronthérapie

Connaissez-vous la ronronthérapie ? Loin de se limiter uniquement aux ronronnements, elle se base sur les pouvoirs thérapeutiques et bienfaiteurs du chats pour nous aider à aller mieux. En effet, sous ses airs distants, le chat est en réalité un petit être qui possède de multiples vertus.

Toute personne qui a déjà vécu avec un chat vous le dira : ces petits félins possèdent une aura, un feeling, un je-ne-sais-quoi qui les rend différents, qui fait que l'on se sent bien et apaisé à leurs côtés. Ils ne sont pas toujours faciles à amadouer, à apprivoisier mais une fois qu'on a leur confiance, ils deviennent indispensables et irremplaçables. Ils sont là pour nous, et sont remplis uniquement de bons sentiments, ils savent repérer lorsque nous n'allons pas bien, que nous sommes en carence affective et nous rassurent par leur présence aimante, enveloppante et rassurante.

Les mystères du ronronnement

Pour Jean-Yves Gauchet, vétérinaire et père de la ronronthérapie en France :

"Quand l'organisme lutte contre des situations pénibles, comme le stress, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes, un peu comme la musique".

Effectivement, le ronronnement est un signal d'apaisement que la mère envoie à son chaton. Émis à basse fréquence entre 20 et 50 hertz, la cage thoracique du chat agit comme une caisse de résonance, amplifiant le son et la vibration. Lorsqu'un chat ronronne à côté de nous, nous ne percevons pas uniquement le ronronnement par nos tympans, mais aussi par des récepteurs sensoriels qui sont des cellules de la peau logées dans l'hypoderme et la couche profonde du derme: les corpuscules de Pacini. Le ronronnement par ses vibrations déclenche dans le cerveau la production de sérotonine, l'hormone du bonheur, ce qui permet à notre esprit de s'apaiser et de se tourner vers des pensées positives. Le "ronron" apaise et agit donc comme un médicament sans aucun effet secondaire.

Ancienne ennemie des chats, Véronique Aïache est pourtant l'auteur de "La ronronthérapie : ces chats qui nous guérissent". Elle qui n'aimait pas les chats a décidé d'en adopter un suite à l'insistance de sa fille, et n'a pu qu'admettre les bienfaits naturels qu'il avait sur elle. Plus apaisée, plus sereine, elle s'est rapidement renduecompte qu'elle avait hâte de le voir lorsqu'elle était loin de lui. C'est d'ailleurs son chat, Plume, qui lui a donné envie d'écrire ce livre car elle ne trouvait aucune information claire au sujet du ronronnement et des vertus thérapeutiques sur les humains.

shutterstock-507456550.jpg

Elle précise à l'AFP que des études ont été menées dès les années 50 pour comprendre les bienfaits du ronronnement sur notre esprit et sur notre corps, ce n'est donc pas un sujet nouveau :

"C'est un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et soutien psycho-moteur. (...) À fracture égale, le chat se rétablit trois fois plus vite que tout autre animal. Les vibrations émises par le ronronnement ont d'ailleurs été reproduites par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation osseuse".

Pourtant les chats ne ronronnent pas pour nous, mais avant tout pour eux ! Si le ronronnement est la preuve admise du bien-être du chat, il faut aussi savoir que nos petites boules de poils ronronnent dans les situation de souffrance et de stress. Les chats âgés ronronnent aussi pour eux, pour s'apaiser.

Étonné par le pouvoir du ronronnement, Jean-Yves Gauchet s'est appuyé en 2002 sur 50 volontaires pour mieux en comprendre les mécanismes et les bienfaits. Ces volontaires ont écouté un enregistrement de 30 mn de ronronnement, celui d'un chat nommé Rouky, et ont affirmé en avoir ressenti plus de bien-être, de sérénité et avoir eu plus de facilités à l'endormissement.

Cet apaisement est possible grâce aux vibrations à basse fréquence (entre 20 et 50 hertz) du ronronnement. Ce sont ces vibrations qui sont utilisées dans certains domaines médicaux pour accélérer la cicatrisation tissulaire, osseuse et musculaire. Sachez aussi que ce sont ces basses fréquences que l'on retrouve dans les musiques de films pour déclencher des émotions !

Le ronron... mais pas que !

Bien qu'on l'appelle "ronronthérapie", cela ne se base pas uniquement sur le ronronnement. D'ailleurs, certains chats ne ronronnent que peu, ou pas du tout, et ce son n'est pas agréable pour tous ! Pourtant le chat a d'immenses pouvoirs qui vont bien plus loin que son ronronnement.

Le premier bienfait est le regain de confiance en soi qu'il nous offre. Avoir un animal est toujours une grande responsabilité, mais lire dans ses yeux l'affection qu'il nous porte et voir qu'il est heureux de nous retrouver après une absence (courte ou longue) est un bonheur immense, c'est quelque chose de très gratifiant.

shutterstock-725895223.jpg

S'occuper d'un chat, c'est aussi prendre du recul sur ce qui ne va pas dans notre vie. Un chat nous autorise à arrêter de nous torturer avec des pensées cycliques pour la simple et bonne raison qu'il a besoin que l'on s'occupe de lui dans le moment présent. Il nous permet de prendre du recul car il doit passer au premier plan, il a besoin de soins, d'attention et d'affection. Tout cela nous fait découvrir naturellement que l'on est utile à ce petit être vivant et qu'il nous remercie par son affection qui peut être un véritable levier pour la confiance en soi et l'estime de soi.

Le chat ne juge pas, il se moque de notre apparence, de nos vêtements, de nos possessions, de notre style de vie ou de ceux qui nous entourent. Son affection est une reconnaissance à nos yeux de l'amour inconditionnel qu'on lui porte et qu'on lui montre par nos câlins et nos soins quotidiens.

Le chat est aussi est excellent remède contre la solitude et une stimulation quotidienne. Il est un compagnon de choix pour les personnes âgées ou en situation de handicap, du fait qu'il ait moins de besoins qu'un chien et puisse facilement s'accommoder d'une vie en appartement, mais aussi car sa petite taille ne présente pas de risque de renverser la personne bien qu'il soit par son affection souvent dans nos pieds.

La médiation par le chat

La médiation animale a le vent en poupe. Son principe ? S'appuyer sur les bienfaits thérapeutiques des animaux pour nous aider à aller mieux. Et ce n'est pas un hasard si le chat prend une place de choix au sein des parcours thérapeutiques !

shutterstock-1009880272.jpg

Même s'il peut sembler de prime abord moins accessible que le chien, c'est justement cette indépendance qui peut regonfler la confiance en soi. Réussir en lui consacrant du temps à le faire venir vers soi, à ce qu'il accepte les caresses alors que l'on sait à quel point il peut être indépendant c'est vraiment extrêmement gratifiant !. Outre le ronronnement, un simple contact avec le chat apaise réellement le corps et l'esprit. Les caresses que l'on prodigue à un chat déclenchent un profond sentiment de bien-être, de douceur et de réconfort.

De plus en plus, les chats sont ainsi invités au sein de maisons de retraites, d'établissements spécialisés et même d'écoles, car leur simple va-et-vient dans les locaux permet de recréer du lien social et de réduire les angoisses. Le chat ne parle pas, ne juge pas, reste indépendant mais sa simple présence affective rassure. Maître incontesté de tout espace dans lequel il se trouve ou il se rend, il permet aux humains de reprendre confiance en eux et d'être dans l'ici et maintenant par l'attention qu'ils vont lui porter.

Les chats qui interviennent en tant qu'animaux soigneurs doivent avoir une grande capacité d'adaptation et être très accoutumé à la présence de l'humain. Pour autant, leur bien-être ne doit pas être négligé, c'est pourquoi il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel diplômé en médiation animale pour un suivi indispensable.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

3 Commentaires
  • Mimi

    Plus tard je veut fair se metien c est super je vous le conseille.seil

  • hello

    Mon chat me saute dessus la nuit, et me saoul le matin dès 6h pour avoir sa bouffe. Donc non.

  • vabe

    Bonjour, Pouvez vous me dire comment cela se passe au niveau de l'hygiene, qui s'occupe des chats en maison de retraite ou ecoles. Quelles sont les formalités. Cordialement

derniers articles sur développement personnel