Le b.a-ba des 4 accords toltèques

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Best seller du développement personnel, "les Quatre Accords Toltèques" permet de faire une place à son être authentique en s'évitant des souffrances inutiles.

12 sept. 2017 · Lecture : min.
Le b.a-ba des 4 accords toltèques

Miguel Ruiz est un auteur, enseignant et chaman mexicain. Victime d'une expérience de mort imminente, il a décidé de chercher des réponses à ses questionnements sur l'existence dans la tradition toltèque, qu'il connaît bien car son père était lui-même chaman toltèque. Le résultat ? Un livre, "les Quatre Accords Toltèques", best seller dans le domaine du développement personnel, qui a touché des millions de personnes dans le monde.

Les quatre accords toltèques permettent d'apprendre à vivre plus en accord avec soi-même et avec les autres en passant par quatre actions à réaliser chaque jour, car c’est dans la répétition que les automatismes se créent. Un atout essentiel permettant de faire émerger son être authentique :

  • Que votre parole soit impeccable : la parole permet d'exprimer son pouvoir créateur : il s'agit ici de parler de façon intègre, sans forcément exprimer tout haut ce que l'on pense tout bas. Cela peut questionner, mais il s'agit ici de ne pas utiliser la parole pour médire, que ce soit contre les autres ou bien contre soi-même. Cette idée part du postulat que la parole est un outil puissant, qui peut faire le bien mais aussi le mal. Le principe est de l'utiliser pour la vérité et l'amour, et non pour diffuser le mensonge et la calomnie.
  • N'en faites pas une affaire personnelle : quoi qu'il se passe, il faut apprendre à ne pas en faire une affaire personnelle. Il est important d'apprendre que nous n'avons aucune responsabilité dans les choix des autres au regard de ce qu’ils font ou de ce qu’ils disent. Chacun d’entre nous vit sa propre réalité de façon subjective au regard de nos interprétations, de nos perceptions et cela n’appartient qu’à nous. Chacun est ainsi responsable de ses agissements. Nous sommes responsables de ce que nous pensons, décidons, ressentons, faisons, de ce que nous disons. Prendre conscience de ce qui ne nous appartient pas nous permet à force d’entraînement, de nous éviter des souffrances inutiles.

shutterstock-459167845.jpg

  • Ne faites pas de suppositions : faire des suppositions engrange des souffrances, car, à faire des suppositions négatives,  on finit par y croire. Les suppositions sont des croyances sur les autres qui peuvent devenir une vérité pour soi et générer un mal être.  La communication avec les autres est la clé pour éviter les souffrances et les malentendus. Si vous avez besoin d’une réponse, posez tout simplement la question. Ainsi vous vous éviterez des peines inutiles basées uniquement sur le fruit de votre imagination. Cet accord seul peut permettre de transformer radicalement votre vie.
  • Faites toujours de votre mieux : Se mettre la pression au quotidien pour réussir à tout prix risque de générer de la culpabilité, du stress. L'obligation de réussir est une injonction qui peut être nous a été imposée à un moment de notre vie et que nous nous continuons de nous imposer. En faisant simplement de son mieux, on évite ainsi de se juger, d'avoir un regard critique, de culpabiliser ou d’avoir des regrets. Cet accord fait la part belle à l'expérimentation, aux tentatives qui doivent être faites en comprenant qu'on ne réussit pas toujours. Ce qui peut  apparaître comme un échec peut alors être aussi considéré comme un retour d’informations sur ce qui peut être changé, modifié, ajusté pour faire différemment et ainsi obtenir d’autres résultats. Prendre conscience aussi  que personne n'est pas parfait et qu’il est important de faire preuve d'indulgence envers soi-même. 

shutterstock-635268263.jpg

En étroite collaboration avec son fils, Miguel Ruiz a par la suite écrit un livre sur "le Cinquième Accord Toltèque", qui est le suivant :

  • Soyez sceptique mais apprenez à écouter : cette idée part du postulat de base qu’être à l’écoute de la vérité des autres n’empêche pas de  prendre le temps de se poser les bonnes questions quant au message reçu selon la façon dont il résonne chez soi. Ici, il s'agit de ne pas recevoir ce que l’on entend comme une vérité en soi mais de la questionner pour aller au-delà du message énoncé, afin de prendre le temps de découvrir le sens donné comme s’il s’agissait de lire entre les lignes.  

Basé sur des croyances et dogmes que nous acquérons tout au long de la vie, "les Quatre Accords Toltèques" expliquent que les effets produits par nos émotions, doivent être mises en lien avec notre système de croyance. Il s'agit d’apprendre à dépasser l'ego et de se connecter réellement à soi-même. Ceci peut nous aider à accéder à un chemin plus en accord avec soi, dicté par le cœur. Une des raisons principale pour lesquelles nous souffrons est, souvent, parce que nous l'exigeons de nous-mêmes dans le sens où nous filtrons la réalité par le prisme de la souffrance. Une perception différente permettrait de voir le verre à moitié plein et de filtrer la réalité par le prisme du bonheur : une raison pour laquelle nous sommes heureux est que nous nous autorisons à l'être.

Le bonheur est un choix, comme peut l’être la souffrance car le problème ne concerne pas tant les évènements en tant que tels mais la façon dont nous les vivons. Se donner des autorisations est un paramètre essentiel dans les choix que nous faisons car nous sommes effectivement responsables de notre propre bonheur en somme, comme de notre propre malheur.

Le livre est basé sur la discipline du guerrier : il s'agit de prendre conscience de son propre comportement  et de son état mental afin de pouvoir agir dessus. Le pardon à soi-même est alors un chemin essentiel vers la guérison. Il s'agit de ressentir de l'amour envers soi-même afin  de pouvoir alors laisser de côté les ressentiments et dire "c'est fini ! Je ne serai plus le grand juge qui agit contre moi-même. Je ne maltraiterai plus et ne m'agresserai plus. Je ne serai plus la victime". Je vais prendre soin de moi. 

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail